Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266280365
Code sériel : 17100
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 768
Format : 108 x 177 mm

L'Héritage Malone

Philippe SZCZECINER (Traducteur)
Date de parution : 11/10/2018
1865, Washington. Un étrange édifice, surnommé le Château, est en feu. Un homme, Angus Adams, risque sa vie pour sauver des flammes une clé et un journal.
2017, Tennessee. Alex Sherwood, sénateur de l'État, est retrouvé mort après une chute accidentelle. L'ex-président des États-Unis, Danny Daniels, proche de Sherwood, apprend que...
1865, Washington. Un étrange édifice, surnommé le Château, est en feu. Un homme, Angus Adams, risque sa vie pour sauver des flammes une clé et un journal.
2017, Tennessee. Alex Sherwood, sénateur de l'État, est retrouvé mort après une chute accidentelle. L'ex-président des États-Unis, Danny Daniels, proche de Sherwood, apprend que celui-ci enquêtait sur une société secrète, les Chevaliers du Cercle d'or.
2017, Arkansas. Cotton Malone est en mission pour le musée national de l'Histoire américaine. Des documents codés retrouvés dans les archives font état d'une expédition secrète menée en 1909, visant à dissimuler un mystérieux trésor, lié à l'ordre des Chevaliers du Cercle d'or.
Cotton va devoir résoudre une énigme d'autant plus captivante qu'elle touche au plus près sa famille et ses origines…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266280365
Code sériel : 17100
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 768
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ogrimoire Posté le 31 Août 2020
    Pour moi, il n’y a aucun doute : Steve Berry est l’un des auteurs de thrillers historiques les plus incroyables. Mais d’où sort-il donc tous ces groupes mystérieux, toutes ces confréries bizarres, toutes ces énigmes historiques qui n’ont comme uniques points communs que d’avoir réellement existé, et d’avoir été oubliés ? Et, une fois en possession de cette matière première, il a l’art d’en faire une intrigue haletante, qui nous emporte toujours à des endroits que nous n’aurions même pas imaginé ! Et, à chaque fin de livre, je reste toujours en admiration devant sa description précise – ici, ce sont pas moins de douze pages – dans laquelle il démêle le vrai de l’inventé, l’histoire de la fiction. Cela étant, il y a forcément certaines des aventures de Cotton Malone qui me parlent plus que d’autres. Et je dois avouer que les éléments de législation et de sciences politiques américaines me parlent moins que les Templiers, Charlemagne, Napoléon, les Romanov… Du coup, ce livre, pour moi, n’est pas le meilleur de la série, mais demeure un bon Steve Berry ! En revanche, il y a un point vraiment surprenant, qui ressort particulièrement dans ce livre. Vu de France, les Sudistes, les Confédérés,... Pour moi, il n’y a aucun doute : Steve Berry est l’un des auteurs de thrillers historiques les plus incroyables. Mais d’où sort-il donc tous ces groupes mystérieux, toutes ces confréries bizarres, toutes ces énigmes historiques qui n’ont comme uniques points communs que d’avoir réellement existé, et d’avoir été oubliés ? Et, une fois en possession de cette matière première, il a l’art d’en faire une intrigue haletante, qui nous emporte toujours à des endroits que nous n’aurions même pas imaginé ! Et, à chaque fin de livre, je reste toujours en admiration devant sa description précise – ici, ce sont pas moins de douze pages – dans laquelle il démêle le vrai de l’inventé, l’histoire de la fiction. Cela étant, il y a forcément certaines des aventures de Cotton Malone qui me parlent plus que d’autres. Et je dois avouer que les éléments de législation et de sciences politiques américaines me parlent moins que les Templiers, Charlemagne, Napoléon, les Romanov… Du coup, ce livre, pour moi, n’est pas le meilleur de la série, mais demeure un bon Steve Berry ! En revanche, il y a un point vraiment surprenant, qui ressort particulièrement dans ce livre. Vu de France, les Sudistes, les Confédérés, ce sont les méchants, esclavagistes… Mais il semble rester une sorte de nostalgie, aux États-Unis, dans certains états du sud – Géorgie, Alabama, Mississipi, entre autres -, de cette Confédération. On perçoit, au travers de certaines pages, un attachement à cette culture. Et même alors que l’on nous décrit une organisation presque mafieuse, avec cet ordre des Chevaliers du cercle d’or, qui a pillé, commis des hold-up – certains considèrent même que Jesse James, le hors-la-loi, pourrait avoir été affilié au groupe -, c’est presque avec une espèce de gourmandise. Et les ambitions constitutionnelles portées par ces Sudistes paraissent plutôt intéressantes ! Bref, cela ouvre des perspectives qui m’échappaient absolument jusque là… En plus, et c’est un autre intérêt de cet épisode pour celles et ceux qui apprécient Cotton Malone, on découvre pas mal de choses sur lui, sa famille, ses ancêtres. Et cela contribue à l’épaisseur du personnage, ce qui est toujours sympa. Ce n’est évidemment pas par cet épisode qu’il faut commencer la série, mais pour les amateurs de Steve Berry, c’est naturellement un livre qu’ils liront avec plaisir !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Viracocha Posté le 18 Mai 2020
