RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Maîtresse de Borgia

            Pocket
            EAN : 9782266239639
            Code sériel : 15605
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 504
            Format : 108 x 177 mm
            Maîtresse de Borgia

            Patricia BARBE-GIRAULT (Traducteur)
            Date de parution : 05/02/2015
            Octobre 1493. Rodrigo Borgia, devenu le pape Alexandre VI, se rend à Viterbe afin d'inspecter les défenses militaires de la ville en vue de la guerre qui se prépare. Francesca, l'empoisonneuse de la famille Borgia, l'y accompagne. Mais, à peine arrivée, la jeune femme apprend qu'un assassin est en route... Octobre 1493. Rodrigo Borgia, devenu le pape Alexandre VI, se rend à Viterbe afin d'inspecter les défenses militaires de la ville en vue de la guerre qui se prépare. Francesca, l'empoisonneuse de la famille Borgia, l'y accompagne. Mais, à peine arrivée, la jeune femme apprend qu'un assassin est en route pour Viterbe. Vient-il pour Sa Sainteté ? Pour son fils ? Ou encore pour le neveu du roi d'Espagne ? Francesca ne peut plus faire confiance à personne et devra mobiliser tout son courage afin de déjouer ce complot.

            « Fidèle aux personnages et aux événements historiques, le roman de Sara Poole plonge le lecteur dans une Renaissance séduisante, pleine de danger et de passion. » Publishers Weekly



             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266239639
            Code sériel : 15605
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 504
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            8.30 €
            Acheter

            Ils en parlent

            "Du suspense, des rebondissements, une héroïne à la fois belle et moderne." Marc Varence - www.actu-livres.skynetblogs.be
            "Une intrigue bien ficelée par une Sara Poole qui maîtrise parfaitement cette fascination pour l'Italie de la Renaissance et cette famille Borgia favorisant l'intrigue avec toutefois une écriture éminemment légère et moderne." Pascal Pioppi - La Marne
            "Cette trilogie historique est vraiment une réussite grâce aux sérieux du contexte mais également à l'habileté à nous le faire saisir à travers un personnage charismatique." - www.blue-moon.fr
            "Des personnages attachants, un contexte historique très bien intégré au récit et le thème général de l'empoisonnement qui permet de bien comprendre cette époque sombre où les assassinats étaient légion." - www.leboudoirlitteraire.fr
            "Le style de l'auteur reste régulier durant toute la trilogie, c'est vraiment agréable de se jeter sur une valeur sûre. Il y a toujours de très bonnes idées." Virginie Legris - www.love-of-book.skyrock.com  

             

