Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266323796
Code sériel : 18588
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm
Nouveauté
Live !
Pierre Szczeciner (traduit par)
Date de parution : 09/06/2022
Éditeurs :
Pocket
Nouveauté

Live !

Pierre Szczeciner (traduit par)
Date de parution : 09/06/2022
Une ode noire à la jeunesse, au rock et à l'Amérique.
Une vague de violence sans précédent déferle sur les États-Unis : à travers le pays, des musiciens sont assassinés en plein concert. On ne sait ce qui motive le geste... Une vague de violence sans précédent déferle sur les États-Unis : à travers le pays, des musiciens sont assassinés en plein concert. On ne sait ce qui motive le geste des tueurs. Et quand, dans la petite ville d'Arcadia, vient le tour de Shaun, son ex-petite amie et le guitariste... Une vague de violence sans précédent déferle sur les États-Unis : à travers le pays, des musiciens sont assassinés en plein concert. On ne sait ce qui motive le geste des tueurs. Et quand, dans la petite ville d'Arcadia, vient le tour de Shaun, son ex-petite amie et le guitariste de son groupe tentent, chacun à leur manière, de comprendre pourquoi des individus s’en prennent à leur raison de vivre. S’agit-il de simple jalousie ou d'obsession fanatique ? À moins que ces éruptions de violences ne révèlent une contestation beaucoup plus profonde, qui touche à l’essence même de la musique. Ce qui est sûr, c’est que l'univers en lequel ils croyaient commence peu à peu à s’effondrer…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266323796
Code sériel : 18588
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Prédateur et séduisant. Ce roman est un rugissement sauvage. »
 
The New York Time

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • les_lecturesdeflo Posté le 10 Octobre 2021
    Belle surprise pour ce roman noir atypique. N’ayant vu que des retours mitigés à son sujet, il a trainé plus longtemps que prévu dans ma Pile à Lire. Et bien moi, j’ai bien aimé. Comme bien souvent, je suis à contre courant, mais peu importe. J’ai été touchée par cette histoire musicale, sombre, glauque et Rock'N'Roll. Des personnages écorchés vifs, qui ne vivent que pour et par la musique. Des artistes méconnus, qui rêvent de reconnaissance et qui sont prêts à tout pour laisser une empreinte dans le paysage musical, quitte à défier la mort. « Si la musique ne te donne pas ce dont tu as besoin, elle ne sert à rien » D’abord attirée par la couverte, j’ai aimé l’originalité de la construction de cet ouvrage. D’un coté, la Face A : Ma période sombre Puis retournez le livre, pour lire la Face B : Kill City Dans ma période sombre, nous évoluons au coté de Shaun, leader d’un petit groupe de musique local et de Xenie sa petite amie. Dans Kill City, c’est la même histoire, mais les rôles sont inversés : c’est Xenie qui est sur scène. Je m’attendais à une traque des meurtriers, mais il n’en est rien. Il n’y a pas... Belle surprise pour ce roman noir atypique. N’ayant vu que des retours mitigés à son sujet, il a trainé plus longtemps que prévu dans ma Pile à Lire. Et bien moi, j’ai bien aimé. Comme bien souvent, je suis à contre courant, mais peu importe. J’ai été touchée par cette histoire musicale, sombre, glauque et Rock'N'Roll. Des personnages écorchés vifs, qui ne vivent que pour et par la musique. Des artistes méconnus, qui rêvent de reconnaissance et qui sont prêts à tout pour laisser une empreinte dans le paysage musical, quitte à défier la mort. « Si la musique ne te donne pas ce dont tu as besoin, elle ne sert à rien » D’abord attirée par la couverte, j’ai aimé l’originalité de la construction de cet ouvrage. D’un coté, la Face A : Ma période sombre Puis retournez le livre, pour lire la Face B : Kill City Dans ma période sombre, nous évoluons au coté de Shaun, leader d’un petit groupe de musique local et de Xenie sa petite amie. Dans Kill City, c’est la même histoire, mais les rôles sont inversés : c’est Xenie qui est sur scène. Je m’attendais à une traque des meurtriers, mais il n’en est