Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782377359844
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 550
Format : 10,8 x 17,7 mm

L'île de la mangrove rouge

Collection : Roman & évasion
Date de parution : 12/05/2021
Jamaïque, 1753. Deirdre, la fille de Nora – l’héroïne de L’Île aux mille sources – et de l’ancien esclave Akwasi, vit dans la plantation de sa mère et de son beau-père.
Tous les garçons de l’île, fascinés par la beauté de la jeune métisse, ne cessent de lui tourner autour. Mais...
Jamaïque, 1753. Deirdre, la fille de Nora – l’héroïne de L’Île aux mille sources – et de l’ancien esclave Akwasi, vit dans la plantation de sa mère et de son beau-père.
Tous les garçons de l’île, fascinés par la beauté de la jeune métisse, ne cessent de lui tourner autour. Mais Deirdre n’a que faire de leurs avances.
La jeune femme en aime un autre : le Dr Victor Dufresne, qui ne tarde d’ailleurs pas à la demander en mariage.
Après une superbe cérémonie, tous deux prennent le bateau pour rejoindre Saint-Domingue, une autre île des Caraïbes. Ce qu’ils devront affronter sur place changera leur destin à tout jamais…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377359844
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 550
Format : 10,8 x 17,7 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lectricedhiver Posté le 2 Juin 2021
    J'avais beaucoup aimé le premier tome avec Nora qui m'avais touchée dans sa sincérité et sa gentillesse. #8201; Dans ce second tome on suit la fille de Nora, Deirdre.#8201; Qui, malheureusement, ma été insupportable. Capricieuse et ne se soucient peu des autres j'ai eu beaucoup de mal avec son personnage. D'un autre côté, la romance entourant Deirdre a été un peu précipitée, je n'en parle pas plus parce que je ne veux pas vous spoiler mais j'ai été un peu déçue de ce côté. On retrouve aussi Jefe (un personnage du premier tome) qui lui aussi ne m'a pas du tout séduite. Bref assez parlé du négatif car il y a quand même beaucoup de point positif. - Bonnie, une jeune esclave qui fuit son maître est une véritable survivante et pour moi elle est le personnage le plus profond du roman. - Il y a aussi l'écriture de l’autrice qui est toujours aussi magnifique et qui nous plonge dans un voyage à couper le souffle. - Le contexte historique est superbement bien décrit (comme dans le premier tome). On est immergés dans les plantation du 18ème siècle et où l'esclavage est un des fondements de la société. Vous l'aurez compris j'ai beaucoup aimé ma lecture même si... J'avais beaucoup aimé le premier tome avec Nora qui m'avais touchée dans sa sincérité et sa gentillesse. #8201; Dans ce second tome on suit la fille de Nora, Deirdre.#8201; Qui, malheureusement, ma été insupportable. Capricieuse et ne se soucient peu des autres j'ai eu beaucoup de mal avec son personnage. D'un autre côté, la romance entourant Deirdre a été un peu précipitée, je n'en parle pas plus parce que je ne veux pas vous spoiler mais j'ai été un peu déçue de ce côté. On retrouve aussi Jefe (un personnage du premier tome) qui lui aussi ne m'a pas du tout séduite. Bref assez parlé du négatif car il y a quand même beaucoup de point positif. - Bonnie, une jeune esclave qui fuit son maître est une véritable survivante et pour moi elle est le personnage le plus profond du roman. - Il y a aussi l'écriture de l’autrice qui est toujours aussi magnifique et qui nous plonge dans un voyage à couper le souffle. - Le contexte historique est superbement bien décrit (comme dans le premier tome). On est immergés dans les plantation du 18ème siècle et où l'esclavage est un des fondements de la société. Vous l'aurez compris j'ai beaucoup aimé ma lecture même si je n'ai pas franchement aimé les personnages principaux. Heureusement que la plume de l’autrice ainsi que son talent pour les différentes descriptions m'ont permis de me plonger dans l'intrigue avec délectation.
    Lire la suite
    En lire moins
  • rugi Posté le 9 Mai 2021
    Sarah Lark nous entraîne dans une saga au cœur des îles caribéennes avec Deirdre, fille de Nofa, pour héroïne. Je n'ai pas lu le 1er tome de cette saga mais cela n'a pas été très gênant puisque l'auteure fait de nombreux rappels du livre précédent. Cependant, je connaissais déjà Sarah Lark avec la saga du Nuage blanc qui était très bien. Ici aussi, j'ai retrouvé la plume de Sarah Lark et c'est avec énormément de plaisir que j'ai suivi les aventures de Deirdre et Bonnie. A lire dans modération si vous aimez les saga et voyager...
  • MilleetunepagesLM Posté le 15 Novembre 2020
    Le commentaire de Lynda : Ce roman fait suite à L'Île aux mille sources, on y retrouve les mêmes personnages, les mêmes décors, mais nulle besoin d'avoir lu ce titre pour lire celui-ci, du fait que l'auteure nous fait des petits rappels du premier roman, nous arrivons à nous situer très facilement. Deirdre, fille de Nora, est une jeune métisse affranchie, âgée de 18 ans, elle se prépare à faire son entrée dans le monde, alors qu'elle devrait se laisser courtiser, elle n'a qu'un seul homme dans sa mire. Alors que dans l'île aux mille sources, Nora était le personnage principal, c'est Deirdre qui prend le centre de cette histoire. C'est dans une atmosphère assez spéciale que nous traversons cette lecture. On profite à plein des descriptions des colonies, de l'esclavage et des plantations, c'est le côté que j'ai aimé dans cette lecture, j'ai appris beaucoup, et les bonnes et belles descriptions de l'auteure, m'auront permis de voyager pendant cette époque, et y voir le fonctionnement des plantations, et surtout comment les esclaves y étaient traités. Le personnage de Deirdre, du moins au début de la lecture, est fort, marquant, cette jeune femme a une volonté hors de l'ordinaire, mais par contre, j'ai trouvé un... Le commentaire de Lynda : Ce roman fait suite à L'Île aux mille sources, on y retrouve les mêmes personnages, les mêmes décors, mais nulle besoin d'avoir lu ce titre pour lire celui-ci, du fait que l'auteure nous fait des petits rappels du premier roman, nous arrivons à nous situer très facilement. Deirdre, fille de Nora, est une jeune métisse affranchie, âgée de 18 ans, elle se prépare à faire son entrée dans le monde, alors qu'elle devrait se laisser courtiser, elle n'a qu'un seul homme dans sa mire. Alors que dans l'île aux mille sources, Nora était le personnage principal, c'est Deirdre qui prend le centre de cette histoire. C'est dans une atmosphère assez spéciale que nous traversons cette lecture. On profite à plein des descriptions des colonies, de l'esclavage et des plantations, c'est le côté que j'ai aimé dans cette lecture, j'ai appris beaucoup, et les bonnes et belles descriptions de l'auteure, m'auront permis de voyager pendant cette époque, et y voir le fonctionnement des plantations, et surtout comment les esclaves y étaient traités. Le personnage de Deirdre, du moins au début de la lecture, est fort, marquant, cette jeune femme a une volonté hors de l'ordinaire, mais par contre, j'ai trouvé un peu triste, que son caractère et son attitude change rapidement quand des conflits se présentent. Il y a plusieurs personnages que nous allons suivre tout au long de l'aventure, certains que l'on aime d'emblée et d'autres que l'on déteste également dès le premier contact. Un personnage que j'ai aimé, c'est Bonnie, une esclave, et à travers ce personnage, l'auteure nous entraîne sur la mer des Caraïbes, vivre toute une aventure. On y retrouve des pirates et on assiste également à des rebellions. C'est un climat social exceptionnel que nous ressentons dans cette lecture. De mon côté, j'y ai trouvé quelques longueurs, mais qui ne m'ont pas empêché d'apprécier cette lecture historique. Je me répète en vous disant que tout ce qui entoure les plantations, l'esclavage, les pirates, les îles, tout ça m'a passionné, mettant pour moi au 2e plan, le côté romance de ce roman. L'auteure nous offre une aventure sans pareil à travers ces pages, les personnages sont assez forts, marquants aux traits de personnalité fort différents de l'un à l'autre. Ajoutez à cela une fin qui vous surprendra, vous avez tout ce qu'il faut pour une bonne lecture. Que vous dire de plus, si vous aimez l'aventure, les romans historiques, ce roman est pour vous, je vous le recommande.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Manonlitetvadrouilleaussi Posté le 12 Septembre 2020
    Dans le tome 1 nous avions quitté Nora en 1739. Nous la retrouvons pour ce nouvel opus en 1753 en Jamaïque. Le récit est cette fois-ci centré sur sa fille Deirdre. La jeune femme fête ses dix-huit ans et lors de sa soirée d’anniversaire elle fera la connaissance de son futur mari... Tout d’abord, si vous n’avez pas lu le 1 vous ne serez pas vraiment perdus. En effet, des éléments nous sont rappelés ce qui permet d’avoir les clés. Bien sûr, c’est toujours mieux de lire dans l’ordre 😆 surtout que ce numéro deux ne vaut pas le premier ... Je dois vous dire que je suis assez mitigée concernant cette lecture. Ce qui m’a le plus intéressé? L’aspect historique ! Si vous voulez en apprendre d’avantage sur le fonctionnement des Caraïbes de l’époque, les différentes colonies et leurs plantations et leurs positionnements concernent l’esclavage vous ne serez pas déçus. Par contre la grosse faiblesse du roman est pour moi le personnage de Deirdre ( et Adeline ne vous dira pas le contraire ;)). Elle est tout simplement insupportable! Et que vous dire d’une de ses histoires d’amour qui arrive là comme un cheveu sur la