RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Les trois lumières

            10/18
            EAN : 9782264056139
            Code sériel : 4556
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 96
            Format : 108 x 177 mm
            Les trois lumières

            Jacqueline ODIN (Traducteur)
            Date de parution : 16/08/2012

            Dans la campagne irlandaise, une fillette est confiée pour quelque temps à un couple sans enfants. Livrée à elle-même, l’enfant pénètre jour après jour un monde étranger, où elle découvre l’innocence et la tendresse de l’été. Peu à peu, des liens se tissent, chacun apprivoise l’autre et les ombres secrètes...

            Dans la campagne irlandaise, une fillette est confiée pour quelque temps à un couple sans enfants. Livrée à elle-même, l’enfant pénètre jour après jour un monde étranger, où elle découvre l’innocence et la tendresse de l’été. Peu à peu, des liens se tissent, chacun apprivoise l’autre et les ombres secrètes de sa lumière. Pourtant, certains détails intriguent la fillette…

            « Quelle force dans ce petit roman... Ces Trois Lumières nous éclairent. »
            Sylvie Dupuch, Elle

            Traduit de l'anglais (Irlande) par Jacqueline Odin

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782264056139
            Code sériel : 4556
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 96
            Format : 108 x 177 mm
            10/18
            6.10 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • josette-costeux Posté le 13 Juillet 2019
              Emotions troublantes suite à la lecture de ce roman. J'ai apprécié le fait que beaucoup de sujets graves soient évoqués avec délicatesses : la mort, le deuil, l'alcoolisme, la précarité, la manque d'affection ,les secrets de famille. La vie agricole, la nature, les conditions de travail des agriculteurs, l'entraide sont joliment évoqués. Cette petite fille est très attachante car elle prend ce qu'elle peut recevoir de positif sans poser de questions. On a l'impression qu'elle constitue des réserves". Par contre, elle semble "abandonnée" et le fait qu'elle n'ait pas de prénom m'a perturbée. La fin surprend, émeut, on a une sensation de trop peu, on voudrait en savoir plus mais le roman s'arrête là...
            • mylene76 Posté le 27 Avril 2019
              Beau / lumineux / tendre A déguster dans le canapé devant un bon feu de cheminée
            • JimmyCz Posté le 10 Avril 2019
              Petit ouvrage (trop petit d'ailleurs) plein de jolies choses à découvrir. Ce livre a fait écho en moi, étant breton je retrouve une psychologie qui me manque dans le sud où j'habite et des personnalités si typiques des bretons, irlandais, gallois et écossais. De fait j'ai eu un peu l'impression d'être chez moi avec des personnages terre-mer ou ker-mor comme on dit. Ce fut plaisant et l'on apprend à se prendre rapidement de sentiments pour ces trois personnages si emprunts de sentiment et d'émotions. Il n'y a pas de mièvrerie, c'est délicat, c'est sensible. Le style n'est pas flamboyant, il est assez sobre mais il ne servait à rien de faire davantage de toute façon, car cette oeuvre s'inscrit dans une humilité et une simplicité certaines. Le livre est beaucoup trop court par contre et le petit défaut qui en découle est que l'on ne va pas au fond de chaque chose ou idée, on reste en surface comme si le lecteur devait "faire sa part". Beaucoup de livres sont ainsi, souvent positivement mais là nous avons envie d'être pris par la main doucement. Une jolie découverte.
            • vibrelivre Posté le 17 Mars 2019
