En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Never Never 3 en 1

        Pocket
        EAN : 9782266270038
        Code sériel : 16778
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 448
        Format : 108 x 177 mm
        Never Never 3 en 1

        ,

        Pauline VIDAL (Traducteur)
        Date de parution : 19/04/2018
        Silas et Charlie réalisent un matin qu’ils ne savent plus qui ils sont, ni quel est leur passé. Eux qui se connaissent pourtant depuis si longtemps, liés par tant de souvenirs communs, il leur faut tout redécouvrir.
        Ils se lancent à corps perdu à la recherche de leur passé. Grâce à...
        Silas et Charlie réalisent un matin qu’ils ne savent plus qui ils sont, ni quel est leur passé. Eux qui se connaissent pourtant depuis si longtemps, liés par tant de souvenirs communs, il leur faut tout redécouvrir.
        Ils se lancent à corps perdu à la recherche de leur passé. Grâce à des journaux intimes, des lettres, ils élucident une partie du mystère.
        Mais surtout, ils veulent savoir comment ne plus oublier. Jamais, jamais. Et la réponse est certainement enfouie au plus profond d’eux-mêmes…
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266270038
        Code sériel : 16778
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 448
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        8.10 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Sevader_Lecture Posté le 4 Septembre 2018
          Bon lundi à tous ! Alors qu'une nouvelle semaine commence, je vous reviens enfin avec une nouvelle chronique et j'espère seulement que ça laissera entendre que le mois de septembre sera beaucoup plus actif que le mois dernier. Je vais faire tout mon possible en tout cas. Je sais que j'ai été très peu présente sur la page et le blog durant le dernier mois et je compte bien me reprendre. Juste pour vous dire, je viens de réaliser que j'avais passé par-dessus les deux ans de mon blog sans même m'en rendre compte. Alors, je vais voir si je ne peux pas vous organiser un petit concours pour vous fêter ça ! Qu'aimeriez-vous gagner ? Des marques-pages ? Des romans ? N'hésitez pas à me le laisser savoir afin que je regarde ce que je peux faire ! Sinon, pour en revenir à nos moutons, je viens tout juste de terminer ma lecture de l'intégrale du roman Never Never de Colleen Hoover et Tarryn Fisher. Il s'agit du deuxième roman de Colleen Hoover que je lis et comme pour le dernier, celui-ci ne ressemble pas aux autres romans de cette auteure que j'ai pu lire même si, dans le... Bon lundi à tous ! Alors qu'une nouvelle semaine commence, je vous reviens enfin avec une nouvelle chronique et j'espère seulement que ça laissera entendre que le mois de septembre sera beaucoup plus actif que le mois dernier. Je vais faire tout mon possible en tout cas. Je sais que j'ai été très peu présente sur la page et le blog durant le dernier mois et je compte bien me reprendre. Juste pour vous dire, je viens de réaliser que j'avais passé par-dessus les deux ans de mon blog sans même m'en rendre compte. Alors, je vais voir si je ne peux pas vous organiser un petit concours pour vous fêter ça ! Qu'aimeriez-vous gagner ? Des marques-pages ? Des romans ? N'hésitez pas à me le laisser savoir afin que je regarde ce que je peux faire ! Sinon, pour en revenir à nos moutons, je viens tout juste de terminer ma lecture de l'intégrale du roman Never Never de Colleen Hoover et Tarryn Fisher. Il s'agit du deuxième roman de Colleen Hoover que je lis et comme pour le dernier, celui-ci ne ressemble pas aux autres romans de cette auteure que j'ai pu lire même si, dans le cas présent, il s'agit d'un roman écrit à quatre mains. Personnellement, ça faisait un long moment que cette trilogie m'intriguait... En fait, depuis le début de l'année dernière lorsque les romans étaient sortis chez Hugo Cie, mais je n'avais malheureusement pas eu la chance de les lire. Alors quand j'ai vu que l'intégrale sortait chez les Éditions Pocket, j'ai décidé de sauter sur l'occasion de pouvoir lire cette histoire et je dois dire que j'ai été bluffé malgré un début un peu plus fastidieux. Pour être complètement sincère, j'ai failli abandonner ce roman à plus d'une reprise lors de ma lecture de la première saison tellement je ne comprenais pas où les auteurs voulaient m'amener, mais j'ai quand même décidé de m'accrocher et de voir ce que ça donnerait. Maintenant