Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264069061
Code sériel : 5594
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 108 x 177 mm

Madison Square Park

Date de parution : 05/03/2020
Famille je vous hai-me ! un roman d’apprentissage bouleversant sur le choc des cultures indienne et américaine mais aussi sur le poids de l’héritage familial et la douloureuse entrée dans l’âge adulte.
Enfant, Uma a quitté son Inde natale pour les États-Unis. À trente ans, elle habite New York avec Thomas. Pour protéger leur relation, elle cloisonne sa vie en gardant à distance le poids d’un passé qu’il ne faudrait surtout pas remuer. Mais le jour où elle apprend qu’elle est enceinte,... Enfant, Uma a quitté son Inde natale pour les États-Unis. À trente ans, elle habite New York avec Thomas. Pour protéger leur relation, elle cloisonne sa vie en gardant à distance le poids d’un passé qu’il ne faudrait surtout pas remuer. Mais le jour où elle apprend qu’elle est enceinte, ce fragile équilibre bascule.
Madison Square Park est une tragi-comédie sur fond de quête identitaire. Abha Dawesar y explore le devenir-femme par le dépassement de lourds héritages qui s’inscrivent jusque dans les gènes. Elle offre à ses personnages une liberté toujours vacillante – entre repli sur soi et ouverture à l’autre –, où seul triomphe l’acharnement à vivre et à aimer.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264069061
Code sériel : 5594
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • VivianeB Posté le 8 Novembre 2021
    Uma est une jeune femme vivant aux Etats-Unis, elle travaille, est en couple et semble heureuse de sa vie bien réglée. La découverte de sa grossesse va être le détonateur qui va bouleverser cet ordre en apparence bien établi où Uma va devoir affronter ses parents, un couple parental à la fois possessif et violent, et cheminer vers la résilience après une enfance difficile pour devenir une femme. Bien qu'aimée et soutenue par son fiancé et sa famille, la jeune femme va devoir, seule, faire face à ses souvenirs douloureux et ses peurs pour pouvoir avancer et s'assumer en tant que personne. J'ai été séduite par l'écriture de l'auteur qui dresse le portrait d'une femme en devenir, c'est finement écrit, étudié et analysé.
  • vbvh Posté le 12 Mars 2018
    très agréable à lire
  • Delphine-Olympe Posté le 13 Septembre 2016
    A l'occasion de la tenue du festival América de Vincennes, j’ai à nouveau pioché parmi les auteurs invités. J’avoue n’être pas spécialement férue de littérature américaine - bien que j’en lise régulièrement - si bien que je me suis pleinement laissée guider par le hasard et le feeling pour orienter mon choix. Comme je suis au contraire particulièrement friande de culture indienne, lorsque j’ai trouvé le livre d’Abha Dawesar à la bibliothèque, je n’ai pas hésité une seconde. Cette auteure, née à Delhi en 1974, vit aujourd’hui aux Etats-Unis, où elle a fait ses études. C’est dire si la rencontre - voire la collision - de deux cultures lui est un sujet familier. Un sujet qu’elle a placé au centre de son dernier roman. Uma est une jeune femme comme bien d’autres, qui partage un petit appartement avec son amoureux, Thomas, occupe un emploi stable, sort avec ses amis... Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, jusqu’au moment où elle tombe enceinte. Thomas irradie de bonheur à l’annonce de cette nouvelle pourtant inattendue. Pour Uma, c’est une autre histoire : comment annoncer cet événement à ses parents, alors même qu’ils ignorent l’existence de Thomas, eux qui... A l'occasion de la tenue du festival América de Vincennes, j’ai à nouveau pioché parmi les auteurs invités. J’avoue n’être pas spécialement férue de littérature américaine - bien que j’en lise régulièrement - si bien que je me suis pleinement laissée guider par le hasard et le feeling pour orienter mon choix. Comme je suis au contraire particulièrement friande de culture indienne, lorsque j’ai trouvé le livre d’Abha Dawesar à la bibliothèque, je n’ai pas hésité une seconde. Cette auteure, née à Delhi en 1974, vit aujourd’hui aux Etats-Unis, où elle a fait ses études. C’est dire si la rencontre - voire la collision - de deux cultures lui est un sujet familier. Un sujet qu’elle a placé au centre de son dernier roman. Uma est une jeune femme comme bien d’autres, qui partage un petit appartement avec son amoureux, Thomas, occupe un emploi stable, sort avec ses amis... Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, jusqu’au moment où elle tombe enceinte. Thomas irradie de bonheur à l’annonce de cette nouvelle pourtant inattendue. Pour Uma, c’est une autre histoire : comment annoncer cet événement à ses parents, alors même qu’ils ignorent l’existence de Thomas, eux qui ne rêvent que de la marier à un Indien qu’ils choisiront eux-mêmes. Soudain, le fragile équilibre qu’avait réussi à se construire Uma s’effondre. Thomas la presse d’affronter ses parents, d’autant qu’elle pourrait être porteuse d’une maladie génétique susceptible d’atteindre à son tour le bébé. Un dépistage de chacun des membres de la famille se révèle donc incontournable... Mais Uma panique. Les souvenirs d’enfance remontent à sa mémoire. Abha Dawesar distille dans son récit de nombreux épisodes de l’enfance de son héroïne, éclairant ainsi progressivement sa personnalité. Elevée au sein d’un couple dont la relation repose sur un étonnant cocktail d’amour et de violence, ayant été témoin des étreintes de ses parents comme des agressions de son père à l’égard de sa mère, Uma n’a d’autre choix que de les fuir pour enfin échapper à leur emprise. Abha Dawesar évoque cette difficulté de manière très fluide, sait rendre son héroïne attachante et le tout est assez agréable à lire, même si je ne ferais pas de ce roman un indispensable. Au-delà des fossés culturels qui peuvent certes exister, mais cependant aussi être fort bien dépassés, ce roman évoque surtout la difficulté à s’émanciper d’une tutelle parentale qui peut parfois se révéler extrêmement pesante et invalidante. Prendre son envol pour chercher sa voie propre : une étape nécessaire à laquelle chacun se trouve un jour ou l’autre confronté…
    Lire la suite
    En lire moins
  • GoldenMermaid Posté le 23 Août 2016
    Le roman est assez bien foutu, dans l'échange Inde-Etats Unis. Dommage que les personnages de l'histoire restent très clichés, beaucoup plus que dans Babyji. Je ne recommande pas nécessairement la lecture, quitte à découvrir l'auteure, mieux vaut se diriger vers Babyji.
