Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264075710
Code sériel : 5538
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 216
Format : 108 x 177 mm

Pas si calme

Daphné BERNARD (Traducteur), HENRI BERNARD (Traducteur)
Date de parution : 02/07/2020
Helen Zenna Smith a transposé sur le mode de la fiction le journal minutieusement tenu par Winifred Constance Young, ambulancière pendant la première guerre mondiale. Une œuvre d’un réalisme sans concession qui a bouleversé l’Europe des années 1930. 
Pas si calme relate l’épopée quotidienne de six jeunes Anglaises engagées volontaires dans le service ambulancier pendant la guerre de 14. Leur mission : recueillir les corps martyrisés des morts et des blessés, transporter les survivants souvent abominablement mutilés ou hurlant de douleur, jusqu’aux hôpitaux qui pour beaucoup seront leur dernière... Pas si calme relate l’épopée quotidienne de six jeunes Anglaises engagées volontaires dans le service ambulancier pendant la guerre de 14. Leur mission : recueillir les corps martyrisés des morts et des blessés, transporter les survivants souvent abominablement mutilés ou hurlant de douleur, jusqu’aux hôpitaux qui pour beaucoup seront leur dernière demeure. Ces « glorieuses filles d’Angleterre » vont découvrir la géographie de l’Enfer, ce que l’on appelle la « zone interdite », un désert labouré d’obus qui sépare les tranchées de l’arrière. Au terme de chaque voyage macabre dans le froid et dans la nuit, de nouvelles épreuves les attendent : les corvées de caserne les plus rebutantes, les nuits sans sommeil, l’insalubrité, l’invasion de la vermine, la plus innommable des pitances militaires.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264075710
Code sériel : 5538
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 216
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lectiole Posté le 20 Juillet 2021
    Paru en 1930 comme "À l'ouest rien de nouveau", "Pas si calme..." d'Helen Zenna Smith, pseudonyme de la journaliste anglaise Evadne Price, surprend par la modernité de son style. Est-ce dû à la traduction de Daphné et Henri Bernard ? En tout cas, les amitiés et les disputes de Smithy, Tosh, La Mouche et des autres ambulancières sont retranscrites dans un style courant très différent de celui employé habituellement dans les romans consacrés à la guerre de 14-18. J'ai lu ce roman dans le cadre du challenge "le mois anglais" organisé par @ayearinengland2021 et c'est une troisième excellente lecture. On découvre la Première Guerre mondiale vécue par une Anglaise, ambulancière en France, et ce regard féminin apporte un nouveau point de vue sur le conflit. Quant à la force du réquisitoire pacifiste... difficile de rester de marbre face à certains passages. La différence entre le regard de Smithie qui vit le conflit de l'intérieur et fait partie d'une génération sacrifiée, et celui de ses parents, de sa tante restés au pays et prêts à tout afin de recevoir des médailles, des honneurs, pour que leurs enfants se distinguent et que les jeunes Anglais s'engagent, est soulignée de façon réaliste, mais... Paru en 1930 comme "À l'ouest rien de nouveau", "Pas si calme..." d'Helen Zenna Smith, pseudonyme de la journaliste anglaise Evadne Price, surprend par la modernité de son style. Est-ce dû à la traduction de Daphné et Henri Bernard ? En tout cas, les amitiés et les disputes de Smithy, Tosh, La Mouche et des autres ambulancières sont retranscrites dans un style courant très différent de celui employé habituellement dans les romans consacrés à la guerre de 14-18. J'ai lu ce roman dans le cadre du challenge "le mois anglais" organisé par @ayearinengland2021 et c'est une troisième excellente lecture. On découvre la Première Guerre mondiale vécue par une Anglaise, ambulancière en France, et ce regard féminin apporte un nouveau point de vue sur le conflit. Quant à la force du réquisitoire pacifiste... difficile de rester de marbre face à certains passages. La différence entre le regard de Smithie qui vit le conflit de l'intérieur et fait partie d'une génération sacrifiée, et celui de ses parents, de sa tante restés au pays et prêts à tout afin de recevoir des médailles, des honneurs, pour que leurs enfants se distinguent et que les jeunes Anglais s'engagent, est soulignée de façon réaliste, mais ce n'est pas le seul thème abordé dans cette œuvre magistrale de seulement 212 pages. À lire absolument.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Pixis Posté le 30 Août 2020
    14-18 ou le courage des femmes... Cela peut nous rappeler que nous devrions bien mieux apprécier notre petit confort quotidien d'aujourd'hui car les temps de douceur peuvent disparaître du jour au lendemain.
  • Promenonsnousdansleslivres Posté le 17 Août 2020
    Pas si calme relate le quotidien des ambulancières durant la première guerre mondiale, Helen Zenna Smith nous fait part de l'horreur dans son journal tout en y décrivant la réalité du champs de bataille, l'absurdité des discours de la grande société qui organise des réunions de recrutement pour envoyer de nouvelles recrues à la boucherie en leur parlant de médailles, de tradition...se réjouissant au passage des armes de destruction massive comme les lances flammes. Une guerre qui ne sert qu'à se venger et à voler des vies. Un témoignage haut en couleur qui dénonce le carnage qu'à pu être cette guerre, les conditions de vie extrêmes, la mort omniprésente mais elle nous conte aussi la solidarité, la fraternité, le courage de ces femmes qui ont joué un rôle capital. Merci aux éditions 10/18 de publier ce genre de document tombé dans l'oubli, pourtant si nécessaire au devoir de mémoire et qui prouve que les femmes ont été présentes tout au long de l'Histoire et ce quelles que soient les conditions. Un récit incontournable!
  • Camkyou Posté le 11 Avril 2020
    - Sélection prix des libraires 10/18 2020 - Entre fiction et récit, Pas si calme est le témoignage d'une jeune anglaise de bonne famille au cœur de la première guerre mondiale. Le cadre est inédit et le propos rarement abordé : alors qu'en France la guerre des tranchées fait rage, l'Angleterre appelle ses femmes à l'engagement pour contribuer à l'effort de guerre. C'est ainsi que des milliers de jeunes anglaises seront envoyées au cœur de la tourmente, et notamment des filles de la petite bourgeoisie afin de soutenir l'image d'une Angleterre engagée et patriote. Notre héroïne, Helen, est affectée au service des ambulancières chargées de faire la liaison entre le front et les hôpitaux. A travers ses yeux nous découvrons la dureté endurée par ces femmes, les nuits auprès de soldats mutilés, le froid, le manque de sommeil ou encore l'autorité de despote des capitaines de sections. Des conditions invivables mais, comme le dit la narratrice, ces jeunes femmes sont trop bien éduquées pour oser élever la voix face aux maltraitances. Ce roman est un cri, un cri de révolte face à l'horreur des guerres bien sur mais aussi face à la bêtise d'une aristocratie bien pensante qui envoie fièrement ses... - Sélection prix des libraires 10/18 2020 - Entre fiction et récit, Pas si calme est le témoignage d'une jeune anglaise de bonne famille au cœur de la première guerre mondiale. Le cadre est inédit et le propos rarement abordé : alors qu'en France la guerre des tranchées fait rage, l'Angleterre appelle ses femmes à l'engagement pour contribuer à l'effort de guerre. C'est ainsi que des milliers de jeunes anglaises seront envoyées au cœur de la tourmente, et notamment des filles de la petite bourgeoisie afin de soutenir l'image d'une Angleterre engagée et patriote. Notre héroïne, Helen, est affectée au service des ambulancières chargées de faire la liaison entre le front et les hôpitaux. A travers ses yeux nous découvrons la dureté endurée par ces femmes, les nuits auprès de soldats mutilés, le froid, le manque de sommeil ou encore l'autorité de despote des capitaines de sections. Des conditions invivables mais, comme le dit la narratrice, ces jeunes femmes sont trop bien éduquées pour oser élever la voix face aux maltraitances. Ce roman est un cri, un cri de révolte face à l'horreur des guerres bien sur mais aussi face à la bêtise d'une aristocratie bien pensante qui envoie fièrement ses enfants aux casse pipe. Un cri d'indignation face à ces mères anglaises qui se glorifient de savoir leurs enfants en danger de mort, qui en font un motif de compétition patriotique dans les salons mondains. Helen incarne cette jeunesse sacrifiée, partie au front avec de solides valeurs patriotiques et revenue vide d'elle même, juste certaine de l'absurdité vécue par sa génération. Mais c'est aussi l'histoire de ces jeunes femmes entre elles, dans la même galère. De leurs échanges émergent du rire, une fureur de vivre et d'être libres, mais aussi le désir profond d'être plus que des poupées de salon pour devenir femmes et maîtresses de leurs corps et de leurs destins... Autant dire de vrais enjeux de sociétés en ce début de XXème siècle. Je l'ai lu presque d'une traite, captivée par l'histoire, touchée par cette jeune femme si vivante et moderne pour son époque. Il est important de savoir que ce texte, paru dans les années 1930, est tiré du journal d'une jeune ambulancière de guerre et donc une source sincère.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…