que je viens de terminer ma lecture, je suis vraiment contente de m'être accrochée puisque je comprends enfin pourquoi il a été tellement aimé. Au fur et à mesure que j'ai appris à connaître les personnages et surtout dans quel engrenage il se trouvait, je me suis retrouvée prisonnière des pages du roman et je n'ai pu que me rendre à la fin afin de tout comprendre et je n'aurais jamais pensé à ça. Alors bravo ! Je vous lève mon chapeau. En plus d'une trame qui sort de l'ordinaire, on peut y ajouter des personnages vraiment attachants que j'ai appris à apprécier au cours de ma lecture et que j'ai été triste de quitter lorsque j'ai fini ma lecture du roman. En somme, ce fut une bonne lecture. Comme à mon habitude, voici un court résumé du roman afin de vous permettre de mieux comprendre mon avis sur ce roman. Comme il s'agit d'un intégrale, le roman se divise donc en trois parties qu'ils ont décidé de nommer des saisons et durant ces trois parties, nous suivons Silas et Charlie alors qu'ils cherchent à comprendre ce qui leur est arrivé et pourquoi ils perdent la mémoire à tous les quarante-huit heures. Le roman commence donc avec Charlie qui revient à elle après avoir perdu la mémoire pour une énième fois, mais elle ne le sait malheureusement pas encore. Ce qu'elle ignore également, c'est que son petit ami Silas est dans la même situation qu'elle. Il se mettront donc à chercher ce qui a pu causer cette perte de mémoire : de la drogue ? un coup sur la tête ? des extra-terrestres ? Mais surtout, ils tiennent à retrouver leurs souvenirs et leur vie. Alors qu'ils se souviennent de choses de la vie quotidienne comme conduire, utiliser un téléphone, faire de la photo, ils n'ont aucun souvenir de leur vie en générale ni de leur famille et ami. À coup de recherches, ils viendront à faire une suite logique des derniers évènements, mais trouveront-ils la solution à leur perte de mémoire avant la fin du prochain quarante-huit heures ? Rien n'en est moins sûr et ce sera à eux de tout mettre en oeuvre pour se retrouver. Nos deux protagonistes vivront donc une histoire haute en couleur qui vous laissera le souffle court à certains moments. En ce qui a trait aux personnages, je dois vous dire que ça m'a pris un moment avant de me faire un avis certains sur ceux-ci. Bien que certains personnages viennent contribuer à rendre l'histoire plus riche, la majorité du roman tourne autour de Silas et Charlie et d'un chapitre à l'autre, nous sautons également d'un point de vue à l'autre et ça nous permet d'avoir une vue d'ensemble de toute l'histoire. C'est pourquoi je me contenterai de vous parler seulement de Charlie et Silas. Commençons donc par Silas qui a été le personnage que j'ai compris le plus facilement et que j'ai tout de suite adoré. Il s'agit d'un garçon qui a tout pour lui. Il est beau, il est riche et il est gentil. Malheureusement pour lui, sa vie semble prendre une drôle de tangente puisque sa petite amie, Charlie, s'éloigne doucement de lui après un évènement familial que je ne vous nommerai pas. À travers son point de vue, on se rend compte qu'il est quelqu'un de très méthodique et surtout de fondamentalement gentil et je l'ai adoré dès son apparition et j'ai bien aimé le voir évoluer tout au long du roman. Charlie, quant à elle, m'a donné un peu plus de difficulté à la comprendre. On aurait dit qu'il y avait comme deux personnalités en elle, sa personnalité propre ainsi qu'une qu'elle s'était construite afin de se protéger et qui semblait toujours vouloir prendre le dessus. Sa vie a beaucoup été bousculée et je crois que c'est ce qui a causé ce changement de personnalité. Au final, par contre, on se rend compte qu'il s'agit d'une jeune femme peut sûre d'elle-même et qui a seulement besoin d'un coup de pouce pour croire en elle. En conclusion, après un début un peu plus difficile, je dois vous dire que ce fut une lecture que j'ai beaucoup appréciée et qui a su me surprendre à plus d'une reprise. Avec ses personnages haut en couleur et son intrigue qui ne ressemble à rien de ce que j'ai pu lire, ce roman vous entrainera dans une aventure qui vous laissera à bout de souffle à plus d'une reprise. Je ne peux que vous en conseiller la lecture et vous laisser découvrir à votre tour la vie de Silas et Charlie ! Sur ce, je vous souhaite à tous une bonne lecture ! Je tiens à remercier mon partenaire, Interforum Éditis Canada, pour la lecture de ce roman !
