Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9791039200684
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 500
Format : 10,8 x 17,7 mm
Nouveauté

Les Pionnières

Une place au soleil

Martine Desoille (traduit par), Catherine Delaruelle (traduit par)
Collection : Roman & évasion
Date de parution : 20/01/2022
Parution simultanée aux éditions de l’Archipel du deuxième volet de la trilogie : Un arc-en-ciel dans le Bush.
 
Irlande, 1859. Keara Michaels ne quitterait pour rien au monde sa terre natale et ses deux soeurs. Mais le destin est parfois cruel... Enceinte et sans le sou, elle est contrainte de traverser les océans pour gagner l’Australie. Seule.
Dans le même temps, Mark Gibson, un chercheur d’or, doit fuir le...
Irlande, 1859. Keara Michaels ne quitterait pour rien au monde sa terre natale et ses deux soeurs. Mais le destin est parfois cruel... Enceinte et sans le sou, elle est contrainte de traverser les océans pour gagner l’Australie. Seule.
Dans le même temps, Mark Gibson, un chercheur d’or, doit fuir le Lancashire pour échapper à la vengeance de son beau-père. Et tenter sa chance à l’autre bout du monde. C’est à Rossall Springs, à deux heures de route de Melbourne, qu’il ouvrira une auberge...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791039200684
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 500
Format : 10,8 x 17,7 mm
Archipoche
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • olympeee Posté le 13 Janvier 2022
    Si vous aimez les romans historiques sous fond d’aventures le premier tome de cette saga vous plaira forcément. Grâce à l’aventure Archipoche, je découvre la plume d’Anna Jacobs et j’ai beaucoup aimé voyager entre l’Irlande et l’Australie du XIXième siècle : le dépaysement est garanti. J’ai aimé suivre le destin de ces hommes et de ces femmes à la conquête d’une vie meilleure et de liberté. Côté personnages, j’ai eu une préférence pour Keara, cette jeune femme que la vie n’a pas épargnée (père alcoolique, orpheline …), elle est toujours prête à aider les autres quitte à mettre son propre bonheur entre parenthèses. Même si j’ai trouvé certaines longueurs, les rebondissements et l’intrigue me donnent envie de découvrir la suite.
  • ElBaathory Posté le 10 Janvier 2022
    En tentant ma chance de devenir partenaire des Editions de L’Archipel, j’avais une large vision de voyages en tête du fait de leur catalogue riche de promesses et d’odes à l’évasion. C’est donc avec cette soif d’aventures que j’ai entamé mon premier service presse et je dois dire que je n’ai pas été déçu par ma découverte. En effet et au delà de l’évasion proposée par Anna Jacobs, Les Pionnières se révèle bien plus que cela et j’ai été plus que surpris par la dimension dramatique de cette œuvre. En quelques centaines de pages l’auteure est parvenue à dresser une véritable fresque familiale dont les destinées ne cessent de s’entremêler et dont les péripéties ne sont pas des plus bonnes. Tout au long de ma lecture, j’ai été plus que surpris des tonalités du style de cette dernière qui se sont dévoilées bien moins optimistes que ce à quoi je m’attendais. Sans pour autant être totalement pessimiste, Anna Jacobs livre une œuvre dure et pourtant puissante et poignante dans laquelle j’ai adoré m’immerger et m’imprégner. D’autant plus que celle-ci traite de sujets que j’apprécie énormément en instaurant son histoire à une époque où la femme se démontrait inférieure du fait de... En tentant ma chance de devenir partenaire des Editions de L’Archipel, j’avais une large vision de voyages en tête du fait de leur catalogue riche de promesses et d’odes à l’évasion. C’est donc avec cette soif d’aventures que j’ai entamé mon premier service presse et je dois dire que je n’ai pas été déçu par ma découverte. En effet et au delà de l’évasion proposée par Anna Jacobs, Les Pionnières se révèle bien plus que cela et j’ai été plus que surpris par la dimension dramatique de cette œuvre. En quelques centaines de pages