Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782377355037
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 10,8 x 17,7 mm

Les vignes de Sarah

Sebastian Danchin (traduit par)
Collection : Roman & évasion
Date de parution : 03/09/2020
1897. En Californie, Sarah et Philippe doivent lutter pour sauver leur domaine vinicole. La perte d’un bébé, des relations familiales entremêlées de secrets... Dans la lignée des sagas de Sarah Lark et Tamara McKinley, par l’auteure de La Fille du maître de chai. Déjà 7 500 ex. vendus chez Archipoche.
« Si vous aimez les voyages, les doux cépages et les épopées romanesques, plongez-vous dans cette saga pleine de charme ! » Babelio

Novembre 1897. Sarah et Philippe Lemieux, tout juste mariés, sont déterminés à faire d’Eagle’s Run, leur vignoble californien, une entreprise florissante.

Mais des déconvenues viennent saper l’élan du jeune...
« Si vous aimez les voyages, les doux cépages et les épopées romanesques, plongez-vous dans cette saga pleine de charme ! » Babelio

Novembre 1897. Sarah et Philippe Lemieux, tout juste mariés, sont déterminés à faire d’Eagle’s Run, leur vignoble californien, une entreprise florissante.

Mais des déconvenues viennent saper l’élan du jeune couple, dont une guerre des prix qui fait chuter les cours et met leur exploitation en péril.

Est-ce pour cette raison que Philippe se montre soucieux et repousse sans cesse la promesse faite à Sarah de relancer le domaine de Vouvray, dans le Val de Loire ?

Survient par chance une invitation à l’Exposition universelle de Paris 1900, qui pourrait résoudre bien des problèmes. Or, une nouvelle tragédie les frappe, et des secrets de famille menacent de faire surface…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377355037
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 10,8 x 17,7 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Mariloup Posté le 5 Septembre 2021
    J'avais bien aimé le premier tome La fille du maître de chai. J'avais d'ailleurs été surprise d'avoir apprécié ma lecture car il est tout de même question de viticulture, au-delà de la romance et ce n'est pas un domaine qui m'attire particulièrement mais je me suis laissée prendre au jeu et étant une personne très curieuse de nature, j'ai ainsi pu en apprendre plus sur ce milieu qui m'était totalement étranger. Il faut le dire, ce second tome met à mal notre jeune couple français, fraîchement mariés, si bien sur le plan professionnel que personnel. Les personnages gravitant autour d'eux sont également impactés. C'est le temps des difficultés, des catastrophes et des pertes douloureuses. Mais il y a aussi des petits bonheur, du positif malgré cela. Il y a la perte de leur premier enfant, leur participation à l'Exposition Universelle à Paris en 1900, l'incendie du vignoble à Eagle's Run, l'arrivée de la fille illégitime de Philippe, le commerce de proximité de Sarah, la naissance de leurs deux autres enfants, le nouveau club féministe de Sarah, les problèmes d'argent, les problèmes de couple, le grand séisme en Californie, entre autres ! Nous avons différents points de vue, celui de Sarah, de Philippe,... J'avais bien aimé le premier tome La fille du maître de chai. J'avais d'ailleurs été surprise d'avoir apprécié ma lecture car il est tout de même question de viticulture, au-delà de la romance et ce n'est pas un domaine qui m'attire particulièrement mais je me suis laissée prendre au jeu et étant une personne très curieuse de nature, j'ai ainsi pu en apprendre plus sur ce milieu qui m'était totalement étranger. Il faut le dire, ce second tome met à mal notre jeune couple français, fraîchement mariés, si bien sur le plan professionnel que personnel. Les personnages gravitant autour d'eux sont également impactés. C'est le temps des difficultés, des catastrophes et des pertes douloureuses. Mais il y a aussi des petits bonheur, du positif malgré cela. Il y a la perte de leur premier enfant, leur participation à l'Exposition Universelle à Paris en 1900, l'incendie du vignoble à Eagle's Run, l'arrivée de la fille illégitime de Philippe, le commerce de proximité de Sarah, la naissance de leurs deux autres enfants, le nouveau club féministe de Sarah, les problèmes d'argent, les problèmes de couple, le grand séisme en Californie, entre autres ! Nous avons différents points de vue, celui de Sarah, de Philippe, de Marie, de Luc et de quelques autres de mémoire. D'ailleurs, j'ai adoré les chapitres mettant en avant Marie. C'est un personnage féminin que