          Lire la suite
          En lire moins
        • nounettsbooks Posté le 18 Août 2018
          Ce livre était sorti aux Editions Hugo Roman mais en 3 tomes (Saisons 1, 2 et 3). Je ne voyais pas trop l'intérêt de les acheter à ce moment là, d'autant qu'ils faisaient de mémoire une centaine de pages chacun. Alors, j'ai attendu la sortie d'une intégrale, et c'est chose faite : l'intégrale des 3 tomes est sortie aux éditions Pocket dont le prix est inférieur à celui d'un tome (!!). Il s'agit là de mon premier Colleen Hoover, une auteure dont j'entends déjà parler depuis quelques années mais je n'ai pas eu encore l'occasion (ou je n'ai plutot pas pris le temps) de la lire avant Never Never. Et pourtant, j'ai quelques livres de cette auteure qui attendent gentiment dans ma PAL ! Je dois avouer que pour mon premier livre de cette auteure, je suis assez déçue, j'ai vu beaucoup d'avis positifs sur sa bibliographie en général, j'avais donc placé la barre très haute, je pense. L'histoire de Never Never est assez originale : 2 ados qui perdent la mémoire au même moment, au même endroit. Un intrigue qui est assez bien plantée. Les personnages sont très attachants et on les suit avec beaucoup d'intérêt et de curiosité. Ils essaient de découvrir pourquoi... Ce livre était sorti aux Editions Hugo Roman mais en 3 tomes (Saisons 1, 2 et 3). Je ne voyais pas trop l'intérêt de les acheter à ce moment là, d'autant qu'ils faisaient de mémoire une centaine de pages chacun. Alors, j'ai attendu la sortie d'une intégrale, et c'est chose faite : l'intégrale des 3 tomes est sortie aux éditions Pocket dont le prix est inférieur à celui d'un tome (!!). Il s'agit là de mon premier Colleen Hoover, une auteure dont j'entends déjà parler depuis quelques années mais je n'ai pas eu encore l'occasion (ou je n'ai plutot pas pris le temps) de la lire avant Never Never. Et pourtant, j'ai quelques livres de cette auteure qui attendent gentiment dans ma PAL ! Je dois avouer que pour mon premier livre de cette auteure, je suis assez déçue, j'ai vu beaucoup d'avis positifs sur sa bibliographie en général, j'avais donc placé la barre très haute, je pense. L'histoire de Never Never est assez originale : 2 ados qui perdent la mémoire au même moment, au même endroit. Un intrigue qui est assez bien plantée. Les personnages sont très attachants et on les suit avec beaucoup d'intérêt et de curiosité. Ils essaient de découvrir pourquoi tout cela leur arrive en menant leur petite enquête. On découvre tous les éléments en même temps qu'eux. Au fil des pages, on s'attache de plus en plus aux personnages et on essaie d'anticiper la fin. Des indices sont semés au fil des chapitres. Il y a beaucoup d'émotions car on comprend leur désarroi et on les voit se redécouvrir plusieurs fois et c'est ça l'originalité de l'histoire. J'ai beaucoup aimé la plume des auteures qui est fluide et facile à lire : c'est un page-turner. On se laisse emporter sans souci. On passe par plein d'émotions différentes et de façon intense car Silas et Charlie sont à fleur de peau tout au long du récit : regrets, rancœurs, reproches, colère ou encore tristesse nous accompagnent. Pourtant, ce qui est beau c'est que les deux personnages s'accrochent malgré tout car ils veulent comprendre. Je pense que cette histoire aurait pu être plus approfondie et mieux exploitée car j'ai été très déçue de la fin et des explications données car on attend 3 tomes durant pour savoir enfin !! J'ai trouvé la raison de leur perte de mémoire tirée par les cheveux... Car, il faut se le dire, au fil de l'avancée de l'histoire et selon les péripéties des personnages, je me suis imaginé des scénarios divers et variés, assez ficelés mais il n'en est rien... De plus, des indices ont été laissés de coté sans explication. Bref, cette fin bâclée a rendu ma lecture amère, et mon premier Hoover n'est pas vraiment ce que j'espérais.. qu'en sera-t-il du prochain ?.?..