rien. Il n’y a pas d’enquête, on ne fait que supposer les motivations des tueurs et à aucun moment l’objectif est de les identifier. Pourtant je n’ai pas été déçue. J’ai eu l’impression de tenir les personnages par la main, de les suivre au milieu de leur tumulte intérieur, de les accompagner dans leur douleur et dans leur deuil. Le rythme est lent, mais l’émotion est là, tout comme la musique qui imbibe chacun des personnages. Comme les spectateurs d’un concert qui vibrent à chaque note en attendant que la musique les transcende j’ai été immergée dans cette histoire tragique, violente, pleine d’amour, de culpabilité et de remords. A découvrir si vous n’avez pas peur de sortir des sentiers battus.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Amnezik666 Posté le 14 Août 2021
    Au même titre que la lecture, la musique fait partie intégrante de mon quotidien, comme vous le savez peut-être je suis très éclectique en la matière,et toujours avide de découvrir des artistes que je ne connaissais pas (qui ne sont pas nécessairement de nouveaux talents), voire même d’élargir mon horizon musical. Dans mon univers musical, le rock occupe une place centrale, du coup j’attendais énormément d’un bouquin qui se veut une ode à la musique en général et au rock en particulier… trop peut-être. Force est toutefois de reconnaître que le roman de Jeff Jackson est des plus originaux, à ce niveau on pourrait même parler d’expérimental (un peu comme les premiers albums des Pink Floyd). Sur la forme, outre le visuel très réussi de la couv’, le bouquin se divise en deux faces, la première étant deux fois plus longue que la seconde. La Face A, Ma période sombre, s’ouvre sur la rencontre (et le coup de foudre) de Shaun et Xenie. Quand Shaun est abattu, on va suivre le parcours de trois de ses proches, à commencer par Xénie, puis Florian et Eddie, deux amis de Shaun. La Face B, Kill City, s’ouvre sur diverses scènes de massacre de musiciens, avant de... Au même titre que la lecture, la musique fait partie intégrante de mon quotidien, comme vous le savez peut-être je suis très éclectique en la matière,et toujours avide de découvrir des artistes que je ne connaissais pas (qui ne sont pas nécessairement de nouveaux talents), voire même d’élargir mon horizon musical. Dans mon univers musical, le rock occupe une place centrale, du coup j’attendais énormément d’un bouquin qui se veut une ode à la musique en général et au rock en particulier… trop peut-être. Force est toutefois de reconnaître que le roman de Jeff Jackson est des plus originaux, à ce niveau on pourrait même parler d’expérimental (un peu comme les premiers albums des Pink Floyd). Sur la forme, outre le visuel très réussi de la couv’, le bouquin se divise en deux faces, la première étant deux fois plus longue que la seconde. La Face A, Ma période sombre, s’ouvre sur la rencontre (et le coup de foudre) de Shaun et Xenie. Quand Shaun est abattu, on va suivre le parcours de trois de ses proches, à commencer par Xénie, puis Florian et Eddie, deux amis de Shaun. La Face B, Kill City, s’ouvre sur diverses scènes de massacre de musiciens, avant de nous raconter une version radicalement différente des événements d’Arcadia. C’est un peu déconcertant, pour ne pas dire franchement troublant. J’ai trouvé vraiment intéressante tout ce qui tournait autour de la vie d’un groupe de rock amateur qui essaie de percer. La recherche de l’inspiration pour produire LA chanson qui attirera l’attention des bonnes personnes sur le groupe, les répétitions et l’ambiance des concerts (vu du public, ou de la scène). Par contre j’ai eu beaucoup plus de mal à adhérer aux errances des personnages et de leur être qui transpire dans chacun de leurs mots ou de leurs actes. Non seulement ça n’apporte strictement rien au récit, mais ça en deviendrait presque déprimant à la longue. Mais le plus gros reproche que je pourrai faire au bouquin et à Jeff Jackson, c’est d’être complètement passé à côté du coeur de son intrigue. Hormis quelques chapitres décrivant des attaques contre les musiciens, il n’y a ni enquête ni développement autour du pourquoi du comment de cette vague de crimes. C’est donc très mitigé que je referme ce bouquin. Je mentirai en disant que je me suis ennuyé en le lisant, mais je n’ai clairement pas eu l’étincelle que j’espérais.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Stelphique Posté le 9 Juillet 2021
