Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266115018
Code sériel : 4177
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm

Paris brûle-t-il ?

L'épopée de la libération de Paris

,

Date de parution : 20/06/2001

20 millions de lecteurs.

30 éditions internationales.

Une superproduction cinématographique aux quarante vedettes.

 

Paris brûle-t-il ?

 

Le best-seller international qui fait revivre, heure par heure, les journées historiques quand Paris, menacé de mort par Hitler, brisait ses chaînes et retrouvait sa liberté.

EAN : 9782266115018
Code sériel : 4177
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un livre extraordinaire. »

Time Magazine

« Un document pour l’Histoire. »

Le Figaro

« Un récit à couper le souffle. »

London Observer

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • herlocksholmes Posté le 28 Octobre 2021
    Un roman historique qui a nécessité 3 ans d'enquête aux deux journalistes. Près de 3000 personnes interrogées dans le monde. Un travail gigantesque couché sur papier avec une succession d'anecdotes plus ou moins dramatiques. Un docu-fiction avant l'heure. Les auteurs vous racontent la libération de Paris à hauteur d'homme. Un livre de grande valeur pour ces témoignages récoltés seulement 20 ans après les faits qui mêle astucieusement la petite et la grande histoire. À lire quand on s'intéresse à cette période sombre de la France.
  • Mangeur_de_livre Posté le 8 Mars 2020
    « Paris brûle-t-il ?, Dominique Lapierre, Larry Collins Il y a de cela quelques mois a ouvert pas loin de chez moi le Musée de la Libération de Paris – Musée du Général Leclerc – Musée Jean Moulin (oui je suis d’accord c’est un peu un nom à rallonge). Du coup, la curiosité nous a poussé à entreprendre une visite en famille de ce musée très intéressant et vraiment bien fichu. Et à emporter avec moi "Paris brûle-t-il?" ! Été 1944, quelques semaines après le débarquement de Normandie, les troupes alliées se rapprochent de Paris. Mais Hitler a été très clair, eut égard à l’importance stratégique considérable de la capitale, « Paris ne doit pas tomber aux mains de l’ennemi ou l’ennemi ne doit trouver qu’un champ de ruines. » Et alors que le commandement militaire allié ne fait pas de Paris un objectif prioritaire, souhaitant notamment éviter des combats de rue longs et coûteux et s’éviter des soucis de ravitaillement de la population, la ville sera pourtant libérée quelques jours plus tard. Comment cela a-t-il pu se produire ? Pour le savoir, il vous faudra vous plonger dans « Paris brûle-t-il » : Le livre nous raconte donc, en se basant... « Paris brûle-t-il ?, Dominique Lapierre, Larry Collins Il y a de cela quelques mois a ouvert pas loin de chez moi le Musée de la Libération de Paris – Musée du Général Leclerc – Musée Jean Moulin (oui je suis d’accord c’est un peu un nom à rallonge). Du coup, la curiosité nous a poussé à entreprendre une visite en famille de ce musée très intéressant et vraiment bien fichu. Et à emporter avec moi "Paris brûle-t-il?" ! Été 1944, quelques semaines après le débarquement de Normandie, les troupes alliées se rapprochent de Paris. Mais Hitler a été très clair, eut égard à l’importance stratégique considérable de la capitale, « Paris ne doit pas tomber aux mains de l’ennemi ou l’ennemi ne doit trouver qu’un champ de ruines. » Et alors que le commandement militaire allié ne fait pas de Paris un objectif prioritaire, souhaitant notamment éviter des combats de rue longs et coûteux et s’éviter des soucis de ravitaillement de la population, la ville sera pourtant libérée quelques jours plus tard. Comment cela a-t-il pu se produire ? Pour le savoir, il vous faudra vous plonger dans « Paris brûle-t-il » : Le livre nous raconte donc, en se basant sur des documents historiques, les journées qui ont conduit à la Libération de Paris. Pour proposer un récit le plus proche possible de la réalité, les auteurs ont entrepris un travail de de longue haleine (3 ans !) de recherche dans les archives aussi bien françaises qu’allemandes et américaines, mais aussi d’interview des principaux protagonistes de ces évènements. Il en ressort un récit à l’écriture très journalistique vraiment prenant qui nous fait vivre de manière très complète le déroulement de ces journées cruciales en multipliant les points de vue. On partage donc le quotidien aussi bien des chefs militaires et politiques mais aussi des particuliers « anonymes », civils comme militaires, des différentes parties prenantes du conflit. On se sent réellement transportés à cette époque aux côtés des protagonistes. Les auteurs nous proposent tout un ensemble d’anecdotes et de comportements individuels, fruits des réactions de chacun aux évènements qui se déroulent, tous ces destins qui s’entrecroisent restituant au plus juste l’ambiance de la Libération. En bref, un livre qu’on qualifierait volontiers de nos jours de docufiction qui nous offre un récit passionnant de cette époque de l’histoire. Un best-seller mondial dont l’adaptation au cinéma par René Clément a réuni un casting assez incroyable : Jean-Paul Belmondo, Alain Delon, Kirk Douglas, Yves Montand, Simone Signoret, Orson Welles, Anthony Perkins, entre autres.
