En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        On regrettera plus tard

        Pocket
        EAN : 9782266270014
        Code sériel : 16719
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 312
        Format : 108 x 177 mm
        On regrettera plus tard

        Date de parution : 07/09/2017
        Par une nuit d’orage estival dantesque, de violents coups sont frappés à la porte de Valentine, l’institutrice du village. Sur le perron elle découvre un homme trempé, une fillette endormie dans les bras, brûlante de fièvre. Il lui faut de l’aide. Que Valentine va lui offrir, acceptant spontanément la troublante... Par une nuit d’orage estival dantesque, de violents coups sont frappés à la porte de Valentine, l’institutrice du village. Sur le perron elle découvre un homme trempé, une fillette endormie dans les bras, brûlante de fièvre. Il lui faut de l’aide. Que Valentine va lui offrir, acceptant spontanément la troublante intrusion. Éric et Anna-Nina, sa fille de 7 ans, pénètrent dans la maison. Ils y resteront le temps que l’enfant se rétablisse.
        Il y a des destins que l’on croit tout tracés mais il suffit parfois d’un seul éclair pour les faire basculer. Les chemins de l’existence et du cœur sont imprévisibles…

        « C’est doux et c’est précieux, ça serre le cœur parfois et ça réjouit aussi. La vie, quoi ! » Émilie Poyard – ELLE
         
