Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266235624
Code sériel : 15445
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm

Nocturne

Date de parution : 11/09/2014
1er novembre 1990. L'inspecteur Byrne pénètre sur sa première scène de crime. Le Nocturne en sol majeur de Chopin emplit la pièce où la célèbre violoncelliste Christa-Marie Schönburg attend, près de son instrument maculé de sang, son arrestation.
1er novembre 2010. Un tueur, « l'homme aux échos », sème des cadavres...
1er novembre 1990. L'inspecteur Byrne pénètre sur sa première scène de crime. Le Nocturne en sol majeur de Chopin emplit la pièce où la célèbre violoncelliste Christa-Marie Schönburg attend, près de son instrument maculé de sang, son arrestation.
1er novembre 2010. Un tueur, « l'homme aux échos », sème des cadavres sur des lieux déjà marqués par des crimes passés – des crimes non résolus.
Et la clé de cette partition sanglante pourrait bien être la violoncelliste dont la musique funèbre hante toujours l'esprit de Byrne, vingt ans plus tard...

« Montanari, qui n'en est pas à son premier coup d'archet, réalise avec Nocturne un coup de maître. Bluffant. » Madame Figaro

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266235624
Code sériel : 15445
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Montanari, qui n’en est pas à son premier coup d’archet, réalise avec Nocturne un coup de maître. Bluffant. » Madame Figaro
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • coquinnette1974 Posté le 22 Septembre 2016
    Nocturne est le premier roman que je lis de Richard Montanari, et je ne commence pas par le début puisque d'autres enquêtes de Kevin Byrne et Jessica Balzano ont été publiées auparavant. Quand je me suis rendue compte que ce n'était pas un roman à part, j'ai hésité à lire Nocturne mais finalement, j'ai bien fait. Même sans connaitre Kevin Byrne et Jessica Balzano je n'ai pas été perdue un instant. L'auteur fait que l'on peut lire Nocturne sans lire les précédentes enquêtes, c'est agréable. J'ai beaucoup aimé les personnages principaux, l'histoire et le fait que cette enquête soit liée à une autre datant de vingt ans. L'ensemble est bien ficelé, et j'ai été surprise par le coupable, je ne m'attendait pas du tout à ça. Nocturne est un bon roman, que je recommande, que l'on connaisse ou non l'auteur :) Je luis mets quatre étoiles
  • ROUMANOFFBE Posté le 28 Décembre 2014
    je m'attendais à beaucoup mieux donc j'ai été un peu déçue mais bon quand on s'attend à un chef d'oeuvre et qu'on reçoit un plan consistant, faut savoir s'en contenter...
  • RAMSES1967 Posté le 3 Décembre 2013
    Un bon Montanari, tout les ingrédients sont réunis pour former un excellent thriller. Heureux de retrouver les personnages récurrents, Byrne et Balzano. A lire sans hésitations
  • krikri Posté le 27 Octobre 2013
    Tout d'abord je tiens à remercier Babelio et les éditions du cherche midi, sans lesquels je n'aurais pas reçu ce roman en partenariat. Quel suspens! Cela fait énormément de temps que je n'avais plus lu du Richard Montanari et je ne peux qu'être subjuguée par la force d'écriture de cet homme. Quelle joie de retrouver Byrne et Balzano au cœur d'une enquête riche en rebondissements. Les chapitres courts tiennent le lecteur en haleine jusqu'au bout. La manière dont Montanari jour avec ses personnages au travers de l'histoire est stupéfiante, on ne peut pas lâcher le bouquin! A peine vous dites vous que vous laisserez de cote votre lecture à la fin du chapitre, un événement inattendu survient et il vous faut continuer votre lecture. Bref j'ai passé un bien agréable moment avec ce thriller d'un maître du genre...
  • CaroMleslivres Posté le 20 Octobre 2013
    Je n'avais encore jamais lu de livre de Richard Montanari. Ce thriller est plutôt efficace. Tous les codes sont présents : un duo de flics efficace, un tueur machiavélique, des victimes assassinées de façon atroce. J'avoue avoir douté sur l'identité du tueur. Et celui-là, je ne l'avais pas vu venir ! Alors, certes, ce livre ne révolutionne pas le genre. Il est classique dans sa construction. On est alternativementavec les policiers, puis dans la tête du tueur. Mais j'ai tout de même passé un agréable moment de lecture. Par contre, j'émets un gros bémol sur les corrections et la relecture du livre par l'éditeur. Certaines phrases n'ont pas supporté la traduction et ne veulent rien dire. Si vous pouvez éclairer ma lanterne sur le passage souligné : page 29 "..., Stan Keegan s'appuya contre le mur en brique, les bras croisés sur son torse de caisse claire, ..." (mais encore ?) Les fautes grammaticales, d'orthographe et les oublis de mots ne sont pas en reste : page 187 "Ils faisait désormais de la chronologie des évènements" (je suis d'accord, c'est très moche). Et là, cerise sur le gâteau page 548 " Jamais il n'a s'agi de moi" ! Je n'invente rien. J'ai... Je n'avais encore jamais lu de livre de Richard Montanari. Ce thriller est plutôt efficace. Tous les codes sont présents : un duo de flics efficace, un tueur machiavélique, des victimes assassinées de façon atroce. J'avoue avoir douté sur l'identité du tueur. Et celui-là, je ne l'avais pas vu venir ! Alors, certes, ce livre ne révolutionne pas le genre. Il est classique dans sa construction. On est alternativementavec les policiers, puis dans la tête du tueur. Mais j'ai tout de même passé un agréable moment de lecture. Par contre, j'émets un gros bémol sur les corrections et la relecture du livre par l'éditeur. Certaines phrases n'ont pas supporté la traduction et ne veulent rien dire. Si vous pouvez éclairer ma lanterne sur le passage souligné : page 29 "..., Stan Keegan s'appuya contre le mur en brique, les bras croisés sur son torse de caisse claire, ..." (mais encore ?) Les fautes grammaticales, d'orthographe et les oublis de mots ne sont pas en reste : page 187 "Ils faisait désormais de la chronologie des évènements" (je suis d'accord, c'est très moche). Et là, cerise sur le gâteau page 548 " Jamais il n'a s'agi de moi" ! Je n'invente rien. J'ai dû lire cette phrase à plusieurs reprises en me demandant si je n'avais pas la berlue. Je tiens à remercier Babelio et la maison d'éditions du Cherche Midi pour l'envoi de ce livre. Je l'ai lu dans le cadre d'une Masse critique.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.