Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266300230
Code sériel : 17748
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 304
Format : 108 x 177 mm

L'Expérience de la pluie

Date de parution : 19/03/2020
C’est un cocon précieux que Camille a construit. Une bulle de protection où Arthur, son fils de six ans, et elle-même ont trouvé l’équilibre – mais fragile, si fragile… Tout contact du dehors leur est une épreuve, toute caresse, une agression. Aussi lorsqu’Aurélien, au hasard d’un banc public, décide de... C’est un cocon précieux que Camille a construit. Une bulle de protection où Arthur, son fils de six ans, et elle-même ont trouvé l’équilibre – mais fragile, si fragile… Tout contact du dehors leur est une épreuve, toute caresse, une agression. Aussi lorsqu’Aurélien, au hasard d’un banc public, décide de les approcher, ce n’est pas sans précaution. Comment trouver la bonne distance ? Avec un tact et une délicatesse infinie, il va pourtant y parvenir. Pour agrandir leur monde et, en retour, réenchanter le sien…

« C’est avec une plume magnifique que l’auteur nous offre une histoire d’amour hors norme et d’une grande tendresse. » Bouquinovore

« Beaucoup de bonté, de patience et d’humanité dans ce roman. » Jacques Brachet – ÉvasionMag
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266300230
Code sériel : 17748
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 304
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Une plongée intense et sans concession dans la bulle d'une mère et de son fils. Un récit initiatique plein d'espoir et d'humanité. Bien plus qu'un roman sur les autistes, intéressant à bien des points de vue, une fable optimiste qui intime à chacun de se faire violence pour aller à l'encontre de l'autre. Cela en vaut la peine ! »
Carrefour Savoirs