          Lire la suite
          En lire moins
        • Clemocien Posté le 5 Juin 2018
          J’avais lu le synopsis de Never never lors de sa sortie en trois saisons chez Hugo, mais j’avoue que je ne m’en souvenais pas vraiment. Le simple nom de Colleen Hoover a suffit à me pousser à découvrir l’intégrale de ce récit écrit à quatre mains avec Tarryn Fisher. Je dois avouer, que si je rejoins les avis que j’avais survolé à propos de la fin décevante, cela n’enlève en rien le plaisir que j’ai eu à suivre les pérégrinations de Charlie et Silas. Sans cette fin, qui arrive un peu comme un cheveu sur la soupe, cela aurait été un coup de cœur. Et je ne peux que dire de Colleen Hoover qu'elle est une magicienne car elle arrive à faire apprécier les romances aux plus difficiles (c'est du moins mon sentiment ! J’ai beau être hyper exigeante, elle ne m’a pas encore déçue (même si j’ai beaucoup plus apprécié certains récits que d’autres). Contrairement à ses autres livres, je ne sais pas vraiment comment aborder celui-ci, car on ne peut pas dire qu’il soit très réaliste, les pertes de mémoire des deux protagonistes n’ayant rien de scientifique et pas réellement d’explication en fin de compte, surnaturelle non plus. Est-ce un... J’avais lu le synopsis de Never never lors de sa sortie en trois saisons chez Hugo, mais j’avoue que je ne m’en souvenais pas vraiment. Le simple nom de Colleen Hoover a suffit à me pousser à découvrir l’intégrale de ce récit écrit à quatre mains avec Tarryn Fisher. Je dois avouer, que si je rejoins les avis que j’avais survolé à propos de la fin décevante, cela n’enlève en rien le plaisir que j’ai eu à suivre les pérégrinations de Charlie et Silas. Sans cette fin, qui arrive un peu comme un cheveu sur la soupe, cela aurait été un coup de cœur. Et je ne peux que dire de Colleen Hoover qu'elle est une magicienne car elle arrive à faire apprécier les romances aux plus difficiles (c'est du moins mon sentiment ! J’ai beau être hyper exigeante, elle ne m’a pas encore déçue (même si j’ai beaucoup plus apprécié certains récits que d’autres). Contrairement à ses autres livres, je ne sais pas vraiment comment aborder celui-ci, car on ne peut pas dire qu’il soit très réaliste, les pertes de mémoire des deux protagonistes n’ayant rien de scientifique et pas réellement d’explication en fin de compte, surnaturelle non plus. Est-ce un récit fantastique ? Très ancré dans la réalité alors. Le récit se décompose en trois partie puisque Never never a été publié en trois saisons à la base, et je suis bien contente d'avoir eu l'intégrale sous la main car les fins des saisons 1 et 2 sont intenables ! (j'ai beaucoup aimé l'introduction de la saison 2 by CoHo : "pardon pour la fin du tome 1. C'est la faute de Tarryn). Je ne sais pas trop quoi dire sur cette magnifique romance sous fond d'enquête. A chaque fois c'est la même histoire, impossible de retranscrire ce que j'ai ressenti à la lecture. J'ai trouvé le côté perte de mémoire hyper original, nous découvrons Charlie et Silas en même temps qu'ils se découvrent eux-même et qu'ils se découvrent l'un l'autre. Imaginez : vous êtes en train de marcher et tout d'un coup vous ne vous rappelez plus ce que vous faites là ni qui vous êtes; vous vous rappelez de certaines choses élémentaires, de paroles de chansons, du fonctionnement d'un GPS, mais vous ne reconnaissez personne autour de vous. Colleen et Tarryn font planer, dès le départ, une aura de mystère, un peu sombre, sur l'histoire de Charlie et Silas, nous découvrons des indices au fur et à mesure, à travers d'anciens SMS, d'informations qu'ils arrivent à glaner auprès de tierces personnes sans trop se dévoiler, de journaux intimes, d'articles internet... plus les deux adolescents découvrent leur ancienne réalité, et plus ils se posent de questions. Ils mettent à jour la vie de parfaits inconnus (eux), qui ne leur plaisent pas forcément et cherchent à comprendre les choix qu'ils ont fait. C'est un peu comme repartir d'une page blanche, voir les choses sous un angle nouveau et pouvoir les améliorer. J'ai adoré les deux personnages qui sont le fil du récit; en effet, il y a, au final, assez peu d'interactions avec amis et famille, la plupart du temps ils sont seuls ou ensemble puis, leurs frère et la sœur respectifs entre un peu plus dans le tableau sur la fin. Le lien qui les unis, et leur amour l'un pour l'autre est simplement sublime. Never never illustre parfaitement "l'amour plus fort que tout" et pourtant, pas un instant je n'ai trouvé que l'on tombait dans le cucul et les descriptions guimauves. Charlie et Silas, dans leur ancienne vie, ont été victimes d'une situation dramatique, induite par des adultes (leurs parents) et se sont retrouvés pris à partie. On va découvrir, au fil des pages, leur façon tout à fait différente de gérer cet évènement et malgré leur attachement, le mal que deux êtres peuvent se faire lorsqu'ils ne se considèrent pas assez dignes ou sont embrigadés par une personne sensée vouloir le meilleur pour eux. Bref, c'est fort, c'est touchant, c'est wow ! Mais... il y a certains éléments que je n'ai pas trop compris, comme le réveil de Charlie enfermée dans une pièces; et il y a cette fin ! Cette fin ultra rapide, qui éclipse pas mal de points soulevés au cours du récit; et ce petit saut dans le futur durant lequel il faut lire entre les lignes. Je ne sais pas trop à quelle explication je m'attendais mais j'aurais aimé en avoir une. [masquer] On ne sait même pas, au final, ce que vient faire cette trace de main ensanglantée sur l'oreiller de Silas [/masquer].
          Lire la suite
          En lire moins
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com