j'apprécie beaucoup, qui évolue dans un milieu très sélectif, un milieu d'hommes à l'époque, celui de la médecine et elle est admirable. Sarah a vécu de belles et terribles choses mais elle reste forte, elle s'épanouit, s'impose. Philippe est l'homme idéal, sur qui on peut compter en toute circonstance. Aurora m'a un peu manquée, elle n'était pas si présente que cela alors que je l'adore. J'ai vraiment senti toute la dimension familiale de la série et l'importance des enfants pour la suite de cette fresque. La plume est toujours très agréable, c'est très fluide et franchement, ça se lit tout seul. On est peut-être un peu plus en Amérique qu'en France mais le pays natal de nos héros n'est pas oublié pour autant et je pense qu'il sera beaucoup plus présent par la suite, avec le second domaine viticole de Sarah à Vouvray. Pour ce qui est de la gestion d'un domaine viticole, j'en sais bien plus désormais. En bref, j'ai beaucoup aimé ce second tome, je l'ai même préféré au premier. Nos héros ont été bien éprouvés dans ce tome, c'est le cas de le dire. J'ai déjà le troisième tome sous la main et il ne devrait pas faire long feu. Je suis très curieuse de découvrir ce qu'il va advenir des Lemieux et de leurs proches.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lire1x Posté le 7 Février 2021
    Le premier tome m’avait bien plu. Du coup, j’avais hâte de retrouver Sarah et ses vignes. Cette fois encore, j’ai choisi la version audio. Sans aucun regret vu que j’y ai retrouvé l’agréable Bénédicte Charlon. La qualité de sa lecture ainsi que l’enregistrement Audible sont vraiment très bons. Nous avions laissé Sarah dans ses vignes. Son cœur partagé entre sa Loire natale et la douce Californie. Je ne vous en dirai pas trop pour éviter de vous dévoiler le contenu de ce deuxième tome. Juste que le temps a passé et que nous sommes à présent à l’aube du 20ème siècle. Une guerre est en cours entre les vignerons français et les américains. Une lutte des prix envers les vignerons américains freine leur expansion en Europe. Les défis seront donc variés pour Sarah. La jeune femme reste cette héroïne brillante et ingénieuse qui n’hésite pas à dépasser ses limites et à bousculer les conventions sociales de son époque afin d’atteindre ses objectifs. Ce deuxième tome est plaisant. L’écriture est égale. Cependant, j’ai pour une fois trouvé que les différents événements du récit étaient survolés. Du coup, j’ai éprouvé des difficultés à rentrer complètement dans l’histoire. J’ai eu l’impression d’être extérieure... Le premier tome m’avait bien plu. Du coup, j’avais hâte de retrouver Sarah et ses vignes. Cette fois encore, j’ai choisi la version audio. Sans aucun regret vu que j’y ai retrouvé l’agréable Bénédicte Charlon. La qualité de sa lecture ainsi que l’enregistrement Audible sont vraiment très bons. Nous avions laissé Sarah dans ses vignes. Son cœur partagé entre sa Loire natale et la douce Californie. Je ne vous en dirai pas trop pour éviter de vous dévoiler le contenu de ce deuxième tome. Juste que le temps a passé et que nous sommes à présent à l’aube du 20ème siècle. Une guerre est en cours entre les vignerons français et les américains. Une lutte des prix envers les vignerons américains freine leur expansion en Europe. Les défis seront donc variés pour Sarah. La jeune femme reste cette héroïne brillante et ingénieuse qui n’hésite pas à dépasser ses limites et à bousculer les conventions sociales de son époque afin d’atteindre ses objectifs. Ce deuxième tome est plaisant. L’écriture est égale. Cependant, j’ai pour une fois trouvé que les différents événements du récit étaient survolés. Du coup, j’ai éprouvé des difficultés à rentrer complètement dans l’histoire. J’ai eu l’impression d’être extérieure au récit, comme un témoin discret. Les années filent très vite. Il se passe beaucoup de choses. Je me suis accrochée et je me suis laissé guider dans les vignes de Sarah. Malgré cela, pas de gros coup de cœur cette fois. Ce que j’ai apprécié, c’est la confrontation entre le monde d’avant (l’Europe) et la nouveauté (les USA). Le début du siècle passé est réellement une époque fascinante. La vitesse à laquelle les découvertes technologiques se font, l’évolution des mœurs, la bataille des suffragettes pour les droits des femmes. J’adore. En revanche, ne lisez pas le résumé de l’éditeur. En effet, ce n’est pas très malin mais ce dernier raconte une grosse partie de l’histoire (en tout cas sur Audible ou Babelio). Ça enlève une bonne partie du plaisir. Dommage !
