En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Léviatemps

        Pocket
        EAN : 9782266207041
        Code sériel : 14552
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 576
        Format : 108 x 177 mm
        Léviatemps

        Date de parution : 10/05/2012

        Paris, 1900. L’Exposition universelle bat son plein. Mais loin des artères lumineuses, au cœur de la ville, c’est un sang noir qui bat au diapason. Et coule inexorablement, au rythme des crimes commis par un tueur… diabolique.
        Plusieurs filles de joie, déjà, en ont été victimes. Choqué par l’immobilisme de...

        Paris, 1900. L’Exposition universelle bat son plein. Mais loin des artères lumineuses, au cœur de la ville, c’est un sang noir qui bat au diapason. Et coule inexorablement, au rythme des crimes commis par un tueur… diabolique.
        Plusieurs filles de joie, déjà, en ont été victimes. Choqué par l’immobilisme de la police, l’écrivain Guy de Timée arpente les rues sordides, et même les égouts, dans sa traque insensée du monstre. Chaque minute compte… et tue.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266207041
        Code sériel : 14552
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 576
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        8.60 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • veronic68 Posté le 1 Septembre 2018
          Choisi plus pour un challenge de lecture que par choix, j’ai eu une belle surprise. Le decor d’abord : Paris 1900 et son exposition universelle. L’auteur nous offre de belles descriptions de cette exposition qui m’ont donné envie d’en savoir plus. Le sujet : un tueur violent qui s’en prend aux prostituées (cela nous rappelle quelque chose). Une police qui semble étouffer ces meurtres. Mais le tueur s’en est pris à Milaine une courtisane au Boudoir de soi ou Guy de Timée écrivain a trouvé refuge après avoir quitté sa famille. Alors avec Faustine, la plus belle courtisane du Boudoir et amie de la victime, ils vont mener l’enquête à l’aide de Perotti un jeune policier amoureux de Milaine. Leurs recherches vont les emmener des bas fonds de Paris où règnent la prostitution, la violence et l’opium à l’exposition universelle et toutes ces nouveautés scientifiques et industrielles. Sans oublier la morgue et son médecin légiste et une secte légèrement satanique. Le tout dans une histoire bien rythmée qui m‘a entraînée dans un tourbillon macabre. Un bon livre. Je lirai la suite.
        • MissCroqBook Posté le 11 Juillet 2018
          Comme tout amateur de polar, je connais Maxime Chattam de nom. Il est l’une des figures de proue du thriller, connu pour la noirceur et la cruauté de ses histoires. Jusqu’à lors, je n’avais jamais osé me lancer dans l’un de ses romans, justement par crainte du côté sombre et dérangeant. C’est désormais chose faite avec ce roman qui s’est avéré plus « soft » que ce à quoi je m’attendais. [...] Dans ce roman, Maxime Chattam nous propose de découvrir les premiers pas du profilage. Guy, le héros, qui aime décrypter les gens et les comprendre pour créer les personnages de ses romans, va mettre ses connaissances à profit pour essayer d’élucider les mystérieux meurtres qui pullulent à Paris. Perspicace, cultivé, observateur, Guy va rapidement établir un profil psychologique du meurtrier. [...] Quelque chose que je ne pensais pas faire en lisant un livre de Maxime Chattam, c’est rire et sourire. Je ne dis pas que j’ai eu de grands éclats de rires mais je me suis retrouvée plusieurs fois avec le sourire aux lèvres par des jeux de mots, des réflexions bien senties ou des situations embarrassantes. J’ai aimé ces petites touches de légèreté dans cette histoire somme toute intrigante et... Comme tout amateur de polar, je connais Maxime Chattam de nom. Il est l’une des figures de proue du thriller, connu pour la noirceur et la cruauté de ses histoires. Jusqu’à lors, je n’avais jamais osé me lancer dans l’un de ses romans, justement par crainte du côté sombre et dérangeant. C’est désormais chose faite avec ce roman qui s’est avéré plus « soft » que ce à quoi je m’attendais. [...] Dans