Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782377352944
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 253
Format : 113 x 180 mm

Princesse blessée

BERNARD KOUCHNER (Préface), Nicole Ligney (Collaborateur)
Collection : Témoignages
Date de parution : 09/05/2019
Le témoignage d'une jeune Nigériane, son combat contre le handicap et les préjugés et sa quête d'identité. Un aveu émouvant, un message d'optimisme pour tous.
La fillette qui dansait dans sa tête  Nigeria, 1965. Mary voit le jour dans un ho pital de brousse. A 3 ans, alors que la guerre se vit au Biafra, elle est e vacue e vers un camp au Gabon. La maladie et la malnutrition ont fait des de... La fillette qui dansait dans sa tête  Nigeria, 1965. Mary voit le jour dans un ho pital de brousse. A 3 ans, alors que la guerre se vit au Biafra, elle est e vacue e vers un camp au Gabon. La maladie et la malnutrition ont fait des de ga ts: elle ne peut plus marcher. Nul ne pense qu’elle pourra retrouver l’usage de ses jambes. Pourtant, elle montre un incroyable appe tit de vivre.A 5 ans, elle s’envole vers la France : un couple s’est propose de la parrainer. Apre s une suite d’ope rations et des anne es de re e ducation, une nouvelle vie commence, non loin de sa famille d’accueil, avec ses fre res et sœurs blancs.De sa premie re enfance, Mary n’a que des souvenirs confus. Coup de tonnerre : a 12 ans, elle de couvre que ses parents vivent toujours, qu’elle a des fre res et sœurs noirs et un autre pre nom, Regina. Surtout, comme elle n’est pas citoyenne franc aise, l’administration exige son retour au Nigeria, aupre s d’une famille qu’elle ne connai t pas et dont elle ignore la langue.Comment sera-t-elle accueillie? Commence un difficile et courageux retour aux sources, une que te d’identite dont ce livre offre le re cit.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377352944
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 253
Format : 113 x 180 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • thiryselda Posté le 2 Mai 2020
    Je ne l'ai pas encore fini. Ce livre est très bien, il nous donne envie de continuer et d'en savoir plus sur l'histoire de Regina. Le seul problème c'est que j'ai remarquer quelques "erreur" par exemple : En 1982 l'année de ses 13 ans mais en 1981 elle a 15ans .. ( page 170-172 )'.. Néanmoins, ça ne m'empêche pas de continuer à le lire, c'est juste dommage. ( Peut être que c'est moi qui n'ai pas bien lu ou compris également )'
  • mimi_deb1 Posté le 15 Octobre 2019
    Un livre que j'appréhendais car pas du tout mon style et finalement je me suis laissée portée par la vie de Mary redevenue Regina. Une vie difficile, pas de réelle famille, un handicap, de la violence et au final, elle en fait une force!
  • viou03 Posté le 18 Juillet 2019
    Mary se retrouve séparer de sa famille dans un camp d'orphelins. Elle est malade et ne peut pas marcher. A 5 ans , elle est évacuée vers la France pour être soignée. Ce récit est une histoire vraie, écrite par Mary elle-même alias Régina. On découvre ici les conséquences de la guerre sur les populations civiles. L'intervention d'organisation extérieures ici encadrées par des religieux et leur sentiment de bien faire alors que rien n'est simple. On retrouve les mêmes travers en France : on est dans les années 60. Régina est dans un institut de soin. Elle est juste une malade et non un être à part entière pour l'institution. L'écriture de l'auteur est simple et belle. Elle a la simplicité de l'enfance (alors qu'elle a écrit ce récit adulte) . Régina Ubanatu nous touche avec ses mots, son analyse des événements, son courage, sa force, sa détermination à vouloir savoir qui elle est, son angoisse quand la vérité est dévoilée. On a ici une quête d'identité permanente pour Mary . C'est dur, angoissant pour Mary de ne pas savoir qu'elle est et de trouver sa place. Un récit plein d'émotions simples, d'une enfance perdue à cause d'une suite d'événements et l'immobilisme de certains. C'est... Mary se retrouve séparer de sa famille dans un camp d'orphelins. Elle est malade et ne peut pas marcher. A 5 ans , elle est évacuée vers la France pour être soignée. Ce récit est une histoire vraie, écrite par Mary elle-même alias Régina. On découvre ici les conséquences de la guerre sur les populations civiles. L'intervention d'organisation extérieures ici encadrées par des religieux et leur sentiment de bien faire alors que rien n'est simple. On retrouve les mêmes travers en France : on est dans les années 60. Régina est dans un institut de soin. Elle est juste une malade et non un être à part entière pour l'institution. L'écriture de l'auteur est simple et belle. Elle a la simplicité de l'enfance (alors qu'elle a écrit ce récit adulte) . Régina Ubanatu nous touche avec ses mots, son analyse des événements, son courage, sa force, sa détermination à vouloir savoir qui elle est, son angoisse quand la vérité est dévoilée. On a ici une quête d'identité permanente pour Mary . C'est dur, angoissant pour Mary de ne pas savoir qu'elle est et de trouver sa place. Un récit plein d'émotions simples, d'une enfance perdue à cause d'une suite d'événements et l'immobilisme de certains. C'est aussi la détermination d'une petite fille puis d'un ado et adulte à aller de l'avant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nympha Posté le 14 Juillet 2019
    Il est difficile de ne pas etre touché par l’histoire de Regina... ce livre est le récit d’un beau combat pour la vie! Un parcours semé d’embuches identitaire et physique mais auxquels elle fait face comme une battante!
