Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266180740
Code sériel : 13598
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 992
Format : 108 x 177 mm

Meurtres pour rédemption

Date de parution : 08/03/2012

Marianne, vingt ans. Les barreaux comme seul horizon. Perpétuité pour cette meurtrière.
Indomptable, incontrôlable, Marianne se dresse contre la haine, la brutalité et les humiliations quotidiennes.
Aucun espoir de fuir cet enfer, ou seulement en rêve, grâce à la drogue, aux livres, au roulis des trains qui emporte l’esprit au-delà des grilles....

Marianne, vingt ans. Les barreaux comme seul horizon. Perpétuité pour cette meurtrière.
Indomptable, incontrôlable, Marianne se dresse contre la haine, la brutalité et les humiliations quotidiennes.
Aucun espoir de fuir cet enfer, ou seulement en rêve, grâce à la drogue, aux livres, au roulis des trains qui emporte l’esprit au-delà des grilles. Grâce à l’amitié et à la passion qui portent la lumière au cœur des ténèbres.
Pourtant, un jour, une porte s’ouvre. Une chance de liberté.
Mais le prix à payer est terrifiant pour Marianne qui n’aspire qu’à la rédemption…

« Karine Giebel signe un suspense implacable et brosse, avec Marianne, un portrait de femme écorchée digne de la Lisbeth de Stieg Larsson. » 24 heures

@ Disponible chez 12-21

L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266180740
Code sériel : 13598
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 992
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Karine Giébel signe un suspense implacable et brosse, avec Marianne, un portrait de femme écorchée digne de la Lisbeth de Stieg Larsson. »
24 heures

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • PAIGE92 Posté le 14 Août 2020
    J’ai adoré
  • lespiapiasdeseverine Posté le 9 Août 2020
    Je ne savais pas à quoi m'attendre en ouvrant ce roman. Et bien je peux vous dire que je me suis pris une claque monumentale. Impossible de sortir indemne de cette lecture, de cette plongée dans les abysses du milieu carcéral, de ce voyage aux tréfonds de l'humanité et de l'inhumanité. On est loin des lectures feel-good que j'ai enchaînées ces derniers mois. On est dans du pur roman noir, intense, dramatique, qui dérange, qui chamboule, qui bouleverse. Moi qui aime creuser la psychologie des personnages, j'ai été gâtée. Moi qui aime les personnages ambigus, j'ai été servie. Marianne est une héroïne qui restera inoubliable. Mais tous les protagonistes laisseront leur empreinte, ceux que j'ai détestés (la Marquise, Portier...) ceux que j'ai tout de suite aimés (Justine...), ceux que j'ai appris à découvrir au point d'être bouleversée par eux (Daniel, Emma...). Il n'y a aucune caricature dans ce livre, rien n'est simple ou évident, rien n'est noir ou blanc. Tout est fort, dur, intense, poignant... Les scènes de tortures, physiques et mentales, sont tellement vraisemblables qu'on les lit parfois en apnée. On ne peut être que retourné par la haine, la violence, le désespoir, l'envie de mourir... mais on ne peut être... Je ne savais pas à quoi m'attendre en ouvrant ce roman. Et bien je peux vous dire que je me suis pris une claque monumentale. Impossible de sortir indemne de cette lecture, de cette plongée dans les abysses du milieu carcéral, de ce voyage aux tréfonds de l'humanité et de l'inhumanité. On est loin des lectures feel-good que j'ai enchaînées ces derniers mois. On est dans du pur roman noir, intense, dramatique, qui dérange, qui chamboule, qui bouleverse. Moi qui aime creuser la psychologie des personnages, j'ai été gâtée. Moi qui aime les personnages ambigus, j'ai été servie. Marianne est une héroïne qui restera inoubliable. Mais tous les protagonistes laisseront leur empreinte, ceux que j'ai détestés (la Marquise, Portier...) ceux que j'ai tout de suite aimés (Justine...), ceux que j'ai appris à découvrir au point d'être bouleversée par eux (Daniel, Emma...). Il n'y a aucune caricature dans ce livre, rien n'est simple ou évident, rien n'est noir ou blanc. Tout est fort, dur, intense, poignant... Les scènes de tortures, physiques et mentales, sont tellement vraisemblables qu'on les lit parfois en apnée. On ne peut être que retourné par la haine, la violence, le désespoir, l'envie de mourir... mais on ne peut être que touché et ému par les amitiés et les amours, les remords et les regrets, l'envie d'amour, de vivre et de liberté. Si vous ouvrez ce roman, il faut que vous soyez prêt. C'est un voyage vers la rédemption que vous suivrez au fil de ces quasi 1000 pages. C'est une plongée dans la palette des sentiments humains que vous entreprendrez, aussi bien dans leur noirceur que dans leur beauté. Vous aurez la gorge nouée, le souffle court, les yeux humides. C'est un livre que l'on ressent au fond de soi. Je sais que je ne verrai plus jamais l'enceinte d'une prison de la même manière. Je sais que je n'oublierai jamais Marianne de Gréville. Je sais que je relirai bientôt du Karine Giébel. Je sais que ce livre est un coup de cœur, peut-être même un coup au cœur. Mais par contre je ne sais pas quoi lire après ça...
    Lire la suite
    En lire moins
  • manonostiguy Posté le 4 Août 2020
    Excellent!!! A lire pour les amateurs de suspense.....
  • MelissaChelle Posté le 4 Août 2020
    Magistral, extraordinaire, claque, frissons, émotions fortes...whaouh ! C'est mon troisième livre de Karine Giebel et je le referme avec la même hargne, les mêmes sentiments intenses qui se sont emparés de moi. Aucun doute, cette auteure est une reine, reine du suspens, reine du grandiose. Je ne m'ennuie sur aucune ligne avec elle. Marianne...fabuleuse Marianne. Personnage écorchée vive, brûlée d'horreurs mais pourtant au coeur si grand. Et puis un univers rarement abordé : celui de la prison. Les cellules de 3m2, les violences entre détenues, les violences des surveillants aux détenues, violences psychologiques comme physiques. Sujet trop peu abordé car forcément caché. Karine Giebel vous ouvre les portes de l'enfer. Les portes du réel ?
  • Lafraisemasquee33 Posté le 29 Juillet 2020
    Mon number 1 Boulersant, jamais je n'oublierai Marianne.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.