Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782352877301
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 520
Format : 113 x 180 mm

Lincoln - L'homme qui sauva les Etats-Unis

Collection : Biographie
Date de parution : 11/03/2015
Abraham Lincoln (1809-1865) occupe une place à part dans l’Histoire des États-Unis. De la cabane en rondins de son enfance à son assassinat, son ascension est l’exemple même du rêve américain, au point d’être l’objet d’un véritable culte laïc.Tenu à l’écart des études, cet autodidacte, devenu avocat par son seul... Abraham Lincoln (1809-1865) occupe une place à part dans l’Histoire des États-Unis. De la cabane en rondins de son enfance à son assassinat, son ascension est l’exemple même du rêve américain, au point d’être l’objet d’un véritable culte laïc.Tenu à l’écart des études, cet autodidacte, devenu avocat par son seul mérite, se lance en politique à 23 ans et sera élu à la Maison Blanche en 1860. Il y accomplira l’impensable : remporter la victoire militaire contre les États du Sud, sauver l’Union fédérale du naufrage et proclamer l’abolition de l’esclavage, pratique indigne d’une nation formée pour « éclairer le monde ». Tant de courage lui vaudra d’être assassiné, le 14 avril 1865, quelques jours après la fin des hostilités.Deux siècles après sa naissance, il demeure dans la mémoire américaine une figure mythologique, un « père de la nation » au même titre que Washington. Distinguant l’homme de sa légende, Bernard Vincent restitue cette épopée sans dissimuler les échecs politiques, les ambiguïtés philosophiques et les tourments personnels qui n’empêchèrent pas Lincoln d’aider son pays à surmonter la période la plus tragique de son Histoire.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782352877301
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 520
Format : 113 x 180 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • VIVI02 Posté le 22 Janvier 2019
    excellente biographie qui nous permet de comprendre non seulement ce président mais surtout la construction des bases des Etats Unis (fondement de ses institutions, mode de fonctionnement par un recours systématique au système judiciaire et surtout importance des avocats, pouvoirs économiques qui nous expliquent comment les US fonctionnent encore aujourd'hui). Seul bémol, le passage avant l'élection du président qui au lieu de me tenir en haleine m'a paru très très long. A lire impérativement, on en sort plus instruit.
  • Wyoming Posté le 31 Mars 2018
    Belle biographie d'Abraham Lincoln, un très grand Président des Etats-Unis, dont la rigueur et l'honnêteté sont parfaitement soulignées dans ce livre. Le destin d'exception d' un modeste bûcheron devenu un brillant avocat pour parvenir à la présidence. Il a su prendre en compte les positions diverses de ses concitoyens et est enfin parvenu à abolir l"esclavage. Il faut absolument connaître un peu de cet homme admirable, par exemple en lisant ce livre.
  • Oliv Posté le 8 Mars 2018
    Jusqu'à présent, ce que je savais d'Abraham Lincoln pouvait plus ou moins tenir en une ligne : l'un des plus célèbres présidents américains, vainqueur de la guerre de Sécession, abolit l'esclavage, mort assassiné en 1865. Après avoir lu récemment les biographies d'autres grands dirigeants du 19ème siècle (Victoria, Cixi, Bismarck), j'ai donc poursuivi dans cette voie fort instructive avec cet ouvrage sous-titré "L'homme qui sauva les États-Unis"... Et je crois avoir très bien fait. Écrite par l'un des spécialistes français de l'histoire américaine, cette biographie est un modèle du genre. On a là un récit chronologique (sans doute le meilleur choix pour bien comprendre le cheminement et l'évolution du personnage étudié), une écriture sans fioritures, sans effets de style, mais claire et agréable. Le risque avec les biographies de figures politiques est de se perdre dans les manœuvres de partis, de lire d'interminables rapports d'élections, avec le nombre de voix et les pourcentages obtenus... Les passes d'armes politiques de Lincoln, notamment avec son "meilleur ennemi" Stephen Douglas, occupent certes plusieurs chapitres, mais l'ensemble reste tout à fait digeste. Bernard Vincent évite un autre piège lorsqu'on en arrive, à la moitié du livre environ, au "gros morceau" qu'est la guerre de Sécession : même... Jusqu'à présent, ce que je savais d'Abraham Lincoln pouvait plus ou moins tenir en une ligne : l'un des plus célèbres présidents américains, vainqueur de la guerre de Sécession, abolit l'esclavage, mort assassiné en 1865. Après avoir lu