    Lire la suite
    En lire moins
  • AlainRevelant Posté le 21 Juillet 2019
    Ayant vu, comme tout le monde, plusieurs fois le film inspiré par ce roman, j'ai eu la curiosité de lire le livre de Lapierre et Collins. Je classe ce livre parmi mes préférés (avec "Cette nuit la liberté"). Tout y est : le style, facile et entrainant, les belles descriptions de figures connues ou inconnues, l'attachement des auteurs aux émotions de leurs personnages et bien sûr "le souffle de l'Histoire" ! Comment faire aimer l'histoire aux enfants : en en parlant comme si on l'avait vécu, en leur rappelant que ceux qui l'ont faite étaient de chair et de sang, avec leurs espoirs, leurs doutes, leurs grands élans et leurs mesquineries.. Oui, pas de doute, l'histoire est une science humaine, et Lapierre et Collins savent nous le rappeler.
  • bookaddict02 Posté le 15 Mai 2019
    fait historique sur la liberation de Paris. pour ceux qui aime l'histoire et veulent savoir ce livre est à lire
  • Luniver Posté le 25 Mars 2018
    Dans mon esprit, une fois le débarquement de Normandie réussi, la guerre s’était plus ou moins terminée, les troupes allemandes se contentant de reculer pendant que les Alliés s’avançaient. Petit à petit, je découvre les chapitres manquants, et avec ce livre, la libération de Paris. Le sort de la capitale française aurait pu être tragique. Hitler ne voulait la perdre à aucun prix, et avait fait miner l’entièreté de la ville. L’officier allemand chargé de lancer les explosions a tergiversé autant qu’il ne pouvait, comprenant que tout était déjà perdu et ne voulant pas commettre un carnage inutile. Reportant les explosions, reportant les raids d’aviation qui devait recouvrir Paris d’un tapis de bombes, allant même jusqu’à envoyer des messages aux Alliés leur demandant d’arriver plus vite, avant que les renforts n’arrivent : il pourrait ainsi déposer les armes dans l’honneur, après une résistance symbolique. Et pourtant, les Américains ne la voulaient pas spécialement, cette capitale : il fallait éviter de se laisser piéger dans des combats de rue interminable, et surtout ne pas avoir un million et demi de bouches à nourrir, alors que le ravitaillement des troupes était déjà plus que limite. Et en sous-main, les partisans de De Gaulle et les communistes... Dans mon esprit, une fois le débarquement de Normandie réussi, la guerre s’était plus ou moins terminée, les troupes allemandes se contentant de reculer pendant que les Alliés s’avançaient. Petit à petit, je découvre les chapitres manquants, et avec ce livre, la libération de Paris. Le sort de la capitale française aurait pu être tragique. Hitler ne voulait la perdre à aucun prix, et avait fait miner l’entièreté de la ville. L’officier allemand chargé de lancer les explosions a tergiversé autant qu’il ne pouvait, comprenant que tout était déjà perdu et ne voulant pas commettre un carnage inutile. Reportant les explosions, reportant les raids d’aviation qui devait recouvrir Paris d’un tapis de bombes, allant même jusqu’à envoyer des messages aux Alliés leur demandant d’arriver plus vite, avant que les renforts n’arrivent : il pourrait ainsi déposer les armes dans l’honneur, après une résistance symbolique. Et pourtant, les Américains ne la voulaient pas spécialement, cette capitale : il fallait éviter de se laisser piéger dans des combats de rue interminable, et surtout ne pas avoir un million et demi de bouches à nourrir, alors que le ravitaillement des troupes était déjà plus que limite. Et en sous-main, les partisans de De Gaulle et les communistes cherchaient à placer leurs pions : la libération d’accord, mais à condition que ça soit leur propre camp qui gouverne la France après. Le livre n’est toutefois pas un livre de « grande » Histoire. Plutôt que de voir la situation du point de vue de quelques chefs, on aura plutôt une foule d’anecdotes, parfois comiques, parfois tragiques : des petits gestes chevaleresques sortis de nulle part, des actes de vengeance inutiles, des retournements de veste désespérés, des balles perdues qui viennent faucher des retrouvailles familiales tant attendues à quelques heures de la fin des combats, … Ce livre provoque beaucoup d’émotions, et laisse une impression étrange que l’Histoire des livres n’existe finalement pas, que des milliers de destins s’entrechoquent dans un chaos total, et que l’avenir d’un grand homme tient moins à ses propres idées qu’à un petit soldat qui se retient de tirer au dernier moment en pensant au plaisir de revoir sa femme et ses enfants bientôt.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.