Lisez! icon: Search engine

L'Invention du voyage

Pocket
EAN : 9782266273572
Code sériel : 16871
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 216
Format : 108 x 177 mm
L'Invention du voyage

COLLECTIF

Anne BÉCEL (Direction de collection)
Collection : Aventure Humaine
Date de parution : 07/09/2017
Voyager sans se déplacer… Telle est l’ambition folle de cet antimanuel, ce guide pour nulle part et cependant partout. Comment retrouver, sans bouger, « l’état » du voyageur ? Cette énergie nomade qui habite tout sédentaire ?
À travers leurs expériences, leurs histoires et leurs réflexions, quelques grands vagabonds, poètes, sociologues...
Voyager sans se déplacer… Telle est l’ambition folle de cet antimanuel, ce guide pour nulle part et cependant partout. Comment retrouver, sans bouger, « l’état » du voyageur ? Cette énergie nomade qui habite tout sédentaire ?
À travers leurs expériences, leurs histoires et leurs réflexions, quelques grands vagabonds, poètes, sociologues et artistes disent l’audace de se perdre, la lecture comme départ, l’imagination comme monture. Autour de soi-même ou des autres, le voyageur immobile sentira là souffler, sans quitter sa chambre, les vents de l’aventure…

« L’Invention du voyage fait partie de ces ouvrages passionnants qu’on lit d’une traite. C’est un livre de voyage qui fait réfléchir et c’est un véritable plaisir de (re)découvrir l’expérience de toutes ces personnalités. » francenetinfos.com

Les voyages de
ISABELLE AUTISSIER     OLIVIER BLEYS
CHRISTIAN BOBIN          BRUNO DOUCEY
CÉDRIC GRAS                 BERNARD HERMANN
BLAISE HOFMANN          ALEXIS JENNI
GILLES LAPOUGE           MARIE-ÉDITH LAVAL
GAËLE DE LA BROSSE   DAVID LE BRETON
BERNARD OLLIVIER       PIERRE RABHI
PAOLO RUMIZ                 TRISTAN SAVIN
SYLVIAN TESSON           KENNETH WHITE
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266273572
Code sériel : 16871
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 216
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« L’Invention du voyage fait partie de ces ouvrages passionnants qu’on lit d’une traite. C’est un livre de voyage qui fait réfléchir et c’est un véritable plaisir de (re)découvrir l’expérience de voyage de toutes ces personnalités. » francenetinfos.com
« C'est LE livre à emporter en voyage pour mieux appréhender le retour et peut-être mieux apprécier le voyage immobile. » lecoindesvoyageurs.fr
« Merci à cet ouvrage pour nous inviter à (ré)inventer le voyage. C’est déjà un voyage à lui tout seul… » naturismemagazine.com

