Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266286022
Code sériel : 17235
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 496
Format : 108 x 177 mm

Ma vie (pas si) parfaite

Daphné Bernard (traduit par)
Date de parution : 03/05/2018
Sur Instagram, la vie de Katie a tout du rêve éveillé. Les restos londoniens les plus hype, le job le plus cool… Tout, sauf la colocation à deux heures de trajet, la boss toxique, le budget ultraserré. Pourtant Katie s’accroche. Élevée au fin fond du Somerset, elle n’y retournerait pour rien... Sur Instagram, la vie de Katie a tout du rêve éveillé. Les restos londoniens les plus hype, le job le plus cool… Tout, sauf la colocation à deux heures de trajet, la boss toxique, le budget ultraserré. Pourtant Katie s’accroche. Élevée au fin fond du Somerset, elle n’y retournerait pour rien au monde.
Un licenciement plus tard, la voilà contrainte de rentrer au bercail. Qu’à cela ne tienne : elle fera de la ferme paternelle le camping le plus hipster d’Angleterre. Authentique. Organique. Yoga druidique à volonté… De quoi rameuter le Tout-Londres – et ses ennuis avec !

« Un roman d'été joyeux et solaire. Des dialogues qui claquent pour une comédie qui donne des idées et de l'énergie. » Bernard Babkine – Marie France
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266286022
Code sériel : 17235
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 496
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Après L’accro du shopping, voilà Katie l’accro de la ferme, une nouvelle héroïne pour Sophie Kinsella qui nous offre un roman d’été joyeux et solaire. Des dialogues qui claquent pour une comédie qui donne des idées et de l’énergie. » Marie France, Bernard Babkine
« Une comédie drôle et touchante sur le rêve et la réalité. » Femina (Suisse)
« Une comédie dans l’air du temps ! » Ici Paris
« Une comédie légère et pétillante, qui donne la pêche. » Modes et Travaux

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Phoenicia Posté le 28 Avril 2021
    La vie parfaite n'existe pas. C'est bien ce que Katie a besoin d'apprendre comme petite leçon de vie. Débarquée de sa campagne, Katie est sur le point d'accomplir son rêve : vivre à Londres, travailler dans une équipe de création et progresser au contact de sa patronne, l'extravagante Déméter, perfection incarnée. Mais voilà, Katie voit deux visions se superposer : sa vie de rêve, son but à atteindre et... sa vie présente : fauchée, appartement avec des colocs qui n'ont rien d'amicaux, trajets longs, travailler tout au bas de l'échelle en n'ayant pas le sentiment de pouvoir évoluer, bref sa vie à Londres n'a rien d'idyllique, contrairement à ce qu'elle essaye de faire croire sur son compte Instagram. Et la tuile arrive : coupe budgétaire, licenciement. La créative Katie retourne dans ses pénates, le Somerset et se lance dans un projet familial, le Glamping. Sauf que son ancien monde londonien s'invite dans le Somerset... Si l'histoire est longue à se mettre en place et n'est pas aussi désopilante que certains ouvrages de Sophie Kinsella, je l'ai tout de même bien appréciée. Une petite leçon de vie agréable à lire tout en reprenant la recette habituelle de Sophie Kinsella [masquer] : une... La vie parfaite n'existe pas. C'est bien ce que Katie a besoin d'apprendre comme petite leçon de vie. Débarquée de sa campagne, Katie est sur le point d'accomplir son rêve : vivre à Londres, travailler dans une équipe de création et progresser au contact de sa patronne, l'extravagante Déméter, perfection incarnée. Mais voilà, Katie voit deux visions se superposer : sa vie de rêve, son but à atteindre et... sa vie présente : fauchée, appartement avec des colocs qui n'ont rien d'amicaux, trajets longs, travailler tout au bas de l'échelle en n'ayant pas le sentiment de pouvoir évoluer, bref sa vie à Londres n'a rien d'idyllique, contrairement à ce qu'elle essaye de faire croire sur son compte Instagram. Et la tuile arrive : coupe budgétaire, licenciement. La créative Katie retourne dans ses pénates, le Somerset et se lance dans un projet familial, le Glamping. Sauf que son ancien monde londonien s'invite dans le Somerset... Si l'histoire est longue à se mettre en place et n'est pas aussi désopilante que certains ouvrages de Sophie Kinsella, je l'ai tout de même bien appréciée. Une petite leçon de vie agréable à lire tout en reprenant la recette habituelle de Sophie Kinsella [masquer] : une héroïne talentueuse, un beau mec riche en guise de patron et qui fond pour elle, un job de rêve à la fin. Concernant le personnage de Déméter, je ne sais si l'auteure voulait vraiment nous la présenter comme un monstre. Pour le coup je n'ai pas marché une seule seconde et j'ai tout de suite sentie qu'il y allait avoir de l'arnaque avec elle. Quelle était l'intention de l'auteure, je me le demande : préparer le terrain ou essayer de nous ménager une surprise qui s'explique quand même ? [/masquer]. En vérité, j'ai mis un certain temps à me plonger dans ce récit mais je ne regrette pas. Je l'ai lu au bon moment. LC Avril : Femmes prennent la plume. Challenge coeur d'artichaut. Challenge Féminin
