RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Quand on s'y attend le moins

            Pocket
            EAN : 9782266285520
            Code sériel : 17301
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 320
            Format : 108 x 177 mm
            Quand on s'y attend le moins

            Renaud TEMPERINI (Traducteur)
            Date de parution : 28/02/2019
            « C’est quand on s’y attend le moins que l’amour vous tombe dessus… » disait la grand-mère de Penelope. Même si Penelope, indécrottable célibataire Milanaise, serait plutôt du genre à tomber sur l’amour… Et lui casser une jambe, au passage. La preuve, elle vient de lui rouler dessus à vélo. L’amour a... « C’est quand on s’y attend le moins que l’amour vous tombe dessus… » disait la grand-mère de Penelope. Même si Penelope, indécrottable célibataire Milanaise, serait plutôt du genre à tomber sur l’amour… Et lui casser une jambe, au passage. La preuve, elle vient de lui rouler dessus à vélo. L’amour a donc l’air ténébreux, des yeux verts et un beau plâtre. Bonjour la boulette. Et quand, un mois plus tard, elle recroise par hasard le bel inconnu, celui-ci ne fait même pas mine de la reconnaître. Il n’a d’ailleurs pas le même prénom. Étrange affaire… que la reine des gaffes (et cœur d’artichaut) compte bien élucider…
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266285520
            Code sériel : 17301
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 320
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket

            Ils en parlent

            « Des dialogues qui pétillent, des situations rocambolesques, la comédie est réussie, Pénélope a gagné son pari. Elle a trouvé un bon boulot, elle est une héroïne. À suivre ? » Marie France
             
            « Cette Bridget Jones à l’italienne sait manier romance, humour et enquête rocambolesque. A déguster comme un bon Spritz. » Télé Poche

            « Pétillant et frais comme un bon spritz ! » Télé star

            « Une enquête aussi loufoque que risquée. Une comédie romantique avec une héroïne aux airs de Bridget Jones. Très drôle et pleine de charme ! » Pep’s magazine
             

