En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Prendre Gloria

        Pocket
        EAN : 9782266275354
        Code sériel : 16914
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 456
        Format : 140 x 225 mm
        Prendre Gloria

        Date de parution : 11/05/2017
        Dans la commune italienne de P., ville de province pétrie de règles ancestrales, on sauve les apparences. Et surtout le dimanche. Le 12 septembre 1993 a dérogé à la règle. Ce jour-là, Gloria Prats quitte son amie Elena pour honorer un rendez-vous. Elle franchit le perron de l'église de la... Dans la commune italienne de P., ville de province pétrie de règles ancestrales, on sauve les apparences. Et surtout le dimanche. Le 12 septembre 1993 a dérogé à la règle. Ce jour-là, Gloria Prats quitte son amie Elena pour honorer un rendez-vous. Elle franchit le perron de l'église de la Miséricorde. Un rendez-vous furtif, pas plus de quelques minutes. Mais les minutes deviennent des heures. Gloria ne ressort pas... L'enquête débute, sans corps, au milieu du chagrin et des parjures.

        « Nouvelle grande dame du polar. » La Provence

        « Un plaisir aussi intense que criminel. » parismatch.com

        Cet ouvrage a reçu le Prix Lion Noir du salon du livre policier de Neuilly-Plaisance

        @ Disponible chez 12-21
        L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266275354
        Code sériel : 16914
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 456
        Format : 140 x 225 mm
        Pocket
        7.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Lousine Posté le 26 Octobre 2017
          Prendre Gloria est le deuxième livre de Marie Neuser qui s'inspire d'un fait divers ayant eu pour décor l'Italie puis l'Angleterre. Même s'il sort après Prendre Lily (le premier roman racontant les faits en Angleterre à partir de 2002), ce deuxième roman nous raconte ce qui s'est passé avant, c'est-à-dire ce qui s'est déroulé en Italie à partir de 1993. Même s'il s'agit de l'histoire précédant celle de Prendre Lily, j'ai hésité puis décidé de lire quand même le premier roman de Marie Neuser. Je n'ai pas regretté car cela m'a permis de découvrir le passé du protagoniste après l'avoir suivi dans ses aventures en Angleterre. Ce roman m'a beaucoup plu grâce au décor de l'action (l'Italie, pays pour lequel je nourris une grande passion au point d'être devenue professeur d'italien, comme l'auteur, afin de partager cette passion avec les élèves). J'ai également beaucoup aimé le choix de Marie Neuser de nous montrer les points de vue des différents personnages, cela permet de lire une histoire plus riche qui ne se concentre pas sur le point de vue du protagoniste ou de l'enquêteur. Marie Neuser a construit son roman sur de nombreux flash-back, chose qui aurait pu nous perdre. Mais je trouve son roman très... Prendre Gloria est le deuxième livre de Marie Neuser qui s'inspire d'un fait divers ayant eu pour décor l'Italie puis l'Angleterre. Même s'il sort après Prendre Lily (le premier roman racontant les faits en Angleterre à partir de 2002), ce deuxième roman nous raconte ce qui s'est passé avant, c'est-à-dire ce qui s'est déroulé en Italie à partir de 1993. Même s'il s'agit de l'histoire précédant celle de Prendre Lily, j'ai hésité puis décidé de lire quand même le premier roman de Marie Neuser. Je n'ai pas regretté car cela m'a permis de découvrir le passé du protagoniste après l'avoir suivi dans ses aventures en Angleterre. Ce roman m'a beaucoup plu grâce au décor de l'action (l'Italie, pays pour lequel je nourris une grande passion au point d'être devenue professeur d'italien, comme l'auteur, afin de partager cette passion avec les élèves). J'ai également beaucoup aimé le choix de Marie Neuser de nous montrer les points de vue des différents personnages, cela permet de lire une histoire plus riche qui ne se concentre pas sur le point de vue du protagoniste ou de l'enquêteur. Marie Neuser a construit son roman sur de nombreux flash-back, chose qui aurait pu nous perdre. Mais je trouve son roman très prenant et ses "voyages" entre le présent et les différents moments du passé ne m'ont pas gênée pour suivre et être embarquée dans l'histoire.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Gaiange Posté le 4 Août 2017
