En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        On regrettera plus tard

        Pocket
        EAN : 9782266270014
        Code sériel : 16719
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 312
        Format : 108 x 177 mm
        On regrettera plus tard

        Date de parution : 07/09/2017
        Par une nuit d’orage estival dantesque, de violents coups sont frappés à la porte de Valentine, l’institutrice du village. Sur le perron elle découvre un homme trempé, une fillette endormie dans les bras, brûlante de fièvre. Il lui faut de l’aide. Que Valentine va lui offrir, acceptant spontanément la troublante... Par une nuit d’orage estival dantesque, de violents coups sont frappés à la porte de Valentine, l’institutrice du village. Sur le perron elle découvre un homme trempé, une fillette endormie dans les bras, brûlante de fièvre. Il lui faut de l’aide. Que Valentine va lui offrir, acceptant spontanément la troublante intrusion. Éric et Anna-Nina, sa fille de 7 ans, pénètrent dans la maison. Ils y resteront le temps que l’enfant se rétablisse.
        Il y a des destins que l’on croit tout tracés mais il suffit parfois d’un seul éclair pour les faire basculer. Les chemins de l’existence et du cœur sont imprévisibles…

        « C’est doux et c’est précieux, ça serre le cœur parfois et ça réjouit aussi. La vie, quoi ! » Émilie Poyard – ELLE
         
