Lisez! icon: Search engine

Menaces sur le Roi

10/18
EAN : 9782264072849
Code sériel : 5384
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm
Menaces sur le Roi

Collection : Grands Détectives
Date de parution : 04/10/2018
1670. Déjà tourmenté par la situation en Lorraine, où le duc Charles IV ne cesse de le défier, le jeune Louis XIV se préoccupe également d’un meurtre : celui de M. Cusac par son fils Louis-Henri. Une affaire compliquée qui lui semble requérir les talents et la perspicacité de Louis... 1670. Déjà tourmenté par la situation en Lorraine, où le duc Charles IV ne cesse de le défier, le jeune Louis XIV se préoccupe également d’un meurtre : celui de M. Cusac par son fils Louis-Henri. Une affaire compliquée qui lui semble requérir les talents et la perspicacité de Louis Fronsac. Mais ce dernier, qui a pris à son service les trois Corses Verrazano, Aragna et Cougourde, se méfie du roi de France. Pourquoi s’intéresse-t-il à un sordide parricide ? Fronsac découvre vite que nombre de personnes qui ont connu Louis XIV gravitent autour des Cusac. Comme Olympe Mancini, duchesse de Soissons et sœur du premier amour du monarque, ou encore Cateau la borgnesse, sa première maîtresse. Et tous, comme le roi, semblent cacher quelque chose…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264072849
Code sériel : 5384
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ogrimoire Posté le 24 Juin 2019
    J’ai dévoré cet ouvrage ! Il n’est pas très épais mais je l’ai savouré comme je savoure les délicieux desserts de Pierre Hermé lors de mes tea-times parisiens ! Déjà, je vous ôte d’un doute… Il n’est pas crucial – ni même obligatoire – de lire toutes les enquêtes de Louis Fronsac pour suivre l’histoire ! Comme je vous le disais, le roman est peu épais mais il est bourré d’action, aucun temps mort, aucune lenteur, on ne s’ennuie pas, on est en alerte, constamment sur le qui-vive ! À chaque page, on espère avoir un indice, qui permettrait de démêler l’imbroglio qui entoure la disparition de Louis-Henri de Cusac… Jean d’Aillon a le mérite d’arriver à donner du rythme à son histoire qui se passe dans une société extrêmement codifiée et pour le moins figée. Le lecteur se retrouve à côtoyer les grands du royaume le temps de quelques centaines de pages. Là encore, l’auteur arrive à rendre les personnages vivants, je pense notamment à Louvois, personnage assez dur et très capricieux ! Un léger bémol tout de même : je pense qu’il faut être capable de situer qui est qui pour ne pas se perdre dans les arcanes du pouvoir. Sinon,... J’ai dévoré cet ouvrage ! Il n’est pas très épais mais je l’ai savouré comme je savoure les délicieux desserts de Pierre Hermé lors de mes tea-times parisiens ! Déjà, je vous ôte d’un doute… Il n’est pas crucial – ni même obligatoire – de lire toutes les enquêtes de Louis Fronsac pour suivre l’histoire ! Comme je vous le disais, le roman est peu épais mais il est bourré d’action, aucun temps mort, aucune lenteur, on ne s’ennuie pas, on est en alerte, constamment sur le qui-vive ! À chaque page, on espère avoir un indice, qui permettrait de démêler l’imbroglio qui entoure la disparition de Louis-Henri de Cusac… Jean d’Aillon a le mérite d’arriver à donner du rythme à son histoire qui se passe dans une société extrêmement codifiée et pour le moins figée. Le lecteur se retrouve à côtoyer les grands du royaume le temps de quelques centaines de pages. Là encore, l’auteur arrive à rendre les personnages vivants, je pense notamment à Louvois, personnage assez dur et très capricieux ! Un léger bémol tout de même : je pense qu’il faut être capable de situer qui est qui pour ne pas se perdre dans les arcanes du pouvoir. Sinon, la lecture risque d’être un peu indigeste… L’histoire est bien ficelée, l’intrigue arrive même à intégrer des personnages comme les maîtresses du roi, et à donner un place très importante au premier valet de chambre de Sa Majesté. Même si l’auteur romance les faits, il y a une certaine volonté de respecter la vérité historique et ça c’est très plaisant ! Et puis, c’est la première fois que je vois cela, un chapitre à la fin du roman intitulé « vrai et faux » où Jean d’Aillon explique ce qu’il a romancé et ce qui a vraiment eu lieu le tout en donnant des pistes bibliographiques… Si vous êtes amateurs et/ou amoureux d’histoire et de polar – certes gentillet le polar mais polar quand même – alors je vous conseille ce roman et cette série !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Gaphanie Posté le 18 Janvier 2019
    Louis XIV est bien embêté... M. de Cusac a été assassiné, et son fils, Louis-Henri, présumé coupable, est introuvable. Messieurs de la Reynie et de Louvois semblent incapables de résoudre cette affaire. Parallèlement, Charles IV, en Lorraine, multiplie ses provocations, et tous les ministres se demandent pourquoi le Roi ne se décide pas à enfin employer la force ! Ravalant son orgueil et sa fierté, Louis XIV décide alors de confier l'affaire Cusac à Louis Fronsac... Qui découvrira alors un énorme secret... Un de plus ! Un roman assez court, mais bourré d'action. J'ai eu aussi du mal à m'y retrouver au début avec les noms et les titres : parfois, deux "appellations" différentes désignent en fait la même personne. Autre difficulté, Louis Fronsac est un personnage récurrent, et il est souvent fait référence à ses précédentes enquêtes. Comme l'essentiel à la compréhension est chaque fois rappelé, on suit quand même l'histoire, mais cela reste une difficulté. Les amoureux d'histoire et de polars ont ici de quoi assouvir leurs deux passions en un seul livre... D'autant qu'à la fin est inclus une sorte de chapitre qui fait la part du vrai et du faux dans l'histoire qu'on vient de lire. Et c'est réellement très intéressant.
Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.