    Lire la suite
    En lire moins
  • Chtitenat Posté le 31 Janvier 2021
    *** Chick-lit que j'ai pris plaisir à lire avec uns construction inhabituel de l'histoire *** On le sait, Sophie Kinsella est une référence dans ce style de littérature. Il est vrai qu'en général le schéma du roman est en majorité centré sur les 2 personnages qui finiront inévitablement ensemble. Ici, ce n'est pas du tout l'essentiel de l'histoire. Bien sûr, nous avons notre happy-end qui fait du bien à nos petits coeurs, mais Sophie nous amène ailleurs avant d'y arriver. Dans un premier temps, j'ai eu assez peur de la tournure du roman. On y parle de faux-semblants en général, l'image qu'on souhaite donner autour de nous vs l'image réel. Mais j'ai eu assez peur que ce soit principalement l'image qu'on véhicule dans les réseaux sociaux, chose qui m'angoisse réellement. Je n'aurais pas aimé que ce soit le coeur du roman. En réalité, c'est bien les faux-semblants, mais pas besoin de téléphones, de réseaux sociaux pour ça. La mise en place du contexte est assez longue, mais je pense impossible à envisager autrement. L'humour y est un peu moins présent, je pense. Notre personnage Katie-Cat est aussi plus calme que les personnages féminins habituels. Mais il n'en reste pas moins... *** Chick-lit que j'ai pris plaisir à lire avec uns construction inhabituel de l'histoire *** On le sait, Sophie Kinsella est une référence dans ce style de littérature. Il est vrai qu'en général le schéma du roman est en majorité centré sur les 2 personnages qui finiront inévitablement ensemble. Ici, ce n'est pas du tout l'essentiel de l'histoire. Bien sûr, nous avons notre happy-end qui fait du bien à nos petits coeurs, mais Sophie nous amène ailleurs avant d'y arriver. Dans un premier temps, j'ai eu assez peur de la tournure du roman. On y parle de faux-semblants en général, l'image qu'on souhaite donner autour de nous vs l'image réel. Mais j'ai eu assez peur que ce soit principalement l'image qu'on véhicule dans les réseaux sociaux, chose qui m'angoisse réellement. Je n'aurais pas aimé que ce soit le coeur du roman. En réalité, c'est bien les faux-semblants, mais pas besoin de téléphones, de réseaux sociaux pour ça. La mise en place du contexte est assez longue, mais je pense impossible à envisager autrement. L'humour y est un peu moins présent, je pense. Notre personnage Katie-Cat est aussi plus calme que les personnages féminins habituels. Mais il n'en reste pas moins très divertissant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Conte_magique Posté le 29 Décembre 2020
    Un roman facile à lire, pas prise de tête, qui devrait parler à toutes les working girls et citadines stressées... surtout celles qui ont déjà eu une boss timbrée qu’elles auraient volontiers enterré dans la boue. Je dis ça, je ne dis rien. Bref, un exutoire d’humour.
  • sevdu87 Posté le 19 Décembre 2020
    ************ J'ai encore passé un bon moment de lecture..... "Une comédie drôle et touchante sur le gouffre qui sépare la vie dont on rêve et celle que l'on vit, le choc capitale/province....." Toujours un plaisir de lire cette auteure. ***********
  • LunaZione Posté le 27 Novembre 2020
    La session jaune du Challenge Bookineurs en Couleurs aura également été l'occasion de sortir ce livre de ma PAL qui y dormait depuis près de deux ans. Bon, on est d'accord pour dire que la dominante jaune reste discutable… mais le prétexte était là pour passer un bon moment avec l'univers de Sophie KINSELLA. Je me suis réellement plongée avec délice dans les aventures de "Cat" (c'est beaucoup plus "on flick" que Katie) dans la capitale anglaise. On sent tout de suite qu'elle est assez désabusée par son mode de vie qui est à des années lumières de la vie qu'elle s'était imaginée et qu'elle essaye de s'inventer sur les réseaux sociaux. Clairement, ce n'est pas ce à quoi elle s'attendait et elle accuse le coup entre solitude et coups bas au travail. Certaines des scènes que l'on y découvre sont improbables mais potentiellement crédibles : elles ont un petit côté Le Diable s'habille en Prada dont la véridicité est aussi troublante que malaisante. J'ai beaucoup aimé voir Katie prendre sa vie en main de retour chez ses parents. Le projet est beau et elle se débrouille à merveille. C'est chouette de voir des ailes lui pousser et de la regarder déplacer