Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266291941
Code sériel : 17482
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Nuit blanche

Date de parution : 11/04/2019
Saint-Florentin-sur-Lot, 3 200 habitants coincés sur un isthme encadré par le Lot. La ville la plus isolée du département. Un marché, quelques troquets, la passion pour le rugby, les quelques commerces nécessaires et l’hôpital, le grand oublié du plan de délocalisation. Cet hôpital, c’est l’enfer de Julie, une interne en... Saint-Florentin-sur-Lot, 3 200 habitants coincés sur un isthme encadré par le Lot. La ville la plus isolée du département. Un marché, quelques troquets, la passion pour le rugby, les quelques commerces nécessaires et l’hôpital, le grand oublié du plan de délocalisation. Cet hôpital, c’est l’enfer de Julie, une interne en médecine qui y travaille depuis quelques mois. Ce soir-là, veille de week-end prolongé, elle est encore de garde. Tandis que la météo vire au Jugement dernier, les gendarmes amènent un patient transféré de l’hôpital psychiatrique. Atteint de malaria, il est plongé dans le coma depuis des mois, mais reste dangereux. L’eau monte, la nature se déchaîne, les morts et catastrophes inexplicables se multiplient dans l'hôpital. La nuit s’annonce longue, très longue…

Cet ouvrage a reçu le Prix Suspense
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266291941
Code sériel : 17482
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Si les personnages passent une nuit blanche dans ce livre, assurément vous aussi vous risquez d’en passer une parce que ce bouquin est in-lâ-chable ! », anaisseriallectrice

« Un huis-clos étouffant au rythme effréné qui se déroule sur une nuit, au cœur d’un enfer sans nom. », unbonlivrealire

« Ce huit- clos est complètement flippant et vous empêchera de dormir c’est certain ! Les tensions, les doutes apparaissent très vite entre chaque protagoniste et les événements improbables vont se dérouler…Ayez le cœur bien accroché ! », Collectif polar chronique de nuit

« Plus qu’un thriller, ce roman m’a fait penser à un savant mélange entre du Stephen King et de l’Agatha Christie. », Les petites lectures de Maud

« Les rebondissements s’enchaînent, la tension monte, la peur me donne des sueurs froides, le suspense me vrille les nerfs, les chapitres courts et les nombreux cliffhangers m’empêche de poser ma lecture. », Livresse du noir






