Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266284325
Code sériel : 17212
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm

On ne meurt pas la bouche pleine

,

Date de parution : 11/10/2018
Alors qu'à Tokyo deux cadavres d'hommes empoisonnés par une substance indécelable embarrassent la police nippone, en France un commandant est chargé d'élucider la mort d'un riche Japonais, lui aussi empoisonné par un produit inconnu. Des deux côtés de la planète, des assassinats qui, a priori, n'ont rien à voir.
Voilà la...
Alors qu'à Tokyo deux cadavres d'hommes empoisonnés par une substance indécelable embarrassent la police nippone, en France un commandant est chargé d'élucider la mort d'un riche Japonais, lui aussi empoisonné par un produit inconnu. Des deux côtés de la planète, des assassinats qui, a priori, n'ont rien à voir.
Voilà la brigade criminelle du 36, quai des Orfèvres obligée de travailler avec son homologue japonaise, aux méthodes bien différentes des siennes. La rencontre entre la mafia japonaise, la science et les eaux troubles de la cuisine moléculaire pourrait bien se révéler explosive…

« Une impeccable intrigue de règlements de comptes dans le milieu des yakusas. Original, nerveux, mélancolique et séduisant. » Isabelle Falconnier – Le Matin Dimanche

« Le lecteur est embarqué entre deux cultures et on navigue en eaux troubles dans le milieu des crimes organisés à Tokyo. Du connu et de l'inconnu portés par un suspense crescendo. Fascinant. » Eva Roque – Télé 7 Jours

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266284325
Code sériel : 17212
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus

Ils en parlent

« Une impeccable intrigue de règlements de compte dans le milieu des yakusas naviguant entre Paris, Tokyo, les ambassades, le 36 quai des Orfèvres et le mystérieux laboratoire d'un grand chef qui attire tous les soupçons. Original, nerveux, mélancolique et séduisant. », Isabelle Falcoonier, Le Matin Dimanche.

« Le lecteur est embarqué entre deux cultures (la société japonaise est remarquablement bien décrite) : on s'attache à ce commandant français officiant au quai des Orfèvres depuis trente-six ans. Et on navigue en eaux troubles dans le milieu des crimes organisés à Tokyo. Du connu et de l'inconnu portés par un suspense crescendo. Fascinant. », Eva Roque, Télé 7 jours

« Une intrigue efficace, originale et souvent surprenante, où l'on découvre une drôle d'histoire de traite des plantes pour extraire des molécules pas toujours bienveillantes... », Jean-Marc Barenghi, lefigaro.fr

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • collectifpolar Posté le 31 Mai 2021
    L'avis de Jimmy "On ne meurt pas la bouche pleine"  de Odile Bouhier et Thierry Marx. En entrée : Thierry Marx fait voyager avec sa gastronomie et ses écrits, ses menus sont si appétissants, son intrigue policière aussi. Le vocabulaire de mots japonais plaira aux futurs voyageurs (H/F). En plat principal : Le fait de rajouter sa recette de blanquette de veau pour 8 personnes, de la page 339 à 343, apporte une métaphore plus précise de l'expression : "Dévorer un livre". J'attendrai la réouverture des restaurants pour lui demander de signer son chef-d'œuvre au Chef ! En dessert : Pour en savoir plus sur ce polar, un genre de guide TUERISTIQUE pour les papilles : Le Grand Oral de Thierry Marx, chef étoilé - 22/12 (bfmtv.com) Extrait : "... Ce qui étonna Simmeo fut le sérieux du monsieur : concentré sur sa partie, il n'accorda pas un seul regard à une escort-girl qui tentait de le débaucher." Oui, je conseille d'avoir cet ouvrage mais à ne pas le ranger dans sa cuisine  En le lisant cet extrait je repensais aux films : "Soleil Levant" (un détective faisait équipe avec un policier en retraite qui connaissait la culture nippone) et "Piège de cristal" et sa  tour Nakatomi aux U.S.A:
  • lagier Posté le 16 Septembre 2020
    "Sympathique" plongée dans le monde de la cuisine moléculaire et des Yakuzas. On y apprend pas mal de choses sur l'univers mafieux Japonais, et aussi sur la traite des plantes (!). L'histoire se suit sans déplaisir car les personnages sont assea attachants. Un petit moment de lecture agréable et instructif.
  • varysoasoa Posté le 29 Février 2020
    Un bon polar qui nous entraîne alternativement de Paris à Tokyo à la découverte du Japon, de la cuisine moléculaire et du milieu des yakusas. Instructif et dépaysant !
  • pikanelle Posté le 18 Juin 2019
    Alors oui, à strictement parler, on est plus dans le polar que dans le thriller. Reste que, du coup, ce livre associe deux éléments que j’apprécie particulièrement : le polar et Thierry Marx (le chef qui me réconcilierait presque avec les fourneaux… j’ai bien dit presque 😜). Et ça, c’est plutôt un bon départ ! Alors oui, l’histoire est cousue de fil blanc… N’empêche que ça reste un polar bien sympathique et qu'on arrive au bout sans avoir vu le temps passer. Il y a même comme un côté poétique et apaisant. On y apprend aussi par-ci par-là différentes choses sur la culture nippone ou encore des astuces culinaires. Ah ! Et oui ! A ne pas oublier, des descriptions de plats qui mettent vraiment l’eau à la bouche… Mais pour une buse en cuisine comme moi, peut-être pas, jusqu’à aller tenter la recette de la « blanquette de veau à la manière de Thierry Marx » qui figure en annexe (ou la réalité risquerait de rattraper la fiction...) 🤣🤣🤣. Bref, une jolie surprise !
  • ArmelleAlx Posté le 18 Juin 2019
    Un bon polar ! Une construction narrative qui nous emmène alternativement à Paris et Tokyo : dépaysement garanti, avec une belle part à la culture nippone. Un enquêteur bourru, génial et attachant : le double du lecteur tel qu'on l'aime. Le milieu de la gastronomie qui s'aventure dangereusement vers la chimie : quand la dégustation des plats des grands chefs peut devenir dangereuse, voire mortelle...un thriller très savoureux !
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.