    Lire la suite
    En lire moins
  • candou42 Posté le 30 Septembre 2020
    Cette lecture de saison a parfaitement rempli son rôle. J'avais déjà beaucoup aimé le premier tome et mon impression favorable envers cette saga s'est confirmée à l'issue de cette lecture. Ici, nous avons plus un récit de vie avec ses aléas que des détails fournis sur le quotidien professionnel des viticulteurs du début du XXe siècle. J'ai ainsi plus retrouvé l'ambiance "saga familiale" que le récit de terroir et j'avoue que je suis ravie de ce parti pris. Alors oui, on est dans le romanesque, oui il leur arrive beaucoup de choses (négatives de surcroît) et on pourrait avoir l'impression que cette surabondance de péripéties entame la crédibilité du récit. Mais, et je ne sais comment l'expliquer, cela ne m'a pas gêné ici alors que d'habitude c'est un point qui a tendance à m'exaspérer. J'ai trouvé que cet aspect servait le côté saga familiale du roman et que la façon de l'écrire et de le présenter était fort bien faite de la part de l'auteur. Je ressors donc ravie de cette lecture mais je conçois qu'elle puisse ne pas plaire à tout le monde. Pour ma part, elle a totalement répondu à mes attentes et je découvrirai avec grand plaisir le troisième... Cette lecture de saison a parfaitement rempli son rôle. J'avais déjà beaucoup aimé le premier tome et mon impression favorable envers cette saga s'est confirmée à l'issue de cette lecture. Ici, nous avons plus un récit de vie avec ses aléas que des détails fournis sur le quotidien professionnel des viticulteurs du début du XXe siècle. J'ai ainsi plus retrouvé l'ambiance "saga familiale" que le récit de terroir et j'avoue que je suis ravie de ce parti pris. Alors oui, on est dans le romanesque, oui il leur arrive beaucoup de choses (négatives de surcroît) et on pourrait avoir l'impression que cette surabondance de péripéties entame la crédibilité du récit. Mais, et je ne sais comment l'expliquer, cela ne m'a pas gêné ici alors que d'habitude c'est un point qui a tendance à m'exaspérer. J'ai trouvé que cet aspect servait le côté saga familiale du roman et que la façon de l'écrire et de le présenter était fort bien faite de la part de l'auteur. Je ressors donc ravie de cette lecture mais je conçois qu'elle puisse ne pas plaire à tout le monde. Pour ma part, elle a totalement répondu à mes attentes et je découvrirai avec grand plaisir le troisième et dernier tome de la saga.
    Lire la suite
    En lire moins
  • leBoudoirdulivre Posté le 6 Septembre 2020
    Dès les premières pages, on part dans un voyage initiatique et on retombe sous le charme de cette saga romanesque aux accents viticoles, à cet amour de la terre. Aussi prenant que beau, chaque nouveau roman de Kristen Harnisch est une pépite d'émotion, un bijou à l'état brut. C'est encore un coup de coeur, impossible d'en être autrement face à cette suite qui se révèle aussi addictive et encore plus profonde que son précédent tome. Novembre 1897, Vouvray. Sarah est de retour sur les terres de son enfance et a épousé Philippe, un mariage qui efface toutes ces dernières années de malheurs. Leurs vignes désormais unies, c'est avec nostalgie que Sarah repart en Californie non sans se persuader de faire tenir la promesse de son mari de relancer le vignoble du domaine de Vouvray. Un mois plus tard, à San Francisco, une jeune femme est sur le point de faire vaciller en éclat le bonheur tant attendu de Sarah et Philippe. Comment le jeune couple va-t-il surmonter cette nouvelle épreuve ? Quelle va être la réaction de Sarah face aux secrets de son mari ? Bien des épreuves attendent Sarah en proie aux doutes depuis que la situation financière du domaine met à mal ses propres projets. Sans... Dès les premières pages, on part dans un voyage initiatique et on retombe sous le charme de cette saga romanesque aux accents viticoles, à cet amour de la terre. Aussi prenant que beau, chaque nouveau roman de Kristen Harnisch est une pépite d'émotion, un bijou à l'état brut. C'est encore un coup de coeur, impossible d'en être autrement face à cette suite qui se révèle aussi addictive et encore plus profonde que son précédent tome. Novembre 1897, Vouvray. Sarah est de retour sur les terres de son enfance et a épousé Philippe, un mariage qui efface toutes ces