        « Agnès Ledig nous raconte avec sincérité des histoires ancrées dans la vraie vie. » Christophe Mangelle – metronews
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266270014
        Code sériel : 16719
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 312
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        6.95 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Clemocien Posté le 3 Juin 2018
          On regrettera plus tard est le second livre de l’auteure que je découvre. Il fait partie de ses livres que j’ai acheté sans même lire le résumé, lors de ma seconde rencontre avec Agnès Ledig, à la foire du livre de Brive ; parce que j’avais beaucoup aimé Pars avec lui, parce que l’auteure est tellement touchante et parce que deux de mes amies me l’avait chaudement recommandé. Je me suis donc lancée un peu à l’aveuglette, c’est bien parfois, et j’ai adoré ma lecture. On y découvre Valentine, une jeune femme touchante et très attachante, que j’ai souvent imaginée sous les traits de sa créatrice. Car, comme nous l’avait fait remarqué Agnès, on constate à nouveau que si ses personnages sont décrits sous tous les angles psychologiquement, ils n’ont que très peu de description physique, laissant la liberté au lecteur de se les imaginer selon son cœur. Manque de description physique qui me fait défaut en général, mais pas là ; je n’ai eu aucune difficulté à me figurer Valentine, Gaël ou encore Gustave. Le récit se découpe entre présent et passé, puisque, dans certains chapitre, nous revivons les épreuves de Suzanne durant la seconde guerre mondiale. Quand ? Comment... On regrettera plus tard est le second livre de l’auteure que je découvre. Il fait partie de ses livres que j’ai acheté sans même lire le résumé, lors de ma seconde rencontre avec Agnès Ledig, à la foire du livre de Brive ; parce que j’avais beaucoup aimé Pars avec lui, parce que l’auteure est tellement touchante et parce que deux de mes amies me l’avait chaudement recommandé. Je me suis donc lancée un peu à l’aveuglette, c’est bien parfois, et j’ai adoré ma lecture. On y découvre Valentine, une jeune femme touchante et très attachante, que j’ai souvent imaginée sous les traits de sa créatrice. Car, comme nous l’avait fait remarqué Agnès, on constate à nouveau que si ses personnages sont décrits sous tous les angles psychologiquement, ils n’ont que très peu de description physique, laissant la liberté au lecteur de se les imaginer selon son cœur. Manque de description physique qui me fait défaut en général, mais pas là ; je n’ai eu aucune difficulté à me figurer Valentine, Gaël ou encore Gustave. Le récit se découpe entre présent et passé, puisque, dans certains chapitre, nous revivons les épreuves de Suzanne durant la seconde guerre mondiale. Quand ? Comment ces épisodes vont rejoindre le présent ? Quel est le lien ? Le lien c’est un certain personnage, que j’avais « démasqué » et, pour lequel j’ai minutieusement relu les premiers passages où il apparaît en vain : Agnès prend bien soin de ne pas le nommer, ménageant le suspense jusqu’à la fin ou presque. Quoi qu’il en soit, j’ai été très touchée par ces chapitres, totalement prise dedans, frustrée de revenir dans le présent alors que je souhaitais savoir ce qu’il allait arriver à Suzanne, résoudre le mystère de ces lignes insérées dans le récit. Au présent, Valentine rencontre Éric, un soir de tempête ; lui et sa fille Anna-Nina sonnent, complétement trempés, à sa porte. Certains chapitres seront de son point de vue à lui, d’autre à elle. C’est une rencontre qui bouscule, les personnages comme le lecteur. C’est une rencontre pleine d’espoir, entre deux êtres blessés, de manière totalement différent, par la vie. Valentine, jeune institutrice absolument étonnante, qui ne s’arrête jamais : poterie, jardinage, lecture, écriture… et son travail, elle vit à 100 à l’heure (pour ne pas voir qu’elle n’est pas heureuse ?). Valentine au grand cœur, qui s’attache aux gens, et qui en souffre souvent. Éric, son total opposé, qui traverse la vie lentement, entièrement dévoué à sa fille, et qui fuit… Gustave, ce grand-père fabuleux, là quand on a besoin de lui, un pilier, un exemple. Nanie, cette petite fille qui a vécu sur les routes et qui est tellement éveillée, à l’écoute des autres, désireuse d’apprendre, sensible et réceptive. Et enfin Gaël… le meilleur ami, la moitié. J’ai adoré la relation Valentine / Gaël, qui semble si simple, si fusionnelle. Les joutes verbales entre les deux amis sont excellentes, pleine de sens, de verve, de poésie parfois. Le roman d’Agnès Ledig remue tellement de choses, nous amène à réfléchir, nous secoue ; et il sonne tellement juste. Une réflexion sur la vie, sur ce que nous offre chaque nouvelle journée, sur l’amour ; l’amour qui est au centre de beaucoup de choses, l’amour qui fait mal. Comme dans part avec lui, je me suis retrouvée dans certaines situations, c’est peut-être ce qui fait qu’on regrettera plus tard me parle. J'ai d'ailleurs relevé tout un tas de citations qui ont fait écho en moi.
          Lire la suite
          En lire moins
        • estellebl Posté le 28 Mai 2018
          C'est fort, c'est bouleversant, cela fait réfléchir et cela fait du bien ! Il n'y a pas de hasards ... il n'y a que des rencontres. Dans un style juste et émouvant Agnès Ledig nous conte celle de Valentine et d'Eric, deux personnages au passé douloureux, qui essaient d'avancer dans la vie en limitant la place de l'imprévu afin de tout maîtriser. Valentine fuit dans la suractivité; Eric vit avec sa fille au rythme de sa roulotte tirée par des chevaux de trait. Agnès Ledig fouille les portraits et l'on partage leurs joies, leurs doutes, leurs questionnements et leurs choix. Un roman sincère teinté de développement personnel. Une possible histoire d'amour, une magnifique histoire d'amitié.
        • candylit Posté le 17 Mai 2018
          Je viens de découvrir cette auteure et je dois dire que j'ai eu un coup de cœur pour ce livre. L'histoire est belle et les personnages attachants. Je pense que je lirai d'autres romans d'Agnès Ledig.
        • Mespetitescritiqueslitteraires Posté le 29 Avril 2018
          J'ai entendu beaucoup de critiques concernant ce livre. Certains l'ont adoré, d'autres ont été déçus... Personnellement, j'ai aimé, pour plusieurs raisons. J'ai aimé cette galerie de personnages tellement attachants. J'ai aimé leurs contradictions, leurs élans, leurs forces, leurs faiblesses. On retrouve ici la finesse d'esprit d'Agnès Ledig qui parvient à développer leur psychologie et à leur donner de la profondeur. Chaque personnage a son rôle à jouer pour parvenir à la résilience. Comment réapprendre à vivre lorsqu'on a perdu celle qu'on aimait par dessus tout? Comment continuer à vivre en espérant le retour de celui qu'on aime? Comment vaincre ses peurs enfouies au plus profond de soi, alors que nous n'en connaissons pas l'origine ? Chaque personnage grandit au contact de l'autre. Chaque personnage pousse à sa façon, le curseur de la vie vers le futur. Pour ma part, un très joli roman...
        • Coventgarden Posté le 25 Avril 2018
          Et bien voilà une lecture rondement menée et tout autant appréciée. Ce n'étais pas mon premier de cette auteure et ce ne sera pas mon dernier. Certains détestent, trouvent ce type de lecture niaise moi je la trouve feel-good. Il faut dire que Valentine, le personnage principal me parle puisque prof des écoles comme moi. Elle y décrit merveilleusement bien le métier et je m'y retrouvais et l'école décrite était bien sympa. Comment ne pas s'attacher à ses personnages, leur vie sans oublier Gustave, ce charmant vieil homme qui veille sur elle. Oui, j'avoue que la vie dans l'Est ne me parle pas mais j'avoue que j'irai bien y faire un tour si je pouvais les rencontrer. C'est aussi ça que j'aime dans la lecture au risque de me répéter, la rencontre de personnages attachants. Allez hop je le passe à une collègue ;-)

        Ils en parlent

        « Loin des feux médiatiques, la discrète Agnès Ledig a conquis le cœur des lecteurs et file vers un nouveau best-seller. » L'Express
        « Agnès Ledig nous raconte avec sincérité des histoires ancrées dans la vraie vie. » Christophe Mangelle - Metronews
        « C'est doux et c'est précieux, ça serre le cœur parfois et ça réjouit aussi. La vie, quoi ! » Émilie Poyard - ELLE
        « Une ode à la vie, sur fond de bienveillance, sans jamais verser dans l'angélisme. » Fanny Holveck –  DNA
        « On a coutume de dire que les livres d’Agnès font du bien. C’est toujours vrai, autant continuer à le dire. » PassionBouquins.com
         
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com