soupe avec un homme... Dans le tome 1 nous avions quitté Nora en 1739. Nous la retrouvons pour ce nouvel opus en 1753 en Jamaïque. Le récit est cette fois-ci centré sur sa fille Deirdre. La jeune femme fête ses dix-huit ans et lors de sa soirée d’anniversaire elle fera la connaissance de son futur mari... Tout d’abord, si vous n’avez pas lu le 1 vous ne serez pas vraiment perdus. En effet, des éléments nous sont rappelés ce qui permet d’avoir les clés. Bien sûr, c’est toujours mieux de lire dans l’ordre 😆 surtout que ce numéro deux ne vaut pas le premier ... Je dois vous dire que je suis assez mitigée concernant cette lecture. Ce qui m’a le plus intéressé? L’aspect historique ! Si vous voulez en apprendre d’avantage sur le fonctionnement des Caraïbes de l’époque, les différentes colonies et leurs plantations et leurs positionnements concernent l’esclavage vous ne serez pas déçus. Par contre la grosse faiblesse du roman est pour moi le personnage de Deirdre ( et Adeline ne vous dira pas le contraire ;)). Elle est tout simplement insupportable! Et que vous dire d’une de ses histoires d’amour qui arrive là comme un cheveu sur la soupe avec un homme dont on comprend rapidement qui il est! D’ailleurs j’ai bien fait rire mes camarades avec certaines scènes olé-olé ou répliques assez clichés ...Non le vrai personnage de cette hisoire c’est Bonnie. Une jeune esclave battue et violée par son « backra » qui fera tout pour s’en sortir. C’est pour elle que j’ai eu de l’empathie et de l’attachement. L’auteure lui fera d’ailleurs connaître une belle évolution. En bref, un tome 2 en demi-teinte mais si vous aimez les romans historiques simples à base de romance et d’aventures vous aimerez sans doute ;) .
    Lire la suite
    En lire moins
  • bebi Posté le 26 Août 2020
    Nora a vieilli, sa fille a grandi. Deirdre est un caractère affirmé. Elle aime les longues chevauchées, et ne prétend pas épouser n’importe qui. Mais Nora n’est pas inquiète: un jeune homme bien sous tous rapports vient de faire son apparition dans leurs vies. J’avais suivi l’histoire de Nora dans le premier tome de cette saga, L’île des mille douceurs. J’avais vraiment apprécié cette première partie, elle m’avait fait découvrir un nouvel endroit du Monde, ainsi que son histoire mouvementée. Cette suite reprend la trame après avoir laissé passer quelques années. Deirdre n’est plus une petite fille, c’est aujourd’hui une jeune femme accomplie. On s’attache donc à cette nouvelle génération, qui fait écho à celle que nous avions connue dans le premier tome. Le thème de l’esclavage y est toujours présent. Avec tous les risques, les peurs, et les conséquences qu’il provoque. Des esclaves affranchis à une famille aimante, des révoltés prêts à tout pour gagner leur liberté, des indécis vivant dans la crainte. Tous les cas de figure sont représentés, et ce panel démontre entièrement la difficulté pour ces hommes et ces femmes à se créer une place dans le Monde. Néanmoins, j’ai trouvé ce roman un peu... Nora a vieilli, sa fille a grandi. Deirdre est un caractère affirmé. Elle aime les longues chevauchées, et ne prétend pas épouser n’importe qui. Mais Nora n’est pas inquiète: un jeune homme bien sous tous rapports vient de faire son apparition dans leurs vies. J’avais suivi l’histoire de Nora dans le premier tome de cette saga, L’île des mille douceurs. J’avais vraiment apprécié cette première partie, elle m’avait fait découvrir un nouvel endroit du Monde, ainsi que son histoire mouvementée. Cette suite reprend la trame après avoir laissé passer quelques années. Deirdre n’est plus une petite fille, c’est aujourd’hui une jeune femme accomplie. On s’attache donc à cette nouvelle génération, qui fait écho à celle que nous avions connue dans le premier tome. Le thème de l’esclavage y est toujours présent. Avec tous les risques, les peurs, et les conséquences qu’il provoque. Des esclaves affranchis à une famille aimante, des révoltés prêts à tout pour gagner leur liberté, des indécis vivant dans la crainte. Tous les cas de figure sont représentés, et ce panel démontre entièrement la difficulté pour ces hommes et ces femmes à se créer une place dans le Monde. Néanmoins, j’ai trouvé ce roman un peu trop romancé à mon goût. Des histoires d’amour qui engluent le sujet principal sous une couche de mièvrerie m’ont un peu lassée. Bien sûr, comme dans toutes ses sagas, Sarah Lark fait une place belle aux familles, aux histoires d’amour, à la généalogie. On passe de génération en génération au fil des tomes. Mais je dois dire qu’elle a peut-être un peu forcé le trait cette fois. Pour autant, j’ai passé un bon moment de lecture, et je pense que nous ne sommes pas encore au bout de l’histoire de Nora et de Deirdre. Nous les quittons dans une situation qui ne me semble pas terminée. Des personnages n’ont pas dit leur dernier mot, et d’autres attendent une fin heureuse. De quoi donc donner de la matière pour un dernier tome, à mon avis.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés