Lisez! icon: Search engine
À Paraître
Mrs March
Élodie Leplat (traduit par)
Date de parution : 19/01/2023
Éditeurs :
10/18
En savoir plus
8.50 €
Date de parution: 19/01/2023
À Paraître

Mrs March

Élodie Leplat (traduit par)
Date de parution : 19/01/2023
Pourquoi Mr March semble-t-il se passionner pour l'étrange disparition d'une jeune femme? La réponse à cette question va mener Mrs March très loin, trop loin...
Mrs March vit oisive dans un appartement huppé de New York avec son mari, George, et son fils Jonathan. Alors que George atteint la consécration littéraire avec son dernier roman,... Mrs March vit oisive dans un appartement huppé de New York avec son mari, George, et son fils Jonathan. Alors que George atteint la consécration littéraire avec son dernier roman, l’existence de Mrs March se met à vaciller. Aurait-elle, comme on le dit, servi de modèle à l’un des personnages... Mrs March vit oisive dans un appartement huppé de New York avec son mari, George, et son fils Jonathan. Alors que George atteint la consécration littéraire avec son dernier roman, l’existence de Mrs March se met à vaciller. Aurait-elle, comme on le dit, servi de modèle à l’un des personnages du livre de son mari, une prostituée pathétique ? Impossible, connaissant George. Mais le connaît-elle vraiment ? N’aurait-elle pas été aveuglée, toutes ces années, par son existence dorée ? Mrs March se met alors à enquêter sur la vie intime de l’homme qui partage sa vie. Et elle découvre que celui-ci se passionne pour l’étrange disparition d’une jeune femme. Simple travail de romancier ? Peu à peu, le doute s’installe, et ses soupçons la mènent bien au-delà de ce qu’elle pensait. Au-delà même de la raison ?

« Il y a du « Rosemary’s Baby » dans ce premier roman paranoïaque, du Hitchcock aussi » ELLE
« Un récit à la tension extrême » Ici Paris
« Peu à peu la sophistication cède place à l’horreur. On glisse de Mrs Dalloway à Stephen King. » Le Figaro Littéraire
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264081414
Code sériel : 5831
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm
10/18
En savoir plus
8.50 €
Date de parution: 19/01/2023
EAN : 9782264081414
Code sériel : 5831
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nathely 15/08/2022
    Quelle étrange lecture que ce "Mrs March", totalement à part, incomparable et dérangeant. Je ne connaissais pas l'auteure Virginia Feito mais sa plume m'a beaucoup plu : fluide, pleine de détails, elle décortique Mrs March tant et si bien que je me la suis totalement représenté : bourgeoise coincée, faux sourire plaqué sur le visage, regardant les autres sans aucune complaisance. Et oui, Virginia Feito rend son héroïne détestable. Pourtant, Mrs March n'a pas eu une enfance facile, elle qui n'a pas été voulu, toujours comparée à sa grande sœur, cependant impossible de lui trouver une qualité ! L'auteure y veille !! Dès son enfance, Mrs March montre des failles et ce sont ces failles que l'auteure exploite. J'ai donc suivi avec intérêt le déclin psychique de cette femme jusqu'à sa folie. Un sentiment de malaise m'a suivie tout au long du livre, à quel moment Mrs March va t elle vriller ? Quel sera le déclencheur ? Le suspense est anxiogène et ce huit clos avec Mrs March intense ! La quatrième de couverture me promettait une fin en apothéose du coup, j'ai été un peu déçue car je ne voyais pas comment ce livre aurait pu finir autrement.... Quelle étrange lecture que ce "Mrs March", totalement à part, incomparable et dérangeant. Je ne connaissais pas l'auteure Virginia Feito mais sa plume m'a beaucoup plu : fluide, pleine de détails, elle décortique Mrs March tant et si bien que je me la suis totalement représenté : bourgeoise coincée, faux sourire plaqué sur le visage, regardant les autres sans aucune complaisance. Et oui, Virginia Feito rend son héroïne détestable. Pourtant, Mrs March n'a pas eu une enfance facile, elle qui n'a pas été voulu, toujours comparée à sa grande sœur, cependant impossible de lui trouver une qualité ! L'auteure y veille !! Dès son enfance, Mrs March montre des failles et ce sont ces failles que l'auteure exploite. J'ai donc suivi avec intérêt le déclin psychique de cette femme jusqu'à sa folie. Un sentiment de malaise m'a suivie tout au long du livre, à quel moment Mrs March va t elle vriller ? Quel sera le déclencheur ? Le suspense est anxiogène et ce huit clos avec Mrs March intense ! La quatrième de couverture me promettait une fin en apothéose du coup, j'ai été un peu déçue car je ne voyais pas comment ce livre aurait pu finir autrement. Je m'attendais à un retournement de situation, peut-être un inversement des rôles mais rien de tout ça, dommage. Un bon moment de lecture, intéressant mais sans coup de coeur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lou_Knox 03/07/2022