l’auteure est parvenue à dresser une véritable fresque familiale dont les destinées ne cessent de s’entremêler et dont les péripéties ne sont pas des plus bonnes. Tout au long de ma lecture, j’ai été plus que surpris des tonalités du style de cette dernière qui se sont dévoilées bien moins optimistes que ce à quoi je m’attendais. Sans pour autant être totalement pessimiste, Anna Jacobs livre une œuvre dure et pourtant puissante et poignante dans laquelle j’ai adoré m’immerger et m’imprégner. D’autant plus que celle-ci traite de sujets que j’apprécie énormément en instaurant son histoire à une époque où la femme se démontrait inférieure du fait de son sexe et dans laquelle les différences sociales étaient fortes ancrées dans les mœurs. J’ai été plus que sensible à ces parties parfaitement et justement traitées par l’auteure qui ne tombe nullement dans le cliché ni dans la tirade. Mieux encore, Les Pionnières se dévoile d’une fluidité redoutable et sans pour autant être totalement addictif, ce roman se dévore avec rythme et efficacité. Bien entendu et comme je me l’attendais, c’est sans surprise que ce premier volet m’a offert à la fois un doux et tumultueux voyage en de lointains endroits allant de l’Irlande en passant par l’Australie. Cependant, j’émets quelques réserves quant à cette partie de l’œuvre tant j’aurais aimé découvrir davantage de paysages et de contrées, aux détails riches et minutieux. Ainsi, il est vrai que la plume de l’auteure se dévoile parfois un léger sommaire. Étonnement, c’est tout l’inverse en ce qui concerne les personnages de ce chapitre. Anna Jacbos dépeint de véritables protagonistes aboutis et parfaitement construits dont la psychologie et la complexité sont bien souvent mis à l’honneur. J’ai adoré croiser la route de Keara qui m’a très vite séduit pour sa bienveillance et son altruisme à toutes épreuves. Cette dernière fait constamment passer le bien-être des autres avant le sien et c’est dans celui-ci que cette dernière puisera son épanouissement. Pour autant et malgré toute cette bonté, le destin se voudra cruel et difficile envers notre héroïne qui se verra contrainte et forcée de quitter sa terre natale afin de tenter de se construire un avenir apaisé. J’ai été impressionné par la force de caractère que ne cesse de démontrer Keara au fil des chapitres, bien loin de l’image lisse de ses prémices et permettant une évolution assez conséquente. Malheureusement et du fait de mon attachement pour cette jeune demoiselle et à l’inverse, je me suis senti moins concerné par l’histoire autour du second personnage rythmant ce drame, Mark. Bien que j’ai apprécié les différents points de vue dévoilés, il est vrai que ce dernier m’a semblé souffrir d’un manque de dynamisme et de percutant. D’autant plus que je n’ai été que très rarement d’accord avec ses idées ainsi que ses pratiques et qu’il forme, avec Theo, une merveilleuse représentation du puritanisme et du patriarcat de l’époque. Enfin, en me lançant dans ce premier volet je rêvais d’évasion et de voyages et bien que j’ai été satisfait, c’est avant tout la dimension dramatique de ce dernier qui m’a fortement subjugué. Anna Jacobs livre une dure et poignante intrigue que j’ai adoré parcourir grâce à la justesse et la finesse de sa plume même s’il m’a manqué quelques détails par ci et là pour être des plus conquis. Cette lecture a été réalisée à l’occasion de mon partenariat avec les Editions de L’Archipel.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MilleetunepagesLM Posté le 28 Avril 2021
