En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Nous allons tous très bien, merci

        Pocket
        EAN : 9782266277594
        Code sériel : 7235
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 192
        Format : 108 x 177 mm
        Nous allons tous très bien, merci

        Laurent PHILIBERT-CAILLAT (Traducteur)
        Date de parution : 14/09/2017
        Ils sont cinq, traumatisés, victimes de maniaques, poursuivis par leurs peurs, leurs démons, prisonniers d’un choc post-traumatique, et rassemblés par le Dr Jan Sayer pour une thérapie de groupe. Médecin psychiatre, elle est là pour les aider, les amener à se libérer des événements qui ont irrémédiablement marqué leur vie... Ils sont cinq, traumatisés, victimes de maniaques, poursuivis par leurs peurs, leurs démons, prisonniers d’un choc post-traumatique, et rassemblés par le Dr Jan Sayer pour une thérapie de groupe. Médecin psychiatre, elle est là pour les aider, les amener à se libérer des événements qui ont irrémédiablement marqué leur vie du sceau de l’horreur.
        Mais quelque chose de plus profond les lie tous. Une menace que certains d’entre eux sentent, d’autres voient, dont ils portent la marque dans leur chair, leurs os...
        Ces êtres brisés vont devoir trouver la force de s’ouvrir les uns aux autres et de s’allier pour stopper le cauchemar qui s’apprête à prendre forme et envahir le monde.

        « Véritable page-turner ne reculant devant aucune barrière du genre, Nous allons tous très bien, merci dissèque l'horreur et ses personnages au scalpel. Concis et prenant, le roman de Daryl Gregory n'en oublie pas d'être intelligent et sacrément surprenant par moments. Une sucrerie à l'arrière-goût cendreux qui laisse des marques. » Nicolas Winter – Just a word
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266277594
        Code sériel : 7235
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 192
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        6.40 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • prettyrosemary Posté le 16 Février 2018
          Les fans de thrillers, de films d’épouvante et d’humour noir vont être ravis puisque ce roman est truffé de références aux sous-genres et aux classiques de l’horreur, et c’est l’un des aspects les plus jouissifs de ce bouquin. Soyons clairs, Nous allons tous très bien, merci est quand même très très chelou, bien dark et ne plaira pas à tout le monde. Mais Daryl Gregory met en scène des personnages et des histoires géniales dans un format ultra court avec brio.
        • TmbM Posté le 24 Septembre 2017
          Pour le reste, c'est un roman de genre, assumé et décomplexé, assez court, accrocheur, bien fichu, qui enchaîne les références à la culture populaire et joue avec nos peurs les plus profondes. Au passage, il vous fait prendre conscience que si vous n'avez pas un bon psy pour vous dénouer le cerveau après leur avoir survécu, autant laisser les envahisseurs anthropophages vous le boulotter. L'article complet sur mon blog.
        • loudu76 Posté le 14 Août 2017
          Un bon roman plein de suspense qui m'a rendue accro ! On suit cinq personnes qui intègrent une thérapie de groupe : Harrison, Stan, Barbara, Martin, et Greta. Tous ont été sollicités par le Docteur Jan Sayer pour parler de leur traumatisme. Tous ont un point commun ; le surnaturel est la cause de l'événement qui a bouleversé leur vie. L'écriture m'a beaucoup plu et j'ai aimé le fait qu'il n'y ait pas de personnage principal. On change tour à tour de personnage tout en gardant un détachement grâce au point de vue externe. Je ne me suis pas attachée aux personnages, mais j'aimais suivre leur progression dans ce groupe de parole particulier. Néanmoins, j'ai préféré Barbara, personnage énigmatique marquée au plus profond d'elle. La fin est pleine d'action et les révélations s'enchaînent rapidement. Ce roman est assez court mais en l'espace des 180 pages, il y a eu beaucoup d'informations. Chaque passage était important dans le livre. J'étais ébahie lors du dernier chapitre, on apprend la véritable identité d'une personne restée jusque là en retrait... Et j'avoue que ça m'a fait froid dans le dos... Le roman se termine sur une touche un peu malsaine et sombre, ce que j'ai bien aimé ! Un bon... Un bon roman plein de suspense qui m'a rendue accro ! On suit cinq personnes qui intègrent une thérapie de groupe : Harrison, Stan, Barbara, Martin, et Greta. Tous ont été sollicités par le Docteur Jan Sayer pour parler de leur traumatisme. Tous ont un point commun ; le surnaturel est la cause de l'événement qui a bouleversé leur vie. L'écriture m'a beaucoup plu et j'ai aimé le fait qu'il n'y ait pas de personnage principal. On change tour à tour de personnage tout en gardant un détachement grâce au point de vue externe. Je ne me suis pas attachée aux personnages, mais j'aimais suivre leur progression dans ce groupe de parole particulier. Néanmoins, j'ai préféré Barbara, personnage énigmatique marquée au plus profond d'elle. La fin est pleine d'action et les révélations s'enchaînent rapidement. Ce roman est assez court mais en l'espace des 180 pages, il y a eu beaucoup d'informations. Chaque passage était important dans le livre. J'étais ébahie lors du dernier chapitre, on apprend la véritable identité d'une personne restée jusque là en retrait... Et j'avoue que ça m'a fait froid dans le dos... Le roman se termine sur une touche un peu malsaine et sombre, ce que j'ai bien aimé ! Un bon roman pour faire une pause entre de gros livres, et qui donne des frissons... Bonne lecture ! Lou
          Lire la suite
          En lire moins
        • yogo Posté le 19 Mars 2017
          Nous allons tous très bien, merci est un court roman que je voulais lire depuis sa sortie. J'ai longtemps hésité avant de me lancer, en effet, Daryl Gregory nous offre ici, un roman entre fantastique et horreur qui ne sont pas des genres dont je raffole. Mais au vu des très bonnes critiques, il faut parfois sortir de sa zone de confort. Une psy réunit chaque semaine, pour une thérapie de groupe, cinq personnes ayant subi des traumatismes effroyables. Je vous laisse découvrir les atrocités que Harrsion, Stan, Barbara, Greta ou Martin ont endurées. L'auteur s'attarde ici, sur ce que deviennent les victimes longtemps après les faits, comment ils ont évolué, survécu. Mais pour eux rien n'est jamais terminé, l'horreur est toujours là... Les premiers chapitres sont consacrés aux différents protagonistes et peuvent être parfois trash, gore avec les détails des brutalités infligées aux unes et aux autres. Daryl Gregory, avec son écriture fluide et ciselée, nous plonge en quelques mots, quelques phrases dans l'indicible horreur et ça secoue ! Par la suite le récit tend tout doucement vers le fantastique et l'on se rend vite compte que le destin des personnages est étroitement lié. C'est la première fois que je lis un... Nous allons tous très bien, merci est un court roman que je voulais lire depuis sa sortie. J'ai longtemps hésité avant de me lancer, en effet, Daryl Gregory nous offre ici, un roman entre fantastique et horreur qui ne sont pas des genres dont je raffole. Mais au vu des très bonnes critiques, il faut parfois sortir de sa zone de confort. Une psy réunit chaque semaine, pour une thérapie de groupe, cinq personnes ayant subi des traumatismes effroyables. Je vous laisse découvrir les atrocités que Harrsion, Stan, Barbara, Greta ou Martin ont endurées. L'auteur s'attarde ici, sur ce que deviennent les victimes longtemps après les faits, comment ils ont évolué, survécu. Mais pour eux rien n'est jamais terminé, l'horreur est toujours là... Les premiers chapitres sont consacrés aux différents protagonistes et peuvent être parfois trash, gore avec les détails des brutalités infligées aux unes et aux autres. Daryl Gregory, avec son écriture fluide et ciselée, nous plonge en quelques mots, quelques phrases dans l'indicible horreur et ça secoue ! Par la suite le récit tend tout doucement vers le fantastique et l'on se rend vite compte que le destin des personnages est étroitement lié. C'est la première fois que je lis un roman de cet auteur et franchement j'ai été bluffé par la qualité d'écriture et la construction du roman. Le suspense est distillé au compte goutte, on est happé par l'ambiance, excellent page-turner. On pourra regretter que certains éléments ne soient pas plus développés, on reste par moment sur sa faim et on aimerait en apprendre d'avantage sur les histoires des différents protagonistes ! Pour ma part, comme je le disais en introduction, je ne suis pas fan du genre et donc même si j'ai passé un bon moment de lecture, que celle-ci m'a marqué, je ne suis pas emballé plus que ça. Le fantastique n'est vraiment un genre pour moi. Pour conclure, je dirais que c'est un roman à découvrir, qui plaira à tous ceux qui aiment le gore, l'horreur, le fantastique. Et à titre personnel j'ai découvert un auteur avec un indéniable talent et me contenterai de ses romans d'un autre genre. A noter qu'à la fin du roman, une interview de l'auteur nous livre quelques clefs. Toujours très instructif et surtout à ne lire qu'une fois le roman terminé.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Shan_Ze Posté le 16 Janvier 2017
          Un étrange roman que celui-ci… Un groupe de parole assez spécial est formé par le docteur Jan Sayer. Les personnes qui le composent sont des rescapés de l'horreur. Ce qu'ils ont vécu est assez traumatisant aussi bien émotionnellement que physiquement. Les détails de leur vie sont donnés petit à petit, l'auteur les présente graduellement en même temps, qu'une nouvelle horreur se dessine… J'avais entendu parler de ce petit livre, je m'attendais à tout autre chose mais leurs vies si touchées et fragiles attirent l'attention. J'aurais aimé en savoir plus sur eux, ça reste parfois un peu léger. Chacune personne semble à la limite entre vie et ténèbres… L'interview de l'auteur à la fin du livre donne une lumière intéressante sur la construction du livre. Un auteur à relire.

        Ils en parlent

        « Voilà un astucieux récit sur le thème de la monstruosité qui échappe aux canons du genre. Car il n’est pas ici question des monstres et de leurs exactions, mais de leurs victimes, réunies par le Dr Jan Sayer pour un groupe de parole. On ne connaît donc qu’indirectement les affres par lesquelles elles sont passées, par fragments révélés au fil des séances, personne ne se dévoilant entièrement la première fois. Harrison a échappé, adolescent, à de telles horreurs qu’il est devenu un héros de bandes dessinées ; le plus âgé d’entre eux, Stan, un homme-tronc, fut la victime d’une famille ayant dévoré vifs ses amis ; le tortionnaire de... »
        Bifrost

        « Daryl Gregory confirme toutes les qualités détectées lors de sa première parution en France. Dans Nous allons tous très bien, merci, il fait à nouveau preuve d’originalité dans le traitement, apportant du sang neuf à ce type d’histoire, il a vraiment le sens du récit et sait entretenir l’intérêt jusqu’au bout. Malgré eux, les lecteurs entrent dans son jeu et se retrouvent à tourner avidement les pages du livre, plongés qu’ils sont dans les révélations et affres de personnages torturés. Un auteur incontestablement à suivre ! »
        La Yozone

        « Si vous aimez les films d’horreur et que vous voulez connaître ce qui se passe après pour les survivants, lisez ce livre. Si vous n’aimez pas ces films ne fuyez pas pour autant, même si ce thème reste central, l’auteur nous offre surtout une réflexion très intéressante sur le syndrome de stress post-traumatique et sur la fatalité. »
        SyFantasy

        « Véritable page-turner ne reculant devant aucune barrière de genre, Nous allons tous très bien, merci dissèque l'horreur et ses personnages au scalpel. Concis et prenant, le roman de Daryl Gregory n'en oublie pas d'être intelligent et sacrément surprenant par moment. Une sucrerie à l'arrière goût cendreux qui laisse des marques. »
        Just a word

        « Court et intense, drôle et angoissant, ce roman de Daryl Gregory captive l’attention du lecteur et, insidieusement (c’est très bon signe), lui fait peur. L’angoisse. […] En fait, depuis Steve Rasnic Tem, on n’avait pas lu d’histoire stimulant autant nos peurs latentes. Je lance ici un appel solennel : chaque amateur de fantastique doit lire ce roman ! »
        Le Salon littéraire
         
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.