Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266199834
Code sériel : 6031
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Manon Lescaut

Pierre MALANDAIN (Préface)
Date de parution : 23/09/2009

Édition présentée et commentée par Pierre Malandain, professeur de littérature française à l’université de Lille III.

 

« On aurait dû brûler et le livre et l’auteur. » Ses contemporains condamnent l’abbé Prévost, prêtre indigne, et se ruent sur Manon Lescaut.

Pour l’amour d’une catin, un honnête garçon va se faire escroc et...

Édition présentée et commentée par Pierre Malandain, professeur de littérature française à l’université de Lille III.

 

« On aurait dû brûler et le livre et l’auteur. » Ses contemporains condamnent l’abbé Prévost, prêtre indigne, et se ruent sur Manon Lescaut.

Pour l’amour d’une catin, un honnête garçon va se faire escroc et assassin. Manon, démon au visage d’ange, éternelle femme-enfant dont le frère rêve d’être le souteneur, entraîne Des Grieux dans un tourbillon de plaisir, de violence et de drames. Elle a 16 ans et lui 17. Rien ne résiste à leur passion, et surtout pas la peur du bagne qui les attend en Amérique.

Il restait à ce couple doué d’une vie prodigieuse un dernier tour à jouer : devenir, pour l’éternité, l’égal de Tristan et Yseut et de Roméo et Juliette.

 

Lire avec le texte intégral et la préface
Comprendre
avec Les clés de l’œuvre
25 pages pour aller à l’essentiel
138 pages pour approfondir

