Lisez! icon: Search engine
L'outrage fait à Sarah Ikker
Date de parution : 24/08/2020
Éditeurs :
Pocket
En savoir plus

L'outrage fait à Sarah Ikker

Date de parution : 24/08/2020
Sarah et Driss forment un couple parfait. Elle, fille de la bonne société Tangerine. Lui, l’étoile montante de la police. Jusqu’au jour où un intrus s’invite dans leur foyer, ligote,... Sarah et Driss forment un couple parfait. Elle, fille de la bonne société Tangerine. Lui, l’étoile montante de la police. Jusqu’au jour où un intrus s’invite dans leur foyer, ligote, dénude et profane le corps de Sarah. L’outrage est de ceux qu’on ne lave pas facilement. Mais sur qui pèse-t-il le... Sarah et Driss forment un couple parfait. Elle, fille de la bonne société Tangerine. Lui, l’étoile montante de la police. Jusqu’au jour où un intrus s’invite dans leur foyer, ligote, dénude et profane le corps de Sarah. L’outrage est de ceux qu’on ne lave pas facilement. Mais sur qui pèse-t-il le plus ? Sur Sarah, qui se mure dans le silence ? Ou bien sur son mari, qui s’estime à jamais bafoué ? Paranoïa, vengeance, quête de vérité… Que sauver d’abord ? L’honneur ? Ou les apparences ?

« Sa plume trempée dans le vitriol reste intacte. » Fouzia Marouf – Afrique Magazine

« Entre violence et corruption, Yasmina Khadra nous mène dans un Maroc moderne dans lequel luxure, argent et pouvoir se mêlent et rendent la vérité difficile à démêler du mensonge. » Midi libre
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266306942
Code sériel : 17830
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus
EAN : 9782266306942
Code sériel : 17830
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Chez Khadra, derrière le polar, il y a tout un monde à comprendre. Le plus remarquable dans L'outrage fait à Sarah Ikker est la description de la condition féminine - encore plus terrible au nord de l'Afrique. »
Le Figaro Littéraire