    J'ai quasiment lu tous les livres de Stve Berry, et notamment ceux qui évoquent les aventures de Cotton Malone, c'est dire si j'aime beaucoup son style et ce personnage mais j'avoue avoir eu un peu de mal avec ce livre. À un moment donné, je n'étais pas loin de poser le livre. Je n'ai pas trouvé l'intrigue très passionnante, peut-être l'est-elle pour ceux qui sont familiers avec la politique américaine, mais il m'a un peu perdu avec ses histoires de Chambre et de Congrès, de révolution du Sénat... Je n'ai pas vraiment saisi l'urgence de la situation, je n'ai pas trouvé ça très palpitant. Cela dit, j'ai quand même apprécié le jeu de piste, les scènes d'action et notamment le dénouement où on a eu droit à une intensité habituelle dans ses romans. Mais que ça a été long à se mettre en place. Le deuxième moins bon roman de Steve Berry, Le Complot Malone gardant la palme du moins bon. En tout cas, je déconseille de commencer par ce livre si l'on veut découvrir cet auteur.
  • ArlieRose Posté le 21 Novembre 2018
    Une série que je suis et que je conseille de lire dans l'ordre. Pour ceux qui suivent cette série, cet opus est intéressant car il dévoile encore un peu du passé de Cotton Malone, héros récurrent et fort sympathique. On retrouve d'autres personnages tout aussi sympathiques. J'aime l'aspect historique alternant avec le présent, quelques longueurs peut-être et des passages imprimés avec une police difficile à lire. Mais j'aime.
  • Mamajojo Posté le 24 Février 2018
    14ème aventure de Cotton Malone. J'en ai pas raté une seule. A chaque fois c'est avec plaisir que je retrouve Cotton Malone et ses acolytes et tous les mystères qui entourent l'intrigue à chaque fois. Steve Berry est l'un de mes auteurs préférés, il sait manier l'histoire avec brio. J'adore son style, cette manière de faire des chapitres courts en changeant de narrateur, c'est du plaisir et c'est toujours efficace car ça ne nuit aucunement à l'histoire. On s'intéresse dans ce 14ème tome des aventures de Cotton aux Chevaliers du Cercle d'Or. Super, je ne connaissais pas avant d'entamer ma lecture donc que du bonheur, je vais apprendre des choses. Ca n'a pas loupé comme d'habitude. J'ai appris des choses sur la guerre des Sécession et sur la Smithsonian et bien sur sur les Chevaliers du Cercle d'Or. Et la chose que je préfère dans son roman comme dans les autres d'ailleurs, c'est les quelques pages à la fin pour nous dire qu'il a été à tel endroit avec sa femme pour en savoir plus et surtout qu'il nous dit ce qu'il est vrai et ce qu'il ne l'est pas ce qui pour moi est essentiel dans un livre historique. Et... 14ème aventure de Cotton Malone. J'en ai pas raté une seule. A chaque fois c'est avec plaisir que je retrouve Cotton Malone et ses acolytes et tous les mystères qui entourent l'intrigue à chaque fois. Steve Berry est l'un de mes auteurs préférés, il sait manier l'histoire avec brio. J'adore son style, cette manière de faire des chapitres courts en changeant de narrateur, c'est du plaisir et c'est toujours efficace car ça ne nuit aucunement à l'histoire. On s'intéresse dans ce 14ème tome des aventures de Cotton aux Chevaliers du Cercle d'Or. Super, je ne connaissais pas avant d'entamer ma lecture donc que du bonheur, je vais apprendre des choses. Ca n'a pas loupé comme d'habitude. J'ai appris des choses sur la guerre des Sécession et sur la Smithsonian et bien sur sur les Chevaliers du Cercle d'Or. Et la chose que je préfère dans son roman comme dans les autres d'ailleurs, c'est les quelques pages à la fin pour nous dire qu'il a été à tel endroit avec sa femme pour en savoir plus et surtout qu'il nous dit ce qu'il est vrai et ce qu'il ne l'est pas ce qui pour moi est essentiel dans un livre historique. Et autre chose que j'ai beaucoup aimé mais qui n'est que lié à ce tome cette fois, c'est que l'on apprend pourquoi Cotton s'appelle Cotton et ca valait le coup d'attendre 14 aventures pour le savoir !