    Une des scènes qui introduit Meryl Streep dans le film The Hours se déroule chez une fleuriste New-Yorkaise ; Meryl Streep y incarne une Mrs. Dolloway des années 2000, et est aussi la meilleure amie d'un poète écorché, à qui on doit remettre un prix et dont le personnage de Meryl Streep doit organiser la soirée. La fleuriste a lu le dernier livre du poète et demande à Meryl Streep si elle ne serait pas "la femme" du livre. Décomposition de Meryl Streep, fin de référence. C'est cette scène précisément qui m'a donné envie de lire Mrs. March, et pour cause ; la première scène du livre se déroule exactement de la même manière ; la boulangère auprès de qui Mrs. March doit prendre les gâteaux servant à célébrer la sortie du dernier roman de son mari, se voit comparer au personnage principal de ce dernier. Le problème étant d'une part que le personnage principal du roman est une pute avec qui personne ne veut avoir de rapports et, deuxièmement que Mrs. March ne l'a pas lu car elle ne lit plus les romans de son mari depuis longtemps. Cette petite phrase lancée innocemment - ou pas - va s'incruster vicieusement dans... Une des scènes qui introduit Meryl Streep dans le film The Hours se déroule chez une fleuriste New-Yorkaise ; Meryl Streep y incarne une Mrs. Dolloway des années 2000, et est aussi la meilleure amie d'un poète écorché, à qui on doit remettre un prix et dont le personnage de Meryl Streep doit organiser la soirée. La fleuriste a lu le dernier livre du poète et demande à Meryl Streep si elle ne serait pas "la femme" du livre. Décomposition de Meryl Streep, fin de référence. C'est cette scène précisément qui m'a donné envie de lire Mrs. March, et pour cause ; la première scène du livre se déroule exactement de la même manière ; la boulangère auprès de qui Mrs. March doit prendre les gâteaux servant à célébrer la sortie du dernier roman de son mari, se voit comparer au personnage principal de ce dernier. Le problème étant d'une part que le personnage principal du roman est une pute avec qui personne ne veut avoir de rapports et, deuxièmement que Mrs. March ne l'a pas lu car elle ne lit plus les romans de son mari depuis longtemps. Cette petite phrase lancée innocemment - ou pas - va s'incruster vicieusement dans tout ce que peut contenir Mrs. March comme paranoïa. D'abord perçue comme une victime à qui on plante un couteau dans le dos, son personnage se révèlera beaucoup plus complexe au fil des pages. Véritable thriller conjugal, sordide, dont le vernis bourgeois new-yorkais ne fait que craquer jusqu'à ce qu'on lui souhaite vivement de céder tant cela devient insoutenable, Mrs. March va détonner lors de sa sortie, c'est une garantie ! L'escalade (ou la révélation à vous de choisir) vers une aliénation mentale narrée avec beaucoup de qualités pour un premier roman. Deux jours pour le lire, une adaptation prévue par Elisabeth Moss (qui souhaite incarner Mrs. March), ça vous laisse une idée de l'ambiance dans laquelle vous pourriez plonger à la lecture de ce roman. On y croise des reflets qui ne reflètent pas ce qu'il faudrait, des doubles, des amis imaginaires, des cafards qui pourraient également l'être, des tableaux qui changent de scènes, des membres de familles ignobles, un mari qu'on voudrait détester par empathie pour Mrs. March, ... J'ai pensé à The Hours, à Fenêtre sur cour, à Lionel Shriver, à Rosemary's baby, Shining, aux vrombissements des personnages qui vrillent complet dans les meilleures saisons d'American Horror Story (ce brouhaha lorsque les personnages principaux valsent dans leur folie et que le spectateur comprend toute l'intrigue). Wow. Voilà qui change tout à fait ma vision de ce que peut-être le thriller domestique blanc et bourgeois de la côte est américaine. (c'est un sacré coup de maître pour ma part). Nickel !
