Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266198035
Code sériel : 6083
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Micromégas - l'ingénu

Elisabeth CHARBONNIER (Préface)
Date de parution : 11/09/2009

Édition présentée et commentée par Élisabeth Charbonnier, professeur de première supérieure au lycée de la Légion d’honneur.

Le géant Micromégas, voyageur céleste venu de l’étoile Sirius, débarque par hasard sur Terre pour rencontrer la plus étrange des espèces. S’agit-il d’atomes intelligents ou d’insectes sanguinaires ? Ont-ils une âme, ces êtres ridicules...

Édition présentée et commentée par Élisabeth Charbonnier, professeur de première supérieure au lycée de la Légion d’honneur.

Le géant Micromégas, voyageur céleste venu de l’étoile Sirius, débarque par hasard sur Terre pour rencontrer la plus étrange des espèces. S’agit-il d’atomes intelligents ou d’insectes sanguinaires ? Ont-ils une âme, ces êtres ridicules convaincus que leur planète est le centre du monde ? Et si, à les observer de près et à écouter leurs philosophies, il découvrait un peuple occupé à penser, à aimer, à comprendre ? Micromégas hésite…
Et qu’en est-il de cet autre Ingénu, ce Huron échappé d’une aussi lointaine Amérique, ébahi devant nos usages, nos mœurs, nos idées, nos religions ? Élevé chez les sauvages, témoin naïf et sagace de l’extravagance des hommes, sa sagesse et son bon sens sont mis à rude épreuve.

Lire avec le texte intégral et la préface
Comprendre avec Les clés de l’œuvre
22 pages pour aller à l’essentiel
98 pages pour approfondir

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266198035
Code sériel : 6083
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lemondeselonmarie Posté le 5 Novembre 2020
    Retrouvons des voyageurs de planète, des géants qui visitent chaque planète pour en découvrir les paysages mais surtout, les sociétés. Et si, ce conte était en réalité une critique de la société française (entre autre) ? En effet, venus sur Terre, ils ont fait la rencontre d'être si petits, si microscopiques qu'il en est difficile de comprendre pour quelle raison ils sont si cruels ? Dans ce conte philosophique, Voltaire nous invite à se questionner sur la société, à prendre du recule avec cette dernière comme a pu le faire Hercule Savinien Cyrano de Bergerac dans Les États et Empire de la Lune et du Soleil avec le mépris et le jugement que porte l'homme à l'égard de la société des oiseaux. Mais aussi H.S. Cyrano de Bergerac permet à l'oiseau de critiquer à son tour la société des hommes, le fait que ces derniers règles tout par la force, que tout est basé sur la puissance d'un être même lorsqu'il s'agit de nommer le dirigeant d'une société. Pour parler de ce que j'ai ressenti en lisant le livre De Voltaire, je l'ai déteste, sincèrement. Puis j'ai appris à le voir d'un autre oeil, à comprendre la moral les messages que... Retrouvons des voyageurs de planète, des géants qui visitent chaque planète pour en découvrir les paysages mais surtout, les sociétés. Et si, ce conte était en réalité une critique de la société française (entre autre) ? En effet, venus sur Terre, ils ont fait la rencontre d'être si petits, si microscopiques qu'il en est difficile de comprendre pour quelle raison ils sont si cruels ? Dans ce conte philosophique, Voltaire nous invite à se questionner sur la société, à prendre du recule avec cette dernière comme a pu le faire Hercule Savinien Cyrano de Bergerac dans Les États et Empire de la Lune et du Soleil avec le mépris et le jugement que porte l'homme à l'égard de la société des oiseaux. Mais aussi H.S. Cyrano de Bergerac permet à l'oiseau de critiquer à son tour la société des hommes, le fait que ces derniers règles tout par la force, que tout est basé sur la puissance d'un être même lorsqu'il s'agit de nommer le dirigeant d'une société. Pour parler de ce que j'ai ressenti en lisant le livre De Voltaire, je l'ai déteste, sincèrement. Puis j'ai appris à le voir d'un autre oeil, à comprendre la moral les messages que Voltaire a voulu véhiculer dans ce conte. Et me suis rendue compte que les problèmes qu'ils soulèvent ne sont peut-être pas si lointain qu'on ne peut le penser.
    Lire la suite
    En lire moins
  • StephanieIsReading Posté le 19 Décembre 2019
    Voilà un conte philosophique à la fois original et drôle qui donne à réfléchir sur l'être humain. À l'instar de Montesquieu qui, dans ses Lettres Persanes, a choisi de faire appel à des personnages tels que Rica et Usbek afin de pouvoir avoir un regard critique sur la cour et la société française en général, par le biais du regard d'un étranger, ici, Voltaire décide de mettre en scène deux géants, venus de Sirius et de Saturne, qui visitent la Terre et qui débattent de la religion, de la société et de la morale, entre autres, de ces étranges petites créatures qui s'agitent en tout sens que l'on nomme, les Terriens. J'ai adoré ce conte philosophique que je vous recommande si vous avez besoin d'être éclairé sur l'esprit des lumières.
  • bfauriaux Posté le 16 Novembre 2019
    Le bonheur dans la philosophie selon Voltaire trois contes basés sur cette idée forte du maitre et d'egale valeur un regal de lecture poru moi en tout as que je vous conseille sans hesiter !
  • denis76 Posté le 5 Septembre 2019
    Roman philosophique de SF ou fantasy ( SF ou fantasy ?aidez-moi, je n'y connais rien ! ). Micromégas, un géant de 30 km de haut, vient de l'étoile Sirius. En surfant sur les comètes, il arrive sur Saturne où il se fait un pote qui est un nain par rapport à lui. Tous deux marchent sur l'anneau de Saturne puis bondissent par hasard sur la Terre, arrivent avec force d'éclaboussures dans une grande flaque d'eau : la mer Baltique. C'est alors qu'ils découvrent un minuscule engin, c'est un bateau, et avec une loupe, observent des vermisseaux, des atomes qui s'agitent. Micromégas cueille délicatement le bateau, et, grâce à un cornet, entend que les atomes se parlent : il s'agit en fait du retour de l'expédition 1737 en Laponie de l'astronome Maupertuis, qui vient de prouver que les pôles sont aplatis. Une discussion scientifique et philosophique s'engage entre Micromégas et les savants. Celui-ci ne comprend pas qu'on puisse se battre pour un tas de boue : en effet, à son échelle, la Crimée par exemple, pour laquelle des vies humaines sont sacrifiées, n'est qu'un tas de boue ! . Voltaire fera des vers en éloge à Maupertuis. J'aime ce conte, car il démontre bien... Roman philosophique de SF ou fantasy ( SF ou fantasy ?aidez-moi, je n'y connais rien ! ). Micromégas, un géant de 30 km de haut, vient de l'étoile Sirius. En surfant sur les comètes, il arrive sur Saturne où il se fait un pote qui est un nain par rapport à lui. Tous deux marchent sur l'anneau de Saturne puis bondissent par hasard sur la Terre, arrivent avec force d'éclaboussures dans une grande flaque d'eau : la mer Baltique. C'est alors qu'ils découvrent un minuscule engin, c'est un bateau, et avec une loupe, observent des vermisseaux, des atomes qui s'agitent. Micromégas cueille délicatement le bateau, et, grâce à un cornet, entend que les atomes se parlent : il s'agit en fait du retour de l'expédition 1737 en Laponie de l'astronome Maupertuis, qui vient de prouver que les pôles sont aplatis. Une discussion scientifique et philosophique s'engage entre Micromégas et les savants. Celui-ci ne comprend pas qu'on puisse se battre pour un tas de boue : en effet, à son échelle, la Crimée par exemple, pour laquelle des vies humaines sont sacrifiées, n'est qu'un tas de boue ! . Voltaire fera des vers en éloge à Maupertuis. J'aime ce conte, car il démontre bien la relativité des choses. Et, comme d'habitude, Voltaire le pacifiste, condamne les guerres, et surtout leurs décideurs. Cela me fait penser au roman de Céline "Voyage au bout de la nuit" , où, dans la première partie, l'auteur montre "la chair à canons" sacrifiée dans le nord de la France, tandis que les planqués, les chefs, les soi-disant "élites" font la fête à Paris.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Val07 Posté le 31 Juillet 2019
    « Notre existence est un point, notre durée un instant, notre globe un atome. » En voyage à travers l'immensité de l'Univers, Micromégas, extraterrestre d'une taille absolument phénoménale, rencontre sur Saturne un individu beaucoup plus petit, autant physiquement que spirituellement. Les deux voyageurs de l'espace vont débarquer sur Terre et apprendre à communiquer avec les atomes qui peuplent cette planète... Je n'en dis pas plus, Micromégas étant un conte de SF philosophique très court, il est facile de dévoiler par mégarde l'intégralité de l'intrigue... Quoi qu'il en soit, moi qui était rebuté par la plupart des classiques, force est de constater que je me suis bien régalé avec ce livre De Voltaire. En effet, je l'ai trouvé d'une modernité absolument remarquable. Seules les références historiques vieillissent un peu, car le message derrière tout ça n'a pas pris une ride. Avec beaucoup d'humour, Voltaire nous invite à prendre conscience de notre place dans L Univers, place absolument insignifiante à l'échelle de celui-ci. Qui sommes-nous pour prétendre comprendre le monde qui nous entoure ? En revanche, l'individu qui a copié le texte du livre dans l'édition numérique (la mienne en tout cas), est très agaçant avec toutes ses annotations. Toutes les pages, un mot... « Notre existence est un point, notre durée un instant, notre globe un atome. » En voyage à travers l'immensité de l'Univers, Micromégas, extraterrestre d'une taille absolument phénoménale, rencontre sur Saturne un individu beaucoup plus petit, autant physiquement que spirituellement. Les deux voyageurs de l'espace vont débarquer sur Terre et apprendre à communiquer avec les atomes qui peuplent cette planète... Je n'en dis pas plus, Micromégas étant un conte de SF philosophique très court, il est facile de dévoiler par mégarde l'intégralité de l'intrigue... Quoi qu'il en soit, moi qui était rebuté par la plupart des classiques, force est de constater que je me suis bien régalé avec ce livre De Voltaire. En effet, je l'ai trouvé d'une modernité absolument remarquable. Seules les références historiques vieillissent un peu, car le message derrière tout ça n'a pas pris une ride. Avec beaucoup d'humour, Voltaire nous invite à prendre conscience de notre place dans L Univers, place absolument insignifiante à l'échelle de celui-ci. Qui sommes-nous pour prétendre comprendre le monde qui nous entoure ? En revanche, l'individu qui a copié le texte du livre dans l'édition numérique (la mienne en tout cas), est très agaçant avec toutes ses annotations. Toutes les pages, un mot est doté d'une phrase entre crochets qui nous informe que dans telle édition, il était écrit tel mot à la place de tel mot, mais que l'édition en question n'est peut-être pas l'originale, blablabla. Cela vaut-il la peine d'interrompre incessamment le récit ? Est-il plus compliqué d'écrire toutes ces précisions en fin de page ou de chapitre ? Je ne pense pas... Mais je chipote ! Bref, Micromégas a pour moi été une belle surprise. J'admire Voltaire pour ses réflexions visionnaires, et je pense que nos chemins se recroiseront prochainement, peut-être avec Candide ou Zadig, ou même un texte moins célèbre. Bonnes lectures ! :)
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.