des montagnes : on a aucun doute sur... La session jaune du Challenge Bookineurs en Couleurs aura également été l'occasion de sortir ce livre de ma PAL qui y dormait depuis près de deux ans. Bon, on est d'accord pour dire que la dominante jaune reste discutable… mais le prétexte était là pour passer un bon moment avec l'univers de Sophie KINSELLA. Je me suis réellement plongée avec délice dans les aventures de "Cat" (c'est beaucoup plus "on flick" que Katie) dans la capitale anglaise. On sent tout de suite qu'elle est assez désabusée par son mode de vie qui est à des années lumières de la vie qu'elle s'était imaginée et qu'elle essaye de s'inventer sur les réseaux sociaux. Clairement, ce n'est pas ce à quoi elle s'attendait et elle accuse le coup entre solitude et coups bas au travail. Certaines des scènes que l'on y découvre sont improbables mais potentiellement crédibles : elles ont un petit côté Le Diable s'habille en Prada dont la véridicité est aussi troublante que malaisante. J'ai beaucoup aimé voir Katie prendre sa vie en main de retour chez ses parents. Le projet est beau et elle se débrouille à merveille. C'est chouette de voir des ailes lui pousser et de la regarder déplacer des montagnes : on a aucun doute sur le fait qu'elle a trouvé sa voie et qu'elle est douée dans son métier. Du coup, c'est top de la voir en prendre conscience et retrouver sa confiance en elle. C'est juste que Demeter - son ex patronne - ne lui a clairement pas laissé sa chance. On sent qu'elle est a sa place, bien entourée et que c'est ce qui lui manquait à Londres : ses racines et un peu d'authenticité. J'ai également apprécié voir Demeter débarquer dans sa nouvelle vie et voir leurs affrontements (gentiment) dégénérer. Finalement, c'est dans l'adversité qu'elles arrivent enfin à se comprendre et à travailler en équipe. J'ai trouvé intéressant la manière dont est construite leur relation et le ton plutôt crédible malgré quelques scènes détonantes. Ce qui m'a le plus plu, c'est que la romance ne tienne pas la première place dans ce roman. Même si on en devine les prémices dans les tous premiers chapitres, ce n'est pas le cœur de l'histoire. J'ai aimé le fait que celle-ci tourne vraiment autour de la construction de Katie et de son projet professionnel ainsi que de cette jolie aventure familiale. Le coup de cœur de Katie et les premiers émois qui se dessinent ne sont qu'un joli bonus pour nous faire rêver que plus encore. C'est également pour cette raison que la conclusion m'a beaucoup plu en nous rappelant les choses essentielles de la vie et, donc, du bonheur. J'ai trouvé Katie très touchante. Elle m'a rappelé certaines copines très inquiètes de l'image qu'elles peuvent donner d'elles, notamment sur les réseaux, en oubliant à quel point elles sont exceptionnelles de base. J'imagine que c'est difficile de reconnaître auprès de ses proches que l'on s'est trompé et que l'on est pas heureux dans la vie que l'on s'est choisi et, clairement, cette pudeur rend Katie très touchante à mes yeux. On a vraiment envie de la protéger et de lui dire que ce n'est pas grave, que ça va aller et que ses mensonges ne vont pas l'aider. C'est assez paradoxal du fait qu'elle n'hésite pas à sortir les dents pour se venger et qu'alors - même si elle perd en sympathie - elle devient plutôt amusante. J'ai beaucoup aimé le lien de Katie avec ses parents et notamment avec sa belle-mère. Celle-ci m'a beaucoup touchée par l'oreille attentive dont elle fait preuve et les bons conseils qu'elle prodigue l'air de rien. Demeter m'a également beaucoup plu même s'il est vrai qu'elle n'a pas franchement le bon rôle dans cette histoire. Cependant, plus les pages se tournent et plus l'on apprend à la connaître, on se rend compte qu'elle est loin d'être celle que l'on imagine et que, clairement, elle n'est pas à envier. Ce n'est pas parce qu'on a un job important, une famille idéale et un physique de mannequin que l'on est heureux et on le comprend parfaitement à ses côtés. J'ai donc beaucoup apprécié apprendre à la connaître et à la voir se rapprocher de Katie. Comme toujours, j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir cette nouvelle histoire écrite par Sophie KINSELLA. J'aime beaucoup l'écriture pleine d'humour et tout en fluidité de l'auteure qui nous fait passer un bon moment même si la crédibilité n'est pas toujours au rendez-vous. À travers son texte, l'on sent réellement toute l'affection qu'elle a envers ses personnages et ses valeurs qu'elle nous partage l'air de rien… Une jolie découverte, tout en humour.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité de votre auteure Sophie Kinsella
Des comédies irrésistibles et pétillantes par l'auteure de la série phare « L'accro du shopping »