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • addsc Posté le 9 Février 2018
    Dès les premières lignes, je me suis dit que ce livre était pour moi. Presque écrit pour moi. Enfin, pour moi... Ce serait être un peu prétentieux que de se penser aussi important. Disons que ce livre avait dû être écrit pour des gens qui, comme moi, sont contaminés par le virus du voyage. Contaminés avec peu voire pas d'espoir d'antidote. Et, tout compte fait, c'est heureux. Cependant, il n'est pas toujours possible de voyager. Qui a de la famille dont il doit s'occuper. Qui a des responsabilités professionnelles auxquelles il ne veut déroger. Qui n'a simplement pas les moyens de ses voyageuses ambitions. Bref, tout un tas de raisons plus ou moins légitimes semblent prendre un malin plaisir à rendre ces envies d'ailleurs irréalisables. Au grand dam de nombreux globetrotters de par le monde.  Alors, finalement, ce livre a-t-il les moyens de ses ambitions ? Donne-t-il réellement des pistes, révolutionnaires, qui permettraient de voyager sans bouger de chez soi comme de nombreux prisonniers parviennent à le faire depuis leur cellule ? Et bien soyons franc, pas vraiment. Enfin, si, d'une certaine façon mais, d'après moi, il n'y a rien de neuf sous le soleil du voyage depuis son bureau.... Dès les premières lignes, je me suis dit que ce livre était pour moi. Presque écrit pour moi. Enfin, pour moi... Ce serait être un peu prétentieux que de se penser aussi important. Disons que ce livre avait dû être écrit pour des gens qui, comme moi, sont contaminés par le virus du voyage. Contaminés avec peu voire pas d'espoir d'antidote. Et, tout compte fait, c'est heureux. Cependant, il n'est pas toujours possible de voyager. Qui a de la famille dont il doit s'occuper. Qui a des responsabilités professionnelles auxquelles il ne veut déroger. Qui n'a simplement pas les moyens de ses voyageuses ambitions. Bref, tout un tas de raisons plus ou moins légitimes semblent prendre un malin plaisir à rendre ces envies d'ailleurs irréalisables. Au grand dam de nombreux globetrotters de par le monde.  Alors, finalement, ce livre a-t-il les moyens de ses ambitions ? Donne-t-il réellement des pistes, révolutionnaires, qui permettraient de voyager sans bouger de chez soi comme de nombreux prisonniers parviennent à le faire depuis leur cellule ? Et bien soyons franc, pas vraiment. Enfin, si, d'une certaine façon mais, d'après moi, il n'y a rien de neuf sous le soleil du voyage depuis son bureau. On parle de méditation. Et, effectivement, ces techniques de pleine conscience, de jouissance du moment présent permettent de s'échapper d'un quotidien qui, parfois, semble un peu terne. Cette propension à s'émouvoir de toutes les petites choses qui nous entourent. Du vol d'un oiseau. D'un rayon de soleil qui, doucement, réchauffe nos coeurs au travers de la fenêtre. D'un couple de petits vieux qui se tiennent la main, amoureusement. Il s'agit de promouvoir l'étonnement. Par rapport à tout ce que l'on voit, vit et ressent. J'aimerais avoir déjà cette capacité, rare et riche, mais je sais avoir encore du pain sur la planche pour pleinement y parvenir. Donc, cette méditative piste n'est, pour moi, pas la solution rêvée.  Les autres pistes, par contre, me parlent un peu plus. Sans pour autant revêtir le costume de miraculeuse clé du voyage parfait sans bouger d'un pouce. Il s'agit de la lecture. Qui, presque par définition, permet de rêver et de se rêver autre et ailleurs. Il y a l'écriture. Qui permet les mêmes évasions avec, sans doute, un côté plus salutaire. Pour l'auteur. Et enfin, comme dernière piste, la marche. Qui, elle aussi, semble s'adresser à moi presque par magie. Car marcher est l'une des activités qui favorise le plus surement l'évasion. Pour moi. Mais il s'agit malgré tout de mouvement et de déplacement.  Au niveau de la forme, il s'agit donc d'entretiens ou de textes de plusieurs personnalités qui donnent leurs versions du voyage, intérieur et de par le monde. Certaines de leurs réflexions sont intéressantes mais, parfois, on a l'impression que, pour quelques unes d'entre elles, il s'agit avant tout de profiter d'une tribune offerte pour un peu d'auto promotion. Quoiqu'il en soit, c'est un livre qui se lit vite. Presque bien. Mais, malheureusement, n'a pas résolu mon dilemme. Car voyager, pour moi, est avant tout ailleurs. 
    Lire la suite
    En lire moins
  • TableRonde Posté le 18 Octobre 2017
    Voici un petit livre qui ambitionne de définir le voyage immobile. Pour ce faire l'auteure, ou l'animatrice Anne Bécel, interroge pas moins de dix-huit grands voyageurs, vagabond, poètes ou autres sociologues ou artistes sur le voyage du quotidien, de la pensée, de la lecture, du souvenir, de la préparation d'un voyage. Ce sont des réponses individuelles, point de débats. Certains clament que hors du voyage réel, si possible solitaire et lointain, point de voyage. D'autres, plus nombreux, disent que le voyage est possible tout en restant dans sa propre chambre, en regardant à l'intérieur comme à l'extérieur, ou en faisait le tour de sa ville. Bien sûr que la lecture comme navire fendant les océans est évoquée. Mais ces réponses sont tellement variées, que chacun y peut y trouver son miel, y élaborer in fine sa propre définition.
  • EveQ Posté le 2 Juin 2016
    Qu’est-ce que le voyage ? Faut-il parcourir la terre pour être considéré comme un voyageur ? Voyager n’est-il pas également une démarche intime ? De juillet 2015 à février 2016, Anne Bécel est partie à la rencontre de différentes personnalités pour recueillir leur perception du voyage en vue d’élaborer un « anti-guide du voyage ». Cet ouvrage regroupe ainsi le récit de grands voyageurs, d’écrivains, de journalistes ou encore de sociologues en 3 grandes parties qui illustrent bien le cheminement de la réflexion : Le beau, c’est l’imprévu, avec notamment Isabelle Autissier – navigatrice française, première femme à avoir accompli un tour du monde en course et présidente de WWF – qui aborde l’esprit d’aventure Nos terres intimes sont si lointaines, où Bernard Ollivier – journaliste et créateur de l’association Seuil qui aide des jeunes en difficulté par la marche – évoque la métamorphose du voyageur Immobile à grands pas, avec un très beau témoignage de Pierre Rahbi – paysan, écrivain et penseur français. Quels que soient notre expérience personnelle, nos objectifs, notre perception des choses, le voyage semble être avant tout un état d’esprit, une curiosité envers les autres. De belles citations ponctuent les différents récits. Un projet ambitieux réussi qui retrace les différentes formes de... Qu’est-ce que le voyage ? Faut-il parcourir la terre pour être considéré comme un voyageur ? Voyager n’est-il pas également une démarche intime ? De juillet 2015 à février 2016, Anne Bécel est partie à la rencontre de différentes personnalités pour recueillir leur perception du voyage en vue d’élaborer un « anti-guide du voyage ». Cet ouvrage regroupe ainsi le récit de grands voyageurs, d’écrivains, de journalistes ou encore de sociologues en 3 grandes parties qui illustrent bien le cheminement de la réflexion : Le beau, c’est l’imprévu, avec notamment Isabelle Autissier – navigatrice française, première femme à avoir accompli un tour du monde en course et présidente de WWF – qui aborde l’esprit d’aventure Nos terres intimes sont si lointaines, où Bernard Ollivier – journaliste et créateur de l’association Seuil qui aide des jeunes en difficulté par la marche – évoque la métamorphose du voyageur Immobile à grands pas, avec un très beau témoignage de Pierre Rahbi – paysan, écrivain et penseur français. Quels que soient notre expérience personnelle, nos objectifs, notre perception des choses, le voyage semble être avant tout un état d’esprit, une curiosité envers les autres. De belles citations ponctuent les différents récits. Un projet ambitieux réussi qui retrace les différentes formes de voyage et remet à sa juste place le « voyage immobile ». On referme ce livre en ayant la certitude que l’état de voyage peut faire partie de notre quotidien.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.