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • harmo20 Posté le 16 Juillet 2013
              Le troisième tome est enfin sorti de ma PAL, du coup, la trilogie est finie. Le tome un reste mon préféré, je l’avais totalement adoré, le deuxième était moins intéressant et le troisième est égal au deuxième. Même si on en apprend pas mal sur Francesca dans ce troisième tome, le premier reste le meilleur tome ! On reprend quelques mois après s’être arrêté au tome deux, mais cette fois-ci on change de décor, Rodrigo Borgia décide d’aller séjourner à Viterbe un petit moment. A peine arriver à Viterbe, que Francesca apprend qu’un assassin est en route ou est déjà arrivé pour éliminer Rodrigo Borgia. Francesca à beaucoup de mal à le démasquer… L’auteure a décidé de clôturé la saga en s’orientant plus sur Francesca, même si Borgia est en danger, je trouve que le récit parle beaucoup du passé de Francesca. Ce qui n’est pas pour me déplaire car le deuxième tome était un peu répétitif du premier. L’auteure nous a lancé des détails dans les deux premiers et au troisième elle nous révèle pas mal de choses. On est pris avec Francesca à vouloir découvrir ce fameux assassin mais on est pris avec elle avec ses démons, cette noirceur qui l’habite.... Le troisième tome est enfin sorti de ma PAL, du coup, la trilogie est finie. Le tome un reste mon préféré, je l’avais totalement adoré, le deuxième était moins intéressant et le troisième est égal au deuxième. Même si on en apprend pas mal sur Francesca dans ce troisième tome, le premier reste le meilleur tome ! On reprend quelques mois après s’être arrêté au tome deux, mais cette fois-ci on change de décor, Rodrigo Borgia décide d’aller séjourner à Viterbe un petit moment. A peine arriver à Viterbe, que Francesca apprend qu’un assassin est en route ou est déjà arrivé pour éliminer Rodrigo Borgia. Francesca à beaucoup de mal à le démasquer… L’auteure a décidé de clôturé la saga en s’orientant plus sur Francesca, même si Borgia est en danger, je trouve que le récit parle beaucoup du passé de Francesca. Ce qui n’est pas pour me déplaire car le deuxième tome était un peu répétitif du premier. L’auteure nous a lancé des détails dans les deux premiers et au troisième elle nous révèle pas mal de choses. On est pris avec Francesca à vouloir découvrir ce fameux assassin mais on est pris avec elle avec ses démons, cette noirceur qui l’habite. L’auteure m’a surprise à la fin, je ne m’attendais pas à ça. Pleins de rebondissements, de découvertes, d’amour dans ce tome. Malgré que Rocco ne soit pas présent dans ce tome, il est toujours dans ses pensées. Avec le temps elle n’arrive pas à l’oublier, même si son corps est attiré par César, son cœur est pris. Dans ce tome Francesca est devenu faible, elle garde quand même la tête froide car elle doit protéger la Famiglia mais la découverte sur son passé la rend fragile. J’ai trouvé César moins attachant que les autres tomes, surtout quand il fait les sortis nocturnes avec Herrera (un Espagnol). Tant qu’à Rodrigo je l’ai bien apprécié, il a su rassurer Francesca et la bouger quand il le fallait. Il y a un peu plus de passages portés sur la religion par rapport aux autres tomes mais ça ne m’a pas dérangé car ça fait partit de l’intrigue de l’histoire. Le côté historique est toujours autant prenant. Le style de l’auteur est toujours fluide, malgré l’épaisseur et la taille de la police ça se lit très facilement. Cette saga m’a fait voyager avec elle au XVème siècle, moi qui ne suis pas du tout Histoire, j’ai adoré. La famille Borgia est une famille très intéressante à découvrir, d’ailleurs, je pense même regarder la série pour en apprendre d’avantage sur elle et pour ne pas quitter l’univers tout de suite. En conclusion, l’auteure a décidé de s’intéresser à la vie chaotique de Francesca. Ce n’est pas pour me déplaire au contraire, car à force de lire Francesca on s’attache à elle, du coup j’ai aimé en apprend plus sur elle. Ce troisième tome clôture parfaitement la saga, et mon préféré reste le tome un. Une trilogie a découvrir.
              Lire la suite
              En lire moins
            • letteratura Posté le 4 Mai 2013
              Ce livre n’a juste rien à voir avec les autres, l’auteur a choisi de jouer la carte de l’originalité en tournant son histoire beaucoup plus sur Francesca et sa vie chaotique. Bref, tout ça pour une histoire intrigante et qui termine cette saga avec un point d’honneur. Pour le deuxième tome, j’avais dit que l’action ne m’avait pas contenté, qu’il y avait un truc de pas fini, un peu répétitif du premier aussi ; l’auteur, comme si elle avait entendu mon reproche, nous fait ici une action tout autre, on change de vue pour s’intéresser à Francesca à travers une intrigue abracadabrante. Je suis donc ravi pour avoir eu une tel intrigue intéressante au possible. Je trouve que c’était une intrigue digne d’un troisième tome. Je disais donc qu’on s’intéresse d’autant plus à Francesca et à elle et sa vie en particulier. Le don de l’auteur a été d’estampiller pleins d’informations dans les deux premiers tome pour les préciser dans ce tome, je trouve ça d’un génie ! Bref, on va découvrir Francesca sous un nouvel aspect, beaucoup moins superficiel ce qui est juste trop intéressant, puisqu’on y voit plus clair dans son jeu (si je puis dire ^^). On apprends aussi des... Ce livre n’a juste rien à voir avec les autres, l’auteur a choisi de jouer la carte de l’originalité en tournant son histoire beaucoup plus sur Francesca et sa vie chaotique. Bref, tout ça pour une histoire intrigante et qui termine cette saga avec un point d’honneur. Pour le deuxième tome, j’avais dit que l’action ne m’avait pas contenté, qu’il y avait un truc de pas fini, un peu répétitif du premier aussi ; l’auteur, comme si elle avait entendu mon reproche, nous fait ici une action tout autre, on change de vue pour s’intéresser à Francesca à travers une intrigue abracadabrante. Je suis donc ravi pour avoir eu une tel intrigue intéressante au possible. Je trouve que c’était une intrigue digne d’un troisième tome. Je disais donc qu’on s’intéresse d’autant plus