 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ellexa Posté le 30 Juillet 2020
    Imaginez... Un centre hospitalier à Saint-Florentin-Sur-Lot, petite ville calme et isolée. Julie, nouvelle interne depuis quelques mois est de garde. L'équipe accueil un homme dans le coma, venu tout droit d'un hôpital psychiatrique et malgré son état, sous étroite surveillance. Une tempête éclate, et isole totalement l'hôpital. Julie se retrouve piégée avec le personnel de jour qui, de ce fait, est obligé de doubler leurs heures et de s'occuper des patients. L'interne en médecine, deux infirmières, une aide soignante, un ASH et le veilleur de nuit vont devoir affronter la nuit. Tout aurait pu bien se passer, mais l'enfermement et la découverte d'un cadavre vont attiser la paranoïa des différents protagonistes. Un huit clos un peu prévisible, mais qui fonctionne : on avance pas à pas avec différents points de vue, les heures sont détaillées, l'ambiance oppressante est là. Les personnages sont un peu trop caricaturaux pour moi (l'infirmière expérimentée un peu bourrue, l'autre tout juste diplômée et fragile, l'aide soignante au look un peu rock qui déteste tout le monde et est dépressive...), La fin m'a laissée un peu sur ma faim aussi, un peu trop facile à mon goût. Je n'ai pas fait la nuit blanche promie mais la... Imaginez... Un centre hospitalier à Saint-Florentin-Sur-Lot, petite ville calme et isolée. Julie, nouvelle interne depuis quelques mois est de garde. L'équipe accueil un homme dans le coma, venu tout droit d'un hôpital psychiatrique et malgré son état, sous étroite surveillance. Une tempête éclate, et isole totalement l'hôpital. Julie se retrouve piégée avec le personnel de jour qui, de ce fait, est obligé de doubler leurs heures et de s'occuper des patients. L'interne en médecine, deux infirmières, une aide soignante, un ASH et le veilleur de nuit vont devoir affronter la nuit. Tout aurait pu bien se passer, mais l'enfermement et la découverte d'un cadavre vont attiser la paranoïa des différents protagonistes. Un huit clos un peu prévisible, mais qui fonctionne : on avance pas à pas avec différents points de vue, les heures sont détaillées, l'ambiance oppressante est là. Les personnages sont un peu trop caricaturaux pour moi (l'infirmière expérimentée un peu bourrue, l'autre tout juste diplômée et fragile, l'aide soignante au look un peu rock qui déteste tout le monde et est dépressive...), La fin m'a laissée un peu sur ma faim aussi, un peu trop facile à mon goût. Je n'ai pas fait la nuit blanche promie mais la lecture de ce roman a été agréable.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Entre2Livres Posté le 25 Juillet 2020
    ✔️Mon ressenti : Ce roman est le premier de l’auteur. Il est initialement paru aux éditions « Nouveaux Auteurs » que j’affectionne particulièrement puisque le comité est constitué des lecteurs bénévoles et proposent toujours des romans qui savent me séduire. Julie est interne et ne choisit pas ses lieux d’exercice. Elle se retrouve de garde, un soir, seule avec les infirmiers s et les aides soignants d’un petit hôpital du Lot. Rien de surprenant jusque là, sauf qu’un patient dangereux plongé dans le coma va y être amené de psychiatrie. La tempête rend la communication impossible et un corps va vite être découvert. J’avais lu « Jeu de dames » du même auteur et je n’avais pas pu le lâcher. Avec ce premier roman, l’auteur renouvelle l’exploit. Franck Thilliez parlait d’une nuit blanche assurée, il a tout à fait raison. Le suspense est présent tout le long du récit. Le huis clos renforce le climat angoissant. J’ai sursauté à chaque petit bruit. Les rebondissements sont nombreux et l’auteur sait nous tenir en haleine. Les personnages sont divers et variés et chacun dispose d’un capital sympathie très différent. Cela oriente nos soupçons sur l’un ou l’autre, et on sent que l’auteur prend un... ✔️Mon ressenti : Ce roman est le premier de l’auteur. Il est initialement paru aux éditions « Nouveaux Auteurs » que j’affectionne particulièrement puisque le comité est constitué des lecteurs bénévoles et proposent toujours des romans qui savent me séduire. Julie est interne et ne choisit pas ses lieux d’exercice. Elle se retrouve de garde, un soir, seule avec les infirmiers s et les aides soignants d’un petit hôpital du Lot. Rien de surprenant jusque là, sauf qu’un patient dangereux plongé dans le coma va y être amené de psychiatrie. La tempête rend la communication impossible et un corps va vite être découvert. J’avais lu « Jeu de dames » du même auteur et je n’avais pas pu le lâcher. Avec ce premier roman, l’auteur renouvelle l’exploit. Franck Thilliez parlait d’une nuit blanche assurée, il a tout à fait raison. Le suspense est présent tout le long du récit. Le huis clos renforce le climat angoissant. J’ai sursauté à chaque petit bruit. Les rebondissements sont nombreux et l’auteur sait nous tenir en haleine. Les personnages sont divers et variés et chacun dispose d’un capital sympathie très différent. Cela oriente nos soupçons sur l’un ou l’autre, et on sent que l’auteur prend un réel plaisir à jouer avec ses lecteurs. C’est un excellent thriller angoissant en huis clos. Si vous aimez cela, vous allez vous régaler, c’est certain ! 🎯Mots Clefs : Hôpital / Huis clos / Transfert / Psychiatrie / Meurtre 🏆Ma note : 19/20
    Lire la suite
    En lire moins
  • tousleslivres Posté le 1 Juin 2020
    Un huis clos stressent. En effet, une poignée de personnel soignant se retrouve dans un hôpital toute uns nuit pendant un orage... une nuit de terreur qui va les conduire au bout de la folie et de la terreur. Julie va enquêter sur ces choses qui se passent, ces morts qui arrivent les uns après les autre... jusqu'à découvrir qui elle est !! A lire absolument, un livre qui marquera les esprits...
  • Dou_livresque Posté le 7 Avril 2020
    En commençant ce livre, je ne n'avais d'attente particulière. Une virée dans ma librairie de quartier et la couverture m'a attirée, la quatrième de couverture aussi. Dès les premiers chapitres, l'héroïne suscite en moi l'agacement. Puis, petit à petit ce huis-clos me tient en haleine. L'angoisse est tangible au fil du roman. Julie finit par attirer ma sympathie. Cette nuit qui était être calme vire au cauchemar. Ce nouveau patient au passé de psychopathe et de tueur engendre une psychose et des événements invraisemblables et effrayants surgissent. Une seule envie, savoir qui se cache ces meurtres. Un auteur que je lirai à nouveau avec plaisir.
  • pioucorinne Posté le 11 Mars 2020
    Que dire ? J'ai été hypnotisée par cette lecture, impossible de lâcher mon livre tant j'étais plongée dedans et qu'à chaque fin de chapitre je ne pouvais faire autrement que de lire la suite. Nuit blanche, cette nuit l'a été aussi pour moi, blanche :-) enfin presque, lecture terminée à 4 heures du matin fort heureusement je ne travaillais pas aujourd'hui. L'histoire se passe dans un milieu que je connais bien, très bien même : l'hôpital. Je n'ai eu alors aucun problème pour me projeter au coeur de la scène. Les locaux, je les voyais clairement (pour les copines pour moi c'était Calmette, ses longs couloirs froids aux couleurs vieillissantes mais en encore plus délabré si c'est possible). J'étais avec les soignants quand ils traversaient les couloirs lugubres de leur hôpital la nuit (c'est toujours lugubre les hôpitaux la nuit, il y a tellement de personnes qui souffrent ou qui sont morts dans ces établissements) Déjà en temps normal c'est angoissant l'hôpital la nuit mais là avec la tempête qui fait rage, le fait qu'ils cumulent tous leur journée de travail avec la nuit vu que la relève n'a pas pu arriver jusqu'à l'hôpital, la panne d'internet, du réseau téléphonique etc, les... Que dire ? J'ai été hypnotisée par cette lecture, impossible de lâcher mon livre tant j'étais plongée dedans et qu'à chaque fin de chapitre je ne pouvais faire autrement que de lire la suite. Nuit blanche, cette nuit l'a été aussi pour moi, blanche :-) enfin presque, lecture terminée à 4 heures du matin fort heureusement je ne travaillais pas aujourd'hui. L'histoire se passe dans un milieu que je connais bien, très bien même : l'hôpital. Je n'ai eu alors aucun problème pour me projeter au coeur de la scène. Les locaux, je les voyais clairement (pour les copines pour moi c'était Calmette, ses longs couloirs froids aux couleurs vieillissantes mais en encore plus délabré si c'est possible). J'étais avec les soignants quand ils traversaient les couloirs lugubres de leur hôpital la nuit (c'est toujours lugubre les hôpitaux la nuit, il y a tellement de personnes qui souffrent ou qui sont morts dans ces établissements) Déjà en temps normal c'est angoissant l'hôpital la nuit mais là avec la tempête qui fait rage, le fait qu'ils cumulent tous leur journée de travail avec la nuit vu que la relève n'a pas pu arriver jusqu'à l'hôpital, la panne d'internet, du réseau téléphonique etc, les voilà complètement livrés à eux mêmes. En plus pour ne rien arranger aux choses un patient de provenance d'un UMD (Unité pour Malades Difficiles) est entré cet après midi accompagné par la police alors qu'il est dans le coma. Son état n'empêche pas les soignants de se sentir mal à l'aise lorsqu'ils sont dans sa chambre. Des évènements vont se succéder mais je ne vous en dirai pas plus ... Ce huis clos se compose de 2 infirmières (Malee, ancienne dans le service, pas très sympathique et Chloé, jeune diplômée, pas très sure d'elle et très émotive, 2 aides-soignants (Noémie, gothique, un peu bizarre, à fleur de peau, Yazid, le bon AS, à l'écoute des patients, attentionné envers ses collègues) et une interne (Julie, que j'ai trouvée un peu sèche et pas très sympathique). Ce huis clos est parfait pour nous tenir en haleine. Qui dit hôpital dit patient alors bien sur dans tout ce chaos, j'ai pensé aussi à eux ça a rajouté une couche de suspense et d'angoisse pour moi parce qu'il fallait qu'eux ne se rendent compte de rien, les soins devaient continuer quoi qu'il arrive. J'ai été bluffé par les descriptions de métiers, certaines exactitudes dans la façon de travailler de chacun, des trucs que seul un soignant peut savoir ... et puis j'apprends qu'en fait l'auteur est lui même infirmier et ben voilà tout s'explique :-) et j'en profite pour remercier l'auteur pour la description du travail d'aide-soignant 😍 Vraiment c'est une lecture que je vous conseille, il y a beaucoup de rebondissements et le twist final est génial, j'ai terminé le livre avec des frissons sur les bras .... Cet auteur a écrit un autre livre, je sens bien qu'un jour je le lirai ...
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.