Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266292115
Code sériel : 17487
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm

Les Ténèbres d'Hiram

Date de parution : 14/11/2019
À la tête d'un grand laboratoire pharmaceutique lyonnais, Romain Lazar est porté disparu. Dans sa maison ultrasécurisée, pas de trace d'effraction ni de lutte, mais un doigt. Le sien ? Le capitaine Lisa Guéran est chargé de l'enquête, avec ses deux lieutenants Lionel Serrino et l'anticonformiste Paul Vidal. Déjà un autre... À la tête d'un grand laboratoire pharmaceutique lyonnais, Romain Lazar est porté disparu. Dans sa maison ultrasécurisée, pas de trace d'effraction ni de lutte, mais un doigt. Le sien ? Le capitaine Lisa Guéran est chargé de l'enquête, avec ses deux lieutenants Lionel Serrino et l'anticonformiste Paul Vidal. Déjà un autre doigt est retrouvé sur la fontaine de la place la plus fréquentée de Lyon.
Au domicile de Lazar, l'équipe découvre, derrière un tableau, un pentagramme inversé tracé avec du sang. Commence alors une enquête périlleuse aux portes des ténèbres…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266292115
Code sériel : 17487
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • RocketBabyDolls Posté le 2 Mai 2020
    Reçu dans le cadre d'un abonnement à une boxe littéraire, cela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu de roman ésotérique. A peu près depuis la vague Dan Brown où j'en suis d'ailleurs restée à lui après une déferlante en librairie d'auteurs inconnus prêts à révéler des secrets inédits qui allaient révolutionner le monde. Le résumé mérite de le placer dans ma pile à lire, à choisir entre 2 lectures d'un tout autre style afin de mieux en apprécier le contenu. Après une rapide peur à la lecture du 1er chapitre, le reste se déroule à merveille. Oui un premier chapitre décrivant le futur méchant du roman, à base de tatouages religieux, d'incantations latines dans une cave dédiée à un grand maître. Tous les clichés réunis en quelques pages, aie. Et puis on part assez vite dans la découverte d'un doigt sur une fontaine de Lyon, de là s'ensuit une enquête "classique" si on peut dire ainsi. Certes les personnages sont quelques peu caricaturaux, certes le roman ne révolutionne pas le genre, mais au final tout se tient plutôt bien et le plaisir de tourner les pages est là, mission accomplie.
  • Ellexa Posté le 14 Février 2020
    Auteur découvert à un salon du Polar et... Pas déçue ! Plongée dans le Lyon inconnu de la plupart de ses habitants. Religion, franc-maçonnerie, fanatisme, mieux secrets... Lisa enquête sur une disparition un peu étrange : un homme a été kidnappé dans sa maison qui est une véritable forteresse. Pas de signes d'effraction et pas de suspect en vue. Qui voudrait s'en prendre à un grand des laboratoires ? Un doigt est retrouvé sur les lieux, suivi peu de temps après par d'autres. Ça ressemble fort à une vengeance... Aidée par de nombreux personnages intéressants, l'équipe de policier remonte doucement la piste tout en faisant face à une autre fléau des grandes villes : le proxénétisme et trafics en tous genres. Les plus : on nous fait voyager à travers la belle ville de Lyon, on découvre l'histoire de certains lieux mais aussi on a l'occasion de "visiter" les catacombes tout en restant tranquillement assis dans le canapé (les odeurs, l'humidité, l'obscurité... Tout est magnifiquement décrit !). On apprend aussi beaucoup sur les francs-maçons et la religion en général. Un cours d'histoire dans un polar, donc. Les personnages sont eux aussi très travaillés, certains plus que d'autres mais le résultat fonctionne. Ils... Auteur découvert à un salon du Polar et... Pas déçue ! Plongée dans le Lyon inconnu de la plupart de ses habitants. Religion, franc-maçonnerie, fanatisme, mieux secrets... Lisa enquête sur une disparition un peu étrange : un homme a été kidnappé dans sa maison qui est une véritable forteresse. Pas de signes d'effraction et pas de suspect en vue. Qui voudrait s'en prendre à un grand des laboratoires ? Un doigt est retrouvé sur les lieux, suivi peu de temps après par d'autres. Ça ressemble fort à une vengeance... Aidée par de nombreux personnages intéressants, l'équipe de policier remonte doucement la piste tout en faisant face à une autre fléau des grandes villes : le proxénétisme et trafics en tous genres. Les plus : on nous fait voyager à travers la belle ville de Lyon, on découvre l'histoire de certains lieux mais aussi on a l'occasion de "visiter" les catacombes tout en restant tranquillement assis dans le canapé (les odeurs, l'humidité, l'obscurité... Tout est magnifiquement décrit !). On apprend aussi beaucoup sur les francs-maçons et la religion en général. Un cours d'histoire dans un polar, donc. Les personnages sont eux aussi très travaillés, certains plus que d'autres mais le résultat fonctionne. Ils ont l'air vrais. De la fliquette qui veut faire ses preuves bien qu'elle soit arrivée haut, en passant par le flic ronchon qui cache ses émotions, la scientifique qui cache bien son jeu, jusqu'au juge qui devient attachant. Les moins : le mélange de phrases longues perdues au milieu de phrases très courtes. Ça hache un peu la lecture, je trouve. La fin est aussi un peu prévisible, si on sait où regarder on trouve l'auteur des malheurs de ce pauvre homme sans trop de difficultés. Pas de grosse surprise à la fin pour moi, dommage. À lire si vous êtes curieux de découvrir Lyon et ses secrets !