    Le commentaire de Lynda : COUP DE COEUR! Un très bon moment de lecture, qui se passe dans un pays que j'ai toujours rêvé de visiter, du moins en partie, parce qu'on se retrouvera en Angleterre et en Australie également. Keara Michaels, 16 ans, autant, elle veut vivre sa liberté, autant elle ne peut abandonner sa famille, sa mère et ses 2 sœurs. La famille vit dans une pauvreté extrême, sous le joug d'un père un alcoolique, qui n'hésite pas à prendre le peu de revenu de la famille pour se saouler, et ça peu importe même si la famille crève de faim. La mère, elle, se retrouve enceinte à répétition, mais par manque de l'essentiel, elle perd ses bébés, d'autant plus que le père n'hésite pas à la frapper, elle et les filles. Une bonne âme du village fera en sorte de donner une éducation à Keara, qui lui permettra de gagner un salaire, et pourra aider à faire vivre sa mère et ses sœurs. Se retrouvant comme femme de chambre, chez Lavinia et Théo elle doit suivre le couple et se retrouve en Angleterre, et par la suite étant dans une situation très pénible, elle prendra le chemin de l'Australie. De l'autre côté,... Le commentaire de Lynda : COUP DE COEUR! Un très bon moment de lecture, qui se passe dans un pays que j'ai toujours rêvé de visiter, du moins en partie, parce qu'on se retrouvera en Angleterre et en Australie également. Keara Michaels, 16 ans, autant, elle veut vivre sa liberté, autant elle ne peut abandonner sa famille, sa mère et ses 2 sœurs. La famille vit dans une pauvreté extrême, sous le joug d'un père un alcoolique, qui n'hésite pas à prendre le peu de revenu de la famille pour se saouler, et ça peu importe même si la famille crève de faim. La mère, elle, se retrouve enceinte à répétition, mais par manque de l'essentiel, elle perd ses bébés, d'autant plus que le père n'hésite pas à la frapper, elle et les filles. Une bonne âme du village fera en sorte de donner une éducation à Keara, qui lui permettra de gagner un salaire, et pourra aider à faire vivre sa mère et ses sœurs. Se retrouvant comme femme de chambre, chez Lavinia et Théo elle doit suivre le couple et se retrouve en Angleterre, et par la suite étant dans une situation très pénible, elle prendra le chemin de l'Australie. De l'autre côté, on fait la connaissance de Mark Gibson, qui doit fuir des problèmes et aller tenter sa chance lui aussi en Australie. C'est le destin de 3 familles que l'on va suivre, des personnages que l'on aime ou que l'on n'aime pas, il n'y a pas de milieu. L'écriture de l'auteure très riche en descriptions, ce qui m'a ravi, nous permet de voyager à travers ses mots, elle nous offre également des personnages uniques. Keara, est une jeune femme très attachante, et l'on ne peut qu'admirer son courage et sa détermination à vouloir s'en sortir. Un petit bémol, quelques longueurs, et surtout des chapitres un peu long, qui rend la lecture plus ardue, mais cela n'enlève rien au coup de cœur que j'ai eue pour ce livre, pour l'histoire, pour les personnages, pour les descriptions. Un premier tome qui promet une excellente trilogie, et j'ai bien hâte de poursuivre et trouver toutes les réponses à mes questions !
    Lire la suite
    En lire moins
  • OREILLYS Posté le 25 Avril 2021
    Deux histoires parallèles qui se rejoignent. Keara, aînée d'une fratrie de trois filles, met tout en œuvre pour aider sa mère et ses sœurs à survivre pendant que leur père dilapide le peu d'argent qu'ils ont. Mais lorsque la mère meurt, tout est bouleversé. Mark fuit le Lancashire après avoir mis enceinte une jeune femme qu'il ne veut pas épouser. Poussés par les évènements, ils se rencontreront en Australie et s'entraideront pour survivre. La lecture est agréable et distrayante, même si la fin m'a moins convaincu.
  • labibliophage Posté le 17 Mars 2021
    J’ai beaucoup aimé cette histoire que j’ai trouvé prenante et intrigante, on s’attache vite aux personnages et le style est très fluide. Une fois n’est pas coutume ça se passe en Irlande et en Australie, deux cadres qui me passionnent toujours autant, tout comme les histoires de femmes fortes. Je n’ai qu’un petit regret, le manque de profondeur de certains personnages et le côté très “courut d’avance” de certains points de l’intrigue. Dans tous les cas j’ai hâte de lire la suite des aventures des pionnières. Des aventures tendres et pleines de rebondissements, tout ce que j’aime!
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés