Lisez! icon: Search engine
Papillon
Jean-Jacques Brochier (préface de)
Date de parution : 06/06/2002
Éditeurs :
Pocket

Papillon

Jean-Jacques Brochier (préface de)
Date de parution : 06/06/2002

1933. Le marteau tombe. Perpétuité. Henri Charrière dit « Papillon », petit caïd montmartrois injustement accusé de meurtre, prend, via Cayenne, « le chemin de la pourriture ». Épinglé, Papillon....

1933. Le marteau tombe. Perpétuité. Henri Charrière dit « Papillon », petit caïd montmartrois injustement accusé de meurtre, prend, via Cayenne, « le chemin de la pourriture ». Épinglé, Papillon. Mais pas résigné. Au bagne, c’est l’enfer. La réclusion, les privations, les requins, les matons… Il faut s’évader, à tout...

1933. Le marteau tombe. Perpétuité. Henri Charrière dit « Papillon », petit caïd montmartrois injustement accusé de meurtre, prend, via Cayenne, « le chemin de la pourriture ». Épinglé, Papillon. Mais pas résigné. Au bagne, c’est l’enfer. La réclusion, les privations, les requins, les matons… Il faut s’évader, à tout prix. En radeau, à la nage, qu’importe. Treize ans d’enfer, deux cavales plus tard et Papillon s’envole pour la liberté.

Préface de Jean-Jacques Brochier
Postface de Jean-François Revel

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266118354
Code sériel : 4352
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 608
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266118354
Code sériel : 4352
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 608
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Simplementfab 20/05/2022
    Une lecture très agréable où les aventures et les rencontres s'enchainent à un rythme effréné. Bien que seulement 13 années de sa vie ne soient décrites dans ce livre, Henri Charrière a vécu plusieurs vies en ce ''court'' laps de temps, en particulier grâce à ses multiples évasions ou tentatives d'évasion. Papillon est un ''Luke la main froide'' en puissance, cette œuvre est avant tout un appel à la liberté, une ode à la puissance de la volonté, à la lutte contre la fatalité, et bien entendu une dénonciation des conditions déplorables des prisonniers envoyés au bagne. Mon avis : peu importe que tout ce qui est raconté soit vraiment arrivé à Charrière ou non, peu importe que ce soit ou non un condensé de plusieurs vies de bagnards, peu importe que ce livre ait été écrit en parti par Max Gallo, en bref peu importe tout ce que l'on raconte sur la véracité du livre, il faut simplement le lire comme un roman d'aventure, une aventure palpitante, parfois drôle, souvent cruelle et violente, mais tellement prenante.
  • AntoineRichelieu 31/03/2022
    Bien sûr que l'on pense avant tout au film inoubliable ! Le livre récit est moins bon, un peu trop manichéen. Dans le milieu, on l'appelait Papillon : jamais là où on le croyait, arrivant quand on ne l'attendait plus, "allant de fleur en fleur". C'étaient les années 30. Et en 1930, justement, il "tombe" : il est arrêté pour un meurtre qu'il n'a pas commis, car Henri Charrière n'est ni barbeau ni tueur. Commence alors la plus fantastique des aventures. Condamné au bagne à vie à Cayenne, grâce à de faux témoignages, il refuse cette peine aussi injuste que démesurée : la grande cavale a pris le départ.
  • Gruizzli 18/10/2021
    Ah, ce genre de livre, ça fait remonter des souvenirs ... Une belle époque, où je découvrais innocent la collection de livres de mes parents. Une époque superbe. L'époque où insouciant et gaiement on se jetait sur les pavés de 691 pages et qu'on le finissait en deux jours. Papillon fut un énorme succès, en France et ailleurs, mon exemplaire de 1976 titrant "7 millions d'exemplaires vendus dans le monde". C'est un succès modeste à l'heure actuelle, mais un énorme succès pour l'époque. En tout cas, plongeons-nous dans cette aventure qui va vous faire virevolter et tournoyer à une vitesse incroyable! Le livre présent Henri Charrière, en 1931, alors qu'il est arrêté et condamné pour un crime dont il se déclare innocent (mais pour lequel il n'apporte aucune preuve). C'était un petit délinquant, accusé d'un meurtre, qui a déjà été condamné plusieurs fois, et il est envoyé dans ce qui se fait de pire au monde : Cayenne. Le récit commence donc dès la sortie du procès et va raconter la façon dont Henri Charrière va vivre ses années au bagne, condamné à perpétuité et tentant systématiquement de s'évader. Treize ans durant, il errera sur le chemin de la pourriture (c'est ainsi qu’il... Ah, ce genre de livre, ça fait remonter des souvenirs ... Une belle époque, où je découvrais innocent la collection de livres de mes parents. Une époque superbe. L'époque où insouciant et gaiement on se jetait sur les pavés de 691 pages et qu'on le finissait en deux jours. Papillon fut un énorme succès, en France et ailleurs, mon exemplaire de 1976 titrant "7 millions d'exemplaires vendus dans le monde". C'est un succès modeste à l'heure actuelle, mais un énorme succès pour l'époque. En tout cas, plongeons-nous dans cette aventure qui va vous faire virevolter et tournoyer à une vitesse incroyable! Le livre présent Henri Charrière, en 1931, alors qu'il est arrêté et condamné pour un crime dont il se déclare innocent (mais pour lequel il n'apporte aucune preuve). C'était un petit délinquant, accusé d'un meurtre, qui a déjà été condamné plusieurs fois, et il est envoyé dans ce qui se fait de pire au monde : Cayenne. Le récit commence donc dès la sortie du procès et va raconter la façon dont Henri Charrière va vivre ses années au bagne, condamné à perpétuité et tentant systématiquement de s'évader. Treize ans durant, il errera sur le chemin de la pourriture (c'est ainsi qu’il appelle le bagne). Mais comment cela s'organise-t-il ? Eh bien en fait, vous le saurez en lisant ce livre, où le personnage va se démener comme un beau diable pour tenter par tout moyen de s'évader de la prison, se faisant ami et ennemi, rattrapé, condamné à la Royale (une prison dans la prison pour punir les personnes coupables de crimes au bagne, et qui tuait très fortement les gens). Mais également, vous aurez un détail de la vie au bagne, du fonctionnement entre prisonnier, entre gourbi (grosso modo clan/groupe de bagnards), matons (gardien) et michetons, porte-clefs, surin (couteau) et autres joyeuseté d'une vie trépidante. La jungle, les Indiens, les perles, les Espagnols et bien d'autres choses en dehors du bagne, lorsqu’on s'est évadé. Car oui, s'évader, franchir le mur, c'est bien beau. Mais ensuite ? Car il faut trouver un pays d'accueil, retravailler, trouver une famille, refaire sa vie. Sa dernière cavale est à la page 559. Vous remarquerez qu'il doit encore faire 130 pages avant d'avoir une situation stable. En clair, c'est long ! Et pourtant, on ne s'ennuie pas une seule seconde. Il y a plusieurs raisons à cela, déjà parce que le style d'écriture est vraiment taillé pour l'aventure qui est contée : vif, direct, très rapide, tourné de belle manière, il est exactement adapté au style de l'aventure tel que le récit ici. Car oui, le récit est une aventure de A à Z. Si c'était un film, ce serait Indiana Jones, une BD, ça serait Corto Maltesse : rebondissement, aventures en tout genre, paysages inconnus, lieux variés, rencontres incroyables … Tout est millimétré pour que la lecture soit fluide. Des passages plus calme sont disséminés, avec des passages plus prenants, de l'aventure réelle, et le tout est fluide et homogène. Tout semble s’enchaîner parfaitement logiquement. Enfin, dernière qualité et non des moindres : le contenu du récit. Car vous allez apprendre de nombreuses choses, outre le fonctionnement du bagne. Ainsi nous verrons la situation géopolitique de l'Amérique du Sud, la façon de naviguer, la réception des événements d'Europe dans ces endroits-là, ainsi que beaucoup de petites choses toujours intéressantes. Une vraie mine pour quelqu'un de curieux. Le récit est coupé en cahier, apparemment il aurait rédigé le tout sur des cahiers scolaires. Le découpage me semble cependant trop beau pour être vrai, et je soupçonne plutôt une redécoupe ensuite, mais bon. Ce n'est pas le principal. Mais ce livre n’est pas exempt de critiques. Déjà, sur le fond. Car si ce roman semble autobiographique, il ne l'est pas. Enfin, pas totalement. En fait, Henri Charrière n'a pas vécu tout ce qu'il raconte, et s'accapare des récits d'autres bagnards (qu'il a côtoyé) et les mêle au sien. Cependant, il faut souligner que c'est fait de façon si habile que vous ne le sauriez pas si personne ne vous le disait. C'est remarquablement bien fait dans le genre, et sacrément efficace. Je n'ai su ça que des années après et j'ai été franchement surpris. Ensuite, il faut aussi noter que Papillon à tendance à se présenter comme un modèle du genre : droit, noble, vertueux, sans tache, plein d'honneur etc … Petit rappel : c'est un truand de base qui est accusé de crime. Qu'il l'ai commis ou non, il était déjà truand avant. Ensuite, la façon de présenter les choses est sacrément biaisée : les gentils, c'est les taulards, les méchants bien souvent les gaffes (gardes). Et puis Papillon arrive à parler avec tout le monde, s'entend bien avec tout le monde, calme le jeu entre gens, est bien considéré, se dresse presque en chef des bagnards ... Là encore, c'est très orienté comme vision, et je pense clairement que c'est assez faux. Mais comment s'en assurer ? En fait le mieux serait de lire la biographie de l'écrivain qu'il a fait plus tard, une vraie cette fois-ci, avec la vérité (bon, je suis en Histoire, je ne crois pas que la vérité existe, NDE). Mais si vous le lisez, faites attention, l'auteur vous incline à une certaine vision, et c'est très franchement visible. Cependant, Papillon reste avant tout un excellent divertissement, remarquablement bien écrit, avec une aventure palpitante, pleine de rebondissements, qui vont vous enchanter pendant des heures de lectures, également vous révolter contre le système carcéral, et pas que français. Il faut bien garder à l'esprit que l'auteur est loin d'être neutre dans ses propos, mais il sait mener son spectateur, et le tout est un excellent spectacle. Aussi bon qu'un grand film de divertissement. Et en plus, vous apprendrez beaucoup de choses, ce qui est toujours très sympathique. Dernier point intéressant : le prix, puisque vous le trouvez en format de poche. C'est donc une excellente lecture, très fluide et très simple, qui ravira pour un bon temps le lecteur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Morphil 16/09/2021
    Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer (Guillaume d'Orange). Belle exemple de persévérance malgré les échecs. Il y a quand même fallu un peu, beaucoup d'espoir et de foi (de fois?). Une autobiographie qui se dévore comme un roman, qui se dévoile sans pudeur, un hymne au désir de réussir... l'adaptation cinématographique avec Steve Mac Queen n'est pas mal. On ne renonce pas, c'est aussi ce que se livre m'a donné.
  • elolitbooks 08/09/2021
    1933. Henri Charrie#768;re, jeune cai#776;d Montmartrois, est accuse#769; du meurtre de Roland Legrand. Condamne#769; au bagne à perpétuité, celui qu’on surnomme “Papillon” n’aura de cesse de clamer son innocence et de chercher a#768; s’e#769;vader. 🏢 "Les Chinois ont invente#769; le supplice de la goutte d'eau, les Franc#807;ais celui du silence.” Pendant 13 ans, Papillon alterne entre isolement et liberte#769;. Des cages a#768; fauves de l’i#770;le de Saint-Joseph aux tribus Indiennes Guarijos, Papillon est battu, choye#769;, trahi, aime#769;. Il retrouve les barreaux apre#768;s chaque tentative d’e#769;vasion, mais ne perd jamais espoir. 📚À la parution de “Papillon”, en 1969, les bagnards s’indignent : ils se reconnaissent dans les histoires pre#769;tendument ve#769;cues par Charrie#768;re. L’opinion publique s’enflamme, le livre est sujet a#768; controverse, Papillon devient un menteur. Mais quelle importance si Charrie#768;re n’a pas lui-me#770;me ve#769;cu tout ce qu’il raconte ? Papillon, c’est l’histoire de tous ces hommes envoye#769;s en enfer. C’est l’histoire d’un rescape#769; de l’univers concentrationnaire du bagne, ou#768; 80% des pensionnaires y restaient. Et c’est aussi une re#769;flexion profonde sur les punitions inhumaines et de#769;gradantes impose#769;es par le pays des droits de l’Homme. « Un homme n'est jamais perdu. Malgre#769; tout ce qu'il a pu commettre a#768; un moment donne#769; de sa vie,... 1933. Henri Charrie#768;re, jeune cai#776;d Montmartrois, est accuse#769; du meurtre de Roland Legrand. Condamne#769; au bagne à perpétuité, celui qu’on surnomme “Papillon” n’aura de cesse de clamer son innocence et de chercher a#768; s’e#769;vader. 🏢 "Les Chinois ont invente#769; le supplice de la goutte d'eau, les Franc#807;ais celui du silence.” Pendant 13 ans, Papillon alterne entre isolement et liberte#769;. Des cages a#768; fauves de l’i#770;le de Saint-Joseph aux tribus Indiennes Guarijos, Papillon est battu, choye#769;, trahi, aime#769;. Il retrouve les barreaux apre#768;s chaque tentative d’e#769;vasion, mais ne perd jamais espoir. 📚À la parution de “Papillon”, en 1969, les bagnards s’indignent : ils se reconnaissent dans les histoires pre#769;tendument ve#769;cues par Charrie#768;re. L’opinion publique s’enflamme, le livre est sujet a#768; controverse, Papillon devient un menteur. Mais quelle importance si Charrie#768;re n’a pas lui-me#770;me ve#769;cu tout ce qu’il raconte ? Papillon, c’est l’histoire de tous ces hommes envoye#769;s en enfer. C’est l’histoire d’un rescape#769; de l’univers concentrationnaire du bagne, ou#768; 80% des pensionnaires y restaient. Et c’est aussi une re#769;flexion profonde sur les punitions inhumaines et de#769;gradantes impose#769;es par le pays des droits de l’Homme. « Un homme n'est jamais perdu. Malgre#769; tout ce qu'il a pu commettre a#768; un moment donne#769; de sa vie, il y a toujours une chance de le re#769;cupe#769;rer et d'en faire un homme bon et utile a#768; la communaute#769;. N'est-ce pas vous autres ? » À lire en écoutant : https://www.youtube.com/watch?v=2xrPJxDs-X8
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.