dernières années de malheurs. Leurs vignes désormais unies, c'est avec nostalgie que Sarah repart en Californie non sans se persuader de faire tenir la promesse de son mari de relancer le vignoble du domaine de Vouvray. Un mois plus tard, à San Francisco, une jeune femme est sur le point de faire vaciller en éclat le bonheur tant attendu de Sarah et Philippe. Comment le jeune couple va-t-il surmonter cette nouvelle épreuve ? Quelle va être la réaction de Sarah face aux secrets de son mari ? Bien des épreuves attendent Sarah en proie aux doutes depuis que la situation financière du domaine met à mal ses propres projets. Sans compter que son mari lui cache bien des choses dans le but de la protéger. Leur participation à l'Exposition universelle de Paris sera-t-elle la solution à leurs problèmes ? Une saga où les odeurs de la terre et des cépages emporte le lecteur dans un voyage olfactif qui réveille les sens ! Un deuxième tome explosif attend les lecteurs de « La vigne de Sarah ». Dès les premières pages, on est transporté dans l'univers du vin et de l'amour de sa terre qui n'est pas sans rappeler la célèbre saga « La bicyclette bleue » de Régine Desforges. Un hommage aux valeurs familiales avec un second tome très féministe où Sarah et son amie Marie se retrouvent au premier plan, l'une dans sa lutte pour le droit de vote, l'autre pour être l'égale de ses homologues masculins en médecine. Une mise en avant importante de Marie (enfin) qui permet de découvrir deux histoires en une. Celle de Sarah en lutte avec ses convictions et celle de Marie en proie à un dilemme entre son combat pour réaliser son rêve et peut-être une histoire d'amour naissante mais qui pourrait bouleverser tout ses plans d'avenir. L'auteur dévoile le contexte économique de l'époque qui va compliquer le calme enfin revenu à Eagle's Run. On apprécie toutes les descriptions qui nous plonge au coeur d'une époque en pleine évolution et aux multiples rebondissements. Encore une fois, Sarah se retrouve en pleine tourmente et ne cesse de douter. Une fois n'est pas coutume, elle devra faire des sacrifices au nom de son amour pour Philippe. C'est une Sarah éprouvée mais déterminée à s'en sortir et à trouver les solutions aux problèmes que le destin semble mettre sur sa route que l'on retrouve dans une lutte acharnée à sauver leur domaine de Napa. Sarah n'en oublie pas ses terres natales dont les projets ont dû être mis entre parenthèses, sources de conflits avec son mari. Attendre, toujours attendre, Sarah ne comprend pas son mari dans ses choix mettant ses projets à elle toujours en attente au profit des siens. Le courage de Sarah n'aura d'égal que les difficultés en tant que femme dans un monde encore réfractaire à reconnaître leur travail. Une saga, hommage aux femmes et à leur courage à l'aube d'un monde en plein changement !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Marie-Nel Posté le 1 Septembre 2020
    Les vignes de Sarah est la suite de La fille du maître de chai paru il y a deux ans. J'avais adoré ce premier tome et j’étais très contente de retrouver Sarah dans cette suite. En plus, j'avais loupé sa sortie en grand format l’année dernière, il était hors de question de faire de même avec la sortie en poche. Si vous n’avez pas lu le premier tome, ne lisez surtout pas ce qui va suivre au risque d’être fortement spolié, il est même dans votre intérêt de ne pas lire le résumé. J'ai retrouvé Sarah au moment où je l'ai quittée dans le précédent opus. Bien que ça fasse longtemps que je l'ai lu, je me suis tout de suite rappelée les faits. Il faut dire que ce qu'il se passe dedans sont assez marquants pour se souvenir de tout et pouvoir reprendre la suite sans problèmes. En plus, Kristen Harnisch fait des petits rappels des faits importants du premier, tout en finesse et avec beaucoup de subtilité. D'un autre côté, il est vrai que la fin du premier n'appelait pas forcément une suite. Beaucoup de romans se terminent avec un fin plus alambiquée sans jamais avoir de suite.... Les vignes de Sarah est la suite de La fille du maître de chai paru il y a deux ans. J'avais adoré ce premier tome et j’étais très contente de retrouver Sarah dans cette suite. En plus, j'avais loupé sa sortie en grand format l’année dernière, il était hors de question de faire