  • cheyenne-tala Posté le 6 Juillet 2019
    Il s'agit ici d'un récit autobiographique. Regina Ubanatu y retrace l'histoire de sa vie et tente, au fil des pages, de retrouver et ordonner le puzzle de sa petite enfance. De ses quatre premières années, elle ne sait rien ou presque. Née en 1965, deux ans avant la guerre entre le Biafra et le Nigeria, elle atterrit à l'âge de trois ans dans un camp de réfugiés au Gabon. On l'appelle Mary et on ne sait pas si elle est orpheline ou tout simplement abandonnée dans le chaos de cette terrible guerre. Le destin va la conduire au pays des blancs, en France, pour y être soignée, car Mary a une particularité : elle ne marche pas. Ce handicap sera responsable de tout ce qui va suivre. Le parcours de cette petite fille a été extrêmement difficile, et au fond, cela ne m'étonne pas. Dès lors qu'un être se trouve démuni, sans appui ni protection, il est à la merci de plus fort que lui. Cette enfant a été à la merci des institutions qui l'ont prise en charge. Le témoignage de tout ce qu'elle a subi est révoltant. Heureusement pour elle, elle fut tout de même entourée d'amour et d'attention,... Il s'agit ici d'un récit autobiographique. Regina Ubanatu y retrace l'histoire de sa vie et tente, au fil des pages, de retrouver et ordonner le puzzle de sa petite enfance. De ses quatre premières années, elle ne sait rien ou presque. Née en 1965, deux ans avant la guerre entre le Biafra et le Nigeria, elle atterrit à l'âge de trois ans dans un camp de réfugiés au Gabon. On l'appelle Mary et on ne sait pas si elle est orpheline ou tout simplement abandonnée dans le chaos de cette terrible guerre. Le destin va la conduire au pays des blancs, en France, pour y être soignée, car Mary a une particularité : elle ne marche pas. Ce handicap sera responsable de tout ce qui va suivre. Le parcours de cette petite fille a été extrêmement difficile, et au fond, cela ne m'étonne pas. Dès lors qu'un être se trouve démuni, sans appui ni protection, il est à la merci de plus fort que lui. Cette enfant a été à la merci des institutions qui l'ont prise en charge. Le témoignage de tout ce qu'elle a subi est révoltant. Heureusement pour elle, elle fut tout de même entourée d'amour et d'attention, notamment de la part de ses parrains français. Ils ont contrebalancé la dureté de son existence lorsqu'elle était enfant. Dotée d'un fort caractère (sale caractère ?), elle résistera, se battra, et arrivera au bout du compte à se construire une vie riche et pleine de sens. Elle enquêtera pour découvrir ses origines et comprendre comment elle a pu se retrouver, seule, dans un camp de réfugiés gabonais. Son récit est un modèle de courage, une inspiration pour tous ceux qui sont défavorisés dans la vie, une invitation à puiser dans sa propre force intérieure afin de grandir et réussir sa vie. Sa volonté hors du commun a fait d'elle ce qu'elle est. Comment aurait été sa vie si elle était restée parmi les siens, au Biafra (réintégré par la suite au Nigeria) ? Aurait-elle été cette femme à la forte personnalité, indépendante et libre ? Ou aurait-elle été façonnée de manière à se soumettre aux coutumes de son pays quitte à brimer son fort caractère ? Bravo, Regina Ubanatu pour votre parcours atypique, votre force et votre résistance.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés