Lisez! icon: Search engine

Les Pétillantes

Pocket
EAN : 9782266253222
Code sériel : 16112
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm
Les Pétillantes

Date de parution : 05/03/2015
Sex & The City chez les mamies !
Le Patio Secret vit au rythme des pas de danse andalouse, des exubérances de ses pensionnaires et des expéditions au zinc des Halles. Dans cette auberge espagnole pour retraitées, la vie est pleine de fantaisies. Et si les hommes sont interdits, les escapades amoureuses, elles, ne manquent pas d’animer le... Le Patio Secret vit au rythme des pas de danse andalouse, des exubérances de ses pensionnaires et des expéditions au zinc des Halles. Dans cette auberge espagnole pour retraitées, la vie est pleine de fantaisies. Et si les hommes sont interdits, les escapades amoureuses, elles, ne manquent pas d’animer le quotidien.
Une folle ambiance qui donne le tournis. Une cure de jouvence à coup de sangria, de brushing parfumés et de noms d’oiseaux à tout va. Et Chloé, qui réalise sa première enquête de journaliste, ne s’attendait vraiment pas à trouver une telle manne d’histoires croustillantes auprès de ces grands-mères pétillantes : la joyeuse troupe n’en a pas fini de croquer la vie à pleines dents !
 
« Bienvenue chez les mamies sexe, mode and rock’n roll ! En coloc à 80 piges, ça boit le thé en Chanel et drague en Armani. Voilà un vrai livre antidépresseur. On adore. » Marie France
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266253222
Code sériel : 16112
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Bienvenue chez les mamies sexe, mode and rock'n roll ! En coloc à 80 piges, ça boit le thé en Chanel et drague en Armani. Voilà un vrai livre anti-dépresseur, doté de quelques phrases bien senties. On adore. » Marie France
« Un roman frais et cocasse qui nous donne un sacré coup de jeune. Effet lifting garanti ! » Modes et travaux
« C'est drôle, enlevé et plein de joie de vivre, à tel point qu'on se surprendrait presque à envier ces vieilles dames indignes ! » Le Dauphiné
« Ce collectif "ni vieilles ni moches" est plein d'optimisme, l'histoire est fraîche et "pétillante". » Paris Normandie
« Les habitantes ne manquent pas de piquant ! » Maxi

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • labibliothequedebichette Posté le 30 Juillet 2019
    Nous suivons la vie d'une bande de retraitées énergiques et optimistes qui ont choisi la colocation. Ce roman donne le sourire immédiatement. Une journaliste Chloé, fait un reportage au sujet de cette colocation durant un week end. Il y a aussi un beau frère et une belle sœur d'une des colocataire "grenouillette " qui sont présents. Elles sont six et ont toutes des surnoms. Elle vivent selon des règles établies dans une maison haut de gamme . Elles sont toutes différentes et excentriques c'est ce qui fait le charme de cette colocation . Elles sont très très drôles et attachantes chacun relève leurs secrets devant la journaliste
  • Luciole2818 Posté le 30 Mars 2018
    Quel bon moment de lecture!!! J'ai pris beaucoup de plaisir à partager les confidences de çes dames qui se livrent sans retenus. Elles abordent des sujets tel que la solitude, l'euthanasie... Et tout ça sans jamais être lugubre. Je le conseil vivement
  • Catherine1956 Posté le 20 Février 2018
    Une maison dorée, habitée par le troisième et quatrième âge. Ils vivent leurs rides au mieux, dans un luxe salvateur. Disons qu'aprés la lecture on se sent justifier d'avoir l'âge de son cœur et non de ses artères.
  • Ecureuilbleu Posté le 13 Juin 2017
    Patrice et Charlotte, frère et soeur de 60 et 70 ans, viennent discuter affaire avec leur belle-soeur Thérèse. Ils vont passer le week-end dans la communauté où elle vit et vont aller de surprise en surprise. Les colocataires du "Patio secret" ont toutes de 60 à 80 ans, sont toutes affublées d'un surnom : Lady Gold, Lilibeth, Rancunia, l'Autruche, Lilibeth et Grenouillette. La doyenne, Nonette, les a quittés pour se marier. J'ai ri avec ces femmes qui dansent la sévillane sous la houlette de José, leur homme à tout faire. Toutes vivent leur passion, à leur rythme. Elles se chamaillent et s'entraident, évitent la solitude et oublient la vieillesse. Le livre se lit bien et a un effet anti-dépresseur. On en ressort ragaillardi(e) et amusé(e), avec l'envie de vivre pleinement sa vie tant qu'on le peut.
  • Pinklychee Posté le 4 Novembre 2016
    Très honnêtement, quand j'ai été zieuter les (rares) avis sur ce livre, j'ai eu peur. Les notes n'étaient pas folichonnes, les avis non plus. J'ai quand même décidé de passer outre, après tout ce qui ne plaît pas à certains peut bien souvent en contenter d'autres. J'ai vraiment cru que mes craintes allaient être fondées quand est arrivée le moment de rencontrer nos pensionnaires, au cours d'une scène délirante où celles-ci arrivent en dansant sur un air de flamenco, vêtues de jupes à scratch colorées. Je me suis dit "non mais j'hallucine là c'est pas possible", en me disant que si tout le livre était dans le même style, alors je comprenais qu'effectivement les avis soient plutôt négatifs. J'ai bien failli poser mon livre en cet instant pour ne plus le reprendre, cette première rencontre avait tout d'une farce, ces pauvres mamies étaient ridicules, ça ne me donnait franchement pas envie. Mais voilà, il me restait au moins 1 heure de pause déjeuner, je n'avais pas prévu d'autre livre, alors j'ai continué. Et j'ai bien fait. Alors oui, ce livre contient pas mal de clichés, oui j'ai parfois levé les yeux au ciel, oui j'ai vu la fin arriver gros comme une... Très honnêtement, quand j'ai été zieuter les (rares) avis sur ce livre, j'ai eu peur. Les notes n'étaient pas folichonnes, les avis non plus. J'ai quand même décidé de passer outre, après tout ce qui ne plaît pas à certains peut bien souvent en contenter d'autres. J'ai vraiment cru que mes craintes allaient être fondées quand est arrivée le moment de rencontrer nos pensionnaires, au cours d'une scène délirante où celles-ci arrivent en dansant sur un air de flamenco, vêtues de jupes à scratch colorées. Je me suis dit "non mais j'hallucine là c'est pas possible", en me disant que si tout le livre était dans le même style, alors je comprenais qu'effectivement les avis soient plutôt négatifs. J'ai bien failli poser mon livre en cet instant pour ne plus le reprendre, cette première rencontre avait tout d'une farce, ces pauvres mamies étaient ridicules, ça ne me donnait franchement pas envie. Mais voilà, il me restait au moins 1 heure de pause déjeuner, je n'avais pas prévu d'autre livre, alors j'ai continué. Et j'ai bien fait. Alors oui, ce livre contient pas mal de clichés, oui j'ai parfois levé les yeux au ciel, oui j'ai vu la fin arriver gros comme une maison, mais franchement peu importe. Parce que j'ai quand même passé un bon moment. J'ai souvent souri, parfois ri, mais surtout j'ai trouvé ces mamies attachantes, Ladygold en tête. C'est vrai qu'elles font un peu cliché, les anecdotes sexuelles sont parfois un peu too much, j'aurais pu me passer des surnoms qu'elles se donnent (Bridgette, Souris, Grenouillette et j'en passe), mais chacune passe sur le grill à tour de rôle et on en apprend plus sur elles, leur passé, leur histoire, parfois triste, parfois caustique, mais qui toujours finissent par faire sourire. Certes, on croise peu de mamies comme elles, friquées, maquillées, parfumées, pochtronnées aussi (parce que a picole sec au Patio Secret, et que les mamies ont une sacrée descente!), mais comme le dit Chloé, la petite journaliste qui écrit un article sur ces retraitées d'un nouveau genre, "moi vieillir comme ça, j'achète illico!". Car qui sait comment nous, nous vieillirons? Serons-nous seules, abandonnées de tous, dans une maison de retraite tristounette, ou bien choisirons-nous de vivre en communauté, avec certes chacune nos caractères, mais nous soutenant mutuellement, faisant en sorte de repousser le grand âge et la sénilité le plus loin et le plus tard possible? Ferons-nous en sorte de nous rendre la vie plus belle, ou resterons-nous là à nous morfondre en attendant la fin? Nos pétillantes ont clairement fait leur choix, et moi aussi j'achète (Jean-Marc sors de ce corps!), même si c'est parfois cliché! Et même si cette lecture s'est avérée au final plus agréable que ce que j'en attendais, je ne pense pas lire le tome 2, car je crains que l'accumulation de clichés n'y soit encore plus grande. De plus, je pense que l'on a fait le tour des histoires de nos mamies déjantées, et je crains que ce tome 2 ne les desserve.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.