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Annicklecture 12/02/2024
    J'avais déjà eu un aperçu des écrits de l'auteur avec "Qu'attendent les singes" lu en 2019 que m'avait offert Emilie. Pour "L'outrage fait à Sarah Ikker" je remercie à nouveau Emilie pour ce roman. L'auteur nous emmène au Maroc, à Tanger, chez Sarah et Driss. Un jeune couple où la vie devrait se dérouler sans soucis, mais voilà! On trouve dans ce titre de la corruption, de la manipulation, de la violence, du déni, et une noirceur certaine de l'humain. Sarah va subir une agression sexuelle chez elle et ce sera son mari qui se croit la victime de ce viol, moralement il se sent "bafoué"… "Parfois, au milieu d'un cauchemar, elle se réveillait en sursaut, les bras devant et le cœur en déroute, pour s'apercevoir qu'elle aurait mieux fait de ne pas se réveiller du tout…" L'écriture est fluide et coule sous nos yeux, de fortes émotions nous attendent au fil de la lecture. Aussi autour de cette histoire on découvre la culture orientale. Un roman noir où l'âme humaine se dévoile dans sa complexité. Une fin à suivre…
  • Valentine62 02/10/2023
    Yasmina Khadra , une fois de plus, dans « L’outrage fait à Sarah Ikker » saisit le lecteur dès les premières lignes et ne le lâche plus jusqu’à la dernière. Ce roman se dévore, donnant le plaisir d’une lecture à rebondissements dans l’enquête menée. Les dialogues - nombreux - sont percutants, et la langue efficace pour rendre une atmosphère, des tempéraments. Une bonne lecture de vacances.
  • jm62 22/06/2023
    Yasmina Khadra nous emmène au Maroc pour ce polar « L'outrage fait à Sarah Ikker ».Il conte l’histoire d’un couple Sarah et Driss. Sarah a été agressée et violée un soir durant l’absence de Driss. Bien qu’il ne soit pas chargé de l’enquête, Driss, policier intègre, va mener sa propre investigation afin de découvrir toute la vérité. L’enquête sera plus difficile et délicate qu’il ne le pensait. Il sera confronté à la corruption, à la violence, et évoluera au sein de la bourgeoisie Marocaine, des faux-semblants et des trahisons. Ce roman n’est certes pas le meilleur de Khadra mais il se lit très bien, une suite est prévue, on l’attend pour connaître le dénouement.
  • Bilouchacha 08/05/2023
    Un roman de Yasmina Khadra est toujours une excellente lecture. Et cette fois encore ce fut le cas. Bien que j'aie deviné assez tôt dans le roman la clé de l'intrigue, cela n'a absolument pas gâché ma lecture. Au contraire, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire page apres page ce récit tissé par l'auteur, dans lequel on suit le parcours de Driss que l'on trouve d'abord ignoble et qu'on finit par comprendre de plus en plus. Connaissant un peu cet auteur, et sentant la tension croître au fil des pages, on s'attend à une fin terrible, mais pour le coup le doute subsiste jusqu'aux dernières pages sur le dénouement final. Une belle triste histoire.
  • 974JerLab34 06/04/2023
    Ma manie de ne pas lire l’avis des babeliotes ou les critiques de la presse avant de choisir un ouvrage me joue parfois des tours. Donc, si vous me lisez, prenez en compte cette remarque importante. « L’outrage fait à Sarah Ikker » est un « tome 1 » et se termine par le laconique « à suivre » et un cliffhanger de derrière les fagots. Sorti en 2019, je suis néanmoins soulagé de ne pas avoir lu le livre à sa sortie car il semblerait que Khadra ne soit pas pressé de donner une suite à ce roman. D’un autre côté, on ne peut pas dire qu’il me hante Ikker… Après m’être récemment délecté de son magnifique « Les vertueux », cet opus fait figure d’aimable entremet. Ecrivain prolixe, Khadra confirme une inspiration éclectique mais, comme tout touche-à-tout, ses résultats sont inconstants. Ce titre-là souffre, par exemple, de la comparaison avec « Qu’attendent les singes » pour rester dans le registre du policier. Le talent de Khadra n’est pas à démontrer et on retrouve un sens du dialogue, une faculté à dresser toute une galerie de personnages, de gueules pourrait-on dire, poussées parfois à la limite de la caricature comme cette Layla Jellad. La toile de fond, le Maroc contemporain apporte un intérêt supplémentaire à ce livre. Comme souvent, dans les polars, l’intrigue policière est un prétexte pour aborder d’autres thématiques, et là encore, pour cet aspect Khadra excelle. Le titre fait la part belle à Sarah Ikker. C’est pourtant bien son mari, Driss qui est le héros de ce livre. Cet homme complexe perturbé par un passé qui ne commence pas à l’outrage fait à son épouse a suffisamment d’épaisseur pour que l’on guette la parution du tome 2. A suivre…Ma manie de ne pas lire l’avis des babeliotes ou les critiques de la presse avant de choisir un ouvrage me joue parfois des tours. Donc, si vous me lisez, prenez en compte cette remarque importante. « L’outrage fait à Sarah Ikker » est un « tome 1 » et se termine par le laconique « à suivre » et un cliffhanger de derrière les fagots. Sorti en 2019, je suis néanmoins soulagé de ne pas avoir lu le livre à sa sortie car il semblerait que Khadra ne soit pas pressé de donner une suite à ce roman. D’un autre côté, on ne peut pas dire qu’il me hante Ikker… Après m’être récemment délecté de son magnifique « Les vertueux », cet opus fait figure d’aimable entremet. Ecrivain prolixe, Khadra confirme une inspiration éclectique mais, comme tout touche-à-tout, ses résultats sont inconstants. Ce titre-là souffre, par exemple, de la comparaison avec « Qu’attendent les singes » pour rester dans le registre du policier. Le talent de Khadra n’est pas à démontrer et on retrouve un sens du dialogue, une faculté à dresser toute une galerie de personnages, de gueules pourrait-on dire, poussées parfois à la limite de la caricature comme cette Layla Jellad. La toile de fond, le Maroc contemporain...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.