Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221240922
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 122 x 182 mm

Neuf contes

Patrick DUSOULIER (Traducteur)
Collection : Pavillons Poche
Date de parution : 11/04/2019
« Un grand vent d’humour noir souffle sur cette suite de contes défaits qui forment, pour ceux qui ne la connaissent pas encore, une parfaite introduction à l’univers de Margaret Atwood. » Hubert Prolongeau, Télérama

Une écrivaine de fantasy récemment veuve se laisse guider à travers un hiver glacial par la voix de son défunt époux. Une dame âgée, victime d’hallucinations, apprend peu à peu à accepter la présence des petits hommes qui ne cessent de surgir à ses côtés tandis que des militants populistes...

Une écrivaine de fantasy récemment veuve se laisse guider à travers un hiver glacial par la voix de son défunt époux. Une dame âgée, victime d’hallucinations, apprend peu à peu à accepter la présence des petits hommes qui ne cessent de surgir à ses côtés tandis que des militants populistes se rassemblent pour mettre le feu à sa maison de retraite. Une femme née avec une malformation génétique passe pour un vampire. Un crime commis il y a longtemps se voit vengé dans l’Arctique par un stromatolithe vieux de 1,9 milliard d’années…
Dans ce recueil composé de neuf contes poétiques et satiriques empreints d’une ambiance gothique, Margaret Atwood, la grande dame des lettres canadiennes, s’aventure dans des ténèbres explorées par des auteurs tels que Robert Louis Stevenson ou Daphné Du Maurier – ainsi que par elle-même, dans son roman Captive.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221240922
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 122 x 182 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • nanouche Posté le 17 Avril 2021
    Ce recueil rassemble neuf nouvelles dont la plupart font intervenir des personnes âgées comme personnages principaux. Il y a une touche de fantastique dans certaines d'entre elles, ce qui justifie le titre français. Le titre original est Stone mattress -Matelas de pierre-, titre d'une des nouvelles. Pour moi c'est la vieillesse qui est le sujet, beaucoup plus que le merveilleux. Je trouve que c'est bien de donner une visibilité aux personnes âgées que l'on ne voit pas souvent en place centrale dans la fiction, il me semble, et de les traiter en personnes plutôt qu'en vieux. Les personnages se situent dans la classe d'âge de l'autrice. Pour les protagonistes, 70 ans est l'âge des bilans, de la vengeance ou au contraire du pardon. Dans La dame en noir, Constance et Marjorie se rencontrent à l'enterrement de Gavin qui fut leur amant 50 ans plus tôt. Chacune prend alors conscience que l'autre femme n'était pas la responsable de l'échec de sa relation et ce constat est une libération. Dans Matelas de pierre c'est de façon beaucoup plus violente que Verna se libère en se vengeant de l'homme qui a détruit sa vie quand elle n'avait que 14 ans. J'ai bien aimé Les vieux au... Ce recueil rassemble neuf nouvelles dont la plupart font intervenir des personnes âgées comme personnages principaux. Il y a une touche de fantastique dans certaines d'entre elles, ce qui justifie le titre français. Le titre original est Stone mattress -Matelas de pierre-, titre d'une des nouvelles. Pour moi c'est la vieillesse qui est le sujet, beaucoup plus que le merveilleux. Je trouve que c'est bien de donner une visibilité aux personnes âgées que l'on ne voit pas souvent en place centrale dans la fiction, il me semble, et de les traiter en personnes plutôt qu'en vieux. Les personnages se situent dans la classe d'âge de l'autrice. Pour les protagonistes, 70 ans est l'âge des bilans, de la vengeance ou au contraire du pardon. Dans La dame en noir, Constance et Marjorie se rencontrent à l'enterrement de Gavin qui fut leur amant 50 ans plus tôt. Chacune prend alors conscience que l'autre femme n'était pas la responsable de l'échec de sa relation et ce constat est une libération. Dans Matelas de pierre c'est de façon beaucoup plus violente que Verna se libère en se vengeant de l'homme qui a détruit sa vie quand elle n'avait que 14 ans. J'ai bien aimé Les vieux au feu où les activistes violents de Notre tour s'attaquent impunément à des maisons de retraite, les autorités étant dépassées par la gestion des nombreuses catastrophes climatiques. Ca a un petit goût d'effondrement, sujet plus développé par Margaret Atwood dans la trilogie de Maddaddam. Je rêve de Zénia aux dents rouges et brillantes est un épisode de la vie de Charis, Tony et Roz, amies depuis des décennies. Tony et Roz ont offert à Charis la chienne Ouida dont elles espèrent qu'elle pourra la protéger des intentions de Billy, ex-mari de Charis. Si, dans ces nouvelles, les hommes sont souvent des personnages peu glorieux (mais pas toujours), vivant aux crochets des femmes, les vieilles dames, elles, ne sont pas décidées à se laisser abattre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • nanouche Posté le 17 Avril 2021
    Ce recueil rassemble neuf nouvelles dont la plupart font intervenir des personnes âgées comme personnages principaux. Il y a une touche de fantastique dans certaines d'entre elles, ce qui justifie le titre français. Le titre original est Stone mattress -Matelas de pierre-, titre d'une des nouvelles. Pour moi c'est la vieillesse qui est le sujet, beaucoup plus que le merveilleux. Je trouve que c'est bien de donner une visibilité aux personnes âgées que l'on ne voit pas souvent en place centrale dans la fiction, il me semble, et de les traiter en personnes plutôt qu'en vieux. Les personnages se situent dans la classe d'âge de l'autrice. Pour les protagonistes, 70 ans est l'âge des bilans, de la vengeance ou au contraire du pardon. Dans La dame en noir, Constance et Marjorie se rencontrent à l'enterrement de Gavin qui fut leur amant 50 ans plus tôt. Chacune prend alors conscience que l'autre femme n'était pas la responsable de l'échec de sa relation et ce constat est une libération. Dans Matelas de pierre c'est de façon beaucoup plus violente que Verna se libère en se vengeant de l'homme qui a détruit sa vie quand elle n'avait que 14 ans. J'ai bien aimé Les vieux au... Ce recueil rassemble neuf nouvelles dont la plupart font intervenir des personnes âgées comme personnages principaux. Il y a une touche de fantastique dans certaines d'entre elles, ce qui justifie le titre français. Le titre original est Stone mattress -Matelas de pierre-, titre d'une des nouvelles. Pour moi c'est la vieillesse qui est le sujet, beaucoup plus que le merveilleux. Je trouve que c'est bien de donner une visibilité aux personnes âgées que l'on ne voit pas souvent en place centrale dans la fiction, il me semble, et de les traiter en personnes plutôt qu'en vieux. Les personnages se situent dans la classe d'âge de l'autrice. Pour les protagonistes, 70 ans est l'âge des bilans, de la vengeance ou au contraire du pardon. Dans La dame en noir, Constance et Marjorie se rencontrent à l'enterrement de Gavin qui fut leur amant 50 ans plus tôt. Chacune prend alors conscience que l'autre femme n'était pas la responsable de l'échec de sa relation et ce constat est une libération. Dans Matelas de pierre c'est de façon beaucoup plus violente que Verna se libère en se vengeant de l'homme qui a détruit sa vie quand elle n'avait que 14 ans. J'ai bien aimé Les vieux au feu où les activistes violents de Notre tour s'attaquent impunément à des maisons de retraite, les autorités étant dépassées par la gestion des nombreuses catastrophes climatiques. Ca a un petit goût d'effondrement, sujet plus développé par Margaret Atwood dans la trilogie de Maddaddam. Je rêve de Zénia aux dents rouges et brillantes est un épisode de la vie de Charis, Tony et Roz, amies depuis des décennies. Tony et Roz ont offert à Charis la chienne Ouida dont elles espèrent qu'elle pourra la protéger des intentions de Billy, ex-mari de Charis. Si, dans ces nouvelles, les hommes sont souvent des personnages peu glorieux (mais pas toujours), vivant aux crochets des femmes, les vieilles dames, elles, ne sont pas décidées à se laisser abattre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • nanouche Posté le 17 Avril 2021