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Lizouzou Posté le 5 Juillet 2019
              Penelope, trente six ans, rêve de devenir journaliste mais se contente de bosser comme attachée de presse pour Pimpax, une entreprise de serviette hygiénique. Un soir, alors qu'elle est à vélo, elle renverse Alberto, lui brisant la jambe. C'est le coup de foudre pour elle. Le lendemain, au travail, elle le croise à nouveau, mais celui ci se fait appeler Riccardo et ne semble pas la reconnaître. Pénélope décide alors de mener l'enquête. J'avais entendu du bien de ce roman donc j'étais contente de le trouver d'occasion dans une foire aux livres ! Le personnage de Pénélope m'a tout de suite fait penser à celui de Bridget Jones, mais version italienne. Elle a ce côté maladroite, gaffeuse et connait des galères en amour. Elle a également pas mal d'humour et peut compter sur ses amis au quotidien. J'avoue que le suspense s'installe concernant le personnage d'Alberto/Riccardo. Sont-ils une seule et même personne ? Si oui, pourquoi a-t-il changé d'identité ? Pénélope va-t-elle découvrir le fin mot de l'histoire ? On se pose trente six milles questions et c'est ce qui nous tient en haleine jusqu'à la fin. Bon, il y a quand même un "mais". Et oui, j'avoue que l'explication finale est un peu... Penelope, trente six ans, rêve de devenir journaliste mais se contente de bosser comme attachée de presse pour Pimpax, une entreprise de serviette hygiénique. Un soir, alors qu'elle est à vélo, elle renverse Alberto, lui brisant la jambe. C'est le coup de foudre pour elle. Le lendemain, au travail, elle le croise à nouveau, mais celui ci se fait appeler Riccardo et ne semble pas la reconnaître. Pénélope décide alors de mener l'enquête. J'avais entendu du bien de ce roman donc j'étais contente de le trouver d'occasion dans une foire aux livres ! Le personnage de Pénélope m'a tout de suite fait penser à celui de Bridget Jones, mais version italienne. Elle a ce côté maladroite, gaffeuse et connait des galères en amour. Elle a également pas mal d'humour et peut compter sur ses amis au quotidien. J'avoue que le suspense s'installe concernant le personnage d'Alberto/Riccardo. Sont-ils une seule et même personne ? Si oui, pourquoi a-t-il changé d'identité ? Pénélope va-t-elle découvrir le fin mot de l'histoire ? On se pose trente six milles questions et c'est ce qui nous tient en haleine jusqu'à la fin. Bon, il y a quand même un "mais". Et oui, j'avoue que l'explication finale est un peu trop "grosse" à mon goût, mais si on accepte cela, on passe au final, un très bon moment ! Les amateurs d'happy end apprécieront ! Bref, un chouette roman détente grâce au charme du personnage de Pénélope, cette Bridget Jones à l'italienne !
              Lire la suite
              En lire moins
            • LourseLit Posté le 25 Février 2019
              Une couverture rose couverte de baisers : le ton est donné, cette lecture sera légère. En attendant de découvrir dans les prochains mois un nouveau roman de l’auteure aux éditions Le Cercle Belfond, j’ai déjà découvert la plume de Chiara Moscardelli à travers son premier roman publié en France. Avec Penelope, que l’on entendra tout le long du roman plus communément nommée par son nom de famille, Stregatti, on part pour une vraie comédie, tout à fait déjantée. Tous les détails du roman sont un brin foldingue : personnages, lieux, anecdotes, tout contribue à cet esprit fou. Stregatti se rêvait journaliste, mariée avec plusieurs enfants et voyageant autant que possible. Au lieu de ça, elle travaille chez Pimpax une société de serviettes hygiéniques, est célibataire et n’attire que des hommes peu fiables. Jusqu’au soir où elle renverse un piéton : il est l’homme de ses rêves. Oui sauf que, entre eux ça commence bien mal et en plus, sitôt celui-ci sorti de l’hôpital, elle n’a aucun moyen de le recontacter. Ca part mal pour le grand amour ! Le destin s’en mêle le jour où un homme arrive pour faire le bilan social de Pimpax. Et cet homme n’est autre que... Une couverture rose couverte de baisers : le ton est donné, cette lecture sera légère. En attendant de découvrir dans les prochains mois un nouveau roman de l’auteure aux éditions Le Cercle Belfond, j’ai déjà découvert la plume de Chiara Moscardelli à travers son premier roman publié en France. Avec Penelope, que l’on entendra tout le long du roman plus communément nommée par son nom de famille, Stregatti, on part pour une vraie comédie, tout à fait déjantée. Tous les détails du roman sont un brin foldingue : personnages, lieux, anecdotes, tout contribue