Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266286190
Code sériel : 17251
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm

Othello

François-Victor HUGO (Traducteur)
Date de parution : 07/06/2018
LES GRANDS TEXTES DU XVIIe SIÈCLE

Élevé général des armées vénitiennes, Othello a épousé Desdémone : beauté noble, blanche et dévouée. Un triomphe pour ce Maure affranchi, au beau verbe, admirable, mais loin d’être admiré de tous... Iago, officier perfide, le hait. Distillant le mensonge à la façon d'un venin, celui-ci...
LES GRANDS TEXTES DU XVIIe SIÈCLE

Élevé général des armées vénitiennes, Othello a épousé Desdémone : beauté noble, blanche et dévouée. Un triomphe pour ce Maure affranchi, au beau verbe, admirable, mais loin d’être admiré de tous... Iago, officier perfide, le hait. Distillant le mensonge à la façon d'un venin, celui-ci tissera un stratagème machiavélique pour faire chuter son maître. Le destin sera vicié, les cœurs purs périront. Quant à Othello, manipulé, aveuglé par la jalousie – ce « monstre aux yeux verts » –, il commettra l’irréparable.
Histoire de peau, conte violent de l’amour trahi et tragédie du soupçon : immense classique, ce drame aussi noir que poignant exalte tout le génie de Shakespeare, dont le théâtre scrute avec une fascinante acuité le vertige des passions.

