RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            L'Impératrice des sept collines

            Pocket
            EAN : 9782266249379
            Code sériel : 15942
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 704
            Format : 108 x 177 mm
            L'Impératrice des sept collines

            Catherine BARRET (Traducteur)
            Date de parution : 10/07/2014
            Empire romain, IIe siècle de notre ère, sous le règne de Trajan.
            Fougueux et obstiné, le jeune Vix, ancien gladiateur, revient à Rome en quête de gloire.
            Fille d’un sénateur, l’insaisissable Sabine a soif d’aventure. Tous deux se connaissent depuis l’adolescence et nourrissent une passion réciproque. Mais Sabine rêve d’un grand destin –...
            Empire romain, IIe siècle de notre ère, sous le règne de Trajan.
            Fougueux et obstiné, le jeune Vix, ancien gladiateur, revient à Rome en quête de gloire.
            Fille d’un sénateur, l’insaisissable Sabine a soif d’aventure. Tous deux se connaissent depuis l’adolescence et nourrissent une passion réciproque. Mais Sabine rêve d’un grand destin – ce que Vix ne pourra jamais lui offrir, contrairement à Hadrien, le futur empereur, auquel elle est promise.
            Alors que Rome se prépare à de grands changements, les deux amants sont bientôt happés chacun de leur côté par le tourbillon de l’Histoire…
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266249379
            Code sériel : 15942
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 704
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            8.60 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Mariloup Posté le 4 Février 2019
              La Maîtresse de Rome (qui est en fait le tome 1) avait été mon plus gros coup de cœur quand j'étais adolescente, je le qualifiais comme mon roman préféré de tous les temps. Aujourd'hui, je ne sais pas s'il le serait encore, je n'aurais probablement pas le même ressenti si je le relisais aujourd'hui car avec le temps et la maturité, les goûts peuvent changer. Ce tome 2 est sans nul doute le plus vieux livre de ma PAL (une relique), je l'avais acheté aussitôt après ma lecture du premier mais je ne m'étais jamais lancée dans la suite car souvent après un gros coup de cœur, j'ai peur de me passer à autre chose ou d'être déçue! Pour un challenge personnel, je me suis décidée à le sortir enfin de ma PAL et je n'ai pas été déçue! On a deux protagonistes principaux, à savoir Vix alias Vercingétorix (pas le Vercingétorix que nous connaissons de l'Histoire), le fils d'Arius et Théa (les héros de La Maîtresse de Rome) et Sabine, fille de la terrible Lepida (la grande méchante _ si je puis dire _ de La Maîtresse de Rome) dont les destinées vont s'entremêler. Vix et Sabine m'ont... La Maîtresse de Rome (qui est en fait le tome 1) avait été mon plus gros coup de cœur quand j'étais adolescente, je le qualifiais comme mon roman préféré de tous les temps. Aujourd'hui, je ne sais pas s'il le serait encore, je n'aurais probablement pas le même ressenti si je le relisais aujourd'hui car avec le temps et la maturité, les goûts peuvent changer. Ce tome 2 est sans nul doute le plus vieux livre de ma PAL (une relique), je l'avais acheté aussitôt après ma lecture du premier mais je ne m'étais jamais lancée dans la suite car souvent après un gros coup de cœur, j'ai peur de me passer à autre chose ou d'être déçue! Pour un challenge personnel, je me suis décidée à le sortir enfin de ma PAL et je n'ai pas été déçue! On a deux protagonistes principaux, à savoir Vix alias Vercingétorix (pas le Vercingétorix que nous connaissons de l'Histoire), le fils d'Arius et Théa (les héros de La Maîtresse de Rome) et Sabine, fille de la terrible Lepida (la grande méchante _ si je puis dire _ de La Maîtresse de Rome) dont les destinées vont s'entremêler. Vix et Sabine m'ont plu dans l'ensemble mais ils m'ont pas mal agacé au fil de ma lecture. Vix est trop impétueux, pas sérieux, trop porté sur les femmes (sur ce