Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266067249
Code sériel : 10027
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux

Valérie MALFOY (Traducteur)
Date de parution : 19/06/1997

Une adolescente, Grace, et son pur-sang, Pilgrim : deux êtres brisés par un accident de la route. Grace est handicapée et Pilgrim, muré dans une fureur sauvage. Autour d’eux, père, mère, amis, médecins s’efforcent de les aider à surmonter l’obstacle. En vain.
C’est dans un ranch perdu du Montana qu’une nouvelle...

Une adolescente, Grace, et son pur-sang, Pilgrim : deux êtres brisés par un accident de la route. Grace est handicapée et Pilgrim, muré dans une fureur sauvage. Autour d’eux, père, mère, amis, médecins s’efforcent de les aider à surmonter l’obstacle. En vain.
C’est dans un ranch perdu du Montana qu’une nouvelle chance leur est donnée. Tom Booker, le « chuchoteur », saura faire taire les renoncements, les culpabilités, les peurs. Et remettre, peut-être, ces deux vies en selle…

« Je défie quiconque de ne pas dévorer d'une traite (...) ce grand roman populaire mené bride abattue dans les hautes prairies où sont nés le mustang, l'appaloosa et le pinto. »
Jérôme Garcin – L'Express

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266067249
Code sériel : 10027
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Je défie quiconque de ne pas dévorer d'une traite [...] ce grand roman populaire mené bride abattue dans les hautes prairies où sont nés le mustang, l'appaloosa et le pinto. » 

Jérôme Garcin - L'Express

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Chavanne4 Posté le 2 Mai 2020
    Ce livre... C’est juste une pure merveille, très connue d’ailleurs. Étant une grande fan des chevaux je l’ai tout naturellement ADORÉ tellement que je l’ai lu 3/4 fois. J’adore le style de Nicholas Evans et je ne pourrais que recommander à ceux qui ne l’ont pas encore lu de se le procurer
  • despagespoursenvoler_ Posté le 23 Mars 2020
    Un roman fascinant sous de nombreux points! Une belle originalité par son cadre spacio-temporel et par son histoire d'une tristesse et d'une beauté infinie. Et un dénouement à nous insurger violemment: "C'est quoi cette fin?! C'est inhumain de faire ça a un lecteur...". :o Ce roman est d'autant plus apprécié lorsqu'il est lu dans l'air moite d'une journée d'été, pour se mettre dans l'ambiance et rendre ainsi le récit encore plus vivant :) Le début est peut être un peu lent mais ce n'est qu'un léger point noir car ce qu'il raconte est bouleversant. Les personnages sont extrêmement bien dépeints et d'une profondeur superbe! Ils sont très accessibles et très réalistes. Ici, nous n'avons pas de personnages parfaits, sans défauts, mais des personnages profondément humains. Grace, jeune fille victime d'un atroce accident a perdu tout espoir, tout goût à la vie. Elle s'effondre et se replie sur elle-même de plus en plus, repoussant quiconque tente de lui apporter son aide, de la réconforter... Sa mère, Annie, n'a pas été épargnée par le drame. Elle assiste, impuissante, à la chute de sa file unique. Mais Annie est courageuse et ne se laisse abattre sous aucuns prétextes. Elle croit dur comme fer avoir trouvé la solution à la... Un roman fascinant sous de nombreux points! Une belle originalité par son cadre spacio-temporel et par son histoire d'une tristesse et d'une beauté infinie. Et un dénouement à nous insurger violemment: "C'est quoi cette fin?! C'est inhumain de faire ça a un lecteur...". :o Ce roman est d'autant plus apprécié lorsqu'il est lu dans l'air moite d'une journée d'été, pour se mettre dans l'ambiance et rendre ainsi le récit encore plus vivant :) Le début est peut être un peu lent mais ce n'est qu'un léger point noir car ce qu'il raconte est bouleversant. Les personnages sont extrêmement bien dépeints et d'une profondeur superbe! Ils sont très accessibles et très réalistes. Ici, nous n'avons pas de personnages parfaits, sans défauts, mais des personnages profondément humains. Grace, jeune fille victime d'un atroce accident a perdu tout espoir, tout goût à la vie. Elle s'effondre et se replie sur elle-même de plus en plus, repoussant quiconque tente de lui apporter son aide, de la réconforter... Sa mère, Annie, n'a pas été épargnée par le drame. Elle assiste, impuissante, à la chute de sa file unique. Mais Annie est courageuse et ne se laisse abattre sous aucuns prétextes. Elle croit dur comme fer avoir trouvé la solution à la tragédie qui continue d'affliger sa famille. Cette solution se nomme Tom Booker. Tom Booker est un amoureux des chevaux et un homme assez solitaire. C'est aussi une personne au grand cœur qui va se battre pour aider la famille brisée qui vient solliciter son aide. Il doit rallumer la flamme qui brillait en Pilgrim et qui s'est éteinte le jour de l'accident. Une fois cette flamme ravivée, elle éclairera la petit Grace et lui permettra de reprendre espoir. L'écriture est fluide, belle, mélancolique... Lire ce roman est comme une bouffée de douceur! Ce que j'ai cependant un peu regretté c'est que les passages avec Pilgrim ne sont pas assez nombreux à mon goût, je pense qu'ils auraient pu être développés lors du séjour dans le Montana. En résumé, ce roman est un hymne à l'espoir, à la confiance et à l'amour! Il traite aussi bien des rapports humains que des rapports avec les chevaux.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Elea17 Posté le 17 Février 2020
    On parle toujours des auteurs femmes, pour les femmes, un peu comme une fatalité, ou une condamnation. En tout cas avec beaucoup de condescendance. Comme si les auteurs hommes étaient mieux que les auteures féminines. Comme si les auteurs masculins n'étaient lus que par les hommes. Comme si la mixité n'était pas possible, comme s'il y avait un genre d'office mieux qu'un autre. . Hé bien moi j'en ai marre des auteurs masculins qui ne peuvent pas s'empêcher d'ajouter des scènes érotico-porno-cul dans tous les coins ! Pareil pour les réalisateurs qui se sentent obligés, ou qui ne peuvent pas se retenir de faire ne fut-ce que passer une paire de nichons en arrière plan alors que l'histoire ne s'y prête absolument pas ! . Bref ! Ce livre est absolument MAGNIFIQUE ! Une pure merveille, malgré les deux scènes de sexe, dont la scène de masturbation féminine que l'auteur s'est fait plaisir à ajouter et qui est, pour ma part, tout à fait déplacée. Et donc, mis à part ce voyeurisme primaire et inutile, c'est un chef d'oeuvre !
  • Railways Posté le 29 Janvier 2020
    J'adore ce livre ! Je le compte comme un classique de la littérature. Franchement il n'a pas besoin d'aimer les chevaux pour aimer ce livre . Je le conseille à tous le monde !
  • ConfidencesLitteraires Posté le 13 Octobre 2019
    Je connaissais bien ce titre, sans avoir jamais lu le roman, ni vu le film qui s’en est inspiré. Pour moi c’était une valeur sûre et je ne me suis pas trompée, même si je n’ai pas été aussi émue que je l’aurais imaginé – d’ailleurs, l’histoire a pris des tournants inattendus… Lorsque Grace, montée sur son cheval, a un accident de la route, sa mère a une idée folle pour effacer le vide infernal qu’elle voit de plus en plus dans les yeux de sa fille : trouver une solution pour soigner Pilgrim, le cheval devenu fou, qui ne fait plus confiance aux humains. Malgré l’opposition hostile de Grace, qui ne veut plus en entendre parler, elles vont aller jusqu’au Montana pour convaincre Tom Booker de s’occuper de Pilgrim. Cette rencontre avec « le chuchoteur » va bouleverser plusieurs existences… Moi qui imaginais des moments humains-cheval en tête à tête, à communiquer avec Pilgrim pour le guérir en même temps de Grace, je n’ai pas vraiment été servie… Le cheval n’est finalement qu’un prétexte pour démêler les relations familiales. Dans les grands espaces du Montana, Annie et Grace vont donner un nouveau sens à leur vie. Annie, loin de l’agitation newyorkaise,... Je connaissais bien ce titre, sans avoir jamais lu le roman, ni vu le film qui s’en est inspiré. Pour moi c’était une valeur sûre et je ne me suis pas trompée, même si je n’ai pas été aussi émue que je l’aurais imaginé – d’ailleurs, l’histoire a pris des tournants inattendus… Lorsque Grace, montée sur son cheval, a un accident de la route, sa mère a une idée folle pour effacer le vide infernal qu’elle voit de plus en plus dans les yeux de sa fille : trouver une solution pour soigner Pilgrim, le cheval devenu fou, qui ne fait plus confiance aux humains. Malgré l’opposition hostile de Grace, qui ne veut plus en entendre parler, elles vont aller jusqu’au Montana pour convaincre Tom Booker de s’occuper de Pilgrim. Cette rencontre avec « le chuchoteur » va bouleverser plusieurs existences… Moi qui imaginais des moments humains-cheval en tête à tête, à communiquer avec Pilgrim pour le guérir en même temps de Grace, je n’ai pas vraiment été servie… Le cheval n’est finalement qu’un prétexte pour démêler les relations familiales. Dans les grands espaces du Montana, Annie et Grace vont donner un nouveau sens à leur vie. Annie, loin de l’agitation newyorkaise, va avoir le recul nécessaire pour voir que sa vie n’est pas obligée d’être survoltée et stressante. Grace va apprendre à mieux comprendre sa mère et que sa vie continue malgré une jambe en moins. Les relations entre Annie et Grace sont finement analysées, sans jugement et avec un grand réalisme. L’auteur illustre bien les mauvaises réactions, les réflexes qu’on ne contrôle pas. Avec une plume efficace, Nicholas Evans m’a facilement emportée au pays des cow-boys. L’histoire n’a rien d’extraordinaire, mais elle fonctionne bien. Sans que ce soit un coup de cœur, c’est un roman dans lequel je me suis sentie très à l’aise et je ne me suis pas ennuyée du tout, loin de là. Je vous le recommande !
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.