Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266242363
Code sériel : 15667
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Les saisons et les jours

Elizabeth FOX-GENOVESE (Postface), Michèle VALENCIA (Traducteur)
Date de parution : 03/07/2014
La nature est hostile dans le sud des États-Unis, au début du XIXe siècle. Les saisons dictent leurs lois et les jours sont rythmés par le rude labeur de la terre. C'est pourtant ici que les Carver, venus de Caroline, ont décidé de s'installer. Ici que la jeune Cean va... La nature est hostile dans le sud des États-Unis, au début du XIXe siècle. Les saisons dictent leurs lois et les jours sont rythmés par le rude labeur de la terre. C'est pourtant ici que les Carver, venus de Caroline, ont décidé de s'installer. Ici que la jeune Cean va fonder son foyer avec Lonzo Smith.
Ils n'ont pour toute richesse que leurs mains, leur opiniâtreté et leur amour. Et ni la vie, ni le fracas de l'histoire ne les épargnera...

« Le plus grand livre sur le Sud et ses habitants. » Margaret Mitchell, auteur d'Autant en emporte le vent

« Dans ce roman poignant, devenu un classique, Caroline Miller transcende avec grâce et poésie le récit de la vie de ces pionniers. » Françoise Dargent – Le Figaro littéraire

Prix Pulitzer 1934
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266242363
Code sériel : 15667
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

 « Dans ce roman poignant, devenu un classique de la littérature américaine, Caroline Miller transcende avec grâce et poésie le récit de la vie de ces pionniers qui furent éclipses par la flamboyance de leurs voisins planteurs. » Françoise Dargent – Le Figaro Littéraire
« Un témoignage précieux et passionnant. » Version femina
« Une poésie du quotidien alliée à la tragédie commune des hommes. » Virginie Gatti – L'Humanité
« Caroline Miller décrit magistralement le quotidien de labeur rythmé par les naissances, les joies, les drames. Rarement l'humilité a été si puissante. Le récit plonge le lecteur dans un univers ressuscité jusqu'à paraître terriblement familier. » Corinne Renou-Nativel – La Croix
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Shabanou Posté le 29 Novembre 2019
    "Les saisons et les jours " de Caroline Miller (432p) Ed. Pocket Prix Pulitzer 1934 Bonjour les fous de lectures .... Voici un roman historique rendant hommage aux paysans du sud de l'Amérique. XIX° siècle, Géorgie, nous allons suivre la vie ce Cean et de sa famille. La terre est bonne, mais la vie difficile et rythmée au fil des saisons. On essaye de vivre un maximum en autarcie, peu d'échange avec " la ville". Les parents vieillissent, les enfants naissent avec la régularité d'un métronome. Il y a des joies, des peines, de la résignation. Voici dépeinte la vie des ces pionniers du sud des Etats-Unis. Il faut prendre le temps. Ce livre évolue lentement au rythme de ces paysans et des saisons. Les personnages, leurs sentiments et les paysages environnants sont minutieusement décrits mais n'apportent aucune lassitude malgré la vie répétitive des protagonistes. Roman âpre, triste et réaliste à la fois et si le début peut nous évoquer " la petite maison dans la prairie" , ne vous en laissez pas conter et laissez vous apprivoiser et bercer par l'écriture fluide de Caroline Miller Caroline Miller était totalement inconnue lorsqu'elle remporta le prix Pulitzer pour ce roman. Elle sera, hélas, vite reléguée dans l'ombre par le prix du même nom de 1937 attribué... "Les saisons et les jours " de Caroline Miller (432p) Ed. Pocket Prix Pulitzer 1934 Bonjour les fous de lectures .... Voici un roman historique rendant hommage aux paysans du sud de l'Amérique. XIX° siècle, Géorgie, nous allons suivre la vie ce Cean et de sa famille. La terre est bonne, mais la vie difficile et rythmée au fil des saisons. On essaye de vivre un maximum en autarcie, peu d'échange avec " la ville". Les parents vieillissent, les enfants naissent avec la régularité d'un métronome. Il y a des joies, des peines, de la résignation. Voici dépeinte la vie des ces pionniers du sud des Etats-Unis. Il faut prendre le temps. Ce livre évolue lentement au rythme de ces paysans et des saisons. Les personnages, leurs sentiments et les paysages environnants sont minutieusement décrits mais n'apportent aucune lassitude malgré la vie répétitive des protagonistes. Roman âpre, triste et réaliste à la fois et si le début peut nous évoquer " la petite maison dans la prairie" , ne vous en laissez pas conter et laissez vous apprivoiser et bercer par l'écriture fluide de Caroline Miller Caroline Miller était totalement inconnue lorsqu'elle remporta le prix Pulitzer pour ce roman. Elle sera, hélas, vite reléguée dans l'ombre par le prix du même nom de 1937 attribué au livre "Autant en emporte le vent "
    Lire la suite
    En lire moins
  • samzoe Posté le 3 Septembre 2017
    C'est un petit coin de Georgie, la famille Carver venue de Caroline y a élue domicile. La terre est bonne. Ici pas de bruit et de fureur, le premier voisin est à 10 kilomètres. Une petite communauté qui se retrouve pour les fêtes de moissons et les événements qui rythment la vie de ces pionniers. Aucune précipitation dans les gestes de tous les jours, on vit au fil des saisons et des jours qui coulent lentement. Avec les aléas météorologiques, les drames et les joies. On devient taiseux face aux sentiments, pas besoin de dire les choses, on se comprend d'un coup d’œil, d'un geste.
  • rugi Posté le 16 Mars 2017
    Début XIXe, sud de la Géorgie. Pour la jeune Cean et son époux Lonzo, le quotidien c’est la vie difficile des pionniers d’Amérique, à la manière de La petite maison dans la prairie. Récolte, travail de la terre, commerce, artisanat : par petites touches, on suit à travers des personnages attachants une existence de labeur rythmée par les saisons, les joies, l’adversité aussi... La vie de toute une communauté solidaire qui façonna hier la nation que l’on connaît aujourd’hui.
  • Bel-Ami Posté le 11 Juillet 2016
    Un très bon roman que j'ai acheté en traînant dans une librairie sans grande conviction, on s'y plonge très bien, très aisément et c'est d'ailleurs très agréable !
  • levanahbatiah Posté le 17 Mars 2015
    Ce roman dépeint la vie des pionniers dans le Sud des États-Unis au 19ème siècle ou plutôt la vie de Cean et de sa famille. On y voit la rudesse, on partage les peines de cette femme, la force de vivre malgré tout. C'est un roman qui vous donne envie de le lire d'une traite
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.