Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266318334
Code sériel : 49
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm

Ménage tes méninges

Date de parution : 29/04/2021
Sur l’île de Cuho, gouvernée par le dictateur Infidèle Castré, San-Antonio et Béru sont à la recherche d’un agent français devenu subitement amnésique…
1962. Béru prépare un concours pour monter en grade, lorsque le chef, poussé par San Antonio, l’envoie en mission. Les deux compères s’en vont alors sur l'île de Cuho, dirigée par le célèbre Infidèle Castré. Ils devront y retrouver un agent français ayant perdu la mémoire suite à un accident... 1962. Béru prépare un concours pour monter en grade, lorsque le chef, poussé par San Antonio, l’envoie en mission. Les deux compères s’en vont alors sur l'île de Cuho, dirigée par le célèbre Infidèle Castré. Ils devront y retrouver un agent français ayant perdu la mémoire suite à un accident pendant qu’il enquêtait sur de secrets conciliabules entre Paulo Chon, le chef de la police cuhaltière et des activistes Guadeloupéens...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266318334
Code sériel : 49
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • TmbM Posté le 29 Avril 2021
    L'intrigue efficace, bien ficelée et boostée aux calembours, est l'occasion pour Bérurier de procéder à un généreux étalage de culture générale. En effet, l'inspecteur, qui révise pour le concours de commissaire, ne perd pas une occasion de nous rappeler tel ou tel point de grammaire, d'histoire, de géographie ou encore de mathématiques. À la sauce Béru, s'entend ! Mais même si le théorème de Pythagore revu et corrigé par le Gros vaut le détour, c'est surtout sa démonstration de tango qui constitue le sommet du roman - en particulier sa description lorsqu'il quitte la piste de danse, en nage, "plus ruisselant que les murs d’une pissotière"... L'article complet sur Touchez mon blog, Monseigneur...
  • bdelhausse Posté le 2 Octobre 2020
    Le Gros Mahousse veut devenir commissaire. Vrai de vrai, si je mens, vous allez en enfer. Il doute de rien, Benoît Bérurier... et surtout pas de son charme latino-slave, ni de ses capacités "hein télectuwelles". Le voilà qui s'envole pour l'Ile de Cuho, dirigée par le dictateur Infidèle Castré. Toute ressemblance avec bla bla bla, est évidemment jouissive et recherchée par l'excellent Frédéric Dard. Dard que San-A. et Béru vont sortir (enfin, surtout le Mastard). Dans un premier temps, San-A. suit Béru, déguisé en homme d'affaires suisse, mais son déguisement fait long feu et on suit les péripéties rocambo-sexuello-espionno-policières avec l'habituel sourire aux lèvres. Dard traverse cette histoire d'espionnage à la vitesse de croisière de 25 calembours/page. C'est le minimum syndical. Au pays mucho caliente, le tandem va (comme toujours) payer de sa personne afin de protéger la France. Quel dévouement, quelle abnégation. L'intérêt n'est évidemment pas l'intrigue (très complexe, imitant parfaitement les romans d'espionnage à la James Bond), mais dans cette verge... euh non, cette verve particulièrement... en verve, donc.
  • rosytta Posté le 25 Novembre 2019
    Ménage tes méninges... Ou plutôt, "espionnage sous les tropiques". Beru envoyé en mission à Cuba, et surveillé par San A incognito, voilà commence cette aventure. Mais tout ne se passe pas comme prévu ... Au programme, du soleil, de la culture locale, des filles (doit-on le préciser ?) ... et des répliques qui tuent. Ce San Antonio s'avère assez riche en rebondissement, l'intrigue est là, mais il y a peut-être, à mon goût, un peu trop de personnages et de séquences d'explications. On ne s'ennuie pas pour autant. Les éléments d'un bon San A, de la castagne, des entourloupes et Beru en prof de français et d'histoire.
  • Vivi31 Posté le 24 Novembre 2019
    San Antonio et Bérurier sont deux agents de la police française. Béru (c'est ainsi que son collègue le surnomme), prépare un concours pour monter de grade, lorsque le chef, poussé par San Antonio, l'envoie en mission. Nos deux compères s'en vont alors sur l'île de Cuho (île dirigée par le célèbre infidèle Castré). Une fois là-bas, ils devront retrouver un agent français, victime d’accident et ayant perdu la mémoire. Il est aussi suspecté d'avoir trahi les services français. C'est le premier San Antonio que je lisais. Au début, j'ai eu un peu de mal notamment lorsque Béru révise son concours, car il utilise un vocabulaire décalé et je me suis demandée si c'était du second degré ou s'il avait vraiment mal révisé. Ensuite, je me suis accoutumée à ce langage mi-décalé mi-argotique, et j'ai beaucoup aimé cet humour. Je l'ai écouté en version Audio par les éditions Thélème, et je pense que le ton du lecteur m'a bien aidé. Il reflétait bien l'esprit du narrateur et de son acolyte. Quant à l'histoire, je l'ai trouvée un peu compliquée, surtout à la fin. Il y a beaucoup de rebondissements, et les personnages retournent facilement leur... San Antonio et Bérurier sont deux agents de la police française. Béru (c'est ainsi que son collègue le surnomme), prépare un concours pour monter de grade, lorsque le chef, poussé par San Antonio, l'envoie en mission. Nos deux compères s'en vont alors sur l'île de Cuho (île dirigée par le célèbre infidèle Castré). Une fois là-bas, ils devront retrouver un agent français, victime d’accident et ayant perdu la mémoire. Il est aussi suspecté d'avoir trahi les services français. C'est le premier San Antonio que je lisais. Au début, j'ai eu un peu de mal notamment lorsque Béru révise son concours, car il utilise un vocabulaire décalé et je me suis demandée si c'était du second degré ou s'il avait vraiment mal révisé. Ensuite, je me suis accoutumée à ce langage mi-décalé mi-argotique, et j'ai beaucoup aimé cet humour. Je l'ai écouté en version Audio par les éditions Thélème, et je pense que le ton du lecteur m'a bien aidé. Il reflétait bien l'esprit du narrateur et de son acolyte. Quant à l'histoire, je l'ai trouvée un peu compliquée, surtout à la fin. Il y a beaucoup de rebondissements, et les personnages retournent facilement leur veste, alors ce n'est pas évident de s'y retrouver. L'enquête n'était pas si captivante, mais le capital sympathie des personnages, le fait qu'ils soient drôles (surtout quand ils évoquent leurs conquêtes) et le langage employé m'ont donné envie de terminer ma lecture. Je remercie les éditions Thélème ainsi que Babelio de m’avoir procuré ce livre audio dans le cadre de masse critique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Wyoming Posté le 10 Janvier 2019
    49ème San-Antonio, paru en 1962. L'histoire se passe à Cuho, île dirigée par l'Infidèle Castré. Tout le monde a donc très bien situé les lieux. Mais c'était une année avant l'épisode des fusées, dommage car il y aurait eu matière à de nouvelles sanantoniaiseries. Celles de ce roman sont excellentes avec un Bérurier très en verve et en verge et un commissaire égal à lui-même. Donc, un bon San-Antonio pas du tout fatigant pour nos cerveaux.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.