de même avec la sortie en poche. Si vous n’avez pas lu le premier tome, ne lisez surtout pas ce qui va suivre au risque d’être fortement spolié, il est même dans votre intérêt de ne pas lire le résumé. J'ai retrouvé Sarah au moment où je l'ai quittée dans le précédent opus. Bien que ça fasse longtemps que je l'ai lu, je me suis tout de suite rappelée les faits. Il faut dire que ce qu'il se passe dedans sont assez marquants pour se souvenir de tout et pouvoir reprendre la suite sans problèmes. En plus, Kristen Harnisch fait des petits rappels des faits importants du premier, tout en finesse et avec beaucoup de subtilité. D'un autre côté, il est vrai que la fin du premier n'appelait pas forcément une suite. Beaucoup de romans se terminent avec un fin plus alambiquée sans jamais avoir de suite. Alors ce fut une belle surprise de voir qu'une suite existait et un énorme plaisir de retrouver Sarah et les autres personnages. Dans ce second opus, Sarah est mariée à Philippe et part s'installer avec lui en Californie dans la propriété de Philippe, à Napa, où il a une belle exploitation de vigne. Philippe a promis à Sarah d’envoyer des vignes à la mère de Sarah en France pour relancer l’exploitation française. Mais de gros problèmes en Californie vont retarder cet envoi. En effet, les prix du vin s'effondrent et Philippe va devoir user de stratagèmes pour ne pas perdre trop d'argent. On est à la fin du XIXème siècle, au tout début du XXème, et un événement très important va relancer les affaires de Philippe. En effet, il a reçu une invitation pour la grande exposition à Paris en 1900 où il va pouvoir tenir un stand et exposer son vin avec d'autres viticulteurs californiens et français. C’est une chance pour faire connaître son domaine, surtout s'il gagne une médaille. Sarah et Philippe passent un bon séjour en France, font de belles rencontres, et repartent en Californie plein d'espoir. Malheureusement leur retour à Napa va être marqué par un drame qui va tout remettre en question. S'y ajoute des soucis d'ordre privés, des secrets autour de Philippe, des souffrances pour Sarah, la vie de ce couple n'a pas fini d’être chamboulée… Bien sur, je ne vais pas vous en dire plus, ce serait vous gâcher la surprise de la lecture. Il arrive vraiment des drames importants dans la vie de ce jeune couple. Ils vont devoir se montrer fort courageux pour arriver à tout surmonter. Je n'ai rien trouvé d’exagéré. Les événements pourraient très bien arriver, ce que je veux dire, c’est que l'auteure est restée très réaliste et n'est pas allée dans la surenchère de drames. J’étais déjà très attachée aux personnages avant de commencer ma lecture, cela n'a pas faibli avec la lecture de ce second opus. Au contraire. J'ai aimé voir Sarah et Philippe heureux et amoureux, se promener dans les allées de l’Exposition universelle. Sarah a déjà vécu tellement de drames qu'elle a le droit au bonheur. Et devant ce qu'elle va devoir traverser, elle ne baissera pas les bras, sera toujours présente aux côtés de Philippe, sera une aide sans faille. Elle aura aussi plein d’idées ingénieuses pour aider l’exploitation à se relever. Comme dans le premier, on retrouve également chez Sarah, les idées d’indépendance des femmes en ce début de siècle, où les suffragettes demandent le droit de vote. C’est compliqué à cette époque de faire-valoir la parole des femmes. Au fur et à mesure du roman, j'ai vu avec beaucoup de plaisir émerger un autre personnage féminin, Marie. C’est une amie de Sarah, elle a connu une histoire dramatique elle aussi avec le frère de Philippe avec qui elle a eu une fille. Elle vit elle aussi en Amérique, à San Francisco où elle est sage-femme et où elle va suivre des études de médecine car elle rêve d’être chirurgien. Elle avait recueilli Sarah et sa sœur lors de leur arrivée en Amérique et à vécu avec Sarah déjà de grosses épreuves. Marie et sa fille se rendent souvent chez Sarah et Philippe. Avec cet autre personnage féminin, on va suivre également les conditions de vie d'une femme qui veut devenir médecin, la façon dont les autres étudiants la regardent et se moquent. J'ai vraiment beaucoup aimé suivre Marie. Bon, je vais arrêter là mon bavardage sur le contenu de l’histoire. Ne vous inquiétez pas je ne vous ai rien révélé d'important. L'attachement