Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266233996
Code sériel : 15405
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm

L'Ombre du vent

Date de parution : 04/04/2013

1945. Barcelone se réveille après neuf années de guerre. Dans une ruelle étroite, deux silhouettes émergent du petit jour. Un père, libraire, et son fils de 10 ans s’en vont sacrifier à un rituel centenaire. Bientôt, le Cimetière des livres oubliés leur ouvrira ses portes. Parmi les fantômes et les...

1945. Barcelone se réveille après neuf années de guerre. Dans une ruelle étroite, deux silhouettes émergent du petit jour. Un père, libraire, et son fils de 10 ans s’en vont sacrifier à un rituel centenaire. Bientôt, le Cimetière des livres oubliés leur ouvrira ses portes. Parmi les fantômes et les rayonnages, le jeune Daniel choisira un volume, un seul. Ce sera L’Ombre du vent. Dès lors, la recherche de son auteur, Julián Carax, obsédera Daniel jusqu’à façonner le cours de son existence…

« Un époustouflant mikado d'intrigues. Mêlant roman initiatique et thriller politique, réalisme magique et embardées fantastiques, Zafón sème le vent avec un sacré punch. Et récolte le frisson. »
André Clavel — L'Express

 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266233996
Code sériel : 15405
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un époustouflant mikado d'intrigues. (...) Mêlant roman initiatique et thriller politique, réalisme magique et embardées fantastiques, Zafon sème le vent avec un sacré punch. Et récolte le frisson. » André Clavel - L'Express

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Mangeur_de_livre Posté le 29 Février 2020
    Il y a des livres qui vous paraissent tellement évidents, tellement connus, qu’on n’éprouve plus le besoin de les présenter. J’avais effacé « L’ombre du vent » des livres que je prévoyais de chroniquer ici, pensant qu’il n’y avait plus rien à en dire et d’ailleurs plus personne à qui le dire. Et puis la FIAC hors les murs aux Tuileries m’a tendu une perche grosse comme un tronc (pour rester dans la thématique des jardins), donc au travail ! Le livre prend place dans l’Espagne franquiste de la fin de la guerre civile. Daniel Sempere vit à Barcelone avec son père, modeste libraire.Un jour, celui-ci l’emmène dans un lieu mystérieux, le cimetière des livres oubliés, où, seon une ancienne tradition, Daniel doit choisir un livre et « le sauver ». Son choix se porte sur « L’ombre du vent » de Julian Carax, livre qui va bouleverser sa vie. En tachant d’en savoir plus sur cet auteur, il va se retrouver entraîné dans un labyrinthe de secrets et d’aventures. « L’ombre du vent » est un grand livre, tout simplement. L’atmosphère de Barcelone, sa magie, ses bâtiments, son architecture et ses habitants, nous envoute et nous prend aux tripes. Il... Il y a des livres qui vous paraissent tellement évidents, tellement connus, qu’on n’éprouve plus le besoin de les présenter. J’avais effacé « L’ombre du vent » des livres que je prévoyais de chroniquer ici, pensant qu’il n’y avait plus rien à en dire et d’ailleurs plus personne à qui le dire. Et puis la FIAC hors les murs aux Tuileries m’a tendu une perche grosse comme un tronc (pour rester dans la thématique des jardins), donc au travail ! Le livre prend place dans l’Espagne franquiste de la fin de la guerre civile. Daniel Sempere vit à Barcelone avec son père, modeste libraire.Un jour, celui-ci l’emmène dans un lieu mystérieux, le cimetière des livres oubliés, où, seon une ancienne tradition, Daniel doit choisir un livre et « le sauver ». Son choix se porte sur « L’ombre du vent » de Julian Carax, livre qui va bouleverser sa vie. En tachant d’en savoir plus sur cet auteur, il va se retrouver entraîné dans un labyrinthe de secrets et d’aventures. « L’ombre du vent » est un grand livre, tout simplement. L’atmosphère de Barcelone, sa magie, ses bâtiments, son architecture et ses habitants, nous envoute et nous prend aux tripes. Il n’est pas étonnant qu’un livre « Balade dans le Barcelone de l’Ombre du vent » ait été édité, tant ce livre est une ode à cette magnifique ville. Les personnages sont de ceux qu’on n’oublie pas une fois le livre refermé. Aussi bien Daniel, petit garçon que l’on voit grandir au fur et à mesure du roman, Fermin Romero de Torrès, à la fois truculent et tourmenté, l’horrible inspecteur Fumero, et bien sûr Julian Carax, dont les secrets et les zones d’ombre s’éclaircissent petit à petit. Un livre passionnant, à la fois historique et fantastique, que vous n’êtes pas prêts de lâcher une fois commencé. Et si quelqu’un connait l’adresse du cimetière des livres oubliés, merci de la partager !
    Lire la suite
    En lire moins
  • MortimerBooks Posté le 22 Février 2020
    Pas grand chose à dire qui n'ait déjà été dit. Ce roman est un chef d’œuvre, envoutant, bien écrit. On baigne dans une ambiance particulière, sombre mais éclairée par des personnages hors du commun, hauts en couleurs pour certains. On passe par tous les sentiments, l'amour, la trahison, la tristesse, la joie, l'émerveillement... Le tout sur fond de littérature, dans un décor et une atmosphère propices au rêve. Merci M. Zafon.
  • ArnoldyPh Posté le 18 Février 2020
    Aucune critique à écrire: de bien meilleures plumes que la mienne s'en sont chargées. Seul un petit regret. De ne pas pouvoir mettre une sixième étoile...
  • Aproposdelivres Posté le 14 Février 2020
    C'est avec une grande envie que je me suis lancée dans sa lecture. Et j'ai plongé dans l'aventure et je n'ai pas lâché le livre. L'histoire se déroule dans Barcelone, après-guerre mais toujours sous la dictature de Franco. Daniel a 10 ans et son père l'emmène dans un lieu magique et secret : "le Cimetière des livres oubliés", là, Daniel a le droit de choisir un de ces livres afin de le sortir de l'anonymat. Il choisira "L'ombre du vent" de Julian Carax, il va partir à la recherche de cet écrivain qui l'a ému et dont le passé semble si mystérieux. C'est un magnifique roman où se mélange aventures, histoire, amour, amitié mais aussi haine et vengeance. Les personnages sont justes et touchants, ils nous transportent dans les ruelles, dans les quartiers de Barcelone avec beaucoup de poésie. On imagine parfaitement les lieux et il nous font rêver... C'est beau, c'est poétique. C'est pour moi un vrai coup de cœur !
  • mamzelleoups Posté le 13 Février 2020
    Barcelone, 1945. Daniel a 10 ans quand son père, libraire, l'emmène au Cimetière des livres oubliés. Il "adopte" un livre d'un auteur mystérieux et sa vie en sera chamboulée. J'avais déjà lu ce roman à la fin de mon adolescence mais avais tout oublié mis à part que j'avais beaucoup aimé. Et bien j'ai autant aimé la deuxième fois! L'intrigue est extrêmement bien ficelée, flirte avec le fantastique. Le roman est à la fois noir et romantique, dans un style un peu gothique. L'écriture est fluide et agréable. On ne s'ennuie pas du tout et le lecteur est tenu en haleine jusqu'au bout. Parfois, en voyant ma pile de livres à lire, j'ai des scrupules à relire deux fois le même roman. Mais je n'ai pas de regrets d'avoir relu L'ombre du vent!
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.