à cet esprit fou. Stregatti se rêvait journaliste, mariée avec plusieurs enfants et voyageant autant que possible. Au lieu de ça, elle travaille chez Pimpax une société de serviettes hygiéniques, est célibataire et n’attire que des hommes peu fiables. Jusqu’au soir où elle renverse un piéton : il est l’homme de ses rêves. Oui sauf que, entre eux ça commence bien mal et en plus, sitôt celui-ci sorti de l’hôpital, elle n’a aucun moyen de le recontacter. Ca part mal pour le grand amour ! Le destin s’en mêle le jour où un homme arrive pour faire le bilan social de Pimpax. Et cet homme n’est autre que le mystérieux piéton écrasé par Stregatti. Enfin c’est ce qu’elle croit car il porte un autre nom et affirme ne pas la connaitre… Penelope est déterminée à percer le mystère. Nommée comme sa secrétaire, elle va devoir travailler avec lui au quotidien et vivra à ses côtés une succession de péripéties de plus en plus étranges. Le grand amour semble toujours bien loin ! Ce roman est une vraie bouffée d’oxygène avec une héroïne gaffeuse, qui est un peu la bonne copine qu’on aimerait tous avoir et qui vit des situations ubuesques. J’ai parfois eu un peu de mal d’ailleurs à suivre les péripéties ! Ne vous attendez pas à quelque chose d’hyper crédible, ce n’est clairement pas le but du roman. Ici, plus c’est gros, plus on s’amuse. Et au final, ça marche très bien même si on reste loin de la romance tant cela n’arrive qu’à la toute fin du roman.
              Lire la suite
              En lire moins
            • sld09 Posté le 26 Mars 2018
              Une couverture très rose, une auteure italienne et je m'imaginais déjà des analogies entre Quand on s'y attend le moins et Le Parfum des sentiments de Cristina Caboni que j'ai lu (et adoré) il y a environ un an. Mais les deux romans n'ont finalement à peu près rien en commun, ce qui est dommage : les traits de la comédie sont ici trop forcés pour que je sois vraiment charmée par le roman de Chiara Moscardelli. Le personnage central, Penelope, n'est pas sans rappeler Briget Jones : un jeune femme maladroite, coincée dans un job qui ne lui convient pas vraiment, très entourée par ses amis mais désespérément célibataire. J'ai toutefois trouvé que l'héroïne manquait un peu de subtilité pour être aussi touchante qu'elle le mériterait. De la même manière, l'histoire, qui mêle romance et espionnage, m'a parfois donné l'impression de partir dans tous les sens, l'aspect "enquête" prenant beaucoup de place par rapport à la romance ce qui m'a un pu laissé sur ma faim. Quand on s'y attend le moins a été une lecture très amusante, même si elle ne m'a pas tout à fait séduite.
            • LFolavril Posté le 12 Février 2018
              Penelope approche dangereusement de la quarantaine et sa vie amoureuse est toujours aussi désertique. Un peu folle, ne se fiant qu’aux conseils de sa grand-mère Berta qui ne jure que par ses cartes de tarot, elle est également extrêmement maladroite – avec quelques rondeurs en trop et une mémoire exceptionnelle qui ne lui sert à rien. Après des études de lettres et de journalisme, Penelope se retrouve à travailler chez Pimpax, une entreprise de serviettes hygiéniques. De temps a autres, elle est également rédactrice de tests pour un magazine féminin. Un soir, alors qu’elle est légèrement éméchée, Penelope renverse à vélo un homme au doux nom d’Alberto Ristori, et lui brise la jambe. Elle est convaincue que c’est l’autre moitié de sa pomme, l’homme de sa vie. Mais quand elle le voit débarquer à son travail, chargé de sauver l’entreprise de la faillite, elle croit défaillir : il se fait appeler Ricardo Galanti et semble ne pas la reconnaître… ou fait semblant ? Le mystère s’installe et Penelope se met à enquêter sur cet homme énigmatique duquel elle est malheureusement tombée amoureuse… En débutant cette lecture, j’avais peur de retrouver les clichés chers à ce genre littéraire… Je ne suis en effet... Penelope approche dangereusement de la quarantaine et sa vie amoureuse est toujours aussi désertique. Un peu folle, ne se fiant qu’aux conseils de sa grand-mère Berta qui ne jure que par ses cartes de tarot, elle est également extrêmement maladroite – avec quelques rondeurs en trop et une mémoire exceptionnelle qui ne lui sert à rien. Après des études de lettres et de journalisme, Penelope se retrouve à travailler chez Pimpax, une entreprise de serviettes hygiéniques. De temps a autres, elle est également rédactrice de tests pour un magazine féminin. Un soir, alors qu’elle est légèrement éméchée, Penelope renverse à vélo un homme au doux nom d’Alberto