Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266233996
Code sériel : 15405
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm

L'Ombre du vent

Date de parution : 04/04/2013

1945. Barcelone se réveille après neuf années de guerre. Dans une ruelle étroite, deux silhouettes émergent du petit jour. Un père, libraire, et son fils de 10 ans s’en vont sacrifier à un rituel centenaire. Bientôt, le Cimetière des livres oubliés leur ouvrira ses portes. Parmi les fantômes et les...

1945. Barcelone se réveille après neuf années de guerre. Dans une ruelle étroite, deux silhouettes émergent du petit jour. Un père, libraire, et son fils de 10 ans s’en vont sacrifier à un rituel centenaire. Bientôt, le Cimetière des livres oubliés leur ouvrira ses portes. Parmi les fantômes et les rayonnages, le jeune Daniel choisira un volume, un seul. Ce sera L’Ombre du vent. Dès lors, la recherche de son auteur, Julián Carax, obsédera Daniel jusqu’à façonner le cours de son existence…

« Un époustouflant mikado d'intrigues. Mêlant roman initiatique et thriller politique, réalisme magique et embardées fantastiques, Zafón sème le vent avec un sacré punch. Et récolte le frisson. »
André Clavel — L'Express

 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266233996
Code sériel : 15405
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un époustouflant mikado d'intrigues. (...) Mêlant roman initiatique et thriller politique, réalisme magique et embardées fantastiques, Zafon sème le vent avec un sacré punch. Et récolte le frisson. » André Clavel - L'Express

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • baka789 Posté le 12 Juin 2020
    Voici une critique de plus sur ce livre qui en compte plus de 800 sur Babelio. Un livre qui parle de livres, plus particulièrement d'un qui serait autobiographique ,mais qui dans la vrai vie n'existe pas,pas plus que son auteur. Cependant, Carlos Ruiz Zafón par ce roman fictif , ou plutôt par la vie inventé de son auteur arrive à nous passionner. Parfois même à surpasser le "vrai livre ". On est très vite pris dans la lecture, qui au début est très sympathique, puis un énorme révélation nous est confiée, du genre :" Quoi?, j'ai mal lu!". Par cet événement ce roman passe du statut de agréable à pépite . Pour le coté négatif, je dirai que j'ai trouvé que l'histoire de Daniel , loin d'être mauvaise est bien en dessous de celle de Julian .[/oui je sais que les deux histoires se rencontrent] Maintenant, je comprend pourquoi ce livre a autant de critiques.
  • Vdanthonay Posté le 8 Juin 2020
    Pour ses onze ans, le père de Daniel lui offre un cadeau surprenant : il l’entraîne dans les rues du quartier gothique à la découverte d’un lieu secret, une bibliothèque obscure, dans laquelle sont entreposés les livres dont les auteurs ont été oubliés du monde. Nous allons pénétrer avec étonnement dans la Barcelone de l’après-guerre civile en suivant la genèse d’un roman de Julian Carax, que Daniel choisira parmi des milliers d’autres ouvrages à l’abri de ce sanctuaire romanesque. L’histoire le passionne à tel point qu’il s’ouvre à son père de son désir de lire les autres écrits de l’auteur. Mais Julian Carax reste un mystère, plus aucune de ses œuvres n’est disponible, et alors que le jeune homme remue ciel et terre pour en savoir davantage, un homme inquiétant le guette. Cet individu, au visage atrocement défiguré, n’est autre que le diable dans le roman l’Ombre du Vent de Carax. La fiction rejoint la réalité. Daniel est entraîné dans cette aventure où les ombres du passé surgissent inopinément et influencent le présent. Il est tant absorbé dans la vie de Julian que sa propre existence se met à suivre le même cheminement. Mais, il y a des pièges, des ombres... Pour ses onze ans, le père de Daniel lui offre un cadeau surprenant : il l’entraîne dans les rues du quartier gothique à la découverte d’un lieu secret, une bibliothèque obscure, dans laquelle sont entreposés les livres dont les auteurs ont été oubliés du monde. Nous allons pénétrer avec étonnement dans la Barcelone de l’après-guerre civile en suivant la genèse d’un roman de Julian Carax, que Daniel choisira parmi des milliers d’autres ouvrages à l’abri de ce sanctuaire romanesque. L’histoire le passionne à tel point qu’il s’ouvre à son père de son désir de lire les autres écrits de l’auteur. Mais Julian Carax reste un mystère, plus aucune de ses œuvres n’est disponible, et alors que le jeune homme remue ciel et terre pour en savoir davantage, un homme inquiétant le guette. Cet individu, au visage atrocement défiguré, n’est autre que le diable dans le roman l’Ombre du Vent de Carax. La fiction rejoint la réalité. Daniel est entraîné dans cette aventure où les ombres du passé surgissent inopinément et influencent le présent. Il est tant absorbé dans la vie de Julian que sa propre existence se met à suivre le même cheminement. Mais, il y a des pièges, des ombres terrifiantes, des morts oubliés qu’il lui faudra combattre pour arriver au bout du chemin et ne pas laisser le destin tragique de Julian se substituer au sien : « Le jour se levait quand je terminais la lecture du manuscrit de Nuria Monfort. C’était mon histoire. Notre histoire. Dans les pas perdus de Carax, je reconnaissais maintenant les miens, déjà irréversibles. »
    Lire la suite
    En lire moins
  • leratquilit Posté le 5 Juin 2020
    Un univers envoûtant à Barcelone ces années-là, une plume fluide, j'ai adoré suivre ces aventures et j'ai hâte de lire les prochains tomes.
  • Guiom Posté le 4 Juin 2020
    Après avoir lu « La Ville des prodiges » de Eduardo Mendoza, j’ai eu envie de prolonger mes lectures catalanes et me suis lancé dans « L’Ombre du vent » que j’ai lu d’une traite, emporté par le récit. En 1945, Daniele Sempere, le narrateur, est amené par son père à découvrir le roman oublié d’un étrange auteur Juliàn Carax. Dès lors l’écrivain ne va cesser de hanter le héros tant dans ses rêves que dans sa vie d’adolescent au point que leurs destins vont se retrouver intimement liés. Carlos Ruiz Zafòn mêle avec joie les genres : roman historique, géographique, polar, roman fantastique, roman d’apprentissage, romance… Mais c’est aussi et peut-être surtout un roman sur la puissance des livres, leurs capacités à nous transporter, nous faire voyager et nous changer. 
  • Hermione46 Posté le 2 Juin 2020
    À lire et à relire. Le texte est tout simplement magnifique. Mon roman est rempli de post-it car j'aime pouvoir aller relire les plus beaux passages du texte. Je le recommande fortement !
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.