En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Lumikko

        10/18
        EAN : 9782264069931
        Code sériel : 5254
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 408
        Format : 108 x 177 mm
        Lumikko

        Martin CARAYOL (Traducteur)
        Date de parution : 19/10/2017
        Au sein d’un petit village finlandais prospère une étrange société littéraire secrète composée de neuf écrivains réunis autour de la figure tutélaire de Laura Lumikko, auteur à succès d’une série de livres fantastiques pour la jeunesse. En pénétrant peu à peu dans l’intimité de cette société, Ella, une jeune professeur... Au sein d’un petit village finlandais prospère une étrange société littéraire secrète composée de neuf écrivains réunis autour de la figure tutélaire de Laura Lumikko, auteur à succès d’une série de livres fantastiques pour la jeunesse. En pénétrant peu à peu dans l’intimité de cette société, Ella, une jeune professeur de finlandais aux ovaires déficients, découvre que l’essentiel de l’inspiration des membres semble provenir d’un mystérieux carnet. Pendant ce temps, Laura Lumikko disparaît, tandis qu’une étrange peste semble s’être abattue sur les livres de la bibliothèque, qui voient leur fin subtilement altérée...

        « Quand Twin Peaks rencontre les Frères Grimm » The Telegraph

        Traduit du finnois par Martin Carayol
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782264069931
        Code sériel : 5254
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 408
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        8.40 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Komboloi Posté le 18 Avril 2018
          Je vais rejoindre certains avis que j'ai pu lire à propos de cet ouvrage sur ce site, c'est très étrange comme roman. Extrêmement difficile à classer, parfois proche de la littérature fantastique, parfois du thriller, on ne sait pas trop. La lecture n'est pas désagréable mais quand même très perturbante dans la mesure où je ne suis pas sur d'avoir bien compris l'ensemble, et plus particulièrement la fin. Il nous reste énormément de questions dans la tête, et si c'était la volonté de l'auteur, alors c'est un pari réussi. La sensation d'avoir laissé en chemin des morceaux entiers de l'histoire qui n'ont pas été explorés et dont nous n'aurons jamais le détail est tout de même un peu frustrante. En bref, un roman riche et étrange. Il ne me laissera pas un souvenir impérissable mais c'est original comme lecture.
        • Shan_Ze Posté le 22 Mars 2018
          Etrange ce livre qui commence en parlant d'Ella Milana en la décrivant d'abord par ses ovaires puis par ses lèvres (ou est-ce l'inverse ?). Il n'y a pas vraiment un déroulement linéaire, il y a ce curieux problème avec le classique russe puis l'attitude d'Ingrid Kissala, l'auteur et bibliothécaire... Ce n'est qu'au moment de la disparition de Laura Lumikko que ça commence à devenir prenant, bien que la première partie soit intéressante à suivre. Avec le Jeu, Ella va faire connaissance plus amplement avec les autres membres. J'ai aimé cette façon de se piéger celui avec qui on va Jouer, les questions aussi... Quand chacun déverse, ça donne une côté un peu voyeur mais ça permet de comprendre un peu plus cette Société littéraire de Jäniksenselkä, comment elle est devenue ce qu'elle est ainsi que le mystère qui plane... Pas de tabous, on lâche tout, on l'a vu dès le début, ne bouchez pas vos chastes oreilles. J'ai aimé la toute façon, qui donne une belle douceur à l'ensemble même s'il y a plusieurs points qui restent flous pour moi. Peut-être il y a-t-il des références à d'autres oeuvres... ? Ca ne m'a pas empêche d'apprécier ce roman fantastique, cette... Etrange ce livre qui commence en parlant d'Ella Milana en la décrivant d'abord par ses ovaires puis par ses lèvres (ou est-ce l'inverse ?). Il n'y a pas vraiment un déroulement linéaire, il y a ce curieux problème avec le classique russe puis l'attitude d'Ingrid Kissala, l'auteur et bibliothécaire... Ce n'est qu'au moment de la disparition de Laura Lumikko que ça commence à devenir prenant, bien que la première partie soit intéressante à suivre. Avec le Jeu, Ella va faire connaissance plus amplement avec les autres membres. J'ai aimé cette façon de se piéger celui avec qui on va Jouer, les questions aussi... Quand chacun déverse, ça donne une côté un peu voyeur mais ça permet de comprendre un peu plus cette Société littéraire de Jäniksenselkä, comment elle est devenue ce qu'elle est ainsi que le mystère qui plane... Pas de tabous, on lâche tout, on l'a vu dès le début, ne bouchez pas vos chastes oreilles. J'ai aimé la toute façon, qui donne une belle douceur à l'ensemble même s'il y a plusieurs points qui restent flous pour moi. Peut-être il y a-t-il des références à d'autres oeuvres... ? Ca ne m'a pas empêche d'apprécier ce roman fantastique, cette écriture particulière, ce style décalé ! Je suivrai les autres livres de l'auteur (mais pas sûre de réussir à me rappeler son nom sans le noter quelque part !).
