En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Mes sincères condoléances

        Pocket
        EAN : 9782266269032
        Code sériel : 16696
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 320
        Format : 108 x 177 mm
        Mes sincères condoléances

        Date de parution : 01/10/2016
        L’enterrement est un moment fort, solennel, unique. Mais le dernier hommage à un proche peut parfois devenir culte ! Les cérémonies sont souvent le théâtre d’événements étonnants, drôles, extravagants, tragiques, toujours originaux. Entre rires et larmes, l’auteur nous ouvre les portes de sa longue expérience de croque-mort et nous fait... L’enterrement est un moment fort, solennel, unique. Mais le dernier hommage à un proche peut parfois devenir culte ! Les cérémonies sont souvent le théâtre d’événements étonnants, drôles, extravagants, tragiques, toujours originaux. Entre rires et larmes, l’auteur nous ouvre les portes de sa longue expérience de croque-mort et nous fait partager les petits et grands dérapages croisés dans sa carrière. Un ouvrage garanti « 100 % vécu » : bourdes familiales, lapsus macabres, incidents techniques et gaffes en tout genre. Tout est vrai, c’est la vie !

        « Des histoires à pleurer ou à rire, racontées avec bienveillance. » Le Parisien

        « Un petit bijou. » France Inter

        « À mourir de rire ! » RTL
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266269032
        Code sériel : 16696
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 320
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        6.95 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Davpunk Posté le 2 Janvier 2018
          Guillaume Bailly est croque-mort et il a décidé de compiler quelques histoires qu'il a vécu ou qu'on lui a raconté. Et ça donne cet excellent livre ! Parceque finalement, on ne connait rien du métier de croque mort. Ou si peu. Et, comme il le dit lui même, avoir vu tous les épisodes de Six Feet Under ne suffit pas. Au fil de ce livre, il va donc nous raconter diverses histoire. Certaines sont drôles, d'autre touchantes, et cela compiler selon une alternance trés agréable, et au centre desquelles on trouve également quelques explications sur l'origine du métier ou des termes employés. ça se lis vite et facilement, et on a même trés envie de lire le second tome une fois celui-ci fini. Alors je vous conseille franchement d'y jeter un oeil, vous apprendrez de nombreuses choses et probablement que vous verrez ce métier sous un autre angle par la suite !
        • BacillusT Posté le 3 Octobre 2017
          Un livre acheté sans grande conviction, mais voila que dés les premières pages je suis pris de fous rires, vient ensuite le malaise et de nouveau les fous rires mais pas que, certaines anecdotes pousse le lecteur à se poser des questions et ça c'est vraiment pas mal du tout pour un livre acheté ""juste pour voir".
        • fangtasia Posté le 20 Janvier 2017
          Guillaume Bailly a travaillé pendant dix ans dans les pompes funèbres. À travers cet ouvrage, il nous raconte son quotidien de croque-mort parsemé d’anecdotes humoristiques : faits imprévus, bévues et maladresses, que ce soit du côté des professionnels ou des familles. J’ai aimé découvrir ces petites histoires qui sont à la fois tristes, tendres, touchantes, tragiques et parfois cocasses. Certaines nous marquent plus que d’autres et elles vont nous faire réfléchir sur notre vie et l’importance des petites choses. Guillaume Bailly nous donne une vision d’ensemble sur le métier des pompes funèbres qui est encore tabou en France. Le tout est raconté ici avec respect, ni moquerie ou quoique se soit d’autre de péjoratif. Pour conclure : « Mes sincères condoléances » est un petit livre plaisant bien que le thème soit difficile. À travers ces histoires, Guillaume Bailly a essayé de dédramatisé un métier méconnu, peu apprécié, et pourtant, tellement important. Pour moi, c’est réussi. À découvrir.
        • Cassy Posté le 16 Novembre 2016
          Mes sincères condoléances est un ouvrage qui regroupe d’authentiques anecdotes sur le métier de croque-mort, réalisé par Guillaume Bailly qui en a fait sa carrière. Dans Mes sincères condoléances, vous trouverez des histoires en tous genres sur les pompes funèbres : des histoires drôles, d’autres tristes ou encore surprenantes. Je trouve l’ouvrage bien réalisé et très instructif. On apprend beaucoup de choses sur cette profession particulière. Guillaume Bailly fait tomber un à un les préjugés qu’on pourrait avoir sur le métier et nous livre son quotidien hors du commun. J’ai apprécié cet ouvrage qui m’a parfois fait passer du rire aux larmes. Je m’attendais à un livre drôle et ce n’est pas tout à fait le cas et c’est peut-être mieux car on a une véritable vision d’ensemble du métier : les bons et les moins bons moments.
        • alberthenri Posté le 12 Novembre 2016
          Bon, si il y a bien un sujet sensible, qui à priori ne prête pas à rire c'est bien la mort. Et plus particulièrement celle d'un proche. Nous avons tous, je pense, connu des deuils, et avons eu affaire aux services des pompes funèbres. Je me suis parfois demandé comment faisaient ces gens pour ne pas sombrer quand ils sont au quotidien confrontés à la douleur et au désarroi des familles. Guillaume Bailly, répond, tout du moins en partie à cette question. Prendre du recul, de la distance, sans pour autant perdre un minimum d'empathie, ce n'est pas simple. Heureusement, il y a l'humour qui peut être d'une grande aide dans les moments difficiles de l'existence. C'est donc une sélection d'anecdotes et de perles que nous propose l'auteur. Comme toujours avec ce type d'ouvrage compilant des sources différentes tout n'est pas drôle, mais l'auteur, peut-être par déformation professionnelle, parvient dans l'ensemble à garder un ton respectueux. Car si pour paraphraser Desproges "on peut rire de tout mais pas avec tout le monde", il y a la manière de rire de tout. Guillaume Bailly, a , je trouve, trouvé la bonne manière.

        Ils en parlent

        « Des histoires à pleurer ou à rire, racontées avec bienveillance. » Le Parisien
        « Un petit bijou. » France Inter
        « À mourir de rire ! » RTL
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.