récemment les biographies d'autres grands dirigeants du 19ème siècle (Victoria, Cixi, Bismarck), j'ai donc poursuivi dans cette voie fort instructive avec cet ouvrage sous-titré "L'homme qui sauva les États-Unis"... Et je crois avoir très bien fait. Écrite par l'un des spécialistes français de l'histoire américaine, cette biographie est un modèle du genre. On a là un récit chronologique (sans doute le meilleur choix pour bien comprendre le cheminement et l'évolution du personnage étudié), une écriture sans fioritures, sans effets de style, mais claire et agréable. Le risque avec les biographies de figures politiques est de se perdre dans les manœuvres de partis, de lire d'interminables rapports d'élections, avec le nombre de voix et les pourcentages obtenus... Les passes d'armes politiques de Lincoln, notamment avec son "meilleur ennemi" Stephen Douglas, occupent certes plusieurs chapitres, mais l'ensemble reste tout à fait digeste. Bernard Vincent évite un autre piège lorsqu'on en arrive, à la moitié du livre environ, au "gros morceau" qu'est la guerre de Sécession : même lorsqu'il évoque des événements militaires auxquels le Président n'a pas pris part en personne, l'auteur ne perd jamais de vue son "héros". Les tenants et aboutissants du conflit, ses grandes étapes, les batailles, sont ainsi relatés, mais sans que cette biographie de Lincoln ne devienne jamais une "Histoire de la guerre civile américaine". L'homme demeure au centre du récit, et sa vie privée, ses rapports avec sa femme, ses fils ou ses amis, sont largement traités dans ces pages. L'un des éléments les plus frappants à la lecture de cette biographie est que, à l'inverse de ce que l'on imaginerait spontanément (et à l'inverse de ce que cherche à nous faire croire Steven Spielberg dans son film, que j'ai pris le temps de regarder en parallèle de ma lecture) Lincoln n'était en rien un abolitionniste militant. Si d'un point de vue personnel il était opposé à l'esclavage, d'un point de vue politique il fit en sorte de prendre en compte les revendications du Sud et, surtout, de ménager les États "intermédiaires" susceptibles de basculer du côté sécessionniste en cas de lois antiesclavagistes... Si bien que Lincoln fut sans cesse combattu par les partisans de l'abolition immédiate et inconditionnelle de l'esclavage. De même, on peut être surpris par des prises de position qui, avec une grille de lecture de notre siècle, paraissent affreusement racistes et choquantes : ainsi, selon Lincoln, Blancs et Noirs appartiennent à deux races fondamentalement inégales, qui ne sont pas vouées à cohabiter l'une avec l'autre... d'où les projets, auxquels il apporta tout son soutien, consistant à envoyer les esclaves affranchis vers le Liberia ou le Panama, et qui aujourd'hui ne peuvent qu'évoquer les fantasmes de "rémigration" de certains illuminés d'extrême-droite. Voilà qui confirme, s'il en était besoin, à quel point il est absurde de vouloir juger les personnages et les faits historiques à partir de critères modernes... Tout aussi frappante est l'incroyable probité de Lincoln, sa franchise, sa droiture, son respect de l'adversaire... autant d'éléments qui paraissent incompatibles avec une carrière aussi accomplie que le fut la sienne. Je suis partisan de l'idée selon laquelle chaque "grand homme" et de manière plus générale tout individu puissant est forcément un pourri, persuadé que, aujourd'hui comme hier, les bons, les gentils, les honnêtes, n'ont aucune chance de se faire une place dans un monde conçu par et pour les "homines crevarices" pour reprendre la fameuse terminologie alfaricienne... Force est de constater que "Honest Abe" est l'exception qui confirme la règle. Il y a quelque chose de réconfortant dans le parcours de cet authentique self-made man, ce fils de fermier du Kentucky qui a su se hisser jusqu'aux plus hautes fonctions sans jamais déroger à ses principes d'intégrité. J'ignore si cette biographie apporte de nouveaux éléments d'analyse sur la carrière et l'œuvre de Lincoln, et si des spécialistes pourront la lire avec profit ; mais en ce qui me concerne, partant presque de zéro dans ma connaissance du personnage, j'y ai trouvé ce qu'il me fallait et, par conséquent, la recommande à tous ceux qui voudraient aller au-delà de ce que l'on sait d'emblée sur le président qui gagna la guerre de Sécession, abolit l'esclavage et mourut assassiné en 1865...
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez Histoire
Vous aimez l'histoire ? Vous souhaitez être informé de toutes nos parutions ? Abonnez-vous dès maintenant.