à tous ces personnages est toujours aussi fort, et ce malgré le choix narratif de l'auteure, elle emploie la troisième personne du singulier. Je suis d’habitude plus sensible à une narration à la première personne, mais ici je trouve que le choix a été judicieux. Il permet de garder une certaine distance avec les personnages. L’auteure décrit tellement bien les sentiments qu'il est très facile de les ressentir, j'ai été contente, triste, effrayée, je suis passée par plein de sentiments différents au cours de ma lecture. Le style de Kristen Harnisch est toujours aussi bon. Elle décrit à la perfection les personnages, les lieux, les sentiments, sans jamais alourdir son texte. Tout est léger à lire, tout coule de source. Elle est arrivée à accrocher mon attention dès le début du roman et à ne pas la lâcher tout le long. Cela a rendu ma lecture très addictive. Je n'arrivais pas à laisser mon livre pour vaquer à mes obligations. J’étais toujours en pensée avec les personnages. Comme je le disais, les lieux sont bien décrits et j'ai fortement apprécié le dépaysement, la visite de Paris, de l’Exposition universelle de la Tour Eiffel de 1900, mais aussi et bien sûr la Napa Vallée. L'auteure a mis plein de beaux paysages dans mes yeux de lectrice. Et bien sûr, comme dans le premier opus, Kristen Harnisch fait passer de beaux messages au travers de ses personnages sur l'amour, l’amitié, la confiance en soi, le courage, le travail ardu dans les vignes, la transmission du savoir, le pardon, la résilience. Sarah est une femme forte à la grande sensibilité. L'auteure parle aussi de la condition féminine à cette période charnière, la femme veut de plus en plus prendre son indépendance, lutte pour avoir les mêmes droits que les hommes. C’est une bataille très dure, qui n'est toujours pas terminée à l'heure actuelle. Elles veulent voter comme les hommes, étudier comme eux, travailler comme eux et être reconnues. Je trouve ça très bien et très intéressant que l'auteure inclut dans l'histoire de telles batailles. J'aime les romans avec des femmes fortes, qui ne se laissent pas marcher sur les pieds et qui osent. Je m'attache encore plus au livre dans ces cas là.. Je pense que vous l’aurez compris, je me suis régalée avec la lecture de ce second opus. J'ai aimé retrouver le monde des vignes, et l’époque dans laquelle ils vivent tous. Je n'ai pas de points négatifs à relever. J’ai aimé du début à la fin. D'ailleurs celle-ci pourrait aussi se suffire à elle-même, et toute l'histoire pourrait très bien s’arrêter là. Le troisième tome vient de sortir, et je sais que je vais me précipiter dessus pour les retrouver tous. En plus, la fin nous amène en 1906, des conflits s'amorcent en Europe, je pense que le troisième opus va se passer pendant la première guerre, et ça risque d’être à nouveau très émouvant et intéressant à suivre avec des personnages comme Sarah ou Marie. Si vous aimez les histoires où les personnages féminins ont une grande place, avec tous les messages qu'elles peuvent véhiculer, si vous aimez que des faits historiques soient rapportés et fassent partie de la vie des personnes, et si, comme moi, vous ne connaissez pas ou peu le monde de la vigne et que vous avez envie d'en apprendre plus, alors vraiment, n’hésitez pas et foncez sur cette saga. Si vous avez déjà lu le précédent opus, n’hésitez pas non plus à lire cette suite, elle est largement à la hauteur du premier et emmène dans des aventures encore bien prenantes. Je vous conseille ces romans à mille pour cent ! Pour l'instant, ces deux tomes sont de gros coups de cœur pour moi. Un livre que je lis sans me rendre compte du temps qui passe, qui me marque par les faits et les personnages, fait partie de ceux que je n’oublierai pas de sitôt. Je n’ai qu’une envie maintenant, c’est me plonger très vite dans le troisième opus, L’héritage du maître de chai. En plus, les couvertures sont à chaque fois magnifiques, rendant l'objet livre précieux dans une bibliothèque. Je suis vraiment très contente d'avoir fait cette belle découverte. Kristen Harnisch est une auteure que je continuerai à suivre, au-delà de cette trilogie, elle fait partie de ces grands auteurs féminins à suivre comme Tamara MacKinley ou Sarah Lark
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés