Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266293037
Code sériel : 17541
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 264
Format : 108 x 177 mm

Nid de vipères

Serge QUADRUPPANI (Traducteur)
Date de parution : 13/06/2019
Malgré sa longue expérience en terre sicilienne, le commissaire Montalbano doit reconnaître que jamais il n'a été confronté à pareille affaire : un homme tué deux fois. Barletta, affairiste détesté, usurier qui a ruiné bien des malheureux, don juan compulsif qui n'hésite pas à recourir au chantage pour parvenir à... Malgré sa longue expérience en terre sicilienne, le commissaire Montalbano doit reconnaître que jamais il n'a été confronté à pareille affaire : un homme tué deux fois. Barletta, affairiste détesté, usurier qui a ruiné bien des malheureux, don juan compulsif qui n'hésite pas à recourir au chantage pour parvenir à ses fins, a d'abord été empoisonné par une femme, puis a reçu une balle dans la tête.
En plongeant dans le passé fangeux de Barletta, le commissaire va se trouver face à ses deux enfants, Arturo, que l'usurier voulait déshériter, et la très belle Giovanna… un véritable nid de vipères !

« Exquise, comme à chaque fois, la plume du célèbre italien est légère et il manie l'ironie avec bonheur. »
Frédérique Le Teurnier – France Bleu

« Un polar trouble et savoureux. »
Adeline Fleury – Le Parisien

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266293037
Code sériel : 17541
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 264
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Exquise, comme à chaque fois, la plume du célèbre italien est légère et il manie l’ironie avec bonheur. » Frédérique Le Teurnier, France Bleu

« Un livre dérangeant… Nid de vipères explore les secrets familiaux inavouables.» Jean Ackermann, Sang Froid

« Un polar trouble et savoureux. » Adeline Fleury, Le Parisien

« Retrouver Montalbano est toujours un plaisir… Avec ce mélange d’humour, de sagesse et de grande humanité qui font le sel de l’œuvre de Camilleri on plonge dans cette nouvelle aventure comme on s’installe dans son fauteuil de vacances. On la dévore une nouvelle fois en savourant la langue de l’auteur, traduite d’une main de maître par Serge Quadruppani. » Jean-Marie Wynants, LE SOIR

« Camilleri raconte l’histoire d’une famille de vipères. » Gazzetta del Sud

« La corruption, une vipère venimeuse. » Il mattino

« Ce n'est pas le style particulier et frais qui domine cette enquête du commissaire Montalbano, mais le thème abordé, cru et aigre comme un citron, adouci par le stylo ironique et jamais excessif de Camilleri. »  Sylvia, Qlibri
 
Presse

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Charybde2 Posté le 19 Juillet 2020
    Double meurtre d’une pourriture à plus d’un titre, pour la vingt-cinquième enquête, un peu essoufflée, du commissaire sicilien Salvo Montalbano. Sur le blog Charybde 27 : https://charybde2.wordpress.com/2020/07/19/note-de-lecture-nid-de-viperes-montalbano-25-andrea-camilleri/
  • bfauriaux Posté le 18 Juin 2020
    Montalbano c'est toujours un régal pour moi: déjà le style avec ces incorrections délicieuses et ces petites fautes de français qui me rendent le texte irrésistible, cette plongée dans l'Italie du Sud que l'auteur aime à mourir bref une réussite incontestable que cet ouvrage !
  • parisienne12 Posté le 3 Octobre 2019
    Une histoire dérangeante, très bien amenée et résolue par un policier délicat et à l'écoute car l'atmosphère de secret, de non-dits ne lui permet pas de comprendre vite cette affaire de meurtre à double détente, pour ainsi dire. Une histoire de famille, ici dévoilée après la mort d'un homme, qui se mêle à l'histoire amoureuse du commissaire lui-même, et qui permettent de souffler avant le dénouement.
  • stephanerenard Posté le 3 Août 2019
    Lire les enquêtes du commissaire Montalbano est un délice tant au niveau de l'intrigue qui semble toujours simple voire absurde au départ, puis qui se révèle toujours subtile, qu'au niveau du langage qui est bien rendu en français, une sorte de patois semi italien, semi sicilien, mais toujours d'une grande drôlerie. Je connaissais l'intrigue et donc la fin pour l'avoir vue à la télé, mais cette lecture était pourtant réjouissante, pour les colères de Montalbano, pour les bonnes bouffes, pour les personnages hauts en couleurs, pour les dialogues savoureux, pour les quiproquos. C'est un régal, c'est un festival de drôlerie tout en restant intelligent.
  • Baluzo Posté le 21 Juillet 2019
    Acheté avant le décès d'Andrea Camilleri et lu juste après, j'ai bien aimé cette nouvelle histoire, bien menée, solide et qui nous prête Livia, ma compagne de Montalbano à son domicile pour quelques jours, l'occasion de belles envolées lyriques!
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.