Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266220453
Code sériel : 15052
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 108 x 177 mm
Meurtre aux poissons rouges
Serge Quadruppani (traduit par)
Date de parution : 14/11/2013
Éditeurs :
Pocket

Meurtre aux poissons rouges

,

Serge Quadruppani (traduit par)
Date de parution : 14/11/2013

À Bologne, on retrouve le cadavre d'un homme, mort étouffé, la tête dans un sac plastique. À ses côtés gisent trois poissons rouges. Mais, dans l'appartement, pas d'aquarium.
En découvrant que la...

À Bologne, on retrouve le cadavre d'un homme, mort étouffé, la tête dans un sac plastique. À ses côtés gisent trois poissons rouges. Mais, dans l'appartement, pas d'aquarium.
En découvrant que la victime est originaire de Vigàta, l'enquêtrice Grazia Negro contacte, dans le plus grand secret, son confrère sicilien, Salvo Montalbano, qui...

À Bologne, on retrouve le cadavre d'un homme, mort étouffé, la tête dans un sac plastique. À ses côtés gisent trois poissons rouges. Mais, dans l'appartement, pas d'aquarium.
En découvrant que la victime est originaire de Vigàta, l'enquêtrice Grazia Negro contacte, dans le plus grand secret, son confrère sicilien, Salvo Montalbano, qui accepte de l'aider. Les deux policiers se tiennent informés de leurs avancées respectives par courrier, y joignant pièces à conviction, rapports de police, photos, articles... – tous reproduits ici.
Et, progressivement, les pièces du puzzle se mettent en place...

« Dans une véritable jam-session où les styles s'accordent à merveille, Camilleri et Lucarelli font honneur à leur réputation. » Femmes d'aujourd'hui

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266220453
Code sériel : 15052
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Dans une véritable jam-session où les styles s'accordent à merveille, Camilleri et Lucarelli font honneur à leur réputation. » Femmes d'aujourd'hui

« Subtil et ironique. Curiosité. » Madame Figaro

« Camilleri et Lucarelli s'en donnent à cœur joie. Une vraie partie de ping-pong entre deux grands du polar qui s'amusent autant que le lecteur. » Paris-Normandie

« Dans Meurtre aux poissons rouges, les deux auteurs ont su se mesurer à l’imaginaire de l’autre. Opération ardue s’il en est. Mais ô combien stimulante. La Stampa.it

« Difficile à reposer. Tellement amusant ! » Il Riformista

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Coyotetired Posté le 28 Mars 2022
    Le sage montre la lune et l'imbécile regarde le doigt. Ainsi les critiques babelioteux, fascinés par les poissons rouges et les seins de Betta, sont restés aveugles à l'essentiel, la dénonciation de la collusion de la mafia et du pouvoir. Stratégie qui empoisonne l'Italie depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Et qui éclaire l'impunité des nervis fascistes et l'emprise de la pieuvre sur la société transalpine.
  • collectifpolar Posté le 4 Juin 2021
    Roman à quatre mains de deux auteurs qu'on ne présente plus. Le corps d'un homme est retrouvé dans sa cuisine, la tête dans un sac plastique, 2 petits poissons rouges gisant à ses côtés. La scène se passe à Bologne, mais la victime est originaire de Vigàta. Raison pour laquelle l'enquêtrice Grazia Negro (héroïne de C. Lucarelli) demande de l'aide au commissaire Montalbano (héros de A. Camilleri). Une enquête à 4 mains construite comme un puzzle...mais qui est décevant. Dommage avec deux tels auteurs on aurait pu imaginer une intrigue passionnante, et bien il n’en est rien. Peut-être parce que l’écriture et les styles de nos deux romanciers sont, on peut le dire, assez opposées et là, le liant n’a pas pris et l’alchimie n’a pas eu lieu.
  • beauscoop Posté le 7 Avril 2021
    La rencontre d'Andrea Camilleri et de Carlo Lucarelli organisée par l'éditeur Daniele di Gennaro nous offre ce que nous pouvons appeler une espèce de jam-session littéraire comparable aux boeufs de certains jazzmen ou musiciens. Cette rencontre permet de créer un court roman policier à 4 mains fort original, basé sur un échange de messages et courriers utilisant l'humour et le côté un peu déjanté du commissaire bien connu Salvo Montalbano et de son équipe. Je découvre Carlo Lucarelli suite à une bonne critique de Pecosa mentionnant les fameux giallos. Etant déjà très familier avec les romans de Camilleri je vais avec plaisir aller découvrir les romans de Lucarelli.
  • miss-tairieuse Posté le 24 Janvier 2018
    Un petit bijou que ce livre ! Ecrit sous forme épistolaire, ce qui rajoute à son charme, surtout lorsque l'on sait que les 2 auteurs ont correspondu par lettres pour sa rédaction. Je ne connaissais pas Carlo Lucarelli mais Camilleri fait partie de mes auteurs de polars préférés et on retrouve ici sa verve et son espièglerie. Les 2 écrivains se sont pratiquement défiés, chacun apportant son style au récit et surprenant l'autre par la tournure qu'il donnait à l'histoire. Et, comme toujours chez Camilleri, la présence gourmande de la Sicile !
  • Yuyine Posté le 1 Octobre 2016
    Loufoque, original, mais tout compte fait assez anecdotique. C’est en rangeant ce livre à la bibliothèque que la couverture, sommaire, et le titre, énigmatique, ont attiré mon attention. La signature par deux auteurs de polars italiens bien connus a achevé d’attiser ma curiosité. J’avais une envie irrésistible de savoir de quoi était fait ce court roman d’à peine 150 pages dont le format particulier m’attirait. En effet, en parcourant ses pages, on remarque tout de suite la construction épistolaire, l’utilisation de différentes polices selon les écrits tapés ou écrits manuellement mais aussi des documents: rapports d’autopsie, photographies, flyers… et cela rend l’ouvrage particulièrement [...] Pour lire la suite de la critique, rendez-vous sur yuyine.be
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.