    Lire la suite
    En lire moins
  • desertcell Posté le 18 Février 2018
    Autant le dire tout de suite, ce livre m'a un peu déçu… Pourtant, les livres de Steve Berry sont habituellement pour moi un vrai plaisir de lecture et une source de découverte sur des sujets historiques tous plus intéressants les uns que les autres. Mais dans ce cas-ci, je suis un peu resté sur le bord. Bien sûr, c’est un plaisir de retrouver les personnages habituels de la série et il était intéressant d’en apprendre plus sur le passé de certains personnages (surtout Cotton en fait), mais tout ça est noyé dans une intrigue qui sent le déjà vu et qui n’arrive jamais vraiment à nous prendre au tripes. Dans ce genre de roman, je m’attends à être pris dans le sentiment d’urgence de la course contre la montre, dans l’expectative de quelque chose de diabolique prévu par l’antagoniste et dans le déroulement du plan des héros pour contrer cela. Ici, cela n’arrive pas et l’urgence est tout simplement absente. Il faut souligner que l’histoire tourne autour de la politique américaine et que peut-être qu’en tant qu’européen, je ne pouvais pas comprendre toutes les subtilités. Je ne peux pas le reprocher à Steve Berry car ses romans se déroulent dans le monde entier... Autant le dire tout de suite, ce livre m'a un peu déçu… Pourtant, les livres de Steve Berry sont habituellement pour moi un vrai plaisir de lecture et une source de découverte sur des sujets historiques tous plus intéressants les uns que les autres. Mais dans ce cas-ci, je suis un peu resté sur le bord. Bien sûr, c’est un plaisir de retrouver les personnages habituels de la série et il était intéressant d’en apprendre plus sur le passé de certains personnages (surtout Cotton en fait), mais tout ça est noyé dans une intrigue qui sent le déjà vu et qui n’arrive jamais vraiment à nous prendre au tripes. Dans ce genre de roman, je m’attends à être pris dans le sentiment d’urgence de la course contre la montre, dans l’expectative de quelque chose de diabolique prévu par l’antagoniste et dans le déroulement du plan des héros pour contrer cela. Ici, cela n’arrive pas et l’urgence est tout simplement absente. Il faut souligner que l’histoire tourne autour de la politique américaine et que peut-être qu’en tant qu’européen, je ne pouvais pas comprendre toutes les subtilités. Je ne peux pas le reprocher à Steve Berry car ses romans se déroulent dans le monde entier et il est juste normal que l’un d’entre eux se passe aux USA. Le problème vient essentiellement du fait que malgré les tentatives de l’auteur pour nous expliquer les enjeux, je n’ai jamais eu vraiment l’impression de comprendre pourquoi ça allait être la fin du monde si tout ce que les protagonistes redoutent se produisait. Mais encore une fois, je ne suis pas versé dans la politique américaine… Le manque de tension dramatique se ressent aussi dans les scènes d’action durant lesquelles tout est prévisible. On sait qui va survivre et qui va mourir avant de lire, on sait qui va tirer et qui va sauver qui, c’est un peu dommage. Cependant, cela reste une lecture plaisante qui se lit rapidement et Steve Berry reste un excellent raconteur d’histoire, même si je compte sur ses autres romans pour ressentir à nouveau la sensation de voyage et de mystère si caractéristiques de ses histoires.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.