Traduit de l'anglais par François-Victor Hugo

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266286190
Code sériel : 17251
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Marti94 Posté le 26 Septembre 2021
    La lecture de la pièce de théâtre de William Shakespeare me confirme qu'"Othello" est une histoire bouleversante, à condition de se laisser prendre au jeu car on est au summum de la tragédie. Othello est un homme qui a tout pour être heureux. Paré de tous les honneurs par le doge de Venise, le général aime et est aimé de la jeune Desdémone qu'il épouse contre la volonté de son père sénateur. C'est un guerrier maure et d'ailleurs on se demande pourquoi il a un caractère si "occidental". Il doit se rendre à Chypre pour se battre contre les turcs et Desdémone amoureuse tient absolument à l'accompagner. A l'époque, elle doit demander l'autorisation au doge mais elle sait être convaincante. Rien ne semble donc compromettre le bonheur d'Othello mais c'est sans compter la haine féroce que lui voue secrètement Iago, son enseigne lui-même jaloux de Cassio qui a le grade de lieutenant. Iago échafaude une machination diabolique pour faire croire à Othello que Desdémone le trompe avec le lieutenant Cassio. Il est donc question de vengeance et surtout de jalousie. Ce qui est impressionnant c'est l'agilité verbale de Iago pour contaminer Othello en lui instillant ses calomnies venimeuses. Le maure jaloux se métamorphose en... La lecture de la pièce de théâtre de William Shakespeare me confirme qu'"Othello" est une histoire bouleversante, à condition de se laisser prendre au jeu car on est au summum de la tragédie. Othello est un homme qui a tout pour être heureux. Paré de tous les honneurs par le doge de Venise, le général aime et est aimé de la jeune Desdémone qu'il épouse contre la volonté de son père sénateur. C'est un guerrier maure et d'ailleurs on se demande pourquoi il a un caractère si "occidental". Il doit se rendre à Chypre pour se battre contre les turcs et Desdémone amoureuse tient absolument à l'accompagner. A l'époque, elle doit demander l'autorisation au doge mais elle sait être convaincante. Rien ne semble donc compromettre le bonheur d'Othello mais c'est sans compter la haine féroce que lui voue secrètement Iago, son enseigne lui-même jaloux de Cassio qui a le grade de lieutenant. Iago échafaude une machination diabolique pour faire croire à Othello que Desdémone le trompe avec le lieutenant Cassio. Il est donc question de vengeance et surtout de jalousie. Ce qui est impressionnant c'est l'agilité verbale de Iago pour contaminer Othello en lui instillant ses calomnies venimeuses. Le maure jaloux se métamorphose en homme enragé et obsédé par les images de sa femme le trompant. Il commet l’irréparable avant qu’Emilia, épouse de Iago et dame de compagnie de Desdémone, lui dévoile sa terrible méprise. Alors, sa seule issue est de se tuer sur le corps de l’aimée. Shakespeare veut-il dire que l'amour rend faible ? Dénonce-t-il la condition des femmes et le féminicide (car c'en est un) ? L'acte d'Othello traduit-il une façon pour lui de s'exclure d'un milieu dont il ne fait pas partie à l'origine ? C'est possible mais sans aller plus loin dans l'analyse j'ai apprécié plus trivialement la critique de l'alcoolisme sans morale excessive et surtout le fait que les personnages, hommes et femmes, se disent souvent qu'ils s'aiment parce qu'ils s'apprécient, par amitié ou amour fraternel et j'aime bien l'idée d'exprimer ses sentiments. Les actes sont plus critiquables. Ma préférée reste Desdémone, jeune femme passionnée et sincère malgré le fait qu'aujourd'hui son calvaire ne passe plus du tout. Challenge Solidarité 2021 Challenge Riquiqui 2021 Challenge ABC 2021-2022
    Lire la suite
    En lire moins
  • Cath_perrin Posté le 18 Août 2021
    Les intentions de Iago sont affichées dès la première scène : il veut se venger d’Othello parce qu’il lui a préféré Michel Cassio comme lieutenant. Iago manœuvre son entourage pour faire croire à Othello que sa femme, épousée en cachette et sans l’accord du père de celle-ci, lui est infidèle. La suite est connue, Othello étrangle Desdémone et se tue, après avoir appris qu’elle était innocente. Emilia, la femme de Iago meurt des mains de ce dernier. C’est une histoire de vengeance, de manipulation, pas seulement de jalousie.
  • Yoda_Bor Posté le 3 Juin 2021
    Je reste persuadée que le théâtre doit se voir avec des acteurs et un décor et je suis toujours un peu déçue de ce que je lis, parce que c'est toujours un peu fade. Je partais pourtant avec de bonnes intentions pour découvrir Othello, mais à l'arrivée, je suis un peu mitigée. Si ce livre s'intitule Othello, du nom du général qui mène une partie de la flotte vénitienne vers Chypre pour y affronter les Turcs, le vrai génie de cette pièce c'est Iago. On a du mal à vraiment comprendre ses motivations, mais il déteste Othello et est prêt à tout pour le voir tomber, quitte à monter une machination très complexe impliquant la femme d'Othello, son lieutenant, un riche vénitien et jusqu'à sa propre femme, pour laquelle il n'a visiblement que peu d'attachements. Les relations conjugales sont d'ailleurs assez toxiques dans cette pièce puisque celle entre Desdemonde et Othello, qui parait assez idyllique au premier abord, tourne très rapidement à la catastrophe. J'ai du mal à voir où se trouve la grande histoire d'amour quand un homme est prêt à tuer son épouse pour une rumeur que celle-ci dément pourtant (et même si elle ne la démentait pas d'ailleurs). J'ai... Je reste persuadée que le théâtre doit se voir avec des acteurs et un décor et je suis toujours un peu déçue de ce que je lis, parce que c'est toujours un peu fade. Je partais pourtant avec de bonnes intentions pour découvrir Othello, mais à l'arrivée, je suis un peu mitigée. Si ce livre s'intitule Othello, du nom du général qui mène une partie de la flotte vénitienne vers Chypre pour y affronter les Turcs, le vrai génie de cette pièce c'est Iago. On a du mal à vraiment comprendre ses motivations, mais il déteste Othello et est prêt à tout pour le voir tomber, quitte à monter une machination très complexe impliquant la femme d'Othello, son lieutenant, un riche vénitien et jusqu'à sa propre femme, pour laquelle il n'a visiblement que peu d'attachements. Les relations conjugales sont d'ailleurs assez toxiques dans cette pièce puisque celle entre Desdemonde et Othello, qui parait assez idyllique au premier abord, tourne très rapidement à la catastrophe. J'ai du mal à voir où se trouve la grande histoire d'amour quand un homme est prêt à tuer son épouse pour une rumeur que celle-ci dément pourtant (et même si elle ne la démentait pas d'ailleurs). J'ai l'air un peu sévère mais j'ai trouvé tout ça vraiment tiré par les cheveux et j'en avais marre de voir tous ces gens tourneboulés pour un simple mouchoir tombé par terre, alors qu'il y aurait sans doute eu beaucoup plus à dire sur la façon des autres personnages de traiter Othello de Maure tout au long du récit, avec un racisme sous-jacent mais bien prégnant. C'est Iago en fait qui tire l'oeuvre vers le haut. C'est un méchant absolument brillant et retors. Quelqu'un qui a bien cerné l'âme humaine et sait s'en servir pour manipuler les gens à son avantage. Sa chute n'en sera que plus cruelle car il est trahi par celle qu'il a sans doute le plus méprisée, sa femme. Othello n'a donc pas été une très grande réussite pour ma part. Je suis tout de même très contente de l'avoir lue car elle m'a permis de découvrir un personnage assez iconique et qui le mérite totalement.
    Lire la suite
    En lire moins
  • juliette2a Posté le 13 Mai 2021
    Le talent de Monsieur Shakespeare a encore frappé avec Othello ! Je ne connaissais absolument pas le cadre de l’histoire et j’ai pris beaucoup de plaisir à voyager de Venise à Chypre afin de suivre le triomphe puis la décadence d’Othello (le Maure de Venise) qui occupe une fonction diplomatique importante auprès du Doge de Venise, gentilhomme respecté dépêché pour contrecarrer une attaque menée par les Turques contre l’île de Chypre. Mais Othello, fraîchement marié à la belle et douce Desdémonde, est loin de se douter qu’un ennemi qu’il connait bien use de tous les moyens possibles pour lui nuire… Le plan imaginé par Iago est tout simplement diabolique, puisqu’il choisit de faire croire à Othello que Desdémonde est la maitresse de Cassio, lieutenant et ami d’Othello. La plume de Shakespeare est encore une fois envoûtante, mais le récit qu’il nous propose est sombre et est une succession de scènes tragiques nous conduisant vers une issue forcément fatale. Les personnages, hormis celui de Desdémonde, ne sont pas vraiment attachants : entre Iago dont je n’ai jamais compris les motifs ; Othello qui ne peut faire confiance à son épouse ; Emilie qui, par son silence, a contribué à l’issue funeste... Le talent de Monsieur Shakespeare a encore frappé avec Othello ! Je ne connaissais absolument pas le cadre de l’histoire et j’ai pris beaucoup de plaisir à voyager de Venise à Chypre afin de suivre le triomphe puis la décadence d’Othello (le Maure de Venise) qui occupe une fonction diplomatique importante auprès du Doge de Venise, gentilhomme respecté dépêché pour contrecarrer une attaque menée par les Turques contre l’île de Chypre. Mais Othello, fraîchement marié à la belle et douce Desdémonde, est loin de se douter qu’un ennemi qu’il connait bien use de tous les moyens possibles pour lui nuire… Le plan imaginé par Iago est tout simplement diabolique, puisqu’il choisit de faire croire à Othello que Desdémonde est la maitresse de Cassio, lieutenant et ami d’Othello. La plume de Shakespeare est encore une fois envoûtante, mais le récit qu’il nous propose est sombre et est une succession de scènes tragiques nous conduisant vers une issue forcément fatale. Les personnages, hormis celui de Desdémonde, ne sont pas vraiment attachants : entre Iago dont je n’ai jamais compris les motifs ; Othello qui ne peut faire confiance à son épouse ; Emilie qui, par son silence, a contribué à l’issue funeste de l’histoire et même Cassio, colérique et violent, les principaux personnages ne sont pas épargnés ! Othello a donc été une lecture intense, qui m’a fait vivre toutes les émotions possibles et qui confirme encore une fois le talent de William Shakespeare, dont les mots m’ont à nouveau fascinée ! A lire !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mimyy Posté le 28 Janvier 2021
    "Résumé : Élevé général des armées vénitiennes, Othello a épousé Desdémone : beauté noble, blanche et dévouée. Un triomphe pour ce Maure affranchi, au beau verbe, admirable, mais loin d'être admiré de tous... Iago, officier perfide, le hait. Distillant le mensonge à la façon d'un venin, celui-ci tissera un stratagème machiavélique pour faire chuter son maître. Le destin sera vicié, les c#x0153urs purs périront. Quant à Othello, manipulé, aveuglé par la jalousie #x2013 ce " monstre aux yeux verts " #x2013, il commettra l'irréparable. " Bien
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Focus
    Lisez

    6 monstres littéraires qu'il vaut mieux éviter de croiser sur son chemin

    Si la littérature a produit des héros inoubliables, elle est aussi peuplée de personnages effrayants. Mais un monstre peut porter de multiples visages. De la créature organiquement cauchemardesque au tueur fou bien caché derrière un visage d’ange, ces êtres malveillants nous terrorisent autant qu’ils nous fascinent.

    Lire l'article