Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264069610
Code sériel : 5225
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Mr. Bridge

Laurence RICHARD (Traducteur), PHILIPPE SAFAVI (Traducteur), Lionel SHRIVER (Préface)
Date de parution : 06/07/2017
Mr. Bridge et son pendant, Mrs. Bridge, forment une oeuvre en diptyque fondatrice de la littérature américaine d'après-guerre, adulée par des générations entières de romanciers.
Mr. Bridge et son pendant, Mrs. Bridge, forment une œuvre en diptyque fondatrice de la littérature américaine d'après-guerre, adulée par des générations entières de romanciers. Walter Bridge est un avocat ambitieux qui se tue au travail pour subvenir aux besoins de sa famille. La richesse financière et matérielle, le bien-être... Mr. Bridge et son pendant, Mrs. Bridge, forment une œuvre en diptyque fondatrice de la littérature américaine d'après-guerre, adulée par des générations entières de romanciers. Walter Bridge est un avocat ambitieux qui se tue au travail pour subvenir aux besoins de sa famille. La richesse financière et matérielle, le bien-être qui en découle, font de sa vie un cocon confortable. Mais sous son apparente respectabilité se cache un vide intérieur profond, un véritable trou noir qui menace d’avaler la famille toute entière.

« Ce diptyque littéraire sur des petits-bourgeois du Kansas dans les années 30 est une double révélation. »
Hélèna Villovitch, ELLE

Traduit de l’anglais (États-Unis)
par Clément Leclerc.

