RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            On regrettera plus tard

            Pocket
            EAN : 9782266270014
            Code sériel : 16719
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 312
            Format : 108 x 177 mm
            On regrettera plus tard

            Date de parution : 07/09/2017
            Par une nuit d’orage estival dantesque, de violents coups sont frappés à la porte de Valentine, l’institutrice du village. Sur le perron elle découvre un homme trempé, une fillette endormie dans les bras, brûlante de fièvre. Il lui faut de l’aide. Que Valentine va lui offrir, acceptant spontanément la troublante... Par une nuit d’orage estival dantesque, de violents coups sont frappés à la porte de Valentine, l’institutrice du village. Sur le perron elle découvre un homme trempé, une fillette endormie dans les bras, brûlante de fièvre. Il lui faut de l’aide. Que Valentine va lui offrir, acceptant spontanément la troublante intrusion. Éric et Anna-Nina, sa fille de 7 ans, pénètrent dans la maison. Ils y resteront le temps que l’enfant se rétablisse.
            Il y a des destins que l’on croit tout tracés mais il suffit parfois d’un seul éclair pour les faire basculer. Les chemins de l’existence et du cœur sont imprévisibles…

            « C’est doux et c’est précieux, ça serre le cœur parfois et ça réjouit aussi. La vie, quoi ! » Émilie Poyard – ELLE
             
            « Agnès Ledig nous raconte avec sincérité des histoires ancrées dans la vraie vie. » Christophe Mangelle – metronews
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266270014
            Code sériel : 16719
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 312
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            6.95 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Loin des feux médiatiques, la discrète Agnès Ledig a conquis le cœur des lecteurs et file vers un nouveau best-seller. » L'Express
            « Agnès Ledig nous raconte avec sincérité des histoires ancrées dans la vraie vie. » Christophe Mangelle - Metronews
            « C'est doux et c'est précieux, ça serre le cœur parfois et ça réjouit aussi. La vie, quoi ! » Émilie Poyard - ELLE
            « Une ode à la vie, sur fond de bienveillance, sans jamais verser dans l'angélisme. » Fanny Holveck –  DNA
            « On a coutume de dire que les livres d’Agnès font du bien. C’est toujours vrai, autant continuer à le dire. » PassionBouquins.com
             

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • lilyandko Posté le 30 Mai 2019
              Depuis le décès de sa femme, Eric erre de ville en ville avec sa fille Anna Nina dans une roulotte aménagée, au confort rudimentaire à la recherche de paix, de calme et de liberté. Valentine, aime bouger, elle multiplie les activités pour ne pas s’ennuyer dans son quotidien et éviter de penser au manque d’amour qui creuse peu a peu son cœur. Ces deux-là auraient pu ne pas se croiser mais la vie en a décidé autrement. Anna Nina va alors trouver en Valentine une figure maternelle découvrir la socialisation avec d’autres enfants à l’école. Les remises en questions des personnages ne se font pas attendre : est-ce qu’Eric fait le bon choix en emmenant Anna Nina dans ce type de vie nomade ? serait-elle plus heureuse à l’école ? pourquoi Valentine a le sentiment d’être étouffée chaque fois qu’elle se rapproche d’un homme ? En parallèle de ces personnages, on suit l’histoire de Suzanne une femme juive durant la seconde guerre mondiale. Torturée puis relâchée, on suit sa fuite vers le Jura accompagné d’un jeune garçon. Mais aussi l’histoire de Gael, le meilleur ami de Valentine, déchirée entre l’amour qu’il porte à sa femme et l’amour qu’il porte... Depuis le décès de sa femme, Eric erre de ville en ville avec sa fille Anna Nina dans une roulotte aménagée, au confort rudimentaire à la recherche de paix, de calme et de liberté. Valentine, aime bouger, elle multiplie les activités pour ne pas s’ennuyer dans son quotidien et éviter de penser au manque d’amour qui creuse peu a peu son cœur. Ces deux-là auraient pu ne pas se croiser mais la vie en a décidé autrement. Anna Nina va alors trouver en Valentine une figure maternelle découvrir la socialisation avec d’autres enfants à l’école. Les remises en questions des personnages ne se font pas attendre : est-ce qu’Eric fait le bon choix en emmenant Anna Nina dans ce type de vie nomade ? serait-elle plus heureuse à l’école ? pourquoi Valentine a le sentiment d’être étouffée chaque fois qu’elle se rapproche d’un homme ? En parallèle de ces personnages, on suit l’histoire de Suzanne une femme juive durant la seconde guerre mondiale. Torturée puis relâchée, on suit sa fuite vers le Jura accompagné d’un jeune garçon. Mais aussi l’histoire de Gael, le meilleur ami de Valentine, déchirée entre l’amour qu’il porte à sa femme et l’amour qu’il porte à l’une de ces nouvelles rencontres. Quand j’ouvre un livre d’Agnès Ledig, je m’attends assurément à un coup de cœur comme ce fut le cas, par exemple pour « Marie d’en haut ». Agnès Ledig a les mots, le talent, les thèmes, les personnages, l’émotion placée au juste moment. Mais pour la première fois celui-ci n’en est pas un. C’est assurément une belle histoire mais je m’attendais à plus. Les retours dans le passé en 1944 m’ont un peu dérangé, je n’y ai pas compris l’intérêt durant un long moment. J’ai aussi trouvé le début lent, le côté un peu cliché de la nuit d’orage, le père veuf, la femme célibataire qui s’occupe de tout pour noyer son chagrin, la petite fille modèle parfaite, etc.. ne me laissait pas présager un grand livre comme m’a habitué Agnès Ledig. Et malheureusement ce fut le cas. Bien sur la beauté des textes et citations de l’auteur a permis de rattraper tout le reste. C’est d’ailleurs ce que je retiendrai de cette lecture : non pas l’histoire mais l’écriture de Agnès Ledig. Cette façon de toujours parfaitement réussir à transcrire les émotions les fêlures des uns et des autres.
              Lire la suite
              En lire moins
            • bookaddict02 Posté le 19 Mai 2019
              Un roman qui nous raconte quatre histoires ou l'amour et l'amitié s'entremelent. J'aime bien la façon que l'auteur a à nous conter les histoires de ces personnages.
            • Laulette Posté le 7 Mai 2019
              "Une chose est sûre, je vais continuer à découvrir les romans d'Agnès Ledig en 2019 !" Voilà comment se terminait ma chronique de Juste avant le bonheur au tout début de l'année. C'est donc chose faite puisque j'ai jeté mon dévolu sur On regrettera plus tard. C'est une belle histoire, avec laquelle j'ai passé un bon moment. Cependant, j'ai trouvé certains événements trop prévisibles et je n'ai pas eu de réelles surprises au fil des pages. On regrettera plus tard, c'est l'histoire d'Eric et sa fille Anna-Nina, qui sillonnent les routes de France dans leur roulotte. C'est aussi l'histoire de Valentine, une enseignante vivant dans un petit village, heureuse en compagnie de son meilleur ami Gaël et de son voisin Gustave. Un soir de fort orage, Eric se retrouve à taper à la porte de Valentine. Anna-Nina souffre d'une forte fièvre et son père, désemparé, ne sait pas quoi faire. L'enseignante accueille ce drôle de duo à bras ouverts. Finalement, ils vont rester plus longtemps que prévu chez Valentine et des liens vont se créer entre tous ces personnages. Je me suis relativement bien attachée aux personnages, notamment à Eric. L'amour qu'il porte à Anna-Nina m'a beaucoup émue, c'est un papa merveilleux,... "Une chose est sûre, je vais continuer à découvrir les romans d'Agnès Ledig en 2019 !" Voilà comment se terminait ma chronique de Juste avant le bonheur au tout début de l'année. C'est donc chose faite puisque j'ai jeté mon dévolu sur On regrettera plus tard. C'est une belle histoire, avec laquelle j'ai passé un bon moment. Cependant, j'ai trouvé certains événements trop prévisibles et je n'ai pas eu de réelles surprises au fil des pages. On regrettera plus tard, c'est l'histoire d'Eric et sa fille Anna-Nina, qui sillonnent les routes de France dans leur roulotte. C'est aussi l'histoire de Valentine, une enseignante vivant dans un petit village, heureuse en compagnie de son meilleur ami Gaël et de son voisin Gustave. Un soir de fort orage, Eric se retrouve à taper à la porte de Valentine. Anna-Nina souffre d'une forte fièvre et son père, désemparé, ne sait pas quoi faire. L'enseignante accueille ce drôle de duo à bras ouverts. Finalement, ils vont rester plus longtemps que prévu chez Valentine et des liens vont se créer entre tous ces personnages. Je me suis relativement bien attachée aux personnages, notamment à Eric. L'amour qu'il porte à Anna-Nina m'a beaucoup émue, c'est un papa merveilleux, qui ferait absolument tout pour le bonheur de sa fille. Eric est un homme veuf et on comprend très vite qu'il ne s'est pas remis du décès de sa femme et qu'elle lui manque énormément. J'ai vraiment apprécié voir la sensibilité d'un homme. C'est un personnage très humain et touchant. Anna-Nina est une enfant géniale. Sa joie de vivre a apporté beaucoup de fraîcheur au roman. C'est un petit soleil malgré les durs événements qu'elle a déjà vécus. Elle est aussi très mature pour son âge. Je crois que cette petite fille est le personnage que j'ai préféré ! Valentine est également une chouette femme. Son grand cœur ne fait aucun doute. Elle s'implique à fond dans tout ce qu'elle fait et dans toutes ses relations. Elle entretient des liens forts avec son meilleur ami, son voisin, et le même type de liens se développe avec les deux rescapés de l'orage. C'est une femme passionnée, qui donne envie de croire en la bonté des autres. J'ai trouvé l'histoire sympathique mais elle ne m'a pas captivée plus que cela. En fait, je ne l'ai pas trouvée super réaliste. J'avais déjà relevé ce point dans Juste avant le bonheur mais il ne m'avait alors pas dérangée. Ici, j'ai eu du mal à croire que de nos jours, une femme