          Lire la suite
          En lire moins
        • MllePeregrine Posté le 14 Février 2018
          "Quand Twin Peaks rencontre les Frères Grimm"... écrit The Telegraph à propos de Lumikko. Cette phrase résume parfaitement l'essence du livre. De Twin Peaks, série que j'ai eu l'occasion de voir et devant laquelle j'ai pu demeurer perplexe par moment, nous retrouvons le côté étrange. Cette impression de marcher à côté de la réalité, un côté absurde soutenu par une folie sous-jacente. Lumikko peut aussi, par moment, s'apparenter à un conte de fées teinté d'accents légèrement macabres. Ce livre est, pour moi du moins, un des rares dans lequel on se pose plus de questions à la fin qu'au début: Qui est Laura Lumikko? (ou plutôt qu'est-ce qu'elle est réellement?), qu'est-il vraiment arrivé au petit Oskär? Qu'est-ce qu'ont les livres? Quel rôle a joué le père d'Ella dans la société? Il faut se méfier des apparences: jusqu'à la dernière page on découvre que les personnages ne sont pas du tout ce que les autres pensaient qu'ils étaient. Enfin, le "jeu" des membres de la société littéraire et les règles ahurissantes qui vont avec, cette idée de "déverser" nos pensées les plus intimes, les plus enfouies,m'a mise mal à l'aise. Je ne peux m'empêcher d'y voir quelque chose de trivial. Pour une fois, je... "Quand Twin Peaks rencontre les Frères Grimm"... écrit The Telegraph à propos de Lumikko. Cette phrase résume parfaitement l'essence du livre. De Twin Peaks, série que j'ai eu l'occasion de voir et devant laquelle j'ai pu demeurer perplexe par moment, nous retrouvons le côté étrange. Cette impression de marcher à côté de la réalité, un côté absurde soutenu par une folie sous-jacente. Lumikko peut aussi, par moment, s'apparenter à un conte de fées teinté d'accents légèrement macabres. Ce livre est, pour moi du moins, un des rares dans lequel on se pose plus de questions à la fin qu'au début: Qui est Laura Lumikko? (ou plutôt qu'est-ce qu'elle est réellement?), qu'est-il vraiment arrivé au petit Oskär? Qu'est-ce qu'ont les livres? Quel rôle a joué le père d'Ella dans la société? Il faut se méfier des apparences: jusqu'à la dernière page on découvre que les personnages ne sont pas du tout ce que les autres pensaient qu'ils étaient. Enfin, le "jeu" des membres de la société littéraire et les règles ahurissantes qui vont avec, cette idée de "déverser" nos pensées les plus intimes, les plus enfouies,m'a mise mal à l'aise. Je ne peux m'empêcher d'y voir quelque chose de trivial. Pour une fois, je ne suis pas mécontente de ne pas avoir tout compris au livre car il m'a proposé autre chose, une chose que je ne peux pas nommer. Une autre vision de la littérature qu'il me faudrait analyser... Je pense que j'ai besoin d'un petit coup de jaune pour véritablement parler de cet ouvrage de Pasi Ilmari Jääskeläinen! (allusion que seuls les lecteurs de Lumikko peuvent comprendre...)