        « Agnès Ledig nous raconte avec sincérité des histoires ancrées dans la vraie vie. » Christophe Mangelle – metronews
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266270014
        Code sériel : 16719
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 312
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        6.95 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • deseille Posté le 7 Avril 2018
          Une belle petite histoire sympa a lire, ce n’est pas mon prefere de cette auteur mais ca este un livre qui fait du bien. Et pour avoir lu la suite je peux vous dire de le lire!
        • PascalPaleHardi Posté le 22 Mars 2018
          Une nuit d’orage, Valentine, institutrice trentenaire et célibataire, accueille chez elle un homme et sa petite fille dont la roulotte a subi de gros dommages… Une histoire facile à lire, à la Agnès Ledig ; des personnages attachants, des thèmes chers à l’auteure (l’amour, l’amitié, les valeurs de la vie), mais une intrigue quelque peu prévisible. Un bon moment de lecture cependant.
        • Salsa38 Posté le 20 Mars 2018
          Agnès Ledig fait partie de mes auteurs préférés. Dans ce roman que j'ai dévoré en deux jours, j'ai retrouvé avec plaisir la tendresse et la sensibilité de sa plume et me suis laissée emporter par l'intrigue. Les personnages sont très attachants et les relations entre eux (qu'il s'agisse d'amour ou d'amitié) sont de belles relations humaines. Bref, je suis une fois de plus tombée sous le charme de la plume simple et efficace d'Agnès Ledig et j'ai retrouvé à la lecture de ce livre le même plaisir qu'avec "Juste avant le bonheur". Bien sûr, ses détracteurs diront que l'histoire manque de crédibilité, que le dénouement est prévisible, que les personnages semblent sortis d'un épisode des bisounours, que le livre regorge de bons sentiments, de clichés et de métaphores faciles..... mais le roman est si bien écrit, on y sent tellement d'amour de son prochain qu'on en oublie les défauts pour tout simplement se délecter de sa lecture. Moi je ne boude pas mon plaisir et si vous cherchez un "feel good book", je ne peux que vous conseiller celui-ci !
        • anlixelle Posté le 20 Mars 2018
          Voici un texte facile à écouter, plaisant pour une grande partie du récit. J'ai bien dit " écouter " plutôt que " lire ", car je n'arrive pas (pour l'instant ) à apprécier de lire ce genre d'histoire, je le trouve trop mielleux et romantique ( malgré les quelques difficultés placées ici et là pour les protagonistes ). La solitude et l'espoir d'être aimé-e au-delà des peines sont trop emplies de clichés pour m'attendrire. La version Audiolib, et le jeu vocal des comédiens, m'a donc permis de suivre le récit de On regrettera plus tard : le ton est juste, la lecture tout simplement parfaite. Rien de nouveau et de créatif dans cette histoire, c'est pourquoi je ne pense pas poursuivre cette romance malmenée avec le second opus, même si je reconnais qu'Agnès Ledig sait retranscrire les émotions avec justesse et psychologie.
        • vertescollines Posté le 19 Mars 2018
          On regrettera plus tard « Il vaut mieux vivre avec des remords qu’avec des regrets… » Voilà la phrase clé de ce roman. Encore une très belle histoire. J’ai pleuré, j’ai ri, j’ai été très émue. J’avoue que Valentine et Eric sont des « Monsieur et Madame » tout le monde, que tous nous rencontrons ou pouvons rencontrer. Et que nous pouvons croiser. Enfin, ces deux-là la vie ne les a pas épargné. Deux solitaires. L’un par choix. L’autre parce que la vie en a décidé ainsi. Chacune d’entre eux a sa manière d’être solitaire : une lente, une vie en « marginal », laissant le superflu, l’inutile, avançant au rythme d’une roulotte et d’une petite fille très curieuse et du fantôme de sa femme, de son chagrin. Une autre assez speed, dynamique, hyperactive, multipliant les activités, toujours en mouvement. Chacun comble ainsi sa solitude. Et d’un coup, par un soir d’orage, ces deux-là sont confrontés. Ils se rencontrent. Sauront-ils s’apprivoiser ? En plus, pour Eric, c’est le temps de la transition. 7 ans qu’il est sur les routes. 7 c’est le chiffre nécessaire pour guérir d’un deuil, d’un chagrin d’amour, d’un chagrin. 7 c’est aussi un chiffre magique : les... On regrettera plus tard « Il vaut mieux vivre avec des remords qu’avec des regrets… » Voilà la phrase clé de ce roman. Encore une très belle histoire. J’ai pleuré, j’ai ri, j’ai été très émue. J’avoue que Valentine et Eric sont des « Monsieur et Madame » tout le monde, que tous nous rencontrons ou pouvons rencontrer. Et que nous pouvons croiser. Enfin, ces deux-là la vie ne les a pas épargné. Deux solitaires. L’un par choix. L’autre parce que la vie en a décidé ainsi. Chacune d’entre eux a sa manière d’être solitaire : une lente, une vie en « marginal », laissant le superflu, l’inutile, avançant au rythme d’une roulotte et d’une petite fille très curieuse et du fantôme de sa femme, de son chagrin. Une autre assez speed, dynamique, hyperactive, multipliant les activités, toujours en mouvement. Chacun comble ainsi sa solitude. Et d’un coup, par un soir d’orage, ces deux-là sont confrontés. Ils se rencontrent. Sauront-ils s’apprivoiser ? En plus, pour Eric, c’est le temps de la transition. 7 ans qu’il est sur les routes. 7 c’est le chiffre nécessaire pour guérir d’un deuil, d’un chagrin d’amour, d’un chagrin. 7 c’est aussi un chiffre magique : les 7 vies d’un chat, les 7 péchés…7 chiffre mystérieux. Bref, ils se rapprochent, se font évoluer, se reprochent cette évolution (comme les petites tresses de la fillette), se font la tête, se comprennent à moitié, n’osent pas, n’osent plus. Peur d’être rejetté, peur de ne plus être aimé, peur de ne plus être capable d’aimer. Un espoir cependant apparait à la fin du roman, un espoir en pointillé… Et puis il y a aussi les trois autres personnages : Gustave, Gaël et la fillette. La fillette veut du changement, une vraie vie d’enfant finalement avec une maison, une maman, un grand-père. Gustave lui souhaite protéger Valentine. Il explique son histoire avec la Grand-mère de Valentine, une femme formidable, femme de résistant qui a attendu son Léon toute sa vie et qu’il a aimé secrètement. Quelle dignité dans cette histoire ! Et puis, Gaël, l’ami fidèle, qui a rencontré une femme. Il aime Stéphanie. Une histoire d’amour mignonne. L’idée des lettres échangée est fabuleuse. Et cela me donne encore plus l’envie de lui écrire. Bref une histoire fantastique avec de petites phrases très agréables : « Une réponse sans chaleur, c’est comme un regard qui se pose ailleurs. » «Laissez s’installer un peu d’amour au fonds de vous et tout pétille à nouveau. »
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « Loin des feux médiatiques, la discrète Agnès Ledig a conquis le cœur des lecteurs et file vers un nouveau best-seller. » L'Express
        « Agnès Ledig nous raconte avec sincérité des histoires ancrées dans la vraie vie. » Christophe Mangelle - Metronews
        « C'est doux et c'est précieux, ça serre le cœur parfois et ça réjouit aussi. La vie, quoi ! » Émilie Poyard - ELLE
        « Une ode à la vie, sur fond de bienveillance, sans jamais verser dans l'angélisme. » Fanny Holveck –  DNA
        « On a coutume de dire que les livres d’Agnès font du bien. C’est toujours vrai, autant continuer à le dire. » PassionBouquins.com
         
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.