à Francesca et à elle et sa vie en particulier. Le don de l’auteur a été d’estampiller pleins d’informations dans les deux premiers tome pour les préciser dans ce tome, je trouve ça d’un génie ! Bref, on va découvrir Francesca sous un nouvel aspect, beaucoup moins superficiel ce qui est juste trop intéressant, puisqu’on y voit plus clair dans son jeu (si je puis dire ^^). On apprends aussi des choses sur la foie, sur la chrétienté, sur la force que la foie peut avoir dans certains cas. C’est beau et mignon jusqu’à ce que…voilà quoi, vous verrez de vous même ! Mais le fait est que ça ne m’a pas dérangé, contrairement à d’autres livres, ici, l’auteur ne nous incite à rien mais nous présente juste la foie sous un aspect très particulier. Ca m’a vraiment intéressé personnellement, en espérant que ça fera le même effet sur vous. Alors, petit point gris (non, c’est pas noir pour une fois :p), c’est le début, il est un peu trop lent à démarrer, et pour une fois, ça m’a quelque peu dérangé ! Cependant, ça ne veut pas dire que je trouve le début inutile, au contraire, tout le livre a un intérêt pour la compréhension de l’histoire, mais juste que l’action est au ralenti au début. Quand à la fin, que dire de cette fin ? Une fin digne de la saga, qui termine avec une très belle touche optimiste ou pessimiste, vous verrez ça ! Sinon, eh bien, une belle fin qui clôt une saga qui va sans doute me manquer surtout pour le caractère de Francesca et l’histoire des Borgia que je retrouverai sans doute dans d’autres livres. Bref, Francesca va me manquer. Un petit résumé de ce que cette saga m’a apporté. Oui, parce que je suis déjà nostalgique et j’ai aussi envie de faire un petit récapitulatif. Voilà, déjà, elle m’a apporté la famille des Borgia que j’ai découvert avec cette saga, et je crois que je vais regarder la série et lire d’autres saga sur cette famille juste géniale (dans un sens très particulier hein, soyons d’accord!). Après, elle m’a fait découvrir une héroïne haute en couleur, moderne dans un cadre qui ne l’est pas. Bref, un livre qu’on devrait lire juste pour découvrir le caractère de Francesca. Je quitte donc le XVème siècle avec une touche de nostalgie, en espérant trouver une saga historique sur les Borgia pour ne pas les quitter complètement, bref à Dieu Francesca. (PS : Je vous conseille de la découvrir #9829;)
              Lire la suite
              En lire moins
            • fee-tish Posté le 28 Décembre 2012
              Fin de la saga enchanteresse mettant en scène la jeune Francesca, qui a su surfer sur la vague des Borgia. Un dernier tome qui clôt la trilogie en restant fidèle aux deux premiers opus : une menace envers Borgia, les amours de Francesca, ses secrets enfouis, etc. Rien de nouveau mais toujours aussi agréable à lire. Après deux premières histoires installées à Rome, celle-ci voit le convoi papal s’exiler à Viterbe, dans la campagne romaine. La détente est au rendez-vous mais une menace plane sur Alexandre VI, Rodrigo Borgia. Bien différente des précédentes et bien plus intéressante au niveau du contexte. Malheureusement, trop peu exploité ! J’aurais aimé que ce thème soit plus développé tout simplement car le potentiel était énorme. Bref, Francesca doit donc encore et toujours redoubler d’efforts pour tenter de protéger Borgia et sa famille. Pas une mince affaire lorsqu’en plus ses démons intérieurs sont de plus en plus présents. D’autant qu’une rencontre va bouleverser sa vie, et éclaircir ce qui la hante depuis toute petite : ses origines et notamment la vie de sa mère qu’elle n’a pas connu. Encore une fois le roman ne manque pas de rebondissements, de découvertes inédites et d’amour. Les personnages sont toujours très... Fin de la saga enchanteresse mettant en scène la jeune Francesca, qui a su surfer sur la vague des Borgia. Un dernier tome qui clôt la trilogie en restant fidèle aux deux premiers opus : une menace envers Borgia, les amours de Francesca, ses secrets enfouis, etc. Rien de nouveau mais toujours aussi agréable à lire. Après deux premières histoires installées à Rome, celle-ci voit le convoi papal s’exiler à Viterbe, dans la campagne romaine. La détente est au rendez-vous mais une menace plane sur Alexandre VI, Rodrigo Borgia. Bien différente des précédentes et bien plus intéressante au niveau du contexte. Malheureusement, trop peu exploité ! J’aurais aimé que ce thème soit plus développé tout simplement car le potentiel était énorme. Bref, Francesca doit donc encore et toujours redoubler d’efforts pour tenter de protéger Borgia et sa famille. Pas une mince affaire lorsqu’en plus ses démons intérieurs sont de plus en plus présents. D’autant qu’une rencontre va bouleverser sa vie, et éclaircir ce qui la hante depuis toute petite : ses origines et notamment la vie de sa mère qu’elle n’a pas connu. Encore une fois le roman ne manque pas de rebondissements, de découvertes inédites et d’amour. Les personnages sont toujours très attachants, surtout César Borgia. Déjà, il s’était révélé moins bourru dans le tome 2, mais ici sa sensibilité et sa douceur sont encore plus exacerbées. Il représente le pilier de Francesca, son refuge inaltérable. Et ce, bien que Rocco le verrier soit toujours présent dans ses pensées, en arrière-plan. Le contexte historique est plutôt intéressant puisqu’il met bien en avant les intrigues politiques qui ont été si caractéristiques du règne de Rodrigo Borgia. L’alliance avec les Espagnols, le rapprochement avec les Français, les fiançailles entre Lucrèce Borgia et le fils Sforza, etc. Tout n’est que question de stratégie géopolitique et aucun personnage n’est tout blanc ou tout noir dans cette histoire. En conclusion, une saga qui se lit très facilement même si l’on aimerait plus d’approfondissements sur certains points. De plus, je regrette l’absence d’une bibliographie en fin d’ouvrage. Mais à part cela, des personnages attachants, un contexte historique très bien intégré au récit et le thème général de l’empoisonnement qui permet de bien comprendre cette époque sombre où les assassinats étaient légion
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.