          Lire la suite
          En lire moins
        • Luria Posté le 13 Février 2018
          Ça a commencé fort. Un livre, un classique, qui raconte une autre fin que l'original (qui n'a jamais rêvé de voir les livres vivre leur vie, et donc modifier leur histoire au fil de nos relectures qui pourraient alors se faire sans fin). Une société d'écrivains fondée par une femme, Laura Lumikko, célèbre pour ses romans jeunesse que ne renierait pas Maurice Sendak, oui donc un cercle d'écrivains disais-je, que tout un chacun un tant soit peu auteur rêverait d'intégrer (ça tombe bien, il reste une place). Des gnomes et autres petits esprits de forêt. Des rites et phénomènes étranges mêlés, intégrés, dans le petit quotidien de la réalité. En fait c'est ce qui m'a séduit dans ce roman. Cette frontière entre réel et étrange qui a été régulièrement et joyeusement franchie pour au final produire un conte cruel, étrange et beau, Tim Burton qui se retrouve à Twin Peaks ou dans l'histoire sans fin, et s'interroge plus qu'il ne résoud son enquête avant de se dire «phoque» et partir prendre un thé (aux cristaux jaune) avec le chapelier fou. J'y ai vu surtout une allégorie de la lecture et de l'abandon du lecteur, en particulier après l'épilogue. Des livres qui nous écartent du réel,... Ça a commencé fort. Un livre, un classique, qui raconte une autre fin que l'original (qui n'a jamais rêvé de voir les livres vivre leur vie, et donc modifier leur histoire au fil de nos relectures qui pourraient alors se faire sans fin). Une société d'écrivains fondée par une femme, Laura Lumikko, célèbre pour ses romans jeunesse que ne renierait pas Maurice Sendak, oui donc un cercle d'écrivains disais-je, que tout un chacun un tant soit peu auteur rêverait d'intégrer (ça tombe bien, il reste une place). Des gnomes et autres petits esprits de forêt. Des rites et phénomènes étranges mêlés, intégrés, dans le petit quotidien de la réalité. En fait c'est ce qui m'a séduit dans ce roman. Cette frontière entre réel et étrange qui a été régulièrement et joyeusement franchie pour au final produire un conte cruel, étrange et beau, Tim Burton qui se retrouve à Twin Peaks ou dans l'histoire sans fin, et s'interroge plus qu'il ne résoud son enquête avant de se dire «phoque» et partir prendre un thé (aux cristaux jaune) avec le chapelier fou. J'y ai vu surtout une allégorie de la lecture et de l'abandon du lecteur, en particulier après l'épilogue. Des livres qui nous écartent du réel, qui nous font vivre un moment merveilleux, étrange, beau ou horrible sans nous sortir complètement du quotidien. Qui nous font croire aux lutins, aux fées, aux monstres dans les bois, qui nous font espérer (ou craindre) qu'un jour une histoire débordera du cadre pour nous inviter entre ses pages ou pour se déverser dans notre monde. Ça a commencé fort. Et j'espère que d'autres livres de l'auteur seront traduits, car j'aimerais que ça continue. [Lecture commune]
          Lire la suite
          En lire moins
        • ludi33 Posté le 8 Février 2018
          Lumikko est un roman étrange et assez inclassable. Son cheminement semble classique, mais le récit nous emmène toujours là où on ne l'attend pas... mais alors pas du tout. Car l'histoire est émaillée de tout un tas de petites anecdotes qui vont du vaguement bizarre (pourquoi les chiens ne restent pas auprès de leur maitre) au franchement étrange (voir le jardin de Martti, ou la peste des livres). L'auteur a bourré son histoire de trouvailles géniales et parfaitement amenées. Résultat, on est pris avec Ella dans une chasse aux secrets qui nous emmènent sur des chemins étranges, jusqu'à un final ébouriffant. Même si toutes les questions ne trouvent pas leur réponse, aucune frustration à la fin du livre, sinon de se dire que c'est déjà fini.
        Lisez inspiré avec 10/18 !
        Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com