    Lire la suite
    En lire moins
  • LorieLavenne 31/05/2022
    Un thriller domestique où le côté psychologique est énormément mis en avant. Cet étrange roman nous plonge dans la psyché perturbée d’une femme au foyer sombrant peu à peu dans la folie. L’écriture est fluide et plaisante à lire. On note cependant quelques longueurs et peu d’actions. L’histoire n’est pas vraiment palpitante car centrée uniquement sur le point de vue d’un seul personnage sans cesse en introspection. L’ambiance est néanmoins bien travaillée et malaisante à souhait. Mrs march vit de manière aisée avec son mari écrivain. Celui-ci vient de sortir son dernier roman qui rencontre un franc succès. Suite à une réflexion insinuant que son mari s’est inspiré d’elle pour créer son personnage principal, une prostituée aux mœurs légères, Mrs March est anéantie. Elle remet dès lors son mariage en question et devient suspicieuse envers son mari. En fouillant dans ses affaires, elle tombe sur des articles concernant la disparition d’une jeune fille. Son mari, qu’elle pensait connaître, serait-il impliqué ? Les apparences peuvent s’avérer trompeuses… J’ai bien aimé suivre l’altération psychique de cette femme qui devient de plus en plus étrange à mesure que l’histoire avance. Je regrette néanmoins le peu d’action qui donne un rythme très lent et... Un thriller domestique où le côté psychologique est énormément mis en avant. Cet étrange roman nous plonge dans la psyché perturbée d’une femme au foyer sombrant peu à peu dans la folie. L’écriture est fluide et plaisante à lire. On note cependant quelques longueurs et peu d’actions. L’histoire n’est pas vraiment palpitante car centrée uniquement sur le point de vue d’un seul personnage sans cesse en introspection. L’ambiance est néanmoins bien travaillée et malaisante à souhait. Mrs march vit de manière aisée avec son mari écrivain. Celui-ci vient de sortir son dernier roman qui rencontre un franc succès. Suite à une réflexion insinuant que son mari s’est inspiré d’elle pour créer son personnage principal, une prostituée aux mœurs légères, Mrs March est anéantie. Elle remet dès lors son mariage en question et devient suspicieuse envers son mari. En fouillant dans ses affaires, elle tombe sur des articles concernant la disparition d’une jeune fille. Son mari, qu’elle pensait connaître, serait-il impliqué ? Les apparences peuvent s’avérer trompeuses… J’ai bien aimé suivre l’altération psychique de cette femme qui devient de plus en plus étrange à mesure que l’histoire avance. Je regrette néanmoins le peu d’action qui donne un rythme très lent et monotone. La fin est plutôt bien trouvée mais pas spécialement surprenante pour moi… Mrs March est un personnage terriblement difficile à cerner. Certaines de ses réactions sont disproportionnées et incompréhensibles. Son état psychologique en fait une femme complètement paranoïaque et à la limite de la schizophrénie. Un personnage complexe donc qui s’avère parfois difficile à suivre. Une histoire perturbante qui pourra vous plaire si les thématiques qui frôlent la psychiatrie vous intéressent.
    Lire la suite
    En lire moins
  • natdef 27/05/2022
    Mrs March mène une vie oisive dans son appartement cossu de l'Upper East Side. Sa seule occupation : organiser des soirées mondaines en l'honneur de son mari,écrivain à succès; son plaisir : se rendre dans sa pâtisserie acheter son pain aux olives. Une remarque de sa boulangère va instiller le doute dans l'esprit de cette femme au foyer. On suit alors la psychologie perturbée de cette femme, on est dans sa tête. Ce roman psychologique captivant me fait penser à un film de Hitchcock ou de David Lynch. Merci à #lecteurscom pour cette lecture.
  • SabrinaTrublet 15/04/2022
    Mrs March Virginia FEITO Mrs March vit confortablement dans les beaux quartiers de Manhattan avec George son célèbre écrivain d’époux. D’ailleurs George vient de sortir un nouveau roman très apprécié des lecteurs. Beaucoup d’entre eux pensent que l’héroïne Johanna est inspirée de Mrs March. Sauf que Johanna est une pute de bas étages dont personne ne veut. La très chic, très bien pensante et précieuse Mrs March pourra t’elle accepter la comparaison ? Elle qui passe son temps à errer sans buts ni envies,dont la seule responsabilité est d’acheter du pain aux olives, qui n’aime même pas son fils, qui n’est réellement intéressée que par l’image qu’elle dégage et les apparences… Mrs March décide alors d’en savoir plus. Mais la disparition puis la mort d’une jeune femme dont la coupure de journal figure dans un carnet de George va faire basculer Mrs March dans la paranoïa la plus totale ! S’en suivront pas mal d’hallucinations visuelles (surtout des cafards) et auditives. Un roman dont j’ai trouvé l’esthétique de la couverture très attirante. Mais il a bien fallu convenir que le contenu m’a déçue. Si l’histoire semblait intéressante les trop nombreuses hallucinations et errances de Mrs March m’ont désintéressé et éloigné de cette personne si froide. Dommage.
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…