    Lire la suite
    En lire moins
  • soniaboulimiquedeslivres Posté le 26 Janvier 2019
    J’ai encore l’ancienne version de ce roman, paru chez France Loisirs Nouvelles Plumes. Depuis, la couverture a changé, plus recherchée et aboutie. C’est celle en image à la une. Le ton est donné dès les premiers chapitres, avec l’enlèvement de Romain Lazar, et la découverte de doigts pointés dans des directions différentes et retrouvés dans les lieux les plus symboliques de Lyon. Sortez votre plan de la capitale des gones et vos baskets, Grégory nous entraîne à la découverte de la ville, y compris les endroits les moins touristiques. Je connais Lyon assez bien, du coup, tous les lieux évoqués ne me sont pas étrangers, et je sais que lorsque je vais y retourner, je penserai à ce roman. Notre équipe d’enquêteurs qui ont permis cette immersion était fort sympathique. Paul Vidal et Lionel Serrino, les lieutenants, et Lisa Guéran, capitaine de police, ont les nerfs soumis à rude épreuve. Je les ai trouvés attachants, avec leurs qualités et leurs défauts. Le côté vie personnelle de Lisa est suffisamment développé pour nous la rendre attrayante. L’histoire est sombre et prenante. Les difficiles sujets de la prostitution et des atrocités de l’ex Yougoslavie sont abordés avec énormément de sensibilité et de justesse. Elle a... J’ai encore l’ancienne version de ce roman, paru chez France Loisirs Nouvelles Plumes. Depuis, la couverture a changé, plus recherchée et aboutie. C’est celle en image à la une. Le ton est donné dès les premiers chapitres, avec l’enlèvement de Romain Lazar, et la découverte de doigts pointés dans des directions différentes et retrouvés dans les lieux les plus symboliques de Lyon. Sortez votre plan de la capitale des gones et vos baskets, Grégory nous entraîne à la découverte de la ville, y compris les endroits les moins touristiques. Je connais Lyon assez bien, du coup, tous les lieux évoqués ne me sont pas étrangers, et je sais que lorsque je vais y retourner, je penserai à ce roman. Notre équipe d’enquêteurs qui ont permis cette immersion était fort sympathique. Paul Vidal et Lionel Serrino, les lieutenants, et Lisa Guéran, capitaine de police, ont les nerfs soumis à rude épreuve. Je les ai trouvés attachants, avec leurs qualités et leurs défauts. Le côté vie personnelle de Lisa est suffisamment développé pour nous la rendre attrayante. L’histoire est sombre et prenante. Les difficiles sujets de la prostitution et des atrocités de l’ex Yougoslavie sont abordés avec énormément de sensibilité et de justesse. Elle a pris ensuite une tournure franc-maçonnique, qui m’a fait peur au départ, car j’avoue que c’est un sujet qui ne m’intéresse pas le moins du monde et pour lequel je n’y connais absolument rien ! Bon, je me suis accrochée, et j’ai très bien fait. Les explications de Grégory sur cette confédération sont claires, suffisamment précises pour nous éclairer mais pas du tout rébarbatives. Je ne me suis jamais perdue et en plus, j’ai appris des choses passionnantes. Comme quoi !!! L’écriture de Grégory est agréable, très fluide, les chapitres sont courts, le rythme est bon, les rebondissements nombreux et judicieux nous tiennent en haleine du début à la fin. La fin est digne du reste. Une très belle découverte littéraire que je conseille !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sylla Posté le 13 Novembre 2018
    Avec Les ténèbres d’Hiram de Grégory Chevignon, on rentre très rapidement dans l’action. On suit le capitaine Lisa Guéran et ses collègues, Lionel Serrino et Paul Vidal, qui enquêtent sur la disparition d’un homme. Tout ce qu’il reste de lui est un doigt. Rapidement les enquêteurs se retrouvent à courir dans un jeu macabre, le ravisseur semant les doigts un à un dans la ville de Lyon. Tout porte à croire que le disparu est toujours vivant. S’engage alors une course contre la montre pour le retrouver avant qu’il ne soit tué. Encore une fois, on est très rapidement mis dans le bain de l’enquête. Ce livre nous plonge dans le milieu des sociétés secrètes. Petit à petit les enquêteurs vont découvrir les liens insoupçonnés de certaines personnes avec ces sociétés. On