    Ce que j’ai ressenti: « Ne perds jamais le lien à la musique. » C’est mon rituel contre le monde, aussi. Écouter la musique, toujours trop forte, comme si j’avais une barrière de son protectrice. Et puis, chanter. Pas juste (carrément pas!) , pas pour « faire bien », juste, parce que je suis en vie! Live! C’est exactement ça, un côté provocateur et un côté vivant pour tromper la mort, quelque chose à quoi se raccrocher malgré tout, malgré le monde qui part en vrille, malgré les vampires et les tueurs… Parce que l’épidémie, (oui, encore une autre), fait de multiples victimes, il y en a qui refusent la peur. Live! C’est deux faces rebelles, d’une énergie folle, et qui cache des surprises, une obsession mystérieuse qu’il faut aller démasquer dans les ténèbres et les incendies. Live! C’est une invitation à la musique, au Rock’N’Roll, et à la jeunesse! En plus, il y a un côté aussi non conventionnel avec ces deux faces de livres qui se répondent, que je trouve absolument dingue et géniale! Bref, vous l’aurez compris pour l’audace et l’originalité, je suis completely Fan! Mais ce n’est pas seulement ça, le groupe de jeunes que l’on suit, à travers cette... Ce que j’ai ressenti: « Ne perds jamais le lien à la musique. » C’est mon rituel contre le monde, aussi. Écouter la musique, toujours trop forte, comme si j’avais une barrière de son protectrice. Et puis, chanter. Pas juste (carrément pas!) , pas pour « faire bien », juste, parce que je suis en vie! Live! C’est exactement ça, un côté provocateur et un côté vivant pour tromper la mort, quelque chose à quoi se raccrocher malgré tout, malgré le monde qui part en vrille, malgré les vampires et les tueurs… Parce que l’épidémie, (oui, encore une autre), fait de multiples victimes, il y en a qui refusent la peur. Live! C’est deux faces rebelles, d’une énergie folle, et qui cache des surprises, une obsession mystérieuse qu’il faut aller démasquer dans les ténèbres et les incendies. Live! C’est une invitation à la musique, au Rock’N’Roll, et à la jeunesse! En plus, il y a un côté aussi non conventionnel avec ces deux faces de livres qui se répondent, que je trouve absolument dingue et géniale! Bref, vous l’aurez compris pour l’audace et l’originalité, je suis completely Fan! Mais ce n’est pas seulement ça, le groupe de jeunes que l’on suit, à travers cette musique qui veut survivre coûte que coûte, est fait de failles, de joies et de peines, et c’est ce qui les rend attachants. Ils sont tellement sur la corde, en équilibre tellement instable, qu’on a peur pour eux, au-delà de l’aspect tragique des meurtres en série, on sent leurs fragilités à fleur de peau, mais leurs résistances aussi. Je me suis liée à eux, autant qu’à la musique. J’étais Arcadia, j’étais le son et les oiseaux, j’étais le feu, j’étais en euphorie pour le live, j’entendais le concert, j’attendais la note et toutes les chansons qui contrent le sort. Je porte encore un peu de violet sur la peau. J’étais les flammes. J’étais le cercle de feu. Autour d’eux, autour de l’idée du Rock and Roll, autour de la musique. Un amour brûlant. J’étais in Live! J’étais in Love! Et peu importe le sombre où les serials killer imposent leurs idéaux déséquilibrés de grandeurs, la vie est trop courte pour se laisser envahir par la peur, ils décident de vivre libres! C’est là tout l’esprit du rock and roll, et c’est que j’aime par-dessus tout! Vivez, vous aussi! Vibrez pour cet univers! Et lisez absolument ce condensé de vie et de musique! Entrez dans le cercle et faites place au spectacle! Jeff Jackson s’occupe de faire bouillonner vos sangs, et rend un bel hommage à la MUSIQUE! L’amour est un objet brûlant.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.