Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266118354
Code sériel : 4352
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 608
Format : 108 x 177 mm

Papillon

Jean-François REVEL (Postface), Jean-Jacques BROCHIER (Préface)
Date de parution : 06/06/2002

1933. Le marteau tombe. Perpétuité. Henri Charrière dit « Papillon », petit caïd montmartrois injustement accusé de meurtre, prend, via Cayenne, « le chemin de la pourriture ». Épinglé, Papillon. Mais pas résigné. Au bagne, c’est l’enfer. La réclusion, les privations, les requins, les matons… Il faut s’évader, à tout...

1933. Le marteau tombe. Perpétuité. Henri Charrière dit « Papillon », petit caïd montmartrois injustement accusé de meurtre, prend, via Cayenne, « le chemin de la pourriture ». Épinglé, Papillon. Mais pas résigné. Au bagne, c’est l’enfer. La réclusion, les privations, les requins, les matons… Il faut s’évader, à tout prix. En radeau, à la nage, qu’importe. Treize ans d’enfer, deux cavales plus tard et Papillon s’envole pour la liberté.

Préface de Jean-Jacques Brochier
Postface de Jean-François Revel

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266118354
Code sériel : 4352
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 608
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Zakouline Posté le 4 Juillet 2020
    Pavé, challenge de mon adolescence. A travers cette histoire, on découvre l'univers carcéral du bagne de Guyane. Une histoire poignante qui vous tient en haleine. Une terrible autobiographie un peu remancée.
  • GoldDThom Posté le 27 Mai 2020
    Recommandé un ami au détour d’une conversation, je me suis lancé dans la lecture de « Papillon » rempli d’envie et d’impatience, pressé de découvrir ce best seller de la littérature qui n’est parvenu à ma connaissance que très récemment… J’ai très rapidement été happé par le rythme endiablé de cette odyssée. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman où j’y ai appris également énormément, notamment sur le système pénitentiaire français de l’entre deux guerres, le mode de vie des bagnards, les relations entre les gaffes et les dures… Autant de termes qui donne une authenticité très pure à ce récit. Je me suis peu à peu entiché de ce héros qui dégage, paradoxalement à sa condamnation, un sens moral très droit. Toutes ces aventures à l’autre bout de monde m’ont fait voyager à chaque page. J’y ai vu un mélange du Comte de Monte-Cristo et de Voyage au Coeur des Ténèbres. La chaleur étouffante et omniprésente de cette région du globe, s’allie parfaitement au rythme incessant de ses cavales qui rythment finalement les périodes d’emprisonnement de Papillon, alors qu’on aurait pu imaginer l’inverse. Pendant deux semaines, je parcourais moi-même « le chemin de la pourriture », sidéré... Recommandé un ami au détour d’une conversation, je me suis lancé dans la lecture de « Papillon » rempli d’envie et d’impatience, pressé de découvrir ce best seller de la littérature qui n’est parvenu à ma connaissance que très récemment… J’ai très rapidement été happé par le rythme endiablé de cette odyssée. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman où j’y ai appris également énormément, notamment sur le système pénitentiaire français de l’entre deux guerres, le mode de vie des bagnards, les relations entre les gaffes et les dures… Autant de termes qui donne une authenticité très pure à ce récit. Je me suis peu à peu entiché de ce héros qui dégage, paradoxalement à sa condamnation, un sens moral très droit. Toutes ces aventures à l’autre bout de monde m’ont fait voyager à chaque page. J’y ai vu un mélange du Comte de Monte-Cristo et de Voyage au Coeur des Ténèbres. La chaleur étouffante et omniprésente de cette région du globe, s’allie parfaitement au rythme incessant de ses cavales qui rythment finalement les périodes d’emprisonnement de Papillon, alors qu’on aurait pu imaginer l’inverse. Pendant deux semaines, je parcourais moi-même « le chemin de la pourriture », sidéré de découvrir cette vie qui m’était totalement inconnue. Lire pour le plaisir, et le plaisir de découvrir résume parfaitement ce livre bouleversant d’authenticité et de justesse dans le témoignage livré.
    Lire la suite
    En lire moins
  • archi41 Posté le 27 Janvier 2019
    Quel livre! C'est concis, précis, l'auteur nous embarque avec lui dans sa folle aventure. On est littéralement plongé dans l’univers des bagnards, en Guyane. L'entraide, la chance, le hasard, les rencontres bonnes ou mauvaises, la providence sont de chaque instant à côté de Papillon le héros de l'histoire. On ressent la moiteur des camps sur grande Terre, les courants d'air sur les îles et le sel de mer lors des évasions. Très grand roman d'aventures, qui à largement mérité son succès. Les querelles concernant authenticité du roman sont vraiment futiles face à la qualité de livre. 5/5 pour ma part. Très haut niveau
  • Toocha Posté le 7 Mai 2018
    Condamné au bagne à perpétuité pour un meurtre qu'il n'a pas commis, Henri Charrière, dit Papillon, jeune truand parisien, arrive à Cayenne avec une seule obsession, la cavale. De tentatives d'évasions avortées en fuites presque réussies, il endure la vie au bagne et quelques épisodes de réclusion, avant de réussir à recouvrer la liberté. Assurément beau parleur, Henri Charrière a de réels talents de conteur. La véracité du récit est assez manifestement enjolivée par sa gouaille et le beau rôle qu'il aime à se tailler (de fait, il ne manque pas de vanité, ce qui m'a parfois lassée). Mais cela est finalement secondaire à côté du périple épique dans lequel il entraîne le lecteur lors de ses plus longues cavales, et de la densité du témoignage sur le bagne pendant les périodes d'enfermement.
  • pateapapier Posté le 4 Mai 2018
    que dire sinon un monument.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.