              Les trois lumières (2010) Claire Keegan Sabine Wespieser récit traduit de l'anglais (Irlande) par Jacqueline Odin, 2011 C'est un récit court de 90 pages. L'action se passe un été chaud d'Irlande, dans la région rurale de Wexford, près de la mer. Le personnage principal est une fillette qui doit avoir dans les cinq/six ans : elle apprend à lire, elle est portée sur les épaules, on la prend sur ses genoux ; c'est elle qui raconte l'histoire. Elle est accueillie chez les Kinsella, certainement des parents de sa mère. Celle-ci, une fois de plus enceinte, et son père qui claque son argent dans les jeux de cartes, sont contents d'avoir un enfant en moins dont il faut s'occuper, même très peu. C'est à peine s'ils la lavent. Le couple , qui n'a pas d'enfants, est aimant, affectueux, attentionné. La fillette découvre une autre façon d'être ensemble. Elle apprend au sein de cette nouvelle famille ce qu'est une vie paisible, rythmée par les activités du jour, les gestes d'amour, les choses qu'on ne dit pas, pour ne pas blesser, pour ne pas introduire de la honte, une façon soignée de parler. Une voisine lui fait ouvrir les yeux sur le malheur qui a frappé les... Les trois lumières (2010) Claire Keegan Sabine Wespieser récit traduit de l'anglais (Irlande) par Jacqueline Odin, 2011 C'est un récit court de 90 pages. L'action se passe un été chaud d'Irlande, dans la région rurale de Wexford, près de la mer. Le personnage principal est une fillette qui doit avoir dans les cinq/six ans : elle apprend à lire, elle est portée sur les épaules, on la prend sur ses genoux ; c'est elle qui raconte l'histoire. Elle est accueillie chez les Kinsella, certainement des parents de sa mère. Celle-ci, une fois de plus enceinte, et son père qui claque son argent dans les jeux de cartes, sont contents d'avoir un enfant en moins dont il faut s'occuper, même très peu. C'est à peine s'ils la lavent. Le couple , qui n'a pas d'enfants, est aimant, affectueux, attentionné. La fillette découvre une autre façon d'être ensemble. Elle apprend au sein de cette nouvelle famille ce qu'est une vie paisible, rythmée par les activités du jour, les gestes d'amour, les choses qu'on ne dit pas, pour ne pas blesser, pour ne pas introduire de la honte, une façon soignée de parler. Une voisine lui fait ouvrir les yeux sur le malheur qui a frappé les Kinsella : leur petit garçon est mort noyé dans la fosse à purin. Le mari Kinsella lui apprend la valeur du silence. Le petit frère est né, c'est bientôt la rentrée des classes. Il lui faut retourner chez elle. Aussitôt il lui est difficile de rester chez les Kinsella. Cependant un événement retardera son retour de deux jours. Chez elle, elle se sent une étrangère. Et quand le couple Kinsella s'en va, instinctivement elle court derrière lui, débondant son cœur. Il ne se passe rien dans ce récit, c'est un été extraordinaire de chaleur et d'affection, l'enfant, qui a du temps pour elle, et de qui on s'occupe, baigne dans une ambiance protectrice, saine, sensible et tendre. Une apostrophe en irlandais témoigne de cette tendresse : a Leanbh. ( mon enfant) L'écriture choisit de suggérer. C'est le dedans qui remplit. La scène finale de la séparation est poignante. La troisième lumière pourrait être cette enfant, destinée à briller constamment entre les deux membres du couple Kinsella.
              Lire la suite
              En lire moins
            • XS Posté le 10 Août 2018
              Un court roman qui porte bien son nom tant il est lumineux. Voici donc une petite narratrice dont les parents se délestent lors d’un été chez des amis, le temps pour la maman de mener à bien une énième grossesse. Petit bout un peu sauvage, ses hôtes lui montrent un monde où la tendresse affleure, où le bonheur se laisse deviner. Par petite touches, Claire Keegan dévoile le quotidien et les fêlures liées aux blessures cachées de ces hôtes, l’apprivoisement réciproque entre ceux-ci et la fillette, les liens qui se créent. L’été file à tout allure, avant le retour au bercail. Je garderai de ce petit roman une impression de lumière, de chaleur, une petite tranche de vie entre parenthèses.
            Lisez inspiré avec 10/18 !
            Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…