Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266294560
Code sériel : 6020
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm

Pierre et Jean

Date de parution : 21/02/2019
LES GRANDS TEXTES DU XIXe SIÈCLE

La jolie Mme Roland, naguère bijoutière de la rue Montmartre, a toujours gardé le secret autour de son fils Jean, né d'une liaison avec un ancien client et ami de la famille, à l'insu de son mari et de Pierre, son aîné. La mort de l'amant et l'héritage...
LES GRANDS TEXTES DU XIXe SIÈCLE

La jolie Mme Roland, naguère bijoutière de la rue Montmartre, a toujours gardé le secret autour de son fils Jean, né d'une liaison avec un ancien client et ami de la famille, à l'insu de son mari et de Pierre, son aîné. La mort de l'amant et l'héritage surprise qu'il laisse à Jean réveille l'antagonisme des deux frères et la jalousie dormante de Pierre. On s'étonne, on jase, la culpabilité de Mme Roland est sur le point d'être révélée.
Une préface célèbre précède cette longue nouvelle, qui passe souvent pour son chef-d'œuvre. Maupassant y définit l'art invisible du romancier, peintre du cœur humain : le sien.
 
@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266294560
Code sériel : 6020
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Spy_ke Posté le 8 Septembre 2020
    Après Une vie, me voilà poursuivre vers une autre oeuvre de Guy de Maupassant : Pierre et Jean. Une longue nouvelle que j'ai aimé découvrir et lire. Comme pour Une vie, j'ai retrouvé ce qui fait le charme de l'auteur, à savoir la justesse des mots, sa simplicité et sa capacité à nous faire rentrer dans l'histoire très rapidement sans fioriture aucune. On s'y sent bien et en le terminant, un goût de vivre nous anime. Son regard et sa perception sur la vie, sur ce qui nous entoure, sur nos interactions, sur nos désillusions et espérances sont d'une telle justesse. Alors qu'il est parfois difficile de mettre des mots sur ce que l'on ressent, Guy de Maupassant prend son temps de décortiquer les choses et de saisir la réalité entourant les personnages : ils sont autant 'd'outils' pour nous comprendre nous-mêmes. J'en ai très peu dit sur l’histoire elle-même, afin de faire découvrir au lecteur, au fur et à mesure des pages, l'évolution de la situation, à savoir, la relation entre deux frères, Pierre et Jean, et la jalousie naissante lorsque l'héritage d'un ami de la famille vient bouleverser leur quotidien. En amont de l'édition de Folio de 2018, la... Après Une vie, me voilà poursuivre vers une autre oeuvre de Guy de Maupassant : Pierre et Jean. Une longue nouvelle que j'ai aimé découvrir et lire. Comme pour Une vie, j'ai retrouvé ce qui fait le charme de l'auteur, à savoir la justesse des mots, sa simplicité et sa capacité à nous faire rentrer dans l'histoire très rapidement sans fioriture aucune. On s'y sent bien et en le terminant, un goût de vivre nous anime. Son regard et sa perception sur la vie, sur ce qui nous entoure, sur nos interactions, sur nos désillusions et espérances sont d'une telle justesse. Alors qu'il est parfois difficile de mettre des mots sur ce que l'on ressent, Guy de Maupassant prend son temps de décortiquer les choses et de saisir la réalité entourant les personnages : ils sont autant 'd'outils' pour nous comprendre nous-mêmes. J'en ai très peu dit sur l’histoire elle-même, afin de faire découvrir au lecteur, au fur et à mesure des pages, l'évolution de la situation, à savoir, la relation entre deux frères, Pierre et Jean, et la jalousie naissante lorsque l'héritage d'un ami de la famille vient bouleverser leur quotidien. En amont de l'édition de Folio de 2018, la préface de 1887 autour de la question du Roman et du romancier est très intéressante. L'auteur y parle entre autres de son amitié pour Gustave Flaubert qui lui rappelle la possibilité de toujours trouver de l'inconnu dans ce qui nous entoure : "Il s'agit de regarder tout ce qu'on veut exprimer assez longtemps et avec assez d'attention pour en découvrir un aspect qui n'ait pas été vu et dit par personne. Il y a, dans tout, de l'inexploré, parce que nous sommes habitués à ne nous servir de nos yeux qu'avec le souvenir de ce qu'on a pensé avant nous sur ce que nous contemplons. La moindre chose contient de l'inconnu. Trouvons-le."
    Lire la suite
    En lire moins
  • monocle Posté le 24 Août 2020
    Troisième roman de Maupassant, préalablement imprimé en feuilleton dans "La nouvelle revue", ce texte décortique les relations entre deux frères. Le cadet reçoit un héritage d'un ami des leurs parents. L’aîné, se sentant exclu se pose des questions. Peu à peu, l'ambiance se dégrade jusqu'au point de rupture. Le grand intérêt de ce roman sont les acteurs : les deux frères bien-sûr, le père, Gérôme, retraité, ne pensant plus qu'à la pêche et sa femme, celle qui porte tout le poids de la honte... Louise. Toujours fidèle à ce style tout particulier qui dénonce en finesse, L'auteur s'affirme déjà comme un pilier de l'époque/