ce roman, Maxime Chattam nous propose de découvrir les premiers pas du profilage. Guy, le héros, qui aime décrypter les gens et les comprendre pour créer les personnages de ses romans, va mettre ses connaissances à profit pour essayer d’élucider les mystérieux meurtres qui pullulent à Paris. Perspicace, cultivé, observateur, Guy va rapidement établir un profil psychologique du meurtrier. [...] Quelque chose que je ne pensais pas faire en lisant un livre de Maxime Chattam, c’est rire et sourire. Je ne dis pas que j’ai eu de grands éclats de rires mais je me suis retrouvée plusieurs fois avec le sourire aux lèvres par des jeux de mots, des réflexions bien senties ou des situations embarrassantes. J’ai aimé ces petites touches de légèreté dans cette histoire somme toute intrigante et prenante. Malgré quelques passages un peu longs et trop détaillés, j’ai aimé la plume de cet auteur. Je me suis retrouvée plongée dans cette histoire sans m’en rendre vraiment compte. [...] En bref, ce livre fut intense sans être terrifiant pour une novice comme moi. Une expérience à réitérer dans un futur proche. Mon avis complet sur mon blog :
          Lire la suite
          En lire moins
        • Marnie Posté le 13 Avril 2018
          Comme il est agréable de s'imaginer le Paris de 1900 ! Nous suivons Guy de Timée [masquer](ou Thoudrac-Matto pour d'autres)[/masquer] dans sa recherche de sensations, de motivation, et d'adrénaline, lui qui s'est coupé délibérément de son ancienne vie. Un peu fouineur, mais très malin, Guy se verra entraîné dans la spirale du crime, pour finir avec un tête-à-tête intime avec le Mal. Aux confins de la psychologie abîmée, Guy va faire en sorte de décrypter le Mal grâce à son talent pour les mots... Léviatemps est un bon roman, ponctué par des phases à suspens, et d'autres où l'on réfléchit en même temps que Guy de Timée. Chattam a ce talent de nous projeter à la place du "héros"... En lisant ce tome, vous chercherez vous aussi à découvrir...[masquer]qui est Hubris ![/masquer]
        • Distact Posté le 14 Janvier 2018
          Dans ce premier tome nous faisons connaissance avec Guy ; romancier en mal d’inspiration qui a fui sa famille, sa vie et a trouvé refuge dans une maison close. Il sert d’homme à tout faire et apprend à lire et à écrire aux filles de la maison. C’est une tenancière un peu spéciale qui tient cet établissement. Julie est stricte mais, elle-même une ancienne prostituée, prend soin de ses filles. C’est alors qu’une des filles est retrouvée morte. Son cadavre est méconnaissable, sa mort brutale et violente va provoquer chez Guy un besoin de comprendre et découvrir son meurtrier. Avec l’aide de Faustine une des filles de joie, il va arpenter les rues du Paris de l’an 1900, alors que l’exposition universelle va s’ouvrir. Son enquête va l’entraîner dans les bas-fonds, les rues malfamées et les égouts de l’époque. Maxime Chattam est un conteur généreux et fécond qui nous emporte dans ce début de siècle, vécu comme le siècle où tout se découvre, où tout est possible et où le spirituel s’entremêle avec la science et où les tueurs ressemblent à des monstres sortis de l’imagination fertile de nos héros. J’ai trouvé le début un peu lent, j’ai eu... Dans ce premier tome nous faisons connaissance avec Guy ; romancier en mal d’inspiration qui a fui sa famille, sa vie et a trouvé refuge dans une maison close. Il sert d’homme à tout faire et apprend à lire et à écrire aux filles de la maison. C’est une tenancière un peu spéciale qui tient cet établissement. Julie est stricte mais, elle-même une ancienne prostituée, prend soin de ses filles. C’est alors qu’une des filles est retrouvée morte. Son cadavre est méconnaissable, sa mort brutale et violente va provoquer chez Guy un besoin de comprendre et découvrir son meurtrier. Avec l’aide de Faustine une des filles de joie, il va arpenter les rues du Paris de l’an 1900, alors que l’exposition universelle va s’ouvrir. Son enquête va l’entraîner dans les bas-fonds, les rues malfamées et les égouts de l’époque. Maxime Chattam est un conteur généreux et fécond qui nous emporte dans ce début de siècle, vécu comme le siècle où tout se découvre, où tout est possible et où le spirituel s’entremêle avec la science et où les tueurs ressemblent à des monstres sortis de l’imagination fertile de nos héros. J’ai trouvé le début un peu lent, j’ai eu du mal à accrocher mais ensuite j’ai été entraîné dans les lieux sordides et avec des héros qui se dévoilent doucement au fur et à mesure. Il reste encore bien des choses à découvrir à leur sujet et je pense que le deuxième tome va répondre à ces interrogations. Il est certain que Chattam est un auteur qui ne laisse pas indemne, et ses romans sont glauques et intenses. Il faut juste s’habituer à son style mais une fois embarqué on adore !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Asatrufab Posté le 6 Décembre 2017
          Ce livre est un peu différente de ce que fait Maxime Chattam habituellement, on à l'habitude de le voir dans un registre très moderne où les meurtriers ainsi que la police utilise des technologie de pointe et vive dans des milieux urbains de l'heure actuelle, hors pour ce roman il prends le contre pied parfait de ce qu'il fait habituellement car l'histoire prends place dans le paris de 1900 en pleine exposition universelle... C'est très important pour le récit, et selon moi c'est à la fois un point fort et un point faible de ce roman, point fort car ça permet de faire découvrir ce qu'était Paris à cette époque ( et pas que sa splendeur, la misère de certains quartiers également) mais aussi un point faible car au final, on retient beaucoup plus la vision de Paris de l'auteur dans ce roman que ce qui se passe réellement et l'enquête en cours... Comme vous pouvez le déduire je n'ai pas vraiment été séduit par ce roman, l'histoire est sympa, le roman est bien écrit, cela se lit facilement mais je n'ai pas été pris par l'histoire, je l'ai trouvé bien moins prenant que les autres romans de cet auteur, et j'ai... Ce livre est un peu différente de ce que fait Maxime Chattam habituellement, on à l'habitude de le voir dans un registre très moderne où les meurtriers ainsi que la police utilise des technologie de pointe et vive dans des milieux urbains de l'heure actuelle, hors pour ce roman il prends le contre pied parfait de ce qu'il fait habituellement car l'histoire prends place dans le paris de 1900 en pleine exposition universelle... C'est très important pour le récit, et selon moi c'est à la fois un point fort et un point faible de ce roman, point fort car ça permet de faire découvrir ce qu'était Paris à cette époque ( et pas que sa splendeur, la misère de certains quartiers également) mais aussi un point faible car au final, on retient beaucoup plus la vision de Paris de l'auteur dans ce roman que ce qui se passe réellement et l'enquête en cours... Comme vous pouvez le déduire je n'ai pas vraiment été séduit par ce roman, l'histoire est sympa, le roman est bien écrit, cela se lit facilement mais je n'ai pas été pris par l'histoire, je l'ai trouvé bien moins prenant que les autres romans de cet auteur, et j'ai trouvé également l’histoire un peu trop centrée sur le côté écrivain du personnage central (peut-être un trip corporate :D) Rassurez vous, le livre reste bon, c'est juste qu'on attend tellement plus d'écrivains de la trempe de Maxime Chattam ! D'ailleurs j'ai beaucoup plus accroché à ces romans récents donc il n'y a aucun soucis à se faire chez lui, juste une parenthèse qui me concernait moins que ces autres écrits...
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « Cette fascination pour les instincts primaire chez l’humain – traque, violence, jouissance – lui permet de réussir, cette fois encore, le double pari d’une lecture divertissante bien ancrée dans un fond qui pose question. Un auteur à suivre, où qu’il aille. » Julie Malaure – Le Point
        « C’est juste très, très efficace. "Page turner", attendez-vous à brasser l’air. » Le Journal de Saône-et-Loire
        « Combiné à un art consommé de l’écriture (…) l’ensemble nous donne un thriller sombre qui étreint le lecteur de la première à la dernières scène. » Dandy

        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com