Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266253888
Code sériel : 16153
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm

Qu'attendent les singes

Date de parution : 03/09/2015
Le corps d’une étudiante est découvert dans les bois de Baïnem, près d’Alger. Chargée de l’enquête, la commissaire Nora Bilal est loin de se douter que son pronostic vital est engagé. Dans un pays où les intrigues et les fausses pistes dépassent l’entendement, où l’exercice du pouvoir et la corruption... Le corps d’une étudiante est découvert dans les bois de Baïnem, près d’Alger. Chargée de l’enquête, la commissaire Nora Bilal est loin de se douter que son pronostic vital est engagé. Dans un pays où les intrigues et les fausses pistes dépassent l’entendement, où l’exercice du pouvoir et la corruption s’érigent en sacerdoces, quel sort réserve-t-on à ceux qui osent croire que la loi est au-dessus de tous, surtout lorsque la loyauté est incarnée par une femme ?

Loin de se limiter au thriller politique, Qu’attendent les singes est une formidable radioscopie d’une Algérie qui, après avoir été laminée par le terrorisme islamiste, se retrouve livrée sans emballage aux ogres de l’infamie.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266253888
Code sériel : 16153
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Lisez, ceci est l’Algérie. » Martine Gozlan – Marianne
« Une tragédie grecque à l’algérienne, avec ses dieux, ses demi-dieux et des humains assez fous pour les défier. » Version Femina
« La plume acérée, le regard perçant, Yasmina Khadra dissèque les maux qui rongent son pays dans un roman passionnant, naviguant entre policier et thriller politique. » Marwane Ben Yahmed - Jeune Afrique
« Superbe roman. » Stéphanie de Marco - Valeurs Actuelles
« Corruption, incurie politique, presse affairiste : ce portrait-réquisitoire [de l’Algérie] est terrible parce que réaliste. » Anne Berthod – La Vie
« Yasmina Khadra en fait trop mais le fait bien. Avec une verve implacable, un humour toujours aussi noir et un don certain pour les portraits à charge tout au long d’une intrigue vivement menée et qui finit mal et bien tour à tour. » Bruno d’Epenoux – Télé Z

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LudovicDesvaux Posté le 27 Décembre 2020
    Que fait la police ? Au choix : ce qu'on lui laisse faire ou ce qu'on veut qu'elle fasse... Une fois n'est pas coutume, Yasmina Khadra s'essaie au roman policier ; si le terme paraît d'abord excessif, il se confirme au fil de l'enquête qui, d'obstructions en dénouements, ne manque pas de rebondissements. Celle qui la mène est une femme, brillante et dévouée, dont le profil contraste avec les us et coutumes d'une Algérie contemporaine mais toujours en voie de développement, notamment par rapport à des moeurs ancestrales contre lesquelles les valeurs modernes n'ont que peu de prise. Question obsessionnelle : qu'attendent les singes pour devenir des hommes ? La culture est un long processus qui ne se transforme pas en un claquement de doigt. A travers plusieurs histoires parallèles, l'intrigue prend vite forme, dans un pays où la corruption est hautement de mise, à bien des échelons de la société. Les indices ont beau s'accumuler, c'est tout un système qui se met ou plutôt se maintient en place, vicieux et savamment entretenu, dans lequel chaque puissant est aussi le larbin d'un autre qui, un cran au-dessus, dispose de bien des droits jusqu'à, parfois, le pouvoir suprême, celui de vie... Que fait la police ? Au choix : ce qu'on lui laisse faire ou ce qu'on veut qu'elle fasse... Une fois n'est pas coutume, Yasmina Khadra s'essaie au roman policier ; si le terme paraît d'abord excessif, il se confirme au fil de l'enquête qui, d'obstructions en dénouements, ne manque pas de rebondissements. Celle qui la mène est une femme, brillante et dévouée, dont le profil contraste avec les us et coutumes d'une Algérie contemporaine mais toujours en voie de développement, notamment par rapport à des moeurs ancestrales contre lesquelles les valeurs modernes n'ont que peu de prise. Question obsessionnelle : qu'attendent les singes pour devenir des hommes ? La culture est un long processus qui ne se transforme pas en un claquement de doigt. A travers plusieurs histoires parallèles, l'intrigue prend vite forme, dans un pays où la corruption est hautement de mise, à bien des échelons de la société. Les indices ont beau s'accumuler, c'est tout un système qui se met ou plutôt se maintient en place, vicieux et savamment entretenu, dans lequel chaque puissant est aussi le larbin d'un autre qui, un cran au-dessus, dispose de bien des droits jusqu'à, parfois, le pouvoir suprême, celui de vie et de mort. Comment inculper ceux dont la seule loi est l'impunité ? Alors que l'action se déroule en 2013, dans l'un des rares romans de l'auteur où l'on pourra lire les mots iPhone et sitcom, les paradoxes éclatent et laissent entrevoir les limites d'un appareil politico-judiciaire régi par des fantômes rois pas particulièrement désireux de changement ni d'ouverture sur le progrès. Ah, quelquefois, si l'homme pouvait être aussi évolué que le singe...
    Lire la suite
    En lire moins
  • maryjane Posté le 16 Août 2020
    Dès la première page, Yasmina Khadra m'embarque dans un style d'une richesse incomparable, dans des phrases concises imagées qui en quelques mots, débusquent des vérités et des réalités insoutenables. Je lui voue une intense admiration qui ne se dément pas avec "Qu'attendent les singes" qui dénonce une nouvelle fois, les atteintes graves portées à l'être humain par une minorité, les "Béni Kelboun". Le dénouement de l'histoire est un petit chef-d'oeuvre. Mais quel talent, cet homme !
  • moezcherif Posté le 16 Juin 2020
    Je connais beaucoup d'imams dont les prières attendent toujours d'être exaucées. ça ne les empêche pas de garder la foi (p. 112). Le journalisme information est une obsolescence. c'est l'ère du journalisme-opinion. c'est toi qui formates les esprits (p.84).
  • __Dahbia__ Posté le 27 Février 2020
    Avec tous ce que vit l'Algérie depuis le 22 Fevrier 2019, ou une révolutionnaire Pacifique a vu le jour. Ce livre traduit tout les maux que les Algériens ont pris l'habitude de vivre avec, le lire fait comprendre pourquoi tout le peuple s'est soulevé un jour pour dire Basta. Y'en a marre! Un an après, on le vit encore, les rbobas sont encore là, ils ne lâcheront jamais... mais il y a eu un éveil populaire, maintenant ils ne peuvent plus dormir sur les deux oreilles. Je pense que c'était l'un des plus grands espoirs de Khadra en écrivant ce livre, que le peuple ouvre ses yeux.
  • bergson Posté le 22 Décembre 2019
    Un polar en Algérie, que je lis en meême temps que les manifestations qui s'y déroulent ; coïncidence ? Une jeune fille est trouvé morte dans une forêt : un équipe de policier formée plutôt de bric et de broc : une lesbienne, un bizarre, un ripoux, un chef de police aux ordres. Bref bienvenu chez les ripoux à tous les étages. Une belle description de l'Algérie actuelle, l'auteur sait de quoi il parle. Une enquête qui sera résolue malgré ou à cause des nombreux batons mis dans les roues des policiers. Après avoir lu Khalil, je crois que je vais poursuivre les livres de Yasmina Khadra. Un auteur qui me plait de plus en plus
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.