En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Mille femmes blanches

        Pocket
        EAN : 9782266217460
        Code sériel : 11261
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 512
        Format : 108 x 177 mm
        Mille femmes blanches

        Jean-Luc PININGRE (Traducteur)
        Date de parution : 05/05/2011

        En 1874, à Washington, le président Grant accepte la proposition incroyable du chef indien Little Wolf : troquer mille femmes blanches contre chevaux et bisons pour favoriser l'intégration du peuple indien. Si quelques femmes se portent volontaires, la plupart viennent en réalité des pénitenciers et des asiles... L'une d'elles, May...

        En 1874, à Washington, le président Grant accepte la proposition incroyable du chef indien Little Wolf : troquer mille femmes blanches contre chevaux et bisons pour favoriser l'intégration du peuple indien. Si quelques femmes se portent volontaires, la plupart viennent en réalité des pénitenciers et des asiles... L'une d'elles, May Dodd, apprend sa nouvelle vie de squaw et les rites des Indiens. Mariée à un puissant guerrier, elle découvre les combats violents entre tribus et les ravages provoqués par l'alcool. Aux côtés de femmes de toutes origines, elle assiste à l'agonie de son peuple d'adoption...

        « Un roman splendide, puissant et engagé. » Jim Harrison

        Cet ouvrage a reçu le prix du Premier roman étranger

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266217460
        Code sériel : 11261
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 512
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        7.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Sanguine Posté le 11 Septembre 2018
          Enfin ! J'ai enfin lu ce bouquin qui me tentait depuis des mois et que j'ai reçu en début d'année lors d'un swap. En plus, il avait été choisi pour moi dans le cadre d'un challenge. Je ne sais pas pourquoi j'ai tellement trainé pour le lire puisqu'en plus, il est hyper facile à lire. Bref, maintenant que la découverte est faite, je vais pouvoir vous en parler ... En 1874, à Washington, le président américain Grant accepte dans le plus grand secret la proposition incroyable du chef indien Little Wolf: troquer mille femmes blanches contre chevaux et bisons pour favoriser l'intégration du périple indien. Si quelques femmes se portent volontaires, la plupart des "Mille femmes" viennent en réalité des pénitenciers et des asiles de tous les États-Unis d'Amérique ... Parvenue dans les contrées reculées du Nebraska, l'une d'entre elles, May Dodd, apprend alors sa nouvelle vie de squaw et les rites inconnus des Indiens. Mariée à un puissant guerrier, elle découvre les combats violents entre tribus et les ravages provoqués par l'alcool. Aux côtés de femmes de toutes origines, May Dodd assiste alors à la lente agonie de soi, peuple d'adoption ... J'avoue que lorsque je me suis lancée, je me... Enfin ! J'ai enfin lu ce bouquin qui me tentait depuis des mois et que j'ai reçu en début d'année lors d'un swap. En plus, il avait été choisi pour moi dans le cadre d'un challenge. Je ne sais pas pourquoi j'ai tellement trainé pour le lire puisqu'en plus, il est hyper facile à lire. Bref, maintenant que la découverte est faite, je vais pouvoir vous en parler ... En 1874, à Washington, le président américain Grant accepte dans le plus grand secret la proposition incroyable du chef indien Little Wolf: troquer mille femmes blanches contre chevaux et bisons pour favoriser l'intégration du périple indien. Si quelques femmes se portent volontaires, la plupart des "Mille femmes" viennent en réalité des pénitenciers et des asiles de tous les États-Unis d'Amérique ... Parvenue dans les contrées reculées du Nebraska, l'une d'entre elles, May Dodd, apprend alors sa nouvelle vie de squaw et les rites inconnus des Indiens. Mariée à un puissant guerrier, elle découvre les combats violents entre tribus et les ravages provoqués par l'alcool. Aux côtés de femmes de toutes origines, May Dodd assiste alors à la lente agonie de soi, peuple d'adoption ... J'avoue que lorsque je me suis lancée, je me suis demandé si l'auteur allait nous raconter une histoire vraie ou pas. Au final, le livre part d'un fait historique : un chef Cheyenne a proposé au président Grant d'échanger mille femmes blanches contre mille chevaux pour négocier la paix. Cette négociation n'a pas abouti, Grant a refusé mais l'auteur, Jim Fergus, nous propose là ce qui aurait pu arriver si l'échange avait été accepté. Nous faisons alors la connaissance de May Dodd qui profite de cette opportunité pour sortir de l'asile