Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266199858
Code sériel : 6020
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm

Pierre et Jean

Mireille SACOTTE (Préface)
Date de parution : 09/10/2009

Édition présentée et commentée par Mireille Sacotte, professeur de littérature française à l’université de la Sorbonne Nouvelle (Paris III).

La jolie madame Roland, naguère bijoutière de la rue Montmartre, a toujours gardé le secret autour de son fils Jean, né d’une liaison avec un ancien client et ami de la famille,...

Édition présentée et commentée par Mireille Sacotte, professeur de littérature française à l’université de la Sorbonne Nouvelle (Paris III).

La jolie madame Roland, naguère bijoutière de la rue Montmartre, a toujours gardé le secret autour de son fils Jean, né d’une liaison avec un ancien client et ami de la famille, à l’insu de son mari et de Pierre, son aîné. La mort de l'amant et l’héritage surprise qu’il laisse à Jean réveille l’antagonisme des deux frères et la jalousie dormante de Pierre. On s’étonne, on jase, la culpabilité de madame Roland est sur le point d’être révélée.
Une préface célèbre précède cette longue nouvelle, qui passe souvent pour son chef-d’œuvre. Maupassant y définit l’art invisible du romancier, peintre du cœur humain : le sien.

Lire avec le texte intégral et la préface
Comprendre avec Les clés de l’œuvre
15 pages pour aller à l’essentiel
63 pages pour approfondir

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266199858
Code sériel : 6020
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • TiboLexie Posté le 20 Juin 2020
    Maréchal, un ami de la famille lègue sa fortune à Jean. Pierre le frère, oublié, semble accepter la donne puis s'interroge peu à peu surtout quand son ami pharmacien lui dit d'un dubitatif que cela ne fait "pas bon effet". Dès lors, Pierre se lance dans une quête pour comprendre les motivations d'une telle préférence. Portrait d'une famille et des conventions d'époque, où chaque détail, comme cette représentation du généreux donateur, devient une énigme. Quel sera le prix de ses révélations sur lui et les siens car aucune quête même légitime ne laisse indemne. Ici comme avec "Bel-Ami" ou "Une vie", Maupassant excelle dans la narration et dans l'exposition des émotions de ses personnages. A travers une intrigue familiale, cet immense écrivain nous fait toucher de près la palette des réactions et ressentis qu'elle engendre.
  • Bonheurdebouquiner Posté le 15 Juin 2020
    La présentation de cette trame ne fait que renforcer l'impression de linéarité avec des dialogues qui mettent en scène des stéréotypes vivants. Le style de l’auteur s’avère bref et concis, l’instance narrative s’effaçant même à certains endroits, privilégiant l’action au commentaire. Ce n’est certes pas une nouveauté chez Maupassant, qui a toujours oeuvré, en bon disciple de Flaubert, dissimulant le sens dans le pli des phrases. Mais le style parvient ici à une forme d’épure qui s’apparente à une manière impressionniste. Le bredouillement d’une femme émue, la réponse d’une serveuse de brasserie, l’autosatisfaction d’un père, sont des éléments indiciels, dont l’accumulation mène le personnage de Pierre à la vérité du secret. Un secret de famille qui se dévoile peu à peu. Un classique !
  • jullius Posté le 15 Mai 2020
    C'est puissant comme une tragédie de Sophocle, beau comme la prose de Flaubert, émouvant comme un roman d'Hugo. C'est grand et fort comme les grands sentiments et les fortes émotions d'une vie mal assurée. C'est troublant, quand on pense que Maupassant a été formé assidument à l'écriture par Flaubert, ami proche de sa mère, et que certains soupçonnent même qu'il puisse en être l'enfant illégitime. La grande qualité de ce roman, c'est son anti-manichéisme. De Pierre ou de Jean tour à tour on peut se sentir proche puis s'éloigner. De Louise, la mère s'exaspérer puis prendre pitié. Seul, peut-être, Roland, le père, semble être un pauvre type qui jamais ne paraît pouvoir être compris, définitivement englué dans une âme mesquine, étroite, satisfait de biens matériels et superficiels, aveugle sur l’essentiel, sourd à l'amour et à ses troubles, complètement embourgeoisé, le plus tranquille dans la tourmente certes, mais dont l’humanité est la plus perdue. Pierre et Jean, ce n'est pas seulement une histoire de rivalité, ou même de jalousie, c'est une grande histoire d'amour, de pardon, et une fois de plus, chez Maupassant, une puissante critique sociale,
  • Gail168 Posté le 9 Mai 2020
    L'un des mes romans préférés ! Deux frères que tout oppose, le milieu confiné de la bourgeoisie normande du XIXieme siècle, la finesse psychologique et le talent géniaux de Maupassant dans toute sa splendeur !
  • myrtigal Posté le 6 Avril 2020
    J'ai beaucoup aimé ce court roman (longue nouvelle?) De Maupassant. C'est la deuxième de ses oeuvres que je découvre et mon coup de coeur pour son style se poursuit. Et puisqu'elle est un peu plus longue que les autres j'ai pu l'apprécier davantage. C'est l'histoire de deux frères qui se déchirent, et plus largement d'une famille qui vole partiellement en éclats le tout se déroulant dans le cadre d'une belle Normandie de bord de mer. Une atmosphère dans laquelle l'auteur nous plonge avec délice et poésie, mais ce que j'ai surtout aimé et constaté c'est le talent De Maupassant à nous dépeindre les sentiments humains avec tant de justesse. Il s'agit surtout de Pierre dans la découverte du secret, on le suit dans ses tourments intérieurs, ses doutes, ses colères, sa faiblesse, son enfermement dans ses propres rancoeurs... On s'attache presque à lui, on aimerait qu'il soit capable d'avouer ses vrais sentiments de solitude à sa famille, à leur pardonner... On suit aussi les sentiments de Jean et de leur mère et le désarroi de ceux ci face à la dureté de leur frère/fils. Il n'y a pas de gros rebondissements ou de grandes révélations publiques dans ce roman, tout est surtout... J'ai beaucoup aimé ce court roman (longue nouvelle?) De Maupassant. C'est la deuxième de ses oeuvres que je découvre et mon coup de coeur pour son style se poursuit. Et puisqu'elle est un peu plus longue que les autres j'ai pu l'apprécier davantage. C'est l'histoire de deux frères qui se déchirent, et plus largement d'une famille qui vole partiellement en éclats le tout se déroulant dans le cadre d'une belle Normandie de bord de mer. Une atmosphère dans laquelle l'auteur nous plonge avec délice et poésie, mais ce que j'ai surtout aimé et constaté c'est le talent De Maupassant à nous dépeindre les sentiments humains avec tant de justesse. Il s'agit surtout de Pierre dans la découverte du secret, on le suit dans ses tourments intérieurs, ses doutes, ses colères, sa faiblesse, son enfermement dans ses propres rancoeurs... On s'attache presque à lui, on aimerait qu'il soit capable d'avouer ses vrais sentiments de solitude à sa famille, à leur pardonner... On suit aussi les sentiments de Jean et de leur mère et le désarroi de ceux ci face à la dureté de leur frère/fils. Il n'y a pas de gros rebondissements ou de grandes révélations publiques dans ce roman, tout est surtout axés sur la psychologie. Et ce avec brio.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.