point-là, il m'a particulièrement écœuré); Sabine est égoïste et plus d'une fois, j'ai eu l'impression qu'elle se servait de Vix alors qu'elle prétendait l'aimer; l'un et l'autre n'étaient absolument pas fidèles dans leur amour même s'il y avait plein de freins à leur relation: elle qui est marié à un homme très important, ennemi de Vix; leur différence de statut social, entre autres choses... Sinon, Titus est le personnage que j'ai le plus apprécié, un jeune homme absolument parfait, vrai en toute chose. Quant à l'impératrice Plotine, elle n'a pas assez "intrigué" à mon sens bien qu'elle ait accéléré les choses vers la fin pour que son protégé devienne Empereur de Rome. J'aime tellement la plume de Kate Quinn! C'est fluide, précis avec un univers qui n'est pas si "complexe" alors que c'est un roman plutôt historique, il est presque aisé de s'y retrouver avec les noms et les termes qui ne sont pas si faciles à retenir au premier abord. On a le point de vue de plusieurs personnages: Vix, Sabine, Titus, Plotine (en majorité), écrit à la première personne du singulier à chaque fois, style que je préfère dans un roman pour être au plus près du personnage. C'est une fiction mais l'autrice a gardé des personnages ayant vraiment existé, des faits historiques ainsi que des événements et des lieux réels même si bien sûr, elle a dû broder tout autour pour nous offrir ce roman. Il y a bel et bien une suite mais elle n'a toujours pas été traduite en français, ce qui m'inquiète un peu, je dois dire car le roman original date de 2015. Bref, j'ai beaucoup aimé ma lecture même si ce n'est pas un coup de cœur comme ce fut le cas pour le premier, une lecture très prenante que j'ai savouré en la lisant assez lentement. Je n'ai plus qu'à espérer la traduction du troisième et dernier tome de la saga mais en attendant, je vais pouvoir patienter avec le HS Les Héritières de Rome!
              Lire la suite
              En lire moins
            • winnies89 Posté le 20 Août 2018
              Après avoir beaucoup aimé la maîtresse de Rome, je m'étais empressée d'acheter la suite, et pourtant cela fait 4 ans que ce livre traîne dans ma pal. Ici on va retrouver Vix et Sabine, deux personnages déjà présent dans le précédent tome. On va suivre leur amour qui semble impossible. Elle la fille d'un sénateur et lui le fils d'un gladiateur et d'une esclave. Encore une fois la plume de l'auteure est fluide, et on s'immerge assez facilement dans son récit. Comme précédemment, il y a des manigances, des mariages arrangées ou l'amour ne prime pas. La première partie sur Rome m'a complètement happée, la suite sur Daces un peu moins. Les personnages étant chacun emportés dans un pan de l'histoire, mais cela avant de se retrouver. C'est ce qui m'a donné une petite impression de lenteur à certains moment. En bref, j'ai bien aimé cette suite. Pendant la première partie du récit j'aurais sans doute dit que j'ai été passionné par l'histoire, mais comme le sentiment n'a pas été présent tout le long. ça reste tout de même une très bonne lecture dans la Rome antique, entre romance, histoire et manigances.
            • Yuko Posté le 21 Septembre 2017
              A travers le regard de quatre personnages, Plotine, impératrice de Rome et Sabine, l’aventurière amenée à lui succéder, Titus, aristocrate des plus modestes et Vix, le terrifiant guerrier, c’est toute la vie de Rome qui prend corps sous les yeux des lecteurs. Des us et coutumes des romains jusqu’à leurs travers les plus sanglants, l’Impératrice des sept collines parvient à doser savamment aventure, conquêtes sanglantes, intrigues de cours et sincère empathie envers ses personnages. Ceux-ci sont d’ailleurs très travaillés et offrent au récit une véritable épaisseur. Leurs rapports entrelacés, la complexité de leurs liens, souvent créatrice de tensions et de rencontres captivantes, en fait une oeuvre très intéressante. Un récit riche et complexe à l’écriture claire et relevée pour une lecture souvent addictive et peuplée de personnages attachants. Une jolie découverte.