d'aliénés dans lequel elle a été enfermée par sa famille. Je vous laisse découvrir pour quelle raison elle s'y retrouve et comment elle parvient à faire partie de ces mille femmes blanches promises au peuple cheyenne. On participe au voyage en chariot (un peu version Petite maison dans la prairie), on assiste au mariage collectif du groupe et la nouvelle vie qui en découle. J'ai beaucoup aimé le parti pris par l'auteur de nous proposer son récit sous forme d'autobiographie. On lit ni plus ni moins que le journal intime de May et on se régale. J'ai adoré May et son caractère, elle fait face à tous les coups durs que la vie lui réserve et s'en sort la tête haute. C'est une battante, c'est celle qui redonne toujours espoir à ses compagnes ... C'est le personnage presque parfait, ça faisait longtemps que je n'avais pas autant aimé un personnage de littérature. On vit des péripéties de dingue en compagnie de May, du chef Little Wolf et de tout le groupe de Cheyennes avec lequel ils vivent. J'ai appris des choses que j'ai trouvé effarantes, j'ai découvert la vie et les coutumes des Indiens et c'était passionnant. Je ne me suis jamais vraiment intéressée aux "américains natifs" mais je regrette et je pense qu'à présent, je vais y remédier. Je pense d'ailleurs lire la suite dans les mois à venir. Une belle découverte, une héroïne tellement forte qu'on n'a pas envie de la quitter ...
          Lire la suite
          En lire moins
        • Mariloup Posté le 4 Septembre 2018
          Mille femmes blanches est un roman que j'ai trouvé par hasard dans une brocante il y a quelques années et ce n'est que récemment, pour un challenge personnel, que je l'ai sorti et bon sang, pourquoi ai-je attendu aussi longtemps pour le lire?! Parce que c'est une pépite! Alors que l'Amérique du Nord a quasiment été conquise par les "Blancs" (cette fameuse conquête de l'Ouest), quelques tribus amérindiennes subsistent encore. Malheureusement, comme pour les bisons qui ont été pratiquement décimé, ils sont voués à disparaître eux aussi. Mais une tribu indienne, les Cheyennes font une proposition: 1000 femmes blanches contre 1000 chevaux. Ce qui provoque un taulé général, de la crainte, de la colère. Et pourtant, ce projet d'intégration des indiens à la communauté blanche à terme pour les générations futures va être accepté. Basé sur du volontariat, ce sont surtout des veuves, des célibataires en quête d'exotisme et d'aventures, d'anciennes esclaves qui signent. Mais il y a aussi des prisonnières, des femmes sorties de l'asile, des femmes qui n'ont pas d'autres choix que de s'engager. Et c'est une nouvelle vie vers l'inconnu. May Dodd, 25 ans, mère de deux jeunes enfants en bas âge, était internée dans un asile de... Mille femmes blanches est un roman que j'ai trouvé par hasard dans une brocante il y a quelques années et ce n'est que récemment, pour un challenge personnel, que je l'ai sorti et bon sang, pourquoi ai-je attendu aussi longtemps pour le lire?! Parce que c'est une pépite! Alors que l'Amérique du Nord a quasiment été conquise par les "Blancs" (cette fameuse conquête de l'Ouest), quelques tribus amérindiennes subsistent encore. Malheureusement, comme pour les bisons qui ont été pratiquement décimé, ils sont voués à disparaître eux aussi. Mais une tribu indienne, les Cheyennes font une proposition: 1000 femmes blanches contre 1000 chevaux. Ce qui provoque un taulé général, de la crainte, de la colère. Et pourtant, ce projet d'intégration des indiens à la communauté blanche à terme pour les générations futures va être accepté. Basé sur du volontariat, ce sont surtout des veuves, des célibataires en quête d'exotisme et d'aventures, d'anciennes esclaves qui signent. Mais il y a aussi des prisonnières, des femmes sorties de l'asile, des femmes qui n'ont pas d'autres choix que de s'engager. Et c'est une nouvelle vie vers l'inconnu. May Dodd, 25 ans, mère de deux jeunes enfants en bas âge, était internée dans un asile de fous à tort et voit l'offre de devenir femme d'indien comme une libération. Son groupe, composée d'une quarantaine de femmes environ rejoint la tribu du grand chef Cheyenne Little Wolf, l'instigateur de cette idée de 1000 femmes blanches. Et envers cet homme, elle va éprouver bien des choses et leur relation se construit de façon naturelle. Le partage est complet, chacun apprenant de l'autre tout au long du roman, démontrant que les barrières culturelles et les différences peuvent être surmontées. Nous suivons donc une femme en particulier, May Dodd, dont les journaux intimes ont été retrouvé par ses descendants bien des années plus tard et ce sont ses journaux, ses carnets