          Si vous avez aimé Prendre Lily, vous allez adorer Prendre Gloria. Je me suis prise une sacrée claque. On part toujours sur le même mode opératoire que Prendre Lily, car c'est l'avant Lily. Donc nous savons qui est le tueur et comment il va évoluer. Mais voilà, avec Prendre Gloria nous allons aller plus profondément avec la personnalité des personnages et prendre des révélations claques comme on s'y attend pas. Prendre Gloria est un cran au dessus de Prendre Lily. Ce sont des romans lents et c'est bien ce que propose l'auteur dès le premier opus. Montrer les rouages du système judiciaire, les personnes influentes des grandes familles... Avoir toutes les preuves contre quelqu'un et ne pas pouvoir le mettre derrière les barreaux. Prendre Gloria montrera comment le tueur sera devenu ce qu'il est, et comment des petits secrets peuvent en devenir des grands. L'égoïsme sera à l'honneur.... La première partie du roman est très lente, mais j'ai aimé ce choix... On entre dans les émotions de chacun. Car il faudra quand même 17 ans pour résoudre l'affaire on ne peut pas l'espérer en 50 pages. La seconde partie va prendre de la vitesse et les pièces du puzzle vont se mettre... Si vous avez aimé Prendre Lily, vous allez adorer Prendre Gloria. Je me suis prise une sacrée claque. On part toujours sur le même mode opératoire que Prendre Lily, car c'est l'avant Lily. Donc nous savons qui est le tueur et comment il va évoluer. Mais voilà, avec Prendre Gloria nous allons aller plus profondément avec la personnalité des personnages et prendre des révélations claques comme on s'y attend pas. Prendre Gloria est un cran au dessus de Prendre Lily. Ce sont des romans lents et c'est bien ce que propose l'auteur dès le premier opus. Montrer les rouages du système judiciaire, les personnes influentes des grandes familles... Avoir toutes les preuves contre quelqu'un et ne pas pouvoir le mettre derrière les barreaux. Prendre Gloria montrera comment le tueur sera devenu ce qu'il est, et comment des petits secrets peuvent en devenir des grands. L'égoïsme sera à l'honneur.... La première partie du roman est très lente, mais j'ai aimé ce choix... On entre dans les émotions de chacun. Car il faudra quand même 17 ans pour résoudre l'affaire on ne peut pas l'espérer en 50 pages. La seconde partie va prendre de la vitesse et les pièces du puzzle vont se mettre en place. On découvre l'horreur, la honte, la déchéance, l'égoïsme des personnes en qui nous devrions avoir le plus confiance. Des petites claques à répétions pour te mener à un énorme WTF.
          Lire la suite
          En lire moins
        • lagrandeval Posté le 11 Mars 2017
          Après avoir lu le premier opus Prendre Lily, j’ai continué ma lecture avec Prendre Gloria. Si pour le premier je me suis ennuyée, autant celui-ci m’a captivé. Pour ce second tome, le récit n’est pas rédigé à la première personne. Il est écrit du point de vue extérieur avec, de temps en temps, les témoignages secrets des protagonistes de l’histoire. Dans ce roman, nous découvrons l’histoire du meurtre, de la dissimulation, des forces obscures qui protègent le meurtrier de Gloria. Comment des hommes et femmes ont pu laisser une famille subir un tel affront pendant 17 ans en dissimulant la réalité, en créant de fausses preuves, en évitant certaines actions judiciaires qui auraient pu permettre la résolution de ce meurtre ? Comment peut-on faire cela ? Tout cela me déconcerte. Alors, oui, j’ai apprécié ma lecture et, non, je ne vous conseillerai pas de lire uniquement ce tome. En effet, il vous manquerait un certain éclairage de l’histoire, du comportement de certains pour en apprécier pleinement le récit. Il faut lire le premier pour en comprendre toute la substantifique moelle et comprendre les allers-retours dans le temps des différents chapitres.
        • Ticafouillou Posté le 22 Janvier 2017
          PRENDRE GLORIA est le second volet du diptyque PRENDRE FEMME écrit par Marie NEUSER. Dans le premier, PRENDRE LILY, nous avions fait la connaissance de Damiano SOLIVO. En enquêtant sur lui en 2002 dans le cadre de la recherche du meurtrier de Lily, les enquêteurs avaient découvert qu'en 1993, SOLIVO avait déjà été soupçonné dans la disparition d'une adolescente, Gloria PRATS, sans que rien ne puisse être prouvé contre lui. PRENDRE GLORIA, sorti en second, revient sur cet épisode et évoque donc la genèse du fait divers qui a hanté l'ITALIE puis l'ANGLETERRE de 1993 à 2011 et qui a inspiré son dyptique à Marie NEUSER. 12 septembre 1993, un dimanche, Gloria PRATS entre dans l'église de la Miséricorde de la petite ville de P. en ITALIE. Elle n'en ressortira jamais. Gloria a tout simplement disparu. Il faudra attendre 2010 et le meurtre d'une certaine Lily, loin en ANGLETERRE, pour enfin apprendre ce qu'il est arrivé à Gloria. Nécessairement puisqu'on en apprend déjà beaucoup dans PRENDRE LILY, il y a beaucoup moins de suspense dans PRENDRE GLORIA. L'idée ici n'est pas tant de savoir ce qui s'est passé mais comment cela a pu se passer, remonter l'histoire à l'envers et comprendre... PRENDRE GLORIA est le second volet du diptyque PRENDRE FEMME écrit par Marie NEUSER. Dans le premier, PRENDRE LILY, nous avions fait la connaissance de Damiano SOLIVO. En enquêtant sur lui en 2002 dans le cadre de la recherche du meurtrier de Lily, les enquêteurs avaient découvert qu'en 1993, SOLIVO avait déjà été soupçonné dans la disparition d'une adolescente, Gloria PRATS, sans que rien ne puisse être prouvé contre lui. PRENDRE GLORIA, sorti en second, revient sur cet épisode et évoque donc la genèse du fait divers qui a hanté l'ITALIE puis l'ANGLETERRE de 1993 à 2011 et qui a inspiré son dyptique à Marie NEUSER. 