Ristori, et lui brise la jambe. Elle est convaincue que c’est l’autre moitié de sa pomme, l’homme de sa vie. Mais quand elle le voit débarquer à son travail, chargé de sauver l’entreprise de la faillite, elle croit défaillir : il se fait appeler Ricardo Galanti et semble ne pas la reconnaître… ou fait semblant ? Le mystère s’installe et Penelope se met à enquêter sur cet homme énigmatique duquel elle est malheureusement tombée amoureuse… En débutant cette lecture, j’avais peur de retrouver les clichés chers à ce genre littéraire… Je ne suis en effet absolument pas friande de cette littérature « romance » – et si je n’avais pas trouvé ce roman grâce à la chasse aux trésors de la St Valentin organisée par Belfond, je ne l’aurais certainement jamais lu. Et ça aurait été dommage car ce roman est un joli plaisir de lecture, sans prise de tête. J’ai eu le sourire aux lèvres du début à la fin. Grâce à son humour et à son caractère farfelue, Penelope est une héroïne drôle et attachante, qui m’a fait penser à la Joséphine de Pénélope Bagieu – je me suis surprise à rire et sourire au fil des pages. Un roman italien parsemé de références littéraires et cinématographiques, bourré d’humour et d’énergie, qui se déroule – et se dévore – à un rythme effréné.
              Lire la suite
              En lire moins
            • djihane Posté le 8 Mai 2017
              Quand on s’y attend le moins est un roman qui relate les aventures de Penelope, une Bridget Jones à l’italienne. Sa vie amoureuse est inexistence et elle cherche désespérément l’homme de sa vie. Un jour en rentrant d’une soirée bien arrosée, son vélo percute Alberto, il a la jambe cassée et notre héroïne est persuadée d’être tombée amoureuse de cet homme mystérieux. Dans les locaux de son entreprise, Penelope croit revoir son prince charmant, est-ce vraiment lui ? Chiara Moscardelli commence son roman comme une comédie romantique, puis, dans la seconde partie de son texte, une enquête menée par Penelope transforme son texte en une sorte de roman policier avec de l’humour. Même si j’ai j’ai moins apprécié le tournant pris par le texte, j’ai beaucoup aimé cette lecture car j’ai passé un agréable moment en compagnie de Penelope. C’est le genre de personnage attachant et maladroit à souhait qui ne manque pas de séduire son lecteur. J’ai aimé la relation qu’elle entretient avec sa grand-mère, qu’elle appelle pour lui tirer les cartes et lui confier ses malheurs. Depuis le jour où celle-ci a mangé la seconde partie de la pomme qui représentait l’âme soeur de Penelope, elle garde espoir, elle sait... Quand on s’y attend le moins est un roman qui relate les aventures de Penelope, une Bridget Jones à l’italienne. Sa vie amoureuse est inexistence et elle cherche désespérément l’homme de sa vie. Un jour en rentrant d’une soirée bien arrosée, son vélo percute Alberto, il a la jambe cassée et notre héroïne est persuadée d’être tombée amoureuse de cet homme mystérieux. Dans les locaux de son entreprise, Penelope croit revoir son prince charmant, est-ce vraiment lui ? Chiara Moscardelli commence son roman comme une comédie romantique, puis, dans la seconde partie de son texte, une enquête menée par Penelope transforme son texte en une sorte de roman policier avec de l’humour. Même si j’ai j’ai moins apprécié le tournant pris par le texte, j’ai beaucoup aimé cette lecture car j’ai passé un agréable moment en compagnie de Penelope. C’est le genre de personnage attachant et maladroit à souhait qui ne manque pas de séduire son lecteur. J’ai aimé la relation qu’elle entretient avec sa grand-mère, qu’elle appelle pour lui tirer les cartes et lui confier ses malheurs. Depuis le jour où celle-ci a mangé la seconde partie de la pomme qui représentait l’âme soeur de Penelope, elle garde espoir, elle sait qu’elle finira par trouver sa moitié. Le point fort de ce roman est indéniablement son humour. J’ai souvent ri aux éclats grâce aux situations dans lesquelles notre héroïne se retrouve impliquée. Penelope n’a pas son pareil pour se mettre dans l’embarras, pour notre plus grand plaisir. La plume de l’auteure légère et drôle nous permet une lecture bien fluide. Toutefois, N’ayant pas l’habitude de lire des romans italiens, j’ai eu du mal avec les prénoms et j’avoue que je n’ai pas réussi à les retenir et je me mêlais parfois les pinceaux. Quand on s’y attend le moins est un mélange de comédie, de romance et d’enquête policière, cela peut plaire ou déconcerter le lecteur. Le tout demeure une lecture agréable, drôle et attendrissante.
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.