RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Pour une fois

            10/18
            EAN : 9782264063489
            Code sériel : 4809
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 432
            Format : 108 x 177 mm
            Pour une fois

            Valérie BOURGEOIS (Traducteur)
            Date de parution : 05/06/2014
            Comédien divorcé, exilé dans la banlieue de Londres, abonné aux seconds rôles, Stephen McQueen rêve grand : promu doublure du célèbre Josh Harper, au théâtre il guette chaque soir l’occasion de révéler son talent. Mais d’humiliations en quiproquos, la poisse s’acharne. À moins que la belle et sensible Nora, la... Comédien divorcé, exilé dans la banlieue de Londres, abonné aux seconds rôles, Stephen McQueen rêve grand : promu doublure du célèbre Josh Harper, au théâtre il guette chaque soir l’occasion de révéler son talent. Mais d’humiliations en quiproquos, la poisse s’acharne. À moins que la belle et sensible Nora, la femme de Josh... L’amour ou la gloire ? Telle est la question. Dans la veine douce-amère de Pourquoi pas ? et d’Un jour, David Nicholls signe un roman caustique et terriblement romantique sur le jeu de l’amour et du star-system. Irrésistible.

            « Pour une fois égratigne avec entrain les fausses valeurs et vraies passions dans un grand éclat de rire libérateur. »

            Christine Ferniot, Lire

            Traduit de l'anglais par Valérie Bourgeois
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782264063489
            Code sériel : 4809
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 432
            Format : 108 x 177 mm
            10/18
            8.40 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • puchkina Posté le 31 Décembre 2017
              Stephen C. McQueen est un acteur de bas étage qui cachetonne en faisant le mort sur la table d’autopsie dans des séries policières ou en incarnant Sammy l’Ecureuil dans des dvd pédagogiques pour enfants. En ce moment il est la doublure du beau et célèbre Josh Harper dans une pièce inspirée de la vie du poète Byron. Stephen ne souhaite qu’une chose, que Josh tombe malade ou dans les escaliers pour enfin avoir une chance montrer son talent… Pour une fois est une agréable comédie faussement romantique à l’anglaise que l’on lit le sourire aux lèvres et que l’on imagine bien adapté à l’écran tant l’écriture est vive et cinématographique. Gros plaisir de lecture !
            • cecile70 Posté le 13 Juillet 2016
              Plutôt bien écrit et agréable à lire... L'histoire d'un homme divorcé qui essaye de devenir un acteur reconnu mais qui reste dans l'ombre de ceux plus grands que lui... Sympa mais mon roman préféré de David Nicholls reste tout de même le célèbre Un jour.
            • A-petits-pas-de-pages Posté le 6 Décembre 2015
              On retrouve la plume moderne et efficace, empreinte d'humour, de Nicholls. Ce dernier point est très présent tout au long du roman : les clins d'oeil, les situations cocasses, très second degré, ponctuent l'intrigue, la rendant ainsi très agréable à lire, fluide et rythmée. Les chapitres n'étant pas très longs, cela rend l'ensemble vraiment plaisant. Le titre des chapitres font aussi partie de ce décor. Cette ironie présente tout au long de la "mésaventure" que connaît le personnage principal, prend des allures de parodie du milieu : parodie du show-biz, critique de la vanité de ses intégrants (à l'instar de Josh Harper, mais nous y reviendrons plus tard), pastiche des scénarios de cinéma (entre références et phrases-toutes-faites) etc... Tout le monde, toujours dans un second degré, en prend pour son grade. Le personnage principal, Stephen, est une sorte d'anti-héros qui n'a rien réussi mais se persuade du contraire en reniant la vérité. Même s'il tombe un peu parfois dans la niaiserie et le trop plein de bon sentiment, il s'avère très "humain" dans ses choix : obstination, jalousie, aveuglement. Il se retrouve coincé entre deux personnes. Josh d'un côté, qu'il doit accepter comme "ami" pour un jour espérer la gloire, et... On retrouve la plume moderne et efficace, empreinte d'humour, de Nicholls. Ce dernier point est très présent tout au long du roman : les clins d'oeil, les situations cocasses, très second degré, ponctuent l'intrigue, la rendant ainsi très agréable à lire, fluide et rythmée. Les chapitres n'étant pas très longs, cela rend l'ensemble vraiment plaisant. Le titre des chapitres font aussi partie de ce décor. Cette ironie présente tout au long de la "mésaventure" que connaît le personnage principal, prend des allures de parodie du milieu : parodie du show-biz, critique de la vanité de ses intégrants (à l'instar de Josh Harper, mais nous y reviendrons plus tard), pastiche des scénarios de cinéma (entre références et phrases-toutes-faites) etc... Tout le monde, toujours dans un second degré, en prend pour son grade. Le personnage principal, Stephen, est une sorte d'anti-héros qui n'a rien réussi mais se persuade du contraire en reniant la vérité. Même s'il tombe un peu parfois dans la niaiserie et le trop plein de bon sentiment, il s'avère très "humain" dans ses choix : obstination, jalousie, aveuglement. Il se retrouve coincé entre deux personnes. Josh d'un côté, qu'il doit accepter comme "ami" pour un jour espérer la gloire, et Nora de l'autre, qu'il aime un peu plus qu'il ne devrait. Stephen est obligé de mentir à l'un comme à l'autre pour protéger autant sa personne que les deux moitié du couple Harper. En quête d'identité et de sens (un peu tardif, certes), Stephen déchire peu à peu ce masque et ces certitudes qui ont grandi dans l'ombre. Josh est le personnage détestable par excellence : arrogant, prétentieux, stupide, infidèle, égocentrique, beau et célèbre. Il se sert de Stephen et essaye de paraître plus humain à ses côtés. En vain. Enfin, Nora : vu uniquement par le biais de Stephen, elle semble dès le départ ne pas aimer la vie que lui offre son mari. Mais elle semble également inaccessible pour Stephen, un peu trop lambda par rapport à Josh. Finalement son inclination à son égard se fait légèrement sentir, même si elle reste distante : au moins elle ne tombe pas dans le cliché. Pour conclure, c'est donc un roman vraiment drôle et sympathique, à la mécanique bien huilée, entre le superficiel et la réalité. Idéal pour l'été !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Chrysostome Posté le 27 Août 2015
              Stephen McQueen porte mal son nom, c'est un acteur raté ! Mais bien que les seuls rôles qu'on lui propose se résument à faire de la figuration ou à se déguiser en écureuil pour une émission pour enfants, il y croit encore, un jour le monde découvrira son immense talent (ou du moins celui qu'il croit avoir) ! Dans son deuxième roman, David Nicholls fait preuve de son habituel humour désopilant en choisissant un personnage principal looser pour qui rien ne se passe comme il le voudrait et qui enchaîne les gaffes et les faux pas. En choisissant comme contexte le milieu des acteurs il en profite pour tourner en dérision les travers de la profession, notamment au travers de la star Josh Harper. Le roman est très accrocheur et m'a fait passer un bon moment. Je m'attendais cependant à un peu plus de rebondissements et la fin m'a un peu laissé sur ma faim. Je le recommande malgré tout !
            • Albertine22 Posté le 11 Décembre 2014
              Stephen McQueen pourrait en vouloir au monde entier et plus spécialement à ses parents de l'avoir affligé de ce prénom alors qu'il galère depuis des années pour se faire connaître au théâtre et au cinéma. Pour l'instant, ce Londonien trentenaire n'a eu le rôle principal que dans un DVD éducatif où il incarne avec brio Sammy, un écureuil rigolo qui apprend aux enfants de maternelle à compter. Ce haut fait de gloire n'incite pas les gens à se retourner dans la rue sur son passage... probablement parce qu'ils ne le reconnaissent pas sans son costume et ses ravissantes quenottes artificielles ! La lose lui colle à la peau, sa femme l'a quitté, lasse d'attendre un succès toujours remis au lendemain, sa fille de sept ans le juge immature et le comédien Josh Harper dont il est la doublure ne tombe jamais malade. Si seulement celui-ci attrapait une petite gastro, le public le verrait triompher dans le rôle d'un Lord Byron décadent mais sexy ! Mick Nicholls signe ici une excellente comédie qui fait la part belle aux anti-héros, ceux que les projecteurs ne mettent pas dans la lumière, ceux qui rêvent de la gloire mais que la gloire ignore... Le milieu branché du... Stephen McQueen pourrait en vouloir au monde entier et plus spécialement à ses parents de l'avoir affligé de ce prénom alors qu'il galère depuis des années pour se faire connaître au théâtre et au cinéma. Pour l'instant, ce Londonien trentenaire n'a eu le rôle principal que dans un DVD éducatif où il incarne avec brio Sammy, un écureuil rigolo qui apprend aux enfants de maternelle à compter. Ce haut fait de gloire n'incite pas les gens à se retourner dans la rue sur son passage... probablement parce qu'ils ne le reconnaissent pas sans son costume et ses ravissantes quenottes artificielles ! La lose lui colle à la peau, sa femme l'a quitté, lasse d'attendre un succès toujours remis au lendemain, sa fille de sept ans le juge immature et le comédien Josh Harper dont il est la doublure ne tombe jamais malade. Si seulement celui-ci attrapait une petite gastro, le public le verrait triompher dans le rôle d'un Lord Byron décadent mais sexy ! Mick Nicholls signe ici une excellente comédie qui fait la part belle aux anti-héros, ceux que les projecteurs ne mettent pas dans la lumière, ceux qui rêvent de la gloire mais que la gloire ignore... Le milieu branché du showbiz: les folles soirées, les clubs privés, les vêtements à la pointe de la mode apparaît dans ce roman comme un miroir aux alouettes dont notre héros doit se préserver pour trouver, qui sait, le véritable amour. Une lecture très plaisante même si Mike Nicholls réutilise les ficelles bien connues de la comédie romantique...
              Lire la suite
              En lire moins
            Lisez inspiré avec 10/18 !
            Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…