12 septembre 1993, un dimanche, Gloria PRATS entre dans l'église de la Miséricorde de la petite ville de P. en ITALIE. Elle n'en ressortira jamais. Gloria a tout simplement disparu. Il faudra attendre 2010 et le meurtre d'une certaine Lily, loin en ANGLETERRE, pour enfin apprendre ce qu'il est arrivé à Gloria. Nécessairement puisqu'on en apprend déjà beaucoup dans PRENDRE LILY, il y a beaucoup moins de suspense dans PRENDRE GLORIA. L'idée ici n'est pas tant de savoir ce qui s'est passé mais comment cela a pu se passer, remonter l'histoire à l'envers et comprendre comment, pourquoi et à cause de qui un prédateur tel que le Damiano SOLIVO de PRENDRE LILY a pu naître et grandir en toute impunité. Qui l'a protégé et pourquoi, alors que tous les éléments menaient dès le début à lui? PRENDRE GLORIA assemble toutes les pièces du puzzle avec un réalisme et un manichéisme d'autant plus glaçant qu'il s'agit d'une histoire vraie : les puissants - les hommes d'affaires, les hommes d'église, les hommes de loi - manoeuvrent tandis que les faibles, la famille de Gloria, se battent avec la seule force de leur amour, de leur conviction et de leur besoin de justice, pendant que sur l'autel de ce combat sont sacrifiés non seulement la vie mais également l'honneur et la dignité d'une jeune fille à qui on refuse même une mort décente. Peu à peu, on comprend comment Damiano SOLIVO s'en est à chaque fois sorti. Comment il a été facile de dévier les pistes qui menaient à lui sur l'hypothèse de la jeune fugueuse délurée ou celle du petit ami, immigré albanais, étranger forcément suspect dans une petite communauté italienne si refermée sur elle-même. Comment on a fait taire ceux qui pouvaient trop en dire et parler ceux qui n'avaient rien à dire. Comment, en mettant SOLIVO systématiquement à l'abri de toutes les menaces, on a laissé grandir en lui un sentiment de toute puissance et la possibilité de développer ses déviances, et ainsi passer d'un simple fétichisme au meurtre, alors que des mesures auraient pu être prises si l'on n'avait pas, à chaque fois, ignorer et étouffer les signaux d'alerte apparus dès l'enfance. L'alternance constante entre l'époque de la disparition de Gloria et celle d'aujourd'hui, les témoignages successifs de tous les protagonistes de l'affaire, qui expliquent a posteriori leur positionnement de l'époque, donnent du rythme au récit. Le récit de cet épouvantable déni de Justice a provoqué chez moi un sentiment de colère et d'impuissance face au cynisme de ceux qui en sont responsables. Je terminerai en vous disant que selon moi, il est essentiel de respecter l'ordre choisi par l'auteur et de ne lire PRENDRE GLORIA qu'après PRENDRE LILY. Avec ce diptyque, Marie NEUSER propose deux livres très différents mais tous les deux intéressants à leur manière. PRENDRE LILY est une enquête, PRENDRE GLORIA est une analyse. Les deux sont instructifs et captivants.
          Lire la suite
          En lire moins
        • laupaulons Posté le 28 Juin 2016
          Suite et fin du diptyque de Marie Neuser, aussi réussi et original que le premier. On retrouve Damiano Silviano 20 ans plus tôt, plus jeune, non plus en Angleterre, mais en Italie, son pays d'origine, donc moins affûté dans ses réflexes de serial killer, sa carrière commence, si j'ose dire... Mais il va rester impuni des décennies, pourtant, car si lui peine encore à maîtriser ses pulsions, sa famille va dresser entre lui et la justice un cordon de sécurité, et nous avons ici, plutôt que le portrait d'un serial killer en lui-même, celui d'une société italienne irrespirable, cadenassée par les institutions religieuses et la Mafia, dans laquelle la mort d'une adolescente d'un milieu populaire importe moins que la réputation d'un fils de famille bourgeoise. Le parfait thriller de l'été, on connaît l'assassin, mais la saveur du livre ne se niche pas là, plutôt dans la satisfaction de voir au final Silviano derrière les barreaux, ou comme dit Marie Neuser, que Gloria Prats ait enfin un assassin.

        Ils en parlent

        « Tout le talent de Marie Neuser est de nous tenir en haleine. »
        Voici
         
        « Le roman ne perd jamais son souffle, le lecteur reste suspendu. »
        Télérama
         
        « Marie Neuser raconte une traque fascinante pour coincer un psychopathe. »
        Paris Match
         
        « Absolument extraordinaire ! »
        Gérard Collard, Chronique « Des livres et moi », Le Magazine de la santé
         
         
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com