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • annemariesomers990 Posté le 18 Juillet 2021
    Je ne connaissais pas cet auteur une belle découverte pour moi. Le sujet de ce livre est l autisme. Arthur et sa maman sont tous les deux autistes. L'auteur nous emmène dans leur monde, leur vie de tous les jours qui est parfois semée d'embûches. Très joli récit.
  • annemariesomers990 Posté le 18 Juillet 2021
    Je ne connaissais pas cet auteur une belle découverte pour moi. Le sujet de ce livre est l autisme. Arthur et sa maman sont tous les deux autistes. L'auteur nous emmène dans leur monde, leur vie de tous les jours qui est parfois semée d'embûches. Très joli récit.
  • zabeth55 Posté le 9 Juillet 2021
    Camille et son fils Arthur de six ans sont autistes Asperger et hypersensoriels tous les deux. Leur vie est faite d'expériences à mener à bien, comme par exemple supporter l'eau de pluie sur la peau. Beaucoup de chose sont fusionnelles entre eux, presque tout d'ailleurs, mais la vie est faite de tant de difficultés pour affronter leurs peurs ! Un jour dans leur vie apparaît Aurélien qui va tenter de les apprivoiser. Les formes d'autismes sont variées. Ce roman nous fait entrer dans le monde de deux d'entre eux. C'est doux et émouvant. Les personnages sont tous beaux et attachants. Aurélien, comme Lucile, comme Eloïse ont aussi des complications personnelles à gérer. Il est vrai que ça fait un peu beaucoup. Plus pas mal de clichés. Cependant ce roman traitant d'un sujet difficile, même s'il laisse un petit goût amer et noir, est d'une lecture intéressante et agréable.
  • zabeth55 Posté le 9 Juillet 2021
    Camille et son fils Arthur de six ans sont autistes Asperger et hypersensoriels tous les deux. Leur vie est faite d'expériences à mener à bien, comme par exemple supporter l'eau de pluie sur la peau. Beaucoup de chose sont fusionnelles entre eux, presque tout d'ailleurs, mais la vie est faite de tant de difficultés pour affronter leurs peurs ! Un jour dans leur vie apparaît Aurélien qui va tenter de les apprivoiser. Les formes d'autismes sont variées. Ce roman nous fait entrer dans le monde de deux d'entre eux. C'est doux et émouvant. Les personnages sont tous beaux et attachants. Aurélien, comme Lucile, comme Eloïse ont aussi des complications personnelles à gérer. Il est vrai que ça fait un peu beaucoup. Plus pas mal de clichés. Cependant ce roman traitant d'un sujet difficile, même s'il laisse un petit goût amer et noir, est d'une lecture intéressante et agréable.
  • candou42 Posté le 11 Mai 2021
    J'avais beaucoup aimé la saga de fantasy de Clélie Avit, j'avais donc envie de poursuivre l'aventure avec un titre contemporain. Pourtant les ouvrages traitant de la maladie au sens très large du terme ne sont pas ma tasse de thé, loin de là. J'ai en effet toujours peur que l'auteur instrumentalise ces maux pour créer du drame et susciter des émotions à foison chez son lecteur. Ici, je n'ai pas eu cette impression générale (sauf sur un point précis mais j'y reviendrai plus tard). Dans ce roman, nous suivons donc Camille et son fils, tous deux atteints de troubles autistiques et pour qui chaque contact est sources de douleurs atroces jusqu'au jour où apparaît Aurélien, qui va bouleverser "leur" monde. J'ai été touchée par cette histoire que j'ai trouvée belle mais qui ne m'a pas pour autant totalement emportée. Il va m'être assez difficile d'écrire cet avis car j'ai du mal à formuler ce que j'ai ressenti à l'issue de cette lecture. J'ai eu de l'empathie, ça c'est sûr. Les personnages ne m'ont pas laissé de marbre et j'ai été intéressée par la découverte de "leur" monde et des stratégies qu'ils mettent en place pour répondre aux attentes de la société. J'ai... J'avais beaucoup aimé la saga de fantasy de Clélie Avit, j'avais donc envie de poursuivre l'aventure avec un titre contemporain. Pourtant les ouvrages traitant de la maladie au sens très large du terme ne sont pas ma tasse de thé, loin de là. J'ai en effet toujours peur que l'auteur instrumentalise ces maux pour créer du drame et susciter des émotions à foison chez son lecteur. Ici, je n'ai pas eu cette impression générale (sauf sur un point précis mais j'y reviendrai plus tard). Dans ce roman, nous suivons donc Camille et son fils, tous deux atteints de troubles autistiques et pour qui chaque contact est sources de douleurs atroces jusqu'au jour où apparaît Aurélien, qui va bouleverser "leur" monde. J'ai été touchée par cette histoire que j'ai trouvée belle mais qui ne m'a pas pour autant totalement emportée. Il va m'être assez difficile d'écrire cet avis car j'ai du mal à formuler ce que j'ai ressenti à l'issue de cette lecture. J'ai eu de l'empathie, ça c'est sûr. Les personnages ne m'ont pas laissé de marbre et j'ai été intéressée par la découverte de "leur" monde et des stratégies qu'ils mettent en place pour répondre aux attentes de la société. J'ai trouvé cette partie réussie même si je suis bien incapable d'affirmer qu'elle l'est, n'ayant moi-même jamais vécu ce genre de situation. Par contre, le style du roman, assez "ampoulé" et faisant la part belle aux métaphores et autres figures de style ne m'a pas totalement convaincue. J'avais parfois l'impression que cette écriture imagée était de trop. J'insiste bien sur l'adverbe "parfois" car il y a des moments auquel ce style d'écriture apporte réellement quelque chose. Mais je crois quand même que je n'étais peut-être pas dans le bon état d'esprit pour lire un récit qui se veut aussi poétique, j'aurais dû le lire à un moment où mon cerveau été moins fatigué pour pouvoir apprécier pleinement cet aspect. D'où mon impression mitigée à l'issue de cette lecture. Impression renforcée par le fait que certains ressorts scénaristiques m'ont semblé trop faciles ou alors certaines épreuves instrumentalisée-oui on arrive à ma remarque du début. Ce n'est pas un "spoil", l'information étant donnée en début de roman. L'un des personnages est atteint d'Alzheimer, et honnêtement, à l'issue de ma lecture, je ne vois pas pourquoi l'auteure a fait le choix d'aborder cette thématique si ce n'est pour justifier le déménagement de la personne et les événements qui sont associés à ce dernier. Certes, l'auteure effleure la question de l'impact de la maladie sur les proches du malade, mais c'est assez convenu et cela n'apporte pas grand chose au traitement du sujet en littérature. D'où mon impression d'instrumentalisation de cette maladie. Ce sont tous ces petits détails mis les uns après les autres qui font que je ne peux pas qualifier ma lecture de bonne même si elle ne fut pas déplaisante. J'ai apprécié le côté "sensible" de l'histoire mais je pense que je m'y serais encore plus retrouvée si l'auteur avait écrit une note nous expliquant pourquoi elle avait choisi de traiter le sujet de l'autisme de cette manière mais aussi sur ce qu'elle a mis en place pour essayer de retranscrire au mieux ce que ressentent ces personnes. Là, je prends ce qui m'est présenté pour une expérience de vie possible vécue par des personnes atteintes de troubles autistiques mais j'ignore si cela est véritablement le cas, et c'est bien dommage.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.