découvre également certaines organisations, mais là j’ai souvent été perdue avec les acronymes de certaines de ces organisations. L’ambiance est un peu angoissante sans être horrifique pour autant, avec quelques chapitres abordant le point de vue du ravisseur et certaines scènes avec la victime. J’ai trouvé que l’écriture était bien dosée avec des descriptions de scènes de crime ou encore d’affrontements qui permettaient de se faire une idée sans... Avec Les ténèbres d’Hiram de Grégory Chevignon, on rentre très rapidement dans l’action. On suit le capitaine Lisa Guéran et ses collègues, Lionel Serrino et Paul Vidal, qui enquêtent sur la disparition d’un homme. Tout ce qu’il reste de lui est un doigt. Rapidement les enquêteurs se retrouvent à courir dans un jeu macabre, le ravisseur semant les doigts un à un dans la ville de Lyon. Tout porte à croire que le disparu est toujours vivant. S’engage alors une course contre la montre pour le retrouver avant qu’il ne soit tué. Encore une fois, on est très rapidement mis dans le bain de l’enquête. Ce livre nous plonge dans le milieu des sociétés secrètes. Petit à petit les enquêteurs vont découvrir les liens insoupçonnés de certaines personnes avec ces sociétés. On découvre également certaines organisations, mais là j’ai souvent été perdue avec les acronymes de certaines de ces organisations. L’ambiance est un peu angoissante sans être horrifique pour autant, avec quelques chapitres abordant le point de vue du ravisseur et certaines scènes avec la victime. J’ai trouvé que l’écriture était bien dosée avec des descriptions de scènes de crime ou encore d’affrontements qui permettaient de se faire une idée sans pour autant aller trop loin dans le sanglant. Ceci dit, je m’attendais à plus entre le titre et la couverture (que j’aime beaucoup du reste), donc un peu déçue sur ce point. Il se lit facilement, la plume de l’auteur est relativement agréable. Côté personnages, j’ai eu du mal à cerner Lisa Guéran. On sent qu’elle prend son travail à cœur et qu’elle fait tout pour aller au bout des enquêtes. C’est également quelqu’un qui soutient ses collègues quand ils en ont besoin… mais il y a ce côté indécis chez elle qui m’a un peu dérangée et qui fait qu’au final on ne sait jamais trop ce qu’elle va faire. J’ai trouvé que le personnage de Lionel n’était pas assez développé. On en sait finalement assez peu sur lui. On assiste à sa façon de mener l’enquête mais au-delà de ça il n’y a pas vraiment grand chose de plus si on compare aux éléments qu’on peut avoir sur Lisa ou Paul Vidal. Paul Vidal de son côté n’est pas forcément très bien traité dans ce livre. Il a eu la bonne idée de se lancer dans une histoire compliquée qui aurait pu donner une dimension différente à certains passages si la situation avait été plus exploitée. En effet, face à certains évènements graves, je m’attendais à certaines réactions… qu’il n’a pas eu. J’ai donc été un peu déstabilisée sur ce point. Pour ce qui est de l’intrigue à proprement parler, là j’ai été complètement bluffée ! L’auteur mène la barque d’une main de maître tout en maintenant cette ambiance un peu angoissante avec la question qui reste en suspens « sauront-ils le sauver à temps ? ». On va découvrir des personnalités très particulières avec des idées totalement impensables. Le twist final m’a laissée sur les fesses. Au final, j’ai vraiment aimé l’intrigue malgré des personnages pas toujours clairs ou des situations parfois peu développées. Je ne sais pas si l’auteur compte écrire une saga, mais si c’est le cas je serai curieuse d’en apprendre plus sur les uns et les autres.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    9 thrillers qui flirtent avec l'étrange et le surnaturel

    Démons, fantômes, vampires, sorcières, sectes sataniques... Quand la littérature policière flirte avec le surnaturel et l'étrange, ce sont de longues et redoutables nuits blanches qui attendent le lecteur (pour son plus grand plaisir). Partez à la découverte de 9 romans noirs comme la nuit, qui vous entraîneront au coeur d'enquêtes mystiques et dans les couloirs d'effroyables maisons hantées. À vos risques et périls !

    Lire l'article