            • saphoo Posté le 8 Juillet 2017
              Contrairement au tome 1, nous nous éloignons des arènes pour les champs de bataille et la fameuse Tortue qui n’a pas vu dans Astérix cette formation bien particulière des romains. Le ton est différent, nous retrouvons Vix l’enfant du barbare et de l’esclave, il quitte sa Bretagne pour retrouver Rome. Besoin de sentir cette ville battre, besoin de bagarres. Il gravira les échelons grâce à son épée, son courage et sa force. Partira avec les troupes de César de part le monde conquérir des terres, et bien plus. L’avantage de ce tome, c’est sans nul doute ! les voyages, et le pan historique de la prise du pouvoir d’Hadrien, le fameux qu’une certaine Marguerite a dévoilé « sa vie » mais l’auteure ici nous en montre une autre facette, parait-il, car je n’ai pas lu les mémoire d’Hadrien. Après avoir côtoyé, ce personnage sous un angle très peu flatteur, je ne sais, si je serais capable de lire la version de Marguerite. Personne n’est en mesure de révéler la vérité vraie. Toujours est –il que ce roman nous apprend bien des choses sur les us et coutumes de cette époque, et nous constatons à regret que les juifs étaient déjà... Contrairement au tome 1, nous nous éloignons des arènes pour les champs de bataille et la fameuse Tortue qui n’a pas vu dans Astérix cette formation bien particulière des romains. Le ton est différent, nous retrouvons Vix l’enfant du barbare et de l’esclave, il quitte sa Bretagne pour retrouver Rome. Besoin de sentir cette ville battre, besoin de bagarres. Il gravira les échelons grâce à son épée, son courage et sa force. Partira avec les troupes de César de part le monde conquérir des terres, et bien plus. L’avantage de ce tome, c’est sans nul doute ! les voyages, et le pan historique de la prise du pouvoir d’Hadrien, le fameux qu’une certaine Marguerite a dévoilé « sa vie » mais l’auteure ici nous en montre une autre facette, parait-il, car je n’ai pas lu les mémoire d’Hadrien. Après avoir côtoyé, ce personnage sous un angle très peu flatteur, je ne sais, si je serais capable de lire la version de Marguerite. Personne n’est en mesure de révéler la vérité vraie. Toujours est –il que ce roman nous apprend bien des choses sur les us et coutumes de cette époque, et nous constatons à regret que les juifs étaient déjà persécutés par les romains. Je sais qu’un troisième tome est sorti que je ne possède pas, si d’aventure, il croise mon chemin, je pense que je l’inviterai à passer quelque temps en ma demeure, pour connaître la suite de l’histoire. Roman historique, agréable et riche, pas d’ennui malgré les 700 pages car l’auteure a su jongler entre les différents personnages et leurs démêlés, les différentes contrées et rebondissements ici et là. On s’attache aux personnages même cruels, ils gardent un côté humain comme Vix qui adopte un petit garçon et prend sous son aile, Sabine réputée volage et légère, met en œuvre des actes de charité, affranchit des esclaves, sort des femmes de la prostitution, fait construire un orphelinat etc… Au final, on sent bien l’auteure s’est bien documentée et maîtrise son sujet, de par la richesse des détails, l’ambiance presque réelle, et le déroulement historique. Pour ma part, j’ai apprécié ces deux tomes, où je fais appris une multitude de choses, et dorénavant je ne verrai plus les films sur le sujet avec le même regard.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Bislys Posté le 27 Janvier 2017
              Un roman que j'ai choisi un peu par dépit parce que rien d'autre ne me tentait dans ma PAL, et finalement c'est une bonne surprise. J'ai passé un excellent moment et je n'ai pas vu défiler les 700 pages de ce roman. On retrouve Sabine et Vix, les enfants des héroïnes de La maitresse de Rome. Kate Quinn nous éloigne de Rome et nous emmène avec ces héros aux quatre coins de l'Empire romain (Dacie, Rome, Panonie). Dans ce tome, danger et intrigue s'enchainent à grande vitesse, laissant peu de pause dans le récit. J'ai retrouvé l'atmosphère que j'avais tellement aimé lors de la lecture de La maitresse de Rome, mais que j'avais un peu perdu dans Les héritières de Rome. Kate Quinn mêle avec aisance la petite histoire avec la grande puisqu'elle donne une grande importance aux personnages secondaires parmi lesquels Plotine, l'impératrice et Hadrien et Titus, futurs empereurs de Rome. J'ai enfilé ma stola et j'ai vraiment suivi avec grand plaisir les aventures de Sabine et Vix. Je lirais peut-être les romans que Kate Quinn a consacré aux Borgias parce que cette auteur sait vraiment raconter des histoires passionnantes.
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.