si précieux, sa correspondance que nous lisons afin de connaître son point de vue le plus intimement possible, sur ce qu'elle et les autres femmes ont vécu. Le fait que nous lisons des journaux intimes de l'une de ces femmes courageuses fait toute l'originalité du roman. C'était intense, fluide, bien écrit, bien documenté. C'est donc beaucoup de narration et de descriptions mais c'est bien normal. ça reste une fiction mais avec des faits historiques réels. Parfois, je ne faisais même plus la différence entre l'un et l'autre. C'est un roman très féministe et je n'ai pu qu'admirer toutes ces femmes sans exception! Elles vivent, survivent dans un monde où les hommes sont maîtres et franchement, vu tout ce qu'elles ont vécu, ça force le respect! May Dodd est le personnage central, le pilier autour duquel tout le monde gravite et c'est par elle, que nous suivons également les autres femmes, du moins quelques unes, les plus proches dans son entourage: les jumelles rousses Suzie et Maggie, espiègles et qui n'ont pas froid aux yeux, qui mettent l'ambiance; Gretchen, une femme forte dans tous les sens du terme au fort accent; Phemie, une ancienne esclave noire sportive et fascinante; Helen, exploratrice et passionnée d'ornithologie (études des oiseaux); Narcissa, une femme stricte et fière, extrêmement portée sur sa religion; Martha, peu sûre d'elle et naïve; Daisy, très portée sur l'alcool et qui ne se sépare jamais de son chien... Il y en a tellement d'autres mais je ne saurais les citer toutes. Ces femmes de tout âge (mais encore apte à procréer), de toutes religions, de couleurs de peau, toutes plus différentes les unes que les autres, aux aspirations différentes vont se retrouver liées à jamais. Ces femmes vont se soutenir en toute occasion, dans les bons comme les mauvais moments. J'ai d'ailleurs plus d'une fois été choquée par certains actes fait à leur encontre (viols, meurtres, enlèvements...). J'ai une grande fascination pour la civilisation amérindienne, pour leur histoire qui ne doit jamais être oubliée. Force est de constater que je ne savais quasiment rien sur ce peuple aux nombreuses tribus et mœurs. Et ici, le choc des cultures est total. Il y a la barrière de la langue, la vie en communauté, la promiscuité, la polygamie, la sexualité, le respect du mariage, la médecine, les croyances et j'en passe! Quand il est dit que c'est un peuple à l'agonie, ce n'est pas un euphémisme. Les Indiens sont persuadés qu'ils seront un jour les égaux des Blancs, que tout va bien, qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter et qu'ils n'ont pas besoin de trop se reposer sur eux. Et c'est ce qui va précipiter leur chute. Je savais que ce roman ne serait pas tout beau, tout rose et que c'était quasiment impossible d'avoir une fin heureuse. Ce final m'a donc beaucoup choqué et touché. L'histoire de May Dodd lui survit grâce à ses carnets et à sa descendance, pour que jamais on oublie le courage de ces femmes devant l'inconnu et la différence. Ce roman est presque un coup de cœur! Encore aujourd'hui, j'y repense tellement il m'a marqué. Il m'a ému et m'a fait réfléchir. Découvrir un peu plus la culture amérindienne a été une révélation et je veux désormais en savoir plus. Et je serais au rendez-vous pour le tome 2!
          Lire la suite
          En lire moins
        • valdeguy Posté le 11 Août 2018
          Ce roman est fort, puissant à l’image de ces guerriers indiens. Il est magnifiquement bien écrit. Une fois commencé, difficile de le lâcher. Et il a été douloureux pour moi de quitter ces personnages. Mais tout a une fin…. malheureusement pour les peuples indiens. La chronique complète sur mon blog.
        • Bookdelirium Posté le 8 Août 2018
          Roman qui a déjà rencontré un vif succès depuis sa sortie, il est donc tout naturel que je vous en fasse part. Tout d'abord, quelle histoire! Celle de ses femmes qui ont vécus cet échange de gré ou de force. Abandonnées leurs vies de "femmes modernes" pour aller vivre aux cotes des "sauvages". De cette tribu qui a ouvert leurs portes et leurs cœurs pour allier deux mondes. Et de ses hommes, qui persuadés d’être la "race supérieure" se permettent de prendre le contrôle de terres pour le simple appât du pouvoir. Un roman coloré, sombre et révoltant sur une part de l'histoire qui mérite toute notre attention.
        • cgesquiere Posté le 6 Août 2018
          Impressionnant, bouleversant... Les transferts de population sont des déchirements

        Ils en parlent

        « (...) un roman splendide, puissant et engagé. » Jim Harrison

        PRESSE
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com