    Ce recueil rassemble neuf nouvelles dont la plupart font intervenir des personnes âgées comme personnages principaux. Il y a une touche de fantastique dans certaines d'entre elles, ce qui justifie le titre français. Le titre original est Stone mattress -Matelas de pierre-, titre d'une des nouvelles. Pour moi c'est la vieillesse qui est le sujet, beaucoup plus que le merveilleux. Je trouve que c'est bien de donner une visibilité aux personnes âgées que l'on ne voit pas souvent en place centrale dans la fiction, il me semble, et de les traiter en personnes plutôt qu'en vieux. Les personnages se situent dans la classe d'âge de l'autrice. Pour les protagonistes, 70 ans est l'âge des bilans, de la vengeance ou au contraire du pardon. Dans La dame en noir, Constance et Marjorie se rencontrent à l'enterrement de Gavin qui fut leur amant 50 ans plus tôt. Chacune prend alors conscience que l'autre femme n'était pas la responsable de l'échec de sa relation et ce constat est une libération. Dans Matelas de pierre c'est de façon beaucoup plus violente que Verna se libère en se vengeant de l'homme qui a détruit sa vie quand elle n'avait que 14 ans. J'ai bien aimé Les vieux au... Ce recueil rassemble neuf nouvelles dont la plupart font intervenir des personnes âgées comme personnages principaux. Il y a une touche de fantastique dans certaines d'entre elles, ce qui justifie le titre français. Le titre original est Stone mattress -Matelas de pierre-, titre d'une des nouvelles. Pour moi c'est la vieillesse qui est le sujet, beaucoup plus que le merveilleux. Je trouve que c'est bien de donner une visibilité aux personnes âgées que l'on ne voit pas souvent en place centrale dans la fiction, il me semble, et de les traiter en personnes plutôt qu'en vieux. Les personnages se situent dans la classe d'âge de l'autrice. Pour les protagonistes, 70 ans est l'âge des bilans, de la vengeance ou au contraire du pardon. Dans La dame en noir, Constance et Marjorie se rencontrent à l'enterrement de Gavin qui fut leur amant 50 ans plus tôt. Chacune prend alors conscience que l'autre femme n'était pas la responsable de l'échec de sa relation et ce constat est une libération. Dans Matelas de pierre c'est de façon beaucoup plus violente que Verna se libère en se vengeant de l'homme qui a détruit sa vie quand elle n'avait que 14 ans. J'ai bien aimé Les vieux au feu où les activistes violents de Notre tour s'attaquent impunément à des maisons de retraite, les autorités étant dépassées par la gestion des nombreuses catastrophes climatiques. Ca a un petit goût d'effondrement, sujet plus développé par Margaret Atwood dans la trilogie de Maddaddam. Je rêve de Zénia aux dents rouges et brillantes est un épisode de la vie de Charis, Tony et Roz, amies depuis des décennies. Tony et Roz ont offert à Charis la chienne Ouida dont elles espèrent qu'elle pourra la protéger des intentions de Billy, ex-mari de Charis. Si, dans ces nouvelles, les hommes sont souvent des personnages peu glorieux (mais pas toujours), vivant aux crochets des femmes, les vieilles dames, elles, ne sont pas décidées à se laisser abattre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • nanouche Posté le 17 Avril 2021
    Ce recueil rassemble neuf nouvelles dont la plupart font intervenir des personnes âgées comme personnages principaux. Il y a une touche de fantastique dans certaines d'entre elles, ce qui justifie le titre français. Le titre original est Stone mattress -Matelas de pierre-, titre d'une des nouvelles. Pour moi c'est la vieillesse qui est le sujet, beaucoup plus que le merveilleux. Je trouve que c'est bien de donner une visibilité aux personnes âgées que l'on ne voit pas souvent en place centrale dans la fiction, il me semble, et de les traiter en personnes plutôt qu'en vieux. Les personnages se situent dans la classe d'âge de l'autrice. Pour les protagonistes, 70 ans est l'âge des bilans, de la vengeance ou au contraire du pardon. Dans La dame en noir, Constance et Marjorie se rencontrent à l'enterrement de Gavin qui fut leur amant 50 ans plus tôt. Chacune prend alors conscience que l'autre femme n'était pas la responsable de l'échec de sa relation et ce constat est une libération. Dans Matelas de pierre c'est de façon beaucoup plus violente que Verna se libère en se vengeant de l'homme qui a détruit sa vie quand elle n'avait que 14 ans. J'ai bien aimé Les vieux au... Ce recueil rassemble neuf nouvelles dont la plupart font intervenir des personnes âgées comme personnages principaux. Il y a une touche de fantastique dans certaines d'entre elles, ce qui justifie le titre français. Le titre original est Stone mattress -Matelas de pierre-, titre d'une des nouvelles. Pour moi c'est la vieillesse qui est le sujet, beaucoup plus que le merveilleux. Je trouve que c'est bien de donner une visibilité aux personnes âgées que l'on ne voit pas souvent en place centrale dans la fiction, il me semble, et de les traiter en personnes plutôt qu'en vieux. Les personnages se situent dans la classe d'âge de l'autrice. Pour les protagonistes, 70 ans est l'âge des bilans, de la vengeance ou au contraire du pardon. Dans La dame en noir, Constance et Marjorie se rencontrent à l'enterrement de Gavin qui fut leur amant 50 ans plus tôt. Chacune prend alors conscience que l'autre femme n'était pas la responsable de l'échec de sa relation et ce constat est une libération. Dans Matelas de pierre c'est de façon beaucoup plus violente que Verna se libère en se vengeant de l'homme qui a détruit sa vie quand elle n'avait que 14 ans. J'ai bien aimé Les vieux au feu où les activistes violents de Notre tour s'attaquent impunément à des maisons de retraite, les autorités étant dépassées par la gestion des nombreuses catastrophes climatiques. Ca a un petit goût d'effondrement, sujet plus développé par Margaret Atwood dans la trilogie de Maddaddam. Je rêve de Zénia aux dents rouges et brillantes est un épisode de la vie de Charis, Tony et Roz, amies depuis des décennies. Tony et Roz ont offert à Charis la chienne Ouida dont elles espèrent qu'elle pourra la protéger des intentions de Billy, ex-mari de Charis. Si, dans ces nouvelles, les hommes sont souvent des personnages peu glorieux (mais pas toujours), vivant aux crochets des femmes, les vieilles dames, elles, ne sont pas décidées à se laisser abattre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Steph_K Posté le 23 Mai 2020
    Une écrivaine qui brave une tempête de neige, un auteur à succès, un groupe d’amies de longue date, un couple de jumeaux qui hante les enterrements, un meurtre sur un bateau de croisière, un foyer pour personnes âgées assiégé par des manifestants. Des personnages, souvent âgés (c’est assez rare en littérature pour le souligner), plein de vie et d’humour, de sagacité et d’imagination. Des nouvelles gothiques, fantaisistes, grinçantes, mais aussi tendres et poétiques.

les contenus multimédias

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    10 livres qui vont envoûter les fans des "Nouvelles Aventures de Sabrina"

    Diffusée pour la première fois en 2018, la série Les Nouvelles Aventures de Sabrina a rapidement ensorcelé son public. Une petite ville en apparence calme, des sorcières puissantes, des démons, des histoires d'amour compliquées et une bonne dose d'action et de drames... le show Netflix promet à chaque épisode une sympathique virée en enfer. Les mésaventures de Sabrina Spellman vous passionnent ? Découvrez notre sélection de livres inspirée par la série !

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Quel roman de Margaret Atwood devrais-je lire en premier ?

    Romans, livres jeunesse, essais, recueils de poésie ou de nouvelles... Aucun genre littéraire ne semble résister à la plume de Margaret Atwood. Alors que l'écrivaine canadienne publie Les Testaments (Robert Laffont), l'heure est venue d'éveiller la curiosité des néophytes. Vous ne connaissez pas l'oeuvre de Margaret Atwood ? Alors jetez vite un oeil à nos conseils de lecture.

    Lire l'article