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264069610
Code sériel : 5225
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Camille1981 Posté le 22 Avril 2021
    Après avoir lu Mrs Bridge, je m’attaque à Mr Bridge. Toujours ce style avec des phrases courtes et beaucoup de chapitres mais les anecdotes et les points de vue sont différents. Cela est normal car nous entrons dans la vie du mari cette fois. J’ai bien aimé malgré quelques chapitres moins intéressants que Mrs Bridge. Neanmoins, je conseille ce livre qui nous plonge dans la vie d’une famille américaine a l’approche de la seconde guerre mondiale.
  • Artiola Posté le 28 Septembre 2019
    Cher Mr.Bridge, Vous m'avez fait une bonne blague quand je suis partie en vacances. Alors que j'étais persuadée que vous m'aviez suivi, je me suis rendue compte que vous étiez resté en Belgique. J'avais peur que je ne vous trouve plus à mon retour, mais heureusement vous étiez toujours là en train d'attendre sagement. Maintenant que j'ai fait votre connaissance, je peux dire ce que je pense de vous. J'ai apprécié votre prudence dans la manière de gérer le côté financière, sachant que vous incarnez à la perfection l'homme des années trente, soucieux du confort matériel de la famille. Mais il faut que je vous avoue que votre caractère m'a dérangé. Je n'aime pas les personnes rigides qui disent : ‘les choses sont comme ça, et elles ne doivent pas être autrement'. Je sais qu'il existe des gens pareils de nos jours, j'en connais. Votre solitude m'a fait peur, Mr.Bridge. A quoi ça sert d'être en couple si l'on ne peut pas parler des problèmes qui nous tracassent ? Mais je ne regrette pas d'avoir fait votre connaissance le temps d'un roman. Dans la vraie vie, je ne vous aurais pas supporté. PS : J'ai beaucoup aimé ce roman qui nous fait réfléchir sur... Cher Mr.Bridge, Vous m'avez fait une bonne blague quand je suis partie en vacances. Alors que j'étais persuadée que vous m'aviez suivi, je me suis rendue compte que vous étiez resté en Belgique. J'avais peur que je ne vous trouve plus à mon retour, mais heureusement vous étiez toujours là en train d'attendre sagement. Maintenant que j'ai fait votre connaissance, je peux dire ce que je pense de vous. J'ai apprécié votre prudence dans la manière de gérer le côté financière, sachant que vous incarnez à la perfection l'homme des années trente, soucieux du confort matériel de la famille. Mais il faut que je vous avoue que votre caractère m'a dérangé. Je n'aime pas les personnes rigides qui disent : ‘les choses sont comme ça, et elles ne doivent pas être autrement'. Je sais qu'il existe des gens pareils de nos jours, j'en connais. Votre solitude m'a fait peur, Mr.Bridge. A quoi ça sert d'être en couple si l'on ne peut pas parler des problèmes qui nous tracassent ? Mais je ne regrette pas d'avoir fait votre connaissance le temps d'un roman. Dans la vraie vie, je ne vous aurais pas supporté. PS : J'ai beaucoup aimé ce roman qui nous fait réfléchir sur des sujets universels, malgré l'époque évoquée. Merci à la plateforme numérique qui par la durée du prêt m'a permis de lire cet oeuvre malgré mon erreur de téléchargement. C'est une belle découverte.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sweetie Posté le 14 Mai 2019
    Papa a raison mais parfois il vacille sur ses certitudes; dix ans d'écart entre le premier roman Mrs Bridge et celui-ci. L'auteur en a tiré profit pour peaufiner son style et approfondir son sujet. Autour de Mr Bridge, sa femme et ses trois enfants ont ainsi plus de consistance et leur évolution à tous transcende le récit qui reprend en somme les événements et faits du premier volet. Je crois qu'il faut lire les deux à la suite, sans interruption, pour mieux en apprécier le propos et la profondeur.
  • Bill Posté le 29 Septembre 2018
    Pendant de Mrs Bridge, publié 10 ans plus tôt, ce roman paru en 1969 décrit la vie de Mr. Bridge, avocat à Kansas City à la fin des années 30. On découvre la vie vue par cet homme austère, ses relations (froides) avec son épouse, son fils et ses filles - en s'étonnant de l'attrait que leurs corps juvéniles exercent sur lui ...  Ce roman décrit une vie tournée vers le travail, les convenances, les placements financiers sans risques. Une vie de labeur, sans véritables loisirs, une vie d'obligations sans le moindre brin de bonheur, ni de joie comme il l'explique dans la dernière page ...  Une plongée dans l'Amérique préservée des années 30, où la crise n'a pas frappé partout ....   
  • Christlbouquine Posté le 12 Juin 2018
    Si Mrs Bridge m’avait parfois agacée dans sa passivité et son obsession des convenances, Mr Bridge me paraît être un personnage plus complexe. Voilà un homme qui a des opinions tranchées et des avis bien précis. Qu’il puisse avoir tort ne semble même pas être une option pour lui. Il est parfois touchant dans ses rapports avec ses enfants ou avec sa femme mais il est le plus souvent tyrannique, imposant ses vues sans laisser prise à la discussion et plein de préjugés ce qui l’amène à être ridicule assez régulièrement. On en vient à regarder Mrs Bridge avec un autre œil, elle qui a dû supporter l’arrogance et l’autoritarisme de son mari durant toutes ces années. Ce couple ne semble être ni heureux ni malheureux, dans une sorte de rapport tiède où personne ne se parle vraiment et où le temps passe sans heurts mais sans grandes joies non plus. Evan S. Connell réussi le tour de force de nous donner envie d’aller au bout de ses romans, alors même qu’il ne s’y passe rien de notable. Mais l’écriture par petits chapitres concis donne un rythme particulier à la lecture, l’humour est souvent présent et l’auteur distille des allusions à l’époque qui permettent... Si Mrs Bridge m’avait parfois agacée dans sa passivité et son obsession des convenances, Mr Bridge me paraît être un personnage plus complexe. Voilà un homme qui a des opinions tranchées et des avis bien précis. Qu’il puisse avoir tort ne semble même pas être une option pour lui. Il est parfois touchant dans ses rapports avec ses enfants ou avec sa femme mais il est le plus souvent tyrannique, imposant ses vues sans laisser prise à la discussion et plein de préjugés ce qui l’amène à être ridicule assez régulièrement. On en vient à regarder Mrs Bridge avec un autre œil, elle qui a dû supporter l’arrogance et l’autoritarisme de son mari durant toutes ces années. Ce couple ne semble être ni heureux ni malheureux, dans une sorte de rapport tiède où personne ne se parle vraiment et où le temps passe sans heurts mais sans grandes joies non plus. Evan S. Connell réussi le tour de force de nous donner envie d’aller au bout de ses romans, alors même qu’il ne s’y passe rien de notable. Mais l’écriture par petits chapitres concis donne un rythme particulier à la lecture, l’humour est souvent présent et l’auteur distille des allusions à l’époque qui permettent de situer les événements dans un contexte plus global. L’erreur, selon moi, est toutefois de juger ce couple selon les critères de notre 21ème siècle. Ces deux romans reflètent certainement une image assez conforme de ce que pouvait être un couple un peu bourgeois dans les années 30 aux États-Unis. Au final ce dyptique passe au scanner la vie de ce couple à l’apparence si normal avec ses trois enfants, sa maison, ses amis très comme il faut et montre un revers pas si lisse dans une époque charnière de l’histoire (les années 30 et l’arrivée de la seconde guerre mondiale). L’œuvre de Evan S. Connell est en tous les cas totalement atypique et à découvrir !
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…