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266199834
Code sériel : 6031
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • shalinee Posté le 2 Janvier 2020
    Manon Lescaut, Abbé Prévost, 1731 Genre : Roman, libertinage Attention: Spoiler Comme le fit Antoine François Prévost, le chevalier Des Grieux rompt avec son père et son destin dans la prêtrise à dix-sept ans à cause d'une femme. Prêt à tout pour Manon, femme fatale, le personnage est en proie à une passion fiévreuse qui le conduit à l'exil et à une destinée tragique. Le roman fut condamné à être brûlé à sa sortie ! En effet, l’œuvre peint sans ambiguïté la violence des passions et l'abandon de la société parisienne de la Régence à l'argent et au vice. Les personnages sont à la fois touchants et immoraux : Dès leur rencontre, Manon et Des Grieux s'enfuient et vivent dans le péché, et cette perfide maîtresse n'hésite pas à trahir son amant dès les premiers déboires matériels ! Chaque effort du jeune homme de retrouver une vie vertueuse et morale est mis en échec par la jeune femme, qui l'entraîne inexorablement dans un monde de vices et de débauche. L'exil final en Amérique, lieu utopique et promesse de liberté à cette époque de voyages et de grandes découvertes (mythe du "bon sauvage" accueillant et libéré des carcans de la morale et de la religion) ne... Manon Lescaut, Abbé Prévost, 1731 Genre : Roman, libertinage Attention: Spoiler Comme le fit Antoine François Prévost, le chevalier Des Grieux rompt avec son père et son destin dans la prêtrise à dix-sept ans à cause d'une femme. Prêt à tout pour Manon, femme fatale, le personnage est en proie à une passion fiévreuse qui le conduit à l'exil et à une destinée tragique. Le roman fut condamné à être brûlé à sa sortie ! En effet, l’œuvre peint sans ambiguïté la violence des passions et l'abandon de la société parisienne de la Régence à l'argent et au vice. Les personnages sont à la fois touchants et immoraux : Dès leur rencontre, Manon et Des Grieux s'enfuient et vivent dans le péché, et cette perfide maîtresse n'hésite pas à trahir son amant dès les premiers déboires matériels ! Chaque effort du jeune homme de retrouver une vie vertueuse et morale est mis en échec par la jeune femme, qui l'entraîne inexorablement dans un monde de vices et de débauche. L'exil final en Amérique, lieu utopique et promesse de liberté à cette époque de voyages et de grandes découvertes (mythe du "bon sauvage" accueillant et libéré des carcans de la morale et de la religion) ne leur offrira qu'un espoir illusoire dans leur vaine quête de liberté et de bonheur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • cafeaulait Posté le 27 Décembre 2019
    Mon intérêt pour ce roman classique réside avant tout dans ma curiosité de connaître l’œuvre qui a inspiré musiciens, chanteurs, cinématographes, et d’en saisir toute la grandeur. Ainsi la compréhension des livrets des deux grands opéras très connus, un par Giacomo Puccini (1893) et l’autre par Jules Massenet (1884) prend encore plus de sens. Deux autres opéras, ainsi que des chansons, ont aussi inspirés des musiciens. Il y a eu quantité de films entre 1912 et 1968 et plusieurs séries télévisées qui ont traités ce thème universel sous plusieurs angles. Le roman initial titré: l'Histoire du chevalier Des Grieux et de Manon Lescault ayant fait scandale jusqu'à en interdire la publication et même le condamner, voire le brûler, l'auteur publie une deuxième édition (revue et corrigée comme on le dit) en 1753, dont le titre ne portera que le nom de Manon Lescault. Sincèrement, je trouve ce récit très intéressant et j'écoute autrement les opéras qui ont inspirés Puccini et Massenet.
  • bfauriaux Posté le 30 Novembre 2019
    Alors celui ci autant vous le dire de suite c'est un de mes favoris : un superbe ouvrage sur une ame simple voulant juste passer une existence de plaisir sans pour autant demander le moindre argent : un classique de la litterature francaise à decouvrir vous en serez pas déçu !
  • Corinne31 Posté le 4 Octobre 2019
    J'ai abandonné...c'est vrai. Je n'ai pas réussi à me plonger dans cette histoire pourtant bien écrite. Je n'ai pas trouvé que le personnage de Manon était bien exploité, bien expliqué, bien présenté. On nous parle beaucoup du chevalier, de ses sentiments, ses indécisions, ses réflexions et jamais de ceux de Manon ! Pourtant il y aurait eu de quoi dire et intéresser pour ieux comprendre et apprécier ses choix et sa vie.
  • tiptop92 Posté le 22 Juin 2019
    Ce livre a beau s’appeler Manon Lescaut, ce n’est pas son histoire qui est relatée ici. Elle n’est qu’un personnage secondaire, le personnage principal étant le Chevalier de Grieux un jeune aristocrate écervelé, geignard et irresponsable. A notre époque moderne on évoque souvent la légèreté de la jeunesse, celle qui succombe à l’argent facile plutôt que de travailler. Mais alors que dire de celle du 18eme siècle ? A longueur de romans chez les rejetons de la noblesse ou de la bourgeoisie ce n’est que paresse, suffisance et combine pour soutirer de l’argent à leurs parents. La plupart ont fait des études coûteuses mais pas un ne songe à travailler même quand les rentes familiales se tarissent. C’est le cas de notre jeune désœuvré qui mange ses économies dans une vie de plaisir puis quand il n’en a plus profite de celles que Manon soutire à ses vieux amants fortunés. Évidemment elle lui doit beaucoup puisque c'est lui qui l’a sauvé du couvent ou sa famille voulait l’enfermer. Attaché irrémédiablement à elle, il va tout trahir, famille, amis, connaissances pour la suivre jusqu’aux colonies ou déportée comme prostituée elle mourra misérablement. Mais le jeune homme n’est pas Roméo, il ne... Ce livre a beau s’appeler Manon Lescaut, ce n’est pas son histoire qui est relatée ici. Elle n’est qu’un personnage secondaire, le personnage principal étant le Chevalier de Grieux un jeune aristocrate écervelé, geignard et irresponsable. A notre époque moderne on évoque souvent la légèreté de la jeunesse, celle qui succombe à l’argent facile plutôt que de travailler. Mais alors que dire de celle du 18eme siècle ? A longueur de romans chez les rejetons de la noblesse ou de la bourgeoisie ce n’est que paresse, suffisance et combine pour soutirer de l’argent à leurs parents. La plupart ont fait des études coûteuses mais pas un ne songe à travailler même quand les rentes familiales se tarissent. C’est le cas de notre jeune désœuvré qui mange ses économies dans une vie de plaisir puis quand il n’en a plus profite de celles que Manon soutire à ses vieux amants fortunés. Évidemment elle lui doit beaucoup puisque c'est lui qui l’a sauvé du couvent ou sa famille voulait l’enfermer. Attaché irrémédiablement à elle, il va tout trahir, famille, amis, connaissances pour la suivre jusqu’aux colonies ou déportée comme prostituée elle mourra misérablement. Mais le jeune homme n’est pas Roméo, il ne suivra pas sa Juliette dans l’au-delà et même si ce n’est pas dit on l’imagine aisément rentrer en France et reprendre son rang dans la bonne société considérant plus tard cet épisode de sa vie comme une passade de jeune homme. "Manon Lescaut" est un classique agréable à lire qui plaira à tout amateur de bonne littérature française...
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.