  • MayLisse Posté le 20 Juillet 2016
    J'ai découvert Abha Dawesar en tombant sur son dernier roman et j'ai voulu en savoir plus. Elle est née à New Delhi mais vit aujourd'hui entre Delhi, New York et Paris. Madison square park est son 6e roman. Elle est très reconnue dans son pays ainsi qu'aux Etats-Unis puisqu'elle a eu des prix, notamment les prix Médicis et Femina étrangers pour son roman L'Inde en héritage. Babyji, best-seller en Inde, a été, lui aussi couronné de deux prix littéraires aux Etats-Unis. J'ai donc été curieuse de découvrir cet auteur avec son dernier roman, Madison square park. Résumé : Enfant, Uma a quitté son Inde natale pour les États-Unis. À trente ans, elle habite New York avec Thomas. Pour protéger leur relation, elle cloisonne sa vie en gardant à distance le poids d’un passé qu’il ne faudrait surtout pas remuer. Mais le jour où elle apprend qu’elle est enceinte, ce fragile équilibre bascule. J'ai apprécié l'histoire, que j'ai trouvé vraiment captivante. Cette jeune indienne, fragile et écrasée par le poids du passé, qui a réussi à échapper à un destin tout tracé et à vivre sa propre vie. Mais pour arriver à cette finalité, de nombreux obstacles sont apparus au cours de sa vie.... J'ai découvert Abha Dawesar en tombant sur son dernier roman et j'ai voulu en savoir plus. Elle est née à New Delhi mais vit aujourd'hui entre Delhi, New York et Paris. Madison square park est son 6e roman. Elle est très reconnue dans son pays ainsi qu'aux Etats-Unis puisqu'elle a eu des prix, notamment les prix Médicis et Femina étrangers pour son roman L'Inde en héritage. Babyji, best-seller en Inde, a été, lui aussi couronné de deux prix littéraires aux Etats-Unis. J'ai donc été curieuse de découvrir cet auteur avec son dernier roman, Madison square park. Résumé : Enfant, Uma a quitté son Inde natale pour les États-Unis. À trente ans, elle habite New York avec Thomas. Pour protéger leur relation, elle cloisonne sa vie en gardant à distance le poids d’un passé qu’il ne faudrait surtout pas remuer. Mais le jour où elle apprend qu’elle est enceinte, ce fragile équilibre bascule. J'ai apprécié l'histoire, que j'ai trouvé vraiment captivante. Cette jeune indienne, fragile et écrasée par le poids du passé, qui a réussi à échapper à un destin tout tracé et à vivre sa propre vie. Mais pour arriver à cette finalité, de nombreux obstacles sont apparus au cours de sa vie. D'abord, Uma est prise entre deux cultures : celle qu'elle veut vivre, l'américaine, basée sur la liberté qui lui permet d'être une femme à part entière, et l'autre, l'indienne, qui la place dans un statut de totale soumission par rapport à ses parents. L'histoire est très forte. Uma est traversée par une véritable quête identidiaire. Les personnages sont emplis d'une libérté toujours vacillante, entre repli sur soi et ouverture à l'autre, où seul triomphe l'acharnement à vivre et à aimer. Néanmoins, même si j'ai lu ce roman très rapidement, j'ai eu quelques difficultés avec l'écriture. Je ne sais pas si cela vient de la traduction mais j'ai trouvé que parfois les phrases semblaient vraiment "toutes faites", plutôt bateaux... Ça m'a parfois gêné pendant ma lecture et je n'ai pas trouvé que c'était très fluide... Après, l’histoire a été tellement prenante, que j'ai continué pour en connaitre la fin.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…