accueille comme ça, aussi longtemps, deux inconnus, sans rien leur demander en retour. C'est sûr que ça donne une belle vision du monde mais on sait tous que les choses ne se passent pas comme ça dans la réalité. Après, une fois qu'on a accepté le scénario, c'est facile de plonger dans l'histoire et de vivre au jour le jour avec ce trio surprenant. Toutefois, j'aurais aimé un peu plus de rebondissements et de surprises. Rien ne m'a vraiment étonnée et j'ai deviné très vite ce qui allait se passer. L'écriture d'Agnès Ledig est plaisante. De nouveau, j'ai trouvé certains passages très beaux car touchants et faisant échos à mes pensées. Mais comme l'histoire manquait de rebondissements, certains moments m'ont paru un peu longs et j'ai été moins subjuguée que dans Juste avant le bonheur ou Pars avec lui. Ce roman est une lecture toute mignonne, remplie de bons sentiments, avec des personnages attachants mais qui manque un peu de peps selon moi. Néanmoins, j'ai appris qu'il y avait une suite nommée De tes nouvelles : je lirai cette dernière avec plaisir car je me demande bien ce que sont devenus les personnages !
              Lire la suite
              En lire moins
            • lesangdeslivres Posté le 24 Avril 2019
              La couverture est vraiment jolie et on sent que la jeune femme sur cette dernière est solitaire et à la fois perdue dans un immense champ, ce qui retrace totalement l'histoire de l'un des personnages principaux. Quand nous commençons cette lecture, nous sommes tout de suite pris au cœur de l'histoire. Nous arrivons au moment d'un épisode très prenant et angoissant à la fois, ce qui nous plonge encore plus dans ce roman. Nous ressentons tout de suite de l’empathie pour ces trois personnages principaux et nous les trouvons totalement attachants. Nous suivons ces derniers dans leurs vies courantes et nous apprenons à les connaître. Nous sommes ravis de suivre une histoire plus ancienne en parallèle. Dans une période de guerre, nous suivons une jeune femme torturée par les nazis et nous sommes vraiment tristes pour elle. Elle nous fait voir tout le courage qu'elle a pour sauver sa vie et celle de la prunelle de ses yeux. On sent que c'est une femme pleine de témérité et d'espoir. Nous ressentons un véritable pincement au cœur quand nous savons que son espoir est peut-être feint. Tout au long de son histoire, nous apprécions de voir qu'elle ne baisse pas les... La couverture est vraiment jolie et on sent que la jeune femme sur cette dernière est solitaire et à la fois perdue dans un immense champ, ce qui retrace totalement l'histoire de l'un des personnages principaux. Quand nous commençons cette lecture, nous sommes tout de suite pris au cœur de l'histoire. Nous arrivons au moment d'un épisode très prenant et angoissant à la fois, ce qui nous plonge encore plus dans ce roman. Nous ressentons tout de suite de l’empathie pour ces trois personnages principaux et nous les trouvons totalement attachants. Nous suivons ces derniers dans leurs vies courantes et nous apprenons à les connaître. Nous sommes ravis de suivre une histoire plus ancienne en parallèle. Dans une période de guerre, nous suivons une jeune femme torturée par les nazis et nous sommes vraiment tristes pour elle. Elle nous fait voir tout le courage qu'elle a pour sauver sa vie et celle de la prunelle de ses yeux. On sent que c'est une femme pleine de témérité et d'espoir. Nous ressentons un véritable pincement au cœur quand nous savons que son espoir est peut-être feint. Tout au long de son histoire, nous apprécions de voir qu'elle ne baisse pas les bras et nous sommes heureux de voir qu'elle rencontre quelqu'un de vraiment bien et qui ne va pas la laisser tomber, malgré cette difficile période et tous les problèmes que ça peut engendrer. De retour dans le présent, nous nous posons beaucoup de questions quant à savoir pourquoi, Éric et si réservé et distant auprès de l'un de nos personnages principaux. Nous avons envie de le voir vivre et rapidement, nous savons pourquoi il se met autant à l'écart. Par ailleurs, Valentine nous fait étrangement penser à un autre personnage et nous avons peur qu'elle termine comme ce dernier. Heureusement que l'amour des proches de chacun d'entre eux est là pour éclaircir les choses et donner un peu de baume au cœur à tout cet aspect dramatique. Quand nous arrivons à la fin de l'histoire, nous avons un gros pincement au cœur et nous sommes vraiment triste de devoir quitter les personnages dans une telle situation. Nous avons envie de connaître la suite et nous savons très bien qu'il faudra que nous prenions notre mal en patience. Est-ce que j'ai aimé ce livre ? J'ai eu la chance de découvrir ce livre au détour d'une borne de partages de livres dans une commune. Et bien évidemment, je suis très heureuse d'avoir pu le lire, car c'est un coup de cœur. J'ai beaucoup aimé l'aspect dramatique de ce roman et me suis vite retrouvé dans ma région des Vosges. J'ai beaucoup apprécié les personnages qui sont vraiment attachants et très gentils. Je n'ai qu'une hâte, c'est de retrouver les personnages dans la suite de ce roman.
              Lire la suite
              En lire moins
            • leslecturesdemoe Posté le 18 Avril 2019
              Agnès Ledig, c'est de la douceur. De la bienveillance. De la tendresse. Et bien évidemment, nous retrouvons ces bons sentiments dans "On regrettera plus tard". Un soir d'orage, Éric vient chercher de l'aide pour sa fille, Anna-Nina, qui est souffrante. C'est à la porte de Valentine qu'il vient frapper. Éric et Anna-Nina vivent dans une roulotte depuis 7 ans, volant au grès de leurs envies, et Anna-Nina découvrira la stabilité avec Valentine, qui l'emmènera avec elle à l'école. Elle lui fera découvrir ce que ça fait d'avoir une maman qui s'occupe d'elle. Et Valentine s'attachera à cette petite fille drôle et intelligente. Une étrange relation s'installera entre Éric et Valentine, qui ne savent ni l'un ni l'autre comment poser les bases. Sans oublier Gustave, le "voisin" de Valentine, qui veille sur elle avec bienveillance... Pas de coup de cœur cette fois-ci même si j'ai beaucoup aimé ce livre. Comme toujours, c'est doux, et c'est pour moi une valeur sûre. Dommage qu'il n'y ait pas eu l'étincelle des premiers livres. J'aurai aimé également en découvrir un peu plus sur l'histoire de Gustave et Suzanne, qui se rencontrent pendant la guerre. Il y a des passages poignants et j'aurai aimé qu'il y en ai... Agnès Ledig, c'est de la douceur. De la bienveillance. De la tendresse. Et bien évidemment, nous retrouvons ces bons sentiments dans "On regrettera plus tard". Un soir d'orage, Éric vient chercher de l'aide pour sa fille, Anna-Nina, qui est souffrante. C'est à la porte de Valentine qu'il vient frapper. Éric et Anna-Nina vivent dans une roulotte depuis 7 ans, volant au grès de leurs envies, et Anna-Nina découvrira la stabilité avec Valentine, qui l'emmènera avec elle à l'école. Elle lui fera découvrir ce que ça fait d'avoir une maman qui s'occupe d'elle. Et Valentine s'attachera à cette petite fille drôle et intelligente. Une étrange relation s'installera entre Éric et Valentine, qui ne savent ni l'un ni l'autre comment poser les bases. Sans oublier Gustave, le "voisin" de Valentine, qui veille sur elle avec bienveillance... Pas de coup de cœur cette fois-ci même si j'ai beaucoup aimé ce livre. Comme toujours, c'est doux, et c'est pour moi une valeur sûre. Dommage qu'il n'y ait pas eu l'étincelle des premiers livres. J'aurai aimé également en découvrir un peu plus sur l'histoire de Gustave et Suzanne, qui se rencontrent pendant la guerre. Il y a des passages poignants et j'aurai aimé qu'il y en ai un peu plus. . Cela reste tout de même une très jolie histoire, pas triste du tout, et sans trop d'amour non plus. C'est une belle histoire comme on les aime. J'ai d'ailleurs la suite dans ma bibliothèque, que je ne tarderai pas à lire du coup ! :)
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.