  • Murasaki Posté le 30 Juillet 2020
    La plume De Maupassant est admirable pour nous raconter cette histoire de famille tout en peignant autour le décor de la ville du Havre. Nous faisons connaissance avec la famille Roland lors d'une partie de pêche qui réunit l'ensemble des protagonistes puis après la visite du notaire nous nous attacherons à suivre Pierre pour revenir vers Jean et Louise, à nouveau Pierre et enfin la famille se réunit à nouveau sur l'eau mais les circonstances sont différentes. Maupassant fait une fine analyse psychologique des personnages, suivant le cours de leurs pensées, rapportant leurs paroles et décrivant le langage de leur corps. le seul qui échappe au drame qui se joue est le père, fidèle à la tradition de ceux qui sont informés les derniers de leur sort. Les personnages secondaires se présentent à point nommé, jouant un rôle décisif pour orienter la démarche de Pierre, mais leur présence est fugitive, une fois au début et une fois à la fin, comme pour marquer le début et la fin de la crise, et pour ne pas prendre trop de place dans ce court roman qui reste un huis-clos familial malgré les scènes extérieures. Les descriptions du panorama sont très belles, et... La plume De Maupassant est admirable pour nous raconter cette histoire de famille tout en peignant autour le décor de la ville du Havre. Nous faisons connaissance avec la famille Roland lors d'une partie de pêche qui réunit l'ensemble des protagonistes puis après la visite du notaire nous nous attacherons à suivre Pierre pour revenir vers Jean et Louise, à nouveau Pierre et enfin la famille se réunit à nouveau sur l'eau mais les circonstances sont différentes. Maupassant fait une fine analyse psychologique des personnages, suivant le cours de leurs pensées, rapportant leurs paroles et décrivant le langage de leur corps. le seul qui échappe au drame qui se joue est le père, fidèle à la tradition de ceux qui sont informés les derniers de leur sort. Les personnages secondaires se présentent à point nommé, jouant un rôle décisif pour orienter la démarche de Pierre, mais leur présence est fugitive, une fois au début et une fois à la fin, comme pour marquer le début et la fin de la crise, et pour ne pas prendre trop de place dans ce court roman qui reste un huis-clos familial malgré les scènes extérieures. Les descriptions du panorama sont très belles, et l'écriture toute entière est moderne, dynamique et inventive. On ne s'ennuie pas un seul instant, on rit parfois aussi lors d'une scène de repas en particulier, qui soulage l'atmosphère tragique tout en marquant la personnalité du père, mis en valeur par un convive. Un très bon roman, très abordable malgré sa facture classique. Maupassant est un remarquable conteur, et un fin psychologue, c'est toujours un bonheur de passer du temps en sa compagnie ; une fois encore je me dis que je relirai cet ouvrage comme je l'ai fait avec Bel-Ami, car c'est un auteur qu'on lit et qu'on relit avec délectation.
    Lire la suite
    En lire moins
  • TiboLexie Posté le 20 Juin 2020
    Maréchal, un ami de la famille lègue sa fortune à Jean. Pierre le frère, oublié, semble accepter la donne puis s'interroge peu à peu surtout quand son ami pharmacien lui dit d'un dubitatif que cela ne fait "pas bon effet". Dès lors, Pierre se lance dans une quête pour comprendre les motivations d'une telle préférence. Portrait d'une famille et des conventions d'époque, où chaque détail, comme cette représentation du généreux donateur, devient une énigme. Quel sera le prix de ses révélations sur lui et les siens car aucune quête même légitime ne laisse indemne. Ici comme avec "Bel-Ami" ou "Une vie", Maupassant excelle dans la narration et dans l'exposition des émotions de ses personnages. A travers une intrigue familiale, cet immense écrivain nous fait toucher de près la palette des réactions et ressentis qu'elle engendre.
  • Bonheurdebouquiner Posté le 15 Juin 2020
    La présentation de cette trame ne fait que renforcer l'impression de linéarité avec des dialogues qui mettent en scène des stéréotypes vivants. Le style de l’auteur s’avère bref et concis, l’instance narrative s’effaçant même à certains endroits, privilégiant l’action au commentaire. Ce n’est certes pas une nouveauté chez Maupassant, qui a toujours oeuvré, en bon disciple de Flaubert, dissimulant le sens dans le pli des phrases. Mais le style parvient ici à une forme d’épure qui s’apparente à une manière impressionniste. Le bredouillement d’une femme émue, la réponse d’une serveuse de brasserie, l’autosatisfaction d’un père, sont des éléments indiciels, dont l’accumulation mène le personnage